La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « ponctuer »

Ponctuer

Définitions de « ponctuer »

Trésor de la Langue Française informatisé

PONCTUER, verbe trans.

I.
A. − LING. Mettre des signes de ponctuation dans un texte écrit. Ponctuer une lettre, un manuscrit. Les points que les mouches y avaient imprimés et dont le nombre aurait suffi pour ponctuer l'Encyclopédie méthodique et le Moniteur (Balzac,E. Grandet, 1834, p.55).Nous nous sommes trouvés devant le problème qui attend tous les éditeurs de textes médiévaux: comment ponctuer le texte? (H. Naisds La Ponctuation, Paris-Besançon, t.2, 1979 [1978], p.45).
Empl. abs. On ponctue toujours suffisamment bien en écrivant, comme on marque toujours convenablement les repos en lisant et en parlant (Destutt de Tr.,Idéol. 2, 1803, p.267).Il faut ponctuer après les guillemets (Hugo,Corresp., 1866, p.528).
B. − P. anal.
1. MUS. Diviser une composition musicale en phrases, en périodes, au moyen de pauses, de repos. Il faut (...) que le discours [musical] soit intelligemment ponctué, scandé (Mathis-Lussy,Rythme mus., 1911, p.33).La phrase musicale est en effet ponctuée par des temps d'appui ou des temps d'arrêt que l'on nomme cadences (Caussade,Techn. harm., 1931, p.40).
2.
a) [Le suj. désigne une pers.] Marquer (de gestes, d'exclamations, de silences, etc.) les phrases ou les mots
que l'on prononce. Synon. souligner.Ponctuer une tirade de pauses. Il ponctuait ses phrases de soupirs et faisait, en parlant des choses les plus indifférentes, des clins d'yeux, des airs penchés (Gautier,Fracasse, 1863, p.28):
. Constant, le typographe, exposait les raisons pour lesquelles il avait lâché sa maîtresse, à Benoît, un armurier: −Une salope! répétait-il, ponctuant ces mots de coups de poing sur le zinc. Dabit,Hôtel Nord, 1929, p.41.
que prononce une autre personne. Ponctuer un discours d'applaudissements, d'injures, de sifflets. Elle lui faisait raconter ses conversations de la journée avec Christophe; et elle ponctuait le récit d'observations ironiques (Rolland,J.-Chr., Révolte, 1907, p.433).
b) [Le suj. désigne une chose] Accompagner (quelque chose) d'une manifestation plus ou moins sonore. Applaudissements, sifflets qui ponctuent un discours. Autour des billards, ce n'était qu'appels, rires et disputes (...). Tapageuse gaieté, que le claquement froid des billes ponctuait comme un staccato d'appareil morse (Martin du G.,Thib., Sorell., 1928, p.1172).
Empl. pronom. passif. La rumeur s'assourdissait, se ponctuait de silences que ne troublaient bientôt plus que de légers cris tombant çà et là de branche en branche (Pergaud,De Goupil, 1910, p.176).
II. − Parsemer d'éléments en forme de points, de taches. Arrivant au bleu pâle et clair de l'immense coupole, un vol de quatre ou cinq mouettes ponctuant le ciel immense, nu et limpide (Goncourt,Journal, 1867, p.329).Tes mains, Brasse-bouillon! cria MmeRezeau. Et, comme je ne les remettais pas assez vite sur la table, un coup de fourchette, dents en avant, vint les ponctuer de quatre points rouges (H. Bazin, Vipère, 1948, p.55).
Prononc. et Orth.: [pɔ ̃ktɥe], (il) ponctue [pɔ ̃kty]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1404 poncter «accentuer en lisant» (Christine de Pisan, Le livre des fais et bonnes meurs du sage roy Charles V, éd. S. Solente, II, 63); 2. 1550 punctuer «mettre la ponctuation dans un texte» (Meigret, Trette de grammere, p.192); 1513 «marquer les repos dans la récitation d'un poème» (J. Lemaire de Belges, Temple de Venus ds OEuvres, éd. J. Stecher, III, 112); 1833 «souligner par des gestes, des exclamations ce que l'on est en train de dire» (Borel, Champavert, p.226); 3. 1767 «diviser en phrases une composition musicale» (Rousseau); 4. 1679 ponctué «formé d'une suite de points» (Mariotte, 85, 200 ds FEW t.9, p.593b); 1778 «parsemé de taches en forme de points» (Lamarck Flore fr. t.1, p.66); 5. 1862 «parsemer de points» (Th. Gautier, Voyage en Russie, V ds Rob.: [les] étoiles [...] ponctuent l'immensité). Empr. au lat. médiév. punctuare «ponctuer». Fréq. abs. littér.: 72.

Wiktionnaire

Verbe - français

ponctuer \pɔ̃k.tɥe\ transitif ou intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Mettre des points, des virgules et d’autres signes de ponctuation dans un discours écrit, pour distinguer les phrases et les différents membres dont elles sont composées.
    • — Un verre ! fait-il, mais en ponctuant d'une chiée de points d’exclamation, tant tellement que si je les reproduisais ici, tu croirais une ligne à haute tension à travers la Beauce. — (Frédéric Dard, San-Antonio, n° 75 : Une Banane dans l'oreille, Paris : Éditions Fleuve Noir, 1977, chap. 1)
    • Tous les éditeurs ne ponctuent pas ce passage de la même manière. — Ce livre est généralement mal ponctué.
    • Quand une période n’est pas bien ponctuée, la lecture en est difficile. — La plupart des anciens manuscrits ne sont pas ponctués.
    • (Absolument) Il ne sait pas ponctuer.
  2. (Littéraire) Marquer quelque chose, l'accompagner par une manifestation sonore qui l'accentue ou le caractérise.
    • Ses incantations vénéneuses s’accompagnaient de beignes choisies qui ponctuaient ses doux poèmes. À la surprenante, en fin de tirade. À la ligne. Pan ! Dans la gueule. — (Jean-Hugues Lime, La fête des nerfs, Éditions Florent-Massot, 1998, chap. 4)
    • Les coups de tonnerre ponctuaient le silence de la nuit.
  3. (Musique) Marquer les repos, diviser les phrases, dans la composition musicale.
  4. (Figuré) Entrecouper par des applaudissements ou des acclamations.
    • Des hourras ponctuèrent le discours du Prince, qui, à la fin, entonna une hymne que tous les hommes reprirent avec lui : « Ein fester Burg ist unser Gott ! C’est un rempart que notre Dieu ! » — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 263 de l’édition de 1921)
  5. (Figuré) Être répandu.
    • [La paraffine industrielle] Apportée par la marée sous forme de boulettes blanches, jaunes, grises ou rosâtres, elle s’éparpille sur le sable ou ponctue les rochers, tels des petits paquets de pâte à modeler. — (Sylvie Burnouf, Les échouages de paraffine, une pollution supplémentaire pour le littoral, Le Monde. Mis en ligne le 23 octobre 2018)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PONCTUER (pon-ktu-é), je ponctuais, nous ponctuions, vous ponctuiez ; que je ponctue, que nous ponctuions, que vous ponctuiez v. a.
  • 1Mettre dans un discours écrit les signes de ponctuation.

    Absolument. Il ne sait pas ponctuer.

  • 2 Terme de musique. Marquer les repos, diviser les phrases, dans la composition musicale.

HISTORIQUE

XVe s. Celluy, par especial, sur tous autres, souverainement bien lisoit et bien ponctoit, et entendens homs estoit, Christine de Pisan, Charles V, III, 21.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PONCTUER, v. act. (Gramm.) c’est observer les regles de la ponctuation. Voyez Ponctuation. On dit cette copie est belle, mais elle est mal ponctuée. On entend encore par ponctuer, désigner par un point.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « ponctuer »

Lat. punctum, point.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin médiéval punctuare (« marquer avec des points »), du latin punctus
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ponctuer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ponctuer pɔ̃ktµe

Citations contenant le mot « ponctuer »

  • Entre 2012 et 2018, l’auteur a suivi la répression policière de la zone à défendre (ZAD) de Notre-Dame-des-Landes et dans les rues de Nantes. Son récit photographique montre, en noir et blanc, comment l’espace public se transforme en un champ de bataille inégal. Dans les médias, la typologie visuelle des images de manifestation propose le plus souvent la mise en scène de la violence — plans serrés, fumées aveuglantes, accent sur les destructions , et marginalise presque toujours l’appel à une société plus juste qui se déploie dans les rassemblements de citoyens. À l’inverse, Yves Monteil pose le cadre de cette violence par notamment une série de champs-contrechamps, forces de l’ordre et voix du peuple. La narration s’ouvre sur une sorte d’oxymore, une jeune femme détendue face à des véhicules blindés, et se referme sur un point d’exclamation, un clown à rollers vu de dos qui semble défier le long défilé de voitures de police. Et en couleur, la nature, la lumière viennent ponctuer l’ensemble de ce livre-manifeste. Le Monde diplomatique, Police, paysages et résistances, par Laetitia Guillemin (Le Monde diplomatique, août 2020)
  • La journée sera divisée en deux temps : une matinée rythmée par les interventions de divers chercheurs et historiens tels que Jean-Louis Davant, Thierry Issartel ou encore Alvaro Adot. Un repas viendra ponctuer la matinée pour poursuivre sur un après-midi culturel avec l'inauguration de l'exposition "1620. Renaissance. Le dernier souffle d'une Navarre souveraine", d'une visite guidée du Saint-Palais de l'époque puis d'un spectacle "Kale Barroka" offert par Asisko Urmeneta et ses acolytes. , L'édit de 1620 : un colloque sur l'histoire de la Navarre organisé par Zabalik | Kultura | MEDIABASK

Traductions du mot « ponctuer »

Langue Traduction
Anglais punctuate
Espagnol puntuar
Italien punctuate
Allemand interpunktieren
Chinois 圈点
Arabe نقط
Portugais pontuar
Russe пунктуация
Japonais 句読点
Basque jarri puntuazioa
Corse punctuate
Source : Google Translate API

Synonymes de « ponctuer »

Source : synonymes de ponctuer sur lebonsynonyme.fr

Ponctuer

Retour au sommaire ➦

Partager