Pilulaire : définition de pilulaire


Pilulaire : définition du Wiktionnaire

Adjectif

pilulaire \pi.ly.lɛʁ\

  1. (Pharmacie) Qui est en forme ou façon de pilule.
    • Masse pilulaire, pâte préparée pour être divisée en pilules.
  2. (Histoire naturelle) Qui fabrique ou porte de petites boules.

Nom commun 1

pilulaire \pi.ly.lɛʁ\ masculin

  1. Instrument à l’aide duquel on administre aux grands animaux les médicaments qui sont sous forme de bol ou de pilule.

Nom commun 2

pilulaire \pi.ly.lɛʁ\ féminin

  1. Plante cryptogame de la famille des rhizocarpées, habitant les terrains isolés, et dont les sporocarpes ressemblent à des pilules.


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Pilulaire : définition du Littré (1872-1877)

PILULAIRE (pi-lu-lê-r') adj.
  • 1 Terme de pharmacie. Qui est en forme ou façon de pilule. Masse pilulaire, pâte préparée pour être divisée en pilules.
  • 2 Terme d'histoire naturelle. Qui fabrique ou porte de petites boules.
  • 3 S. m. Un pilulaire, instrument à l'aide duquel on administre aux grands animaux les médicaments qui sont sous forme de bol ou de pilule.
  • 4 S. f. La pilulaire, plante cryptogame de la famille des rhizocarpées, habitant les terrains isolés, et dont les sporocarpes ressemblent à des pilules.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Pilulaire : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

PILULAIRE, s. m. (Hist. nat. Botan.) plante qui paroît avoir échappé à la connoissance des anciens botanistes. M. Bernard de Jussieu en a établi le caractere sur les parties de la fleur qu’il a découvertes par le microscope. Les curieux peuvent lire son mémoire à ce sujet, dans le recueil de l’académie des Sciences. Année 1739.

Cette plante est nommée pilularia palustris, juncifolia, par MM. Vaillant & Jussieu ; calamistrum par Dillenius ; graminifolia palustris, repens, vasculis granorum piperis, par Rai ; muscus aureus, capillaris, palustris, interfoliola, folliculis rotundis, quadripartitis par Pluckenet. Voici ses caracteres :

Les fleurs de la pilulaire ont deux calices : un externe ou commun, & l’autre interne ou propre. Le calice externe renferme quatre fleurs ; il est d’une seule piece sphérique, velue, épaisse, dure, qui s’ouvre en quatre portions égales, & chaque portion est collée à la face convexe d’un des quatre calices internes. Le calice interne contient une fleur ; il est membraneux, d’une seule piece dont la forme est celle d’un quartier de sphere, & il s’ouvre par l’extrémité supérieure.

Le placenta, qui dans chaque fleur porte les étamines & les pistils, est une bande membraneuse, longue, étroite, qui naît du fond de la cavité du calice interne, se prolonge jusqu’au deux tiers de sa hauteur, & s’attache à la face sphérique de ce calice dans le milieu de sa largeur.

Les étamines sont pour l’ordinaire au nombre de trente-deux sommets, sans filets ; leur figure est celle d’un cône ; ils sont tous attachés par la pointe à une petite tête qui termine le bord supérieur du placenta, sur laquelle ils forment, en se dirigeant en tous sens, une houpe pyramidale. Ces sommets sont des capsules délicates, membraneuses ; elles s’ouvrent transversalement, & répandent une poussiere ronde.

Les pistils sont au nombre de 12, de 16, ou de 20 embryons, ovoïdes, situés perpendiculairement sur le placenta dont ils couvrent les faces & le bord tranchant ; ils n’ont point de stile ; mais la partie supérieure de chaque embryon est terminée par un stigmate court & obtus.

Le péricarpe est le fruit de cette plante ; il est à quatre loges composées des deux calices qui subsistent, & conservent plusieurs semences.

Les semences sont menues, blanchâtres, ovoïdes, arrondies par la base, & terminées en pointe par le haut.

Le germe, ou la plantule contenue dans la semence, soit dans la germination, de la partie supérieure de la capsule seminale, produit une premiere feuille, & une radicule.

Il me reste peu de choses à ajouter sur la description de cette plànte. Elle est très-basse, rampante & couchée sur terre. Ses racines sont de petits filets blancs, simples & flexibles. Ses tiges & ses branches sont si bien entremélées les unes dans les autres, que la principale tige est difficile à distinguer. Les feuilles viennent alternativement sur les deux côtés des rameaux ; elles sont vertes, tendres, presque cylindriques, assez semblables à celles du jonc. Les fleurs naissent dans les aisselles des rameaux.

La pilulaire est la seule plante connue de son genre ; elle paroît vivace ; ses jeunes branches, qui subsistent d’une année à l’autre, servent à la renouveller pendant que les anciennes périssent. Les globules qui renferment les fleurs, commencent à se montrer dès le mois de Mai. Il en repousse continuellement de nouveaux, à mesure que les tiges & les branches se prolongent.

Il n’y a qu’en France & en Angleterre où cette plante ait été remarquée. A l’égard de la France, les seuls environs de Paris sont encore les lieux uniques où elle ait été observée, savoir prés de Fontainebleau dans les mares de Franchard, dans celles de l’Otie, & entre Coignieres & les Essarts. On ne lui connoit aucune vertu ; Merret, Morison, Plukenet, Ray, Vaillant, Petiver, Dillenius, Martin, Linnæus, M. de Jussieu, sont les seuls botanistes qui en ont parlé, & Merret le premier de tous ; M. Vaillant l’a nommée pilulaire, à cause de la forme sphérique du bouton de ses fleurs. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Pilulaire : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « pilulaire » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « pilulaire »

Étymologie de pilulaire - Wiktionnaire

→ voir pilule et -aire
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de pilulaire - Littré

Pilule.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « pilulaire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pilulaire pilylɛr play_arrow

Citations contenant le mot « pilulaire »

  • Si la priorité du syndicat est la protection des biens et des personnes face aux inondations, depuis longtemps, la protection des zones humides est permanente. « Nous avons par exemple restauré 6 ha sur la rive sud de Saint-Hubert. Ouvert des paysages en enlevant des saules, ce qui permet la présence d’espèces comme le pilulaire protégé nationalement, le Flûteau nageant, la grande douve au Perray (renoncule protégée nationalement). Ces plantes rares sont aussi un signe de la qualité du milieu et de l’eau. Ainsi réapparaît le rumex palustris (la Patience des marais) sur la une rive de l’Etang de la Tour ainsi que le Pic mar. » , Sud-Yvelines : vers la création une réserve naturelle nationale de 310ha près de Rambouillet | 78actu

Traductions du mot « pilulaire »

Langue Traduction
Corse pilulare
Basque pilular
Japonais 柱状
Russe пилюлеобразный
Portugais pilular
Arabe دائري
Chinois 柱状
Allemand pilular
Italien pilular
Espagnol en forma de píldora
Anglais pilular
Source : Google Translate API

Synonymes de « pilulaire »

Source : synonymes de pilulaire sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires