Portor : définition de portor

chevron_left
chevron_right

Portor : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PORTOR, subst. masc.

Marbre noir veiné de jaune d'or, dont la couleur s'altère assez rapidement à l'air. Carrière de portor; colonne, table de portor. Un bois noir miroitant et veiné comme le portor (T'Serstevens,Itinér. esp., 1933, p.55).L'exploitation des carrières de marbre se fait presque toujours à ciel ouvert. Seuls, quelques marbres rares, comme (...) parfois le portor (...), voient leurs filons suivis par l'exploitant en galeries souterraines (Lambertie,Industr. pierre et marbre, 1962, p.55).
En appos. Marbre portor. Dans les Alpes, on exploite le marbre portor, le marbre noir, le marbre rose (Bourde,Trav. publ., 1928, p.85).
Prononc. et Orth.: [pɔ ʀtɔ:ʀ]. Plur. des portors. Étymol. et Hist. 1752 (Trév.). Empr. à l'ital. portoro (cf. 1676, Félibien, p.59: Il y a encore un Marbre noir avec de grandes veines jaunes, qu'ils [les Italiens] appellent Portoro [it. ds le texte], à cause que ses veines semblent d'or), comp. de portare (porter*) et oro (or1*). Bbg. Boulan 1934, p.44. _Hope 1971, p.299.

Portor : définition du Wiktionnaire

Nom commun

portor \pɔʁ.tɔʁ\ masculin

  1. (Marbrerie) Sorte de marbre noir, marqué de grains ou de veines en pyrite, cette dernière ressemblant à de l’or.
    • Une table, une cheminée de portor.
    • Notre Sainte Mère s’en est servi pour élever ses tours et ses autels, qu’il s'agisse du grès rouge des Vosges, ou de Palave noire d'Auvergne, des basaltes, des porphyres et des portors, de la pierre bleue de Tournai. — (Paul Claudel, Connaissances, page 295, Gallimard, 1953)
    • Quant au mausolée du maréchal de Villeroy, il se composait d’un socle de portor soutenant un sarcophage, également en portor. — (François Chauvat, Léon Charvet, Réunion des sociétés savantes des départements à la Sorbonne → lire en ligne)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Portor : définition du Littré (1872-1877)

PORTOR (por-tor) s. m.
  • Sorte de marbre à veines jaunes sur fond noir. La Provence donne un beau portor (ainsi nommé, parce qu'il semble porter de l'or) ; il est d'un jaune et d'un noir très vifs, Dict. des arts et mét. Marbrier. Le marbre portor, dont le fond est d'un beau noir avec des taches et des veines d'un jaune doré, est exploité au pied des Apennins, au sud-est de Gênes et près de Porto-Venere, Brongniart, Traité de min. t. I, p. 196, dans POUGENS.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « portor »

Étymologie de portor - Wiktionnaire

(Date à préciser) De l'italien portoro. Référence nécessaire
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de portor - Littré

Porter, or.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « portor »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
portor pɔrtɔr play_arrow

Citations contenant le mot « portor »

  • Elle est habillée en commande de syndic. Elle a un sac comme une commande de syndic. Elle marche sur une commande de syndic. La dame de la station Miromesnil se prend pour un portor, ou quoi ? Si vous voulez comprendre de quoi il s’agit, faites comme elle : lisez Un monde à portée de main, de Maylis de Kerangal. Fraîchement diplômée de son école d’art bruxelloise spécialisée dans le trompe-l’œil, l’une des héroïnes commence en effet à gagner sa vie avec un portor, commandé par un syndic. Kezako ? Depuis que Kate a peaufiné cette technique pour son œuvre de diplôme, elle s’est fait une spécialité de cet art du « noir abyssal veiné d’or liquide, ombreux et ostentatoire, majestueux. Le soleil coulé en août dans le fond d’un sous-bois, un laque japonais voilé de poudre d’or, la chambre funéraire d’un pharaon d’Egypte ». Au point qu’un syndic de l’avenue Foch s’est laissé convaincre, quand l’artiste a promis « une nappe de pétrole pur » sur les murs du hall de l’immeuble. Télérama, Maylis de Kerangal en trompe-l’œil
  • Le décor. L’espace est spectaculaire, le parti pris graphique percutant. Pierre Yves Rochon opte pour une gamme de couleurs tranchées : du blanc, du noir. Une patine immaculée modernise le dessin des boiseries Art déco ornées de bas-relief. Sur la vaste table en marbre noir portor est disposée une sélection de sculptures d’époques et de styles variés. Un goût des mélanges qui se traduit aussi à travers une sélection de mobilier contrastée, où les guéridons Directoire côtoient des icônes du design du XXe siècle. AD Magazine, AD intérieurs 2019 | AD Magazine

Traductions du mot « portor »

Langue Traduction
Corse portore
Basque portor
Japonais ポーター
Russe portor
Portugais portor
Arabe portor
Chinois 搬运工
Allemand portor
Italien portor
Espagnol portor
Anglais portor
Source : Google Translate API

Synonymes de « portor »

Source : synonymes de portor sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires