La langue française

Pleige

Sommaire

  • Définitions du mot pleige
  • Étymologie de « pleige »
  • Phonétique de « pleige »
  • Citations contenant le mot « pleige »
  • Traductions du mot « pleige »
  • Synonymes de « pleige »

Définitions du mot pleige

Trésor de la Langue Française informatisé

PLEIGE, subst. masc.

DR., vx. Personne qui sert de caution, de garant. Il s'est offert pour pleige et caution dans cette affaire (Ac.1798-1935).On ne voit plus les parents arrêtés en pleige de leur fils, les habitants des villages frappés solidairement des peines applicables à un réfractaire (Chateaubr.,Mém.,t.2, 1848, p.502).
P. métaph. N'est-ce pas qu'au besoin pour moi tu serais pleige; Et que dans ton coeur jeune, honnête, indépendant, L'avenir du poète aurait un répondant? (Pommier,Crâneries,1842, p.182).
Prononc. et Orth.: [plε:ʒ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Lar. Lang. fr.: ,,On écrivait aussi plège``. Étymol. et Hist. Ca 1100 «garant, celui qui est donné comme caution, comme garantie; personne qui sert de répondant à une autre» (Roland, éd. J. Bédier, 3846). Prob. issu d'un b. lat. plebium, plevium (att. au vies. dans la Loi salique, éd. K. A. Eckhardt, t.2, 2, p.398), dér. de plebere «garantir» (viiies., Lex Romana Curiensis ds Nierm.), lui-même issu, prob. sous l'infl. de praebere «présenter, offrir», de l'a. b. frq. *plegan «cautionner, garantir», que l'on peut restituer d'apr. le m. néerl. pleghen «se porter garant», l'a. h. all. plegan «promettre, garantir», l'a. sax. plegan «être responsable de, se porter garant de», v. FEW t.16, pp.634-635.
DÉR.
Pleiger, verbe trans.,vx. Donner comme caution. À ce jeu, les Sauvages pleigent leurs femmes, leurs enfants, leur liberté; et lorsqu'ils ont joué sur promesse et qu'ils ont perdu, ils tiennent leur promesse (Chateaubr.,Voy. Amér. et Ital., t.1, 1827, p.184). [plε ʒe], [ple-], (il) pleige [plε:ʒ]. Att. ds Ac. 1694-1878. Lar. Lang. fr.: ,,On écrivait aussi pléger``. Voir Besch. 1845: plei- ou plé-. Graph. ei maintient [ε]. Conjug.: e devant a et o: pleigeant, pleigeons. 1resattest. a) ca 1200 «répondre de quelqu'un, lui servir de garant» (Renaut de Montauban, 303, 13 ds T.-L.), b) déb. du xiiies. «répondre de quelque chose; assurer, garantir» (Raoul de Houdenc, Vengeance Raguidel, 4619, ibid.), c) α) fin du xives. plegier «tenir tête (à quelqu'un) en buvant» (Eustache Deschamps, OEuvres compl., éd. G. Raynaud, t.7, p.120, 16), β) ca 1462 plegier qqn «id.» (Cent nouvelles nouvelles, 29, éd. Fr. P. Sweetser, p.199, 88); de pleige, dés. -er. L'a. fr. employait aussi plevir «donner quelque chose en garantie à quelqu'un; assurer quelque chose à quelqu'un» (ca 1100, Roland, éd. J. Bédier, 403, 968), de plebire, issu de plebere (v. pleige), prob. sous l'infl. de garantir et garir (guérir*), v. FEW t.16, pp.634-635.

Wiktionnaire

Nom commun 1

pleige \plɛʒ\ masculin et féminin identiques

  1. (Droit) (Histoire) Celui, celle qui sert de caution ou de garant dans une transaction.
    • Dans le cas où l’enfant a fait une vente, sans la valider par serment, mais en donnant des pleiges, garants de l’acte, l’engagement des pleiges suivra la validité de l’engagement de l’enfant. — (Gabriel Lepointe, La Famille dans l’Ancien droit, Montchrestien, 1947 ; 5e éd., 1956, p. 245)
    • Monsieur, reposez-vous sur ma subtilité ;
      Il faudra malgré lui qu'il donne dans le piège ;
      Ma tête sur ce point vous servira de pleige.
      — (Pierre Corneille, Mélite)

Nom commun 2

pleige \plɛʒ\ féminin

  1. (Franche-Comté) (Suisse) Précipitation consistant en un mélange de pluie et de neige.
    • — (Quand vient la pleige… vient la pleige. Ouais. ckagoun.wordpress.com)

Forme de verbe

pleige \plɛʒ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de pleiger.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de pleiger.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de pleiger.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de pleiger.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de pleiger.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PLEIGE. n. m.
T. d'ancienne Jurisprudence. Celui qui sert de caution. Il s'est offert pour pleige et caution dans cette affaire.

Littré (1872-1877)

PLEIGE (plè-j') s. m.
  • Ancien terme de jurisprudence. Celui qui sert de garant, de caution. Ma tête sur ce point vous servira de pleige, Corneille, Mél. II, 5. Quant au profit et bonheur qui vous en reviendra, je vous en réponds, et me rends pleige pour la bonne mère [la sainte Vierge], Pascal, Prov. IX. Joignons-nous ensemble, mes frères, et faisons quelque chose à la décharge de ce pleige innocent et charitable [Jésus se chargeant des péchés du monde], Bossuet, 1er sermon, Passion, préambule. Ils [les pythagoriciens] poussaient si loin la charité, que l'un d'eux condamné au supplice par Denis le tyran trouva un pleige qui prit sa place dans la prison, Diderot, Opin. des anc. philos. (juifs).

HISTORIQUE

XIe s. Dist l'empereres : bons pleges [j'] en demande, Ch. de Rol. CCLXXX.

XIIe s. Le jugement li unt fait ainsi graanter [accorder], E de ces treis cens livres pleges al rei trover, Th. le mart. 32.

XIIIe s. Dame, prometés la voie [le pèlerinage] à Monseigneur St Nicolas de Warangeville, et je vous sui plege pour li que Dieu vous remenra [ramènera] en France, Joinville, 284.

XVIe s. De foi, fi ; de plege, plaid ; de gage, reconfort ; d'argent comptant, paix et accord, Loysel, 670.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PLEIGE, s. f. (Jurisprud.) est un ancien terme de pratique, qui signifie caution ou fidejusseur. Ducange le derive de plegius, terme de la basse latinité, qui signifioit la même chose.

Dans quelques coutumes pleige s’entend singulierement de celui qui se porte caution judiciaire ; mais dans d’autres, plege se prend pour toute caution en général.

L’article des placites de Normandie porte que l’obligation du pleige est éteinte quand la dette est payée par le principal obligé, lequel néanmoins peut subroger celui qui fournit les deniers pour acquitter la dette à l’hypothèque d’icelles sur ses biens seulement, & non sur ceux du pleige. Voyez Caution, Fidejusseur, Obligation principale. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « pleige »

(Nom 1) De l’ancien français plege, cognat de l’allemand pflegen.
(Nom 2) Mot-valise de pluie et de neige.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Prov. pleiu ; vénet. plezo ; sicil. preggiu ; bas-lat. plegius, plegium, plivium, pluvium. Origine incertaine. Saumaise et après lui Ménage le tirent du latin praes, praedis, caution, pleige. Mais Diez objecte que l'u du provençal et le v du bas-latin exigent un mot ayant au radical b ou v, comme dans le provençal beu, de bibit, deu, de debet, escriu, de scribit, etc. Il y a dans le bas-latin pleblum qui signifie district, autorité, et qui vient de plebs ; mais, si la forme convient, le sens ne convient pas. Diez a proposé une autre conjecture : il pense que plevir (d'où pleige) représente le latin praebere, donner, fournir, justifiant le changement de r en l par temple, de tempora, Planchais, de Prancatius pour Pancratius. De praebere il forme un substantif praebium, gage, ôtage. Cette étymologie est ingénieuse ; mais il lui manque des intermédiaires de forme et de sens pour devenir certaine. Il semble que, provisoirement, praes ne peut être ni écarté à cause de son sens précis, ni admis à cause de la difficulté grammaticale.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « pleige »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pleige plɛʒ

Citations contenant le mot « pleige »

  • Plus de quatre cents propositions de néologismes sont arrivées dans la boîte à courriels (ou boîte à émiles) du festival. « J’espère que l’année prochaine, le festival tiendra des réunions un peu partout en France… car le principe est que ce sont lesgens physiquement présents qui votent à bulletin secret », ajoute Eric Donfu. Certains vocables bricolés se sont déjà détachés du peloton : ertéter (poser un jour de RTT), toque-model (star des fourneaux), landaudrome (endroit ombragé et calme où se retrouvent les mères promenant les bébés). Mais bankster (banquier-gangster), pontichiant (prétentieux et ennuyeux), pleige (neige et pluie mêlées), véloter (faire du vélo) nous seront peut-être un jour familiers. La matière est riche. Et, en bonne logique, « un dictionnaire buissonnier va prendre forme pour la 12 e édition », annonce Eric Donfu. , Le Mag | Bricoleurs de mots

Traductions du mot « pleige »

Langue Traduction
Anglais pleige
Espagnol pleige
Italien pleige
Allemand pleige
Chinois 恳求
Arabe بليه
Portugais pleige
Russe pleige
Japonais pleige
Basque pleige
Corse piacè
Source : Google Translate API

Synonymes de « pleige »

Source : synonymes de pleige sur lebonsynonyme.fr
Partager