La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « politicien »

Politicien

Variantes Singulier Pluriel
Masculin politicien politiciens

Définitions de « politicien »

Trésor de la Langue Française informatisé

POLITICIEN, -IENNE, subst. et adj.

I.− Subst. gén. masc. Personne qui s'occupe de politique (v. politique2A 2) à titre professionnel. Politicien anglais, français, radical, socialiste; jeune politicien; grand politicien; politicien honnête, madré. Un homme comme Hugo, un vieux politicien, poète, politicien, s'aperçoit très bien, au moins de temps en temps, moitié instinct, moitié intelligence, moitié compréhension; moitié entente; que c'est encore le génie qui rapporte le plus, et même au fond qu'il n'y a peut-être que le génie qui rapporte (Péguy, V.-M., comte Hugo,1910, p. 749).Encore est-il plus facile à la nature de réussir un bon politicien qu'un grand artiste (Barrès, Cahiers,t. 13, 1920, p. 41):
1. [La prose marathe] a continué de se former non seulement entre les mains de grands romanciers, mais de grands journalistes qui étaient, en même temps que des politiciens, des penseurs. Arts et litt.,1936, p. 56-5.
En appos. Les généraux et les amiraux de carrière, succédant aux militaires politiciens qu'on remerciait, rentrèrent dans les directions administratives avec une faveur qui rendait confiance (Maurras, Kiel et Tanger,1914, p. lix).En Grande-Bretagne, rien n'est venu entraver la croissance des Imperial Chemical industries créées en 1926 par un industriel politicien, Alfred Mond, pour lutter contre les trop puissants trusts allemands et américains (Lesourd, Gérard, Hist. écon.,1966, p. 561).
Péj. Danton disait : Nous voulons mettre dessus ce qui est en dessous, et dessous ce qui est en dessus. Ça, petite fille, c'est un mot de politicien. Ce n'est pas un mot de socialiste révolutionnaire (Martin du G., Thib.,Été 14, 1936, p. 22).
[Avec qualificatif actualisant la nuance péj.] Personne qui s'occupe de politique à titre professionnel, en connaît et en utilise toutes les intrigues. Ce caractère de la grève générale prolétarienne a été, maintes fois, signalé et il n'est pas sans effrayer des politiciens avides qui comprennent parfaitement qu'une révolution menée de cette manière supprimerait toute chance pour eux de s'emparer du gouvernement (Sorel, Réflex. violence,1908, p. 375).Les politiciens retors qui se partagent le pouvoir en Europe (Martin du G., Thib.,Été 14, 1936p. 516).
II.− Adj., souvent péj. De politicien, propre au politicien. Élite, personnel politicien(ne); intempérance, intrigue, rivalité politicienne. Depuis très longtemps Caillaux faisait entretenir son armée politicienne par l'Allemagne (Barrès, Cahiers, t. 11, 1918, p. 320):
2. − « En toi, Thibault, pas ça de sens politicien! » déclara-t-il, comme pour conclure la discussion. Jacques ne put retenir un mouvement d'humeur : − « Si c'est avoir le sens politique que de... » Cette fois, Meynestrel interrompit : − « Avoir le sens politique, qu'est-ce que c'est, Mithoerg?... C'est savoir consentir à employer, dans la lutte sociale, des procédés qui, dans la vie privée, répugneraient à chacun de nous comme autant de malhonnêtetés, − ou de crimes... n'est-ce pas? » Martin du G., Thib.,Été 14, 1936p. 75.
Propre à une politique intéressée, souvent limitée à des considérations de stratégie électorale et d'intérêts partisans. Revendications politiciennes. Quant à demander à un pays broyé par la guerre et l'occupation de tenir son budget en équilibre strict, de distribuer le crédit avec sévérité, d'empêcher les hausses même désordonnées, même politiciennes de ses salaires, c'est probablement exiger d'autrui une orthodoxie que personne n'eût pratiquée pour son propre compte (Perroux, Econ. XXes.,1964, p. 523).
Politique politicienne. Accroître les divisions au nom de la politique politicienne, est le plus sûr moyen d'échouer dans la tâche de redressement économique qui apparaît plus dure de jour en jour (L'Est Républicain,13 janv. 1984, p. 1, col. 1).
Prononc. et Orth. : [pɔlitisjε ̃], fém. [-jεn]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. A. Subst. 1779 polititien et politicien (Beaumarchais, Observations ds Œuvres, éd. Gudin de la Brenellerie, t. 5, p. 30 et Corr. litt. phil. et crit., déc. 1779, XII, p. 354 ds Proschwitz Beaumarchais, pp. 282-283), attest. isolées; 1865 politician (Anderson ds J. des Chem. de Fer, p. 260, col. 3 ds Bonn., p. 108); 1868 politiciens (américains) (Clemenceau, Le Temps, 4 juill. d'apr. F. Baldensperger ds R. de Litt. comparée, t. 8, 1928, p. 140); 1898 en France (L. Daudet, A. Daudet, p. 114). B. Adj. 1899 (Clemenceau, Vers réparation, p. 355). Empr., avec adapt. du suff. -ian à son corresp. fr. -ien*, à l'angl. politician dér. de politic corresp. à l'adj. fr. politique1* et att. dep. le xvies. aux sens de « intrigant, habile manœuvrier » et « spécialiste de l'art du gouvernement, théoricien de la politique ou homme d'État » puis plus spéc. en anglo-amér. au sens de « homme qui fait de la politique son métier » souvent avec une valeur péj. (v. NED et DAE). Fréq. abs. littér. : 343. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) néant, b) 7; xxes. : a) 1 413, b) 604. Bbg. Dub. Pol. 1962, p. 378.

Wiktionnaire

Adjectif - français

politicien \pɔ.li.ti.sjɛ̃\ masculin

  1. Relatif à la politique.
    • C’est dans ce cercle de personnages politiques réservés et non de personnalités politiciennes et paradeuses qu’il convient de rechercher le profil du remplaçant que Paul Biya prépare pour le Cameroun », précise le politologue. — (Michel Roger Emvana, Paul Biya: les secrets du pouvoir, Karthala Éditions, 2005, page 233)
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)

Nom commun - français

politicien \pɔ.li.ti.sjɛ̃\ masculin (pour une femme, on dit : politicienne)

  1. (Péjoratif) Personnalité active dans son engagement politique, et spécialement quand elle représente un parti politique ou est une élue du peuple.
    • Les syndicats peuvent être fort utilement employés à faire de la propagande électorale ; il faut, pour les utiliser avec fruit, une certaine adresse, mais les politi­ciens ne manquent pas de légèreté de main. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, chapitre V, La grève générale politique, 1908, page 207)
    • Ils se contentaient donc de ménager la chèvre républicaine et le chou réactionnaire avec une délicatesse, un doigté qu’eût pu leur envier tel politicien de plus grande envergure ; député, sénateur, voire sous-secrétaire d’État ou ministre. — (Louis Pergaud, Deux Électeurs sérieux, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Peu préparé à la politique, mais d’opinions légitimistes , il se révèle politicien sans horizon. Les de Broglie et Cie n’ont pas de peine à le circonvenir. — (Alexandre Zévaès, Histoire de la Troisième République 1870 à 1926, Éditions Georges-Anquetil, 1926, page 108)
    • J’ai vu le consulat de Casablanca sans titulaire pendant près de deux ans, puis occupé par un vague politicien qui n’y dura guère plus de trois mois. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, page 127)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

POLITICIEN. n. m.
Celui qui fait métier de la politique et se complaît en intrigues. Il se prend en mauvaise part. Il s'emploie aussi adjectivement. Manœuvres politiciennes.

Littré (1872-1877)

POLITICIEN (po-li-ti-siin) s. m.
  • Nom, aux États-Unis, de ceux qui s'occupent de diriger les affaires politiques, les élections, etc. Une municipalité sans foi [à New-York] a, dans maintes rencontres, impudemment empoché l'argent des contribuables pour le partager avec les politiciens qui l'avaient nommée, L. Simonin, Rev. des Deux-Mondes, 1er déc. 1874, p. 677. Une autre cause de dissolution [des États-Unis] à ses yeux, c'est l'influence des politiciens, sortes de déclassés des carrières régulières, se faisant une profession lucrative de la politique, Journ. offic. 6 févr. 1876, p. 1079, 2e col. Channing frémit à l'idée de confier aux politiciens le soin de former et de façonner l'esprit public : les politiciens, dit-il, ne considèrent les hommes qu'à un seul point de vue : comme les instruments de leur ambition ; ils n'ont pas le savoir, la réflexion, le désintéressement qui doivent présider à un bon système d'éducation, Paul Leroy-Beaulieu, Journ. des Débats, 25 août 1876, 3e page, 6e col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « politicien »

Angl. politician, de politique. Ce mot, d'abord exclusivement employé en parlant des États-Unis, commence à entrer chez nous dans la langue commune.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De l’anglais politician.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « politicien »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
politicien pɔlitisjɛ̃

Fréquence d'apparition du mot « politicien » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « politicien »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « politicien »

  • C’est fini, l’époque où je croyais aux bateleurs de la politique politicienne.
    Michel Onfray — 26 février 2015
  • Nul médecin ne fera du choléra un état agréable et nul politicien ou sociologue ne bannira la lutte et la souffrance du monde.
    Alexandra David-Néel
  • Le politicien est un acteur contrarié, toujours en quête de bravos ; le poète est un spectateur implacable toujours prêt à siffler.
    Miguel Torga
  • Deux personnes disent toujours oui, le politicien et la prostituée.
    Wail Bouabid
  • Comme la verve du politicien, celle-là parfois mensongère, celle du poète à l'aube printanier inspire de pieux mensonges.
    Roland Delisle
  • Un politicien ne peut faire carrière sans mémoire, car il doit se souvenir de toutes les promesses qu'il lui faut oublier.
    Frédéric Dard — Les pensées de San-Antonio
  • Au lieu de donner à un politicien les clefs de la ville, on ferait mieux de changer les serrures.
    Doug Larson
  • Aujourd’hui, je vais évoquer deux politiciens qui ont souvent du mal à trancher. Pour changer un peu, je prendrai le cas d’une politicienne de carrière et d’un politicien improvisé.
    La Chronique Agora — Quand nos politiciens n’ont pas d’avis sur la question
  • Abus de pouvoir ou mauvais calcul, ces politiciens ont en tout cas eu besoin de rendre de l’argent. Découvrez qui s’est fait redresser par l’Etat.
    Marie France, magazine féminin — Ces politiciens à qui on a demandé de rendre de l'argent - Marie France, magazine féminin
  • Le politicien qui réussit le mieux est celui qui dit le plus souvent et de la voix la plus forte ce que tout le monde pense.
    Theodore Roosevelt — In treasury of humorous quotations
Voir toutes les citations du mot « politicien » →

Traductions du mot « politicien »

Langue Traduction
Anglais politician
Espagnol político
Italien politico
Allemand politiker
Chinois 政治家
Arabe سياسي
Portugais político
Russe политик
Japonais 政治家
Basque politikari
Corse puliticu
Source : Google Translate API

Combien de points fait le mot politicien au Scrabble ?

Nombre de points du mot politicien au scrabble : 14 points

Politicien

Retour au sommaire ➦