La langue française

Pitaud, pitaude

Sommaire

  • Définitions du mot pitaud, pitaude
  • Étymologie de « pitaud »
  • Phonétique de « pitaud »
  • Traductions du mot « pitaud »
  • Synonymes de « pitaud »

Définitions du mot « pitaud, pitaude »

Trésor de la Langue Française informatisé

PITAUD, -AUDE, subst.

Vx, fam. Personnage grossier, lourdaud au physique et au moral. C'est un gros pitaud, un franc pitaud; c'est une franche pitaude (Ac.1798-1878).Bien champêtre, bien brave, bien honnête, seulement, sans plus de biais que ses vaches. Il suffisait de voir cette face à peau luisante, les yeux un rien ahuris, et la bouche entr'ouverte, à la façon des pitauds de campagne (Pourrat, Gaspard, 1922, p.22).
Prononc. et Orth.: [pito], fém. [-o:d]. Att. ds Ac. 1694-1878. Étymol. et Hist. a) xves. [date des mss] petaulx masc. plur. «anciens soldats» (Froissart, Chroniques, éd. S. Luce, t.2, p.231, var.; v. A. Scheler, Gloss. des oeuvres de Froissart, s.v. guielier); 1remoit. xves. petaux «paysans» (terme employé par Monstrelet d'apr. Corneille 1694); 1546 le roy Petault «personnage sans autorité» (Rabelais, Tiers Livre, éd. M. A. Screech, chap.6, 64; loc. obsc. mais cf. Sain. Lang. Rab. t.1, pp.235-238); b) 1547 pitault «lourdaud, paysan» (N. Du Fail, Propos rustiques, p.14). Mot d'orig. obsc. Peut-être dér. à l'aide du suff. péj. -aud* de pet* (FEW t.8, p.132b) ou issu, avec substitution de suff. de piteux* (FEW t.9, p.443a).

pitaud .« Homme grossier »; il suffisait de voir cette face à peau luisante, les yeux un rien ahuris, et la bouche entr'ouverte, à la façon des pitauds de campagne (Pourrat, Gaspard des montagnes,Le Château des sept portes, 1922, p. 22)

Wiktionnaire

Nom commun

pitaud \pi.to\ masculin (pour une femme on dit : pitaude)

  1. (Histoire) Paysan saintongeais révolté contre la gabelle (1548).
    • La jacquerie des Pitauds.
  2. Personnage grossier, lourdaud, gauche.
    • En vérité, vous êtes une vraie pitaude : quand je songe avec quelle simplicité vous êtes malade, le repos que vous donnez à votre joli visage, et enfin quelle différence, cela me paroît plaisant. — (Mme de Sévigné, Lettres, 1676)
    • Bien champêtre, bien brave, bien honnête, seulement, sans plus de biais que ses vaches. Il suffisait de voir cette face à peau luisante, les yeux un rien ahuris, et la bouche entr'ouverte, à la façon des pitauds de campagne. — (Pourrat, Gaspard, 1922)
  3. (Littérature) Personnage falot, sans autorité.
    • le roy Petault. — (Rabelais, Le Tiers Livre, 1552)
    • La Cour du roi Pétaud, opéra de Léo Delibes, 1869.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PITAUD (pi-tô, tô-d') s. m.
  • 1Nom de paysans qui formaient des compagnies à pied dans les armées du moyen âge.
  • 2 Par dénigrement, homme, femme de la campagne de lourde structure. La déesse des fours, des moulins et des plaines Où l'œil du bon pitaud voit l'espoir de ses peines, St-Amand, le Melon. Ce pitaud doit valoir, pour le point souhaité Bachelier et docteur ensemble… Le coquin, lourd d'ailleurs et très court en esprit, La Fontaine, Tabl.
  • 3 Par extension, personne courte d'esprit, avec quelque allusion à une apparence rustique ou gauche. En vérité, vous êtes une vraie pitaude ; quand je songe avec quelle simplicité vous êtes malade… cela me paraît plaisant [les affectations d'une dame qui faisait la malade dans son lit], Sévigné, à Mme de Grignan, 19 mai 1676.

HISTORIQUE

XVIe s. Quand on dit c'est un Joannes, cela vaut autant que ce que maintenant on appelle un pedant, et quand on dit un bon jannain que le vulgaire prononce genin, cela s'entend proprement d'un pitaut qui prend bien en patience que sa femme lui fasse porter des cornes, H. Estienne, Apol. d'Hérod. p. 19, dans LACURNE. Des pitaux de village battant le blé dans une grange, Pasquier, Recherches, VII, 9. Appelloient les gens des champs où ils passoient et logeoient, vilains pitaux, rustiques, piedgris et paysans, Bouchet, Serées, III, p. 9, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pitaud »

Leduchat, approuvé par Diez et par Ch. Nisard, y voit une dérivation du latin pes, pedis, et une signification analogue à piéton. Scheler croit que c'est une variété de forme de pataud. On trouve dans Froissart petaut, qui paraît signifier une sorte de troupe à pied.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XVe siècle) petaulx « soldats » — (Froissart, Chroniques), petaux « paysans » ; (1552) le roy Petault « personnage sans autorité » — (Rabelais, Tiers Livre), (1547) pitault « lourdaud, paysan ».
Étymologie obscure, avec substitution du suffixe -aud, d'un radical qui est :
  • piteux[1] ;
  • pataud[2] ;
  • piéton[3], le sens est « fantassin, troupe à pied » ;
  • péteur[4] ;
  • l'ancien français pitault, petau[5] sont des variantes de bedel (« soldat armé »), notre moderne bedeau.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pitaud »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pitaud pito

Traductions du mot « pitaud »

Langue Traduction
Anglais pitaud
Espagnol pitaud
Italien pitaud
Allemand pitaud
Chinois 皮陶
Arabe pitaud
Portugais pitaud
Russe pitaud
Japonais ピトー
Basque pitaud
Corse pitaud
Source : Google Translate API

Synonymes de « pitaud »

Source : synonymes de pitaud sur lebonsynonyme.fr
Partager