Picote : définition de picote


Picote : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PICOTE, subst. fém.

Vx, pop. Variole (d'apr. Littré-Robin 1865).
En partic. ,,Vaccine de la vache et clavelée`` (Villemin 1975). Jenner, qui découvrit la vaccine, inocula d'abord le cow-pox ou la picote, petite vérole des vaches (...). Depuis cette époque, on a eu quelquefois l'occasion d'observer et d'inoculer la picote des vaches; mais généralement on emploie le vaccin qui s'est développé chez l'homme à la suite de la vaccination (Nélaton, Pathol. chir., t.1, 1844, p.48).
Prononc.: [pikɔt]. Étymol. et Hist. a) 1552 «petite vérole» (Rabelais, Quart Livre, éd. R. Marichal, chapitre 52, p.216); b) 1783 «clavelée des moutons» (Cours Complet d'agric., t.3, s.v. claveau, clavelée). Déverbal de picoter*. Bbg. Höfler (M.). Zum spanischen Lehngut im Frz. der Niederlande. Z. rom. Philol. 1966, t.82, pp.269-270.

Picote : définition du Wiktionnaire

Forme de verbe

picote \pi.kɔt\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de picoter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de picoter.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de picoter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de picoter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de picoter.

Nom commun

picote \Prononciation ?\ féminin

  1. Petite vérole, variole.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Picote : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PICOTER. v. tr.
Causer des picotements. Un sinapisme qui picote la peau. Il se dit aussi des Petites piqûres que les oiseaux font aux fruits en les becquetant. Les oiseaux ont picoté tous les fruits. Fig., Picoté de petite vérole, Marqué de petite vérole. En termes de Manège, Picoter un cheval, Lui faire sentir légèrement l'éperon à diverses reprises.

PICOTER signifie, figurément et familièrement, Attaquer souvent quelqu'un par des paroles dites avec malignité; chercher à le fâcher, à l'irriter. Il l'a picoté pendant toute la soirée. Ils se picotent toujours l'un l'autre. Ils ne font que se picoter.

Picote : définition du Littré (1872-1877)

PICOTE (pi-ko-t') s. f.
  • Un des noms populaires de la variole.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Picote : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

PICOTE, s. f. (Lainage.) ou gueuse, étoffe toute de laine d’un très-bas prix ; c’est une espece de petit camelot. Cette forte d’étoffe se fabrique à Lille en Flandres, où il s’en fait de plusieurs longueurs & qualités. Elle est à peu-près semblable aux lamparillas & polimites, mais non pas de si bonne qualité. Sa destination la plus ordinaire est pour l’Espagne, car pour en France il ne s’y en consomme presque pas. Il y a aussi des picotes qui sont mêlées de soie. Savary.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « picote »

Étymologie de picote - Wiktionnaire

Déverbal de picoter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de picote - Littré

Piquer ; ainsi dite à cause des piqûres qu'elle fait dans la peau.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « picote »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
picote pikɔt play_arrow

Citations contenant le mot « picote »

  • La paresthésie désigne cette fameuse sensation de fourmillements. Elle se produit à la surface de la peau et donne la sensation de membres engourdis, de brûlure ou encore de fourmis envahissant une partie du corps. Elle témoigne soit d’une atteinte du système nerveux central (cerveau), soit du système nerveux périphérique (au niveau des nerfs situés dans d’autres parties du corps). Les fourmillements se produisent généralement sur les extrémités (bout des doigts, des orteils), dans la région péribuccale ou encore péri-anale ou génitale, zones particulièrement innervées. Mais les bras, les cuisses, les mollets peuvent aussi être le siège de ces picotements et sensation de chaleur. Doctissimo, Fourmillements – Paresthésie : les causes, les signes d’alerte et les traitements – Doctissimo
  • Votre gorge picote, vous avez le nez encombré...? Attention à ne pas confondre ces symptômes d'allergies aux pollens avec ceux du Covid-19. Grâce à l'arrivée du printemps et aux belles températures du week-end dernier, les pollens ont fait leur retour précocement cette année. Tameteo.com | Meteored, Retour des pollens : attention aux allergies !
  • La gorge qui picote puis brûle, les frissons qui parcourent l'échine et le mauvais gros "rhube" qui vous submerge le dimanche 23, soit pile poil avec les 14 jours d'incubation possible. "J'y échappe pas ? Allez quoi c'est rien"..."Non, il faut venir vous faire dépister quand même, c'est plus sage". LaProvence.com, Santé | Marseille - Coronavirus : le jour où un de nos journalistes a "cru l'avoir..." | La Provence
  • Ce ne sont pas toujours des douleurs dans les jambes. C’est pour cela que la plupart des médecins n’y attachaient pas trop d’importance ; ça fourmille, ça démange, ça picote. Cela peut aussi ressembler à une petite décharge électrique. www.pourquoidocteur.fr, Impatiences ou les jambes sans repos : pénibles et pas de vrai traitement
  • L’annaliste des Ursulines de Québec tient des propos similaires : «La picote commença à faire ses ravages dans les quartiers de montréal. Elle dura tout l'hyver suivant et tout le printems aussi bien que une bonne partie de deux mois Ion a comté plus de 1500 malades et 3 a 400 morts les messieurs du Séminaire furent des premiers pris et tous les leunes prestres et Ecclésiastiques avec leurs séminaristes tombèrent malades ils ont perdu 5 de leurs escholiers deux de leurs leunes Ecclésiastiques les Rds pères lesuites ont perdu le Rd père Crespieuil ancien Missionnaires de tadoussac lequel est mort de la fatigue quil a prise dans la visite des malades et de compassion de la misère publique ou il ne voioit point de remède toute la ville nestant qu'un hôpital general... en Suite la maladie sest estendue dans les costes prochaines et enfin elle est allée aus pays denhaut et partout elle a faict bien du Ravage.»      Le Journal de Québec, [PHOTOS] L'épidémie de variole de 1702-1703, une tragédie | JDQ

Traductions du mot « picote »

Langue Traduction
Corse formicule
Basque tingles
Japonais チクチクする
Russe покалывание
Portugais formigamentos
Arabe الوخز
Chinois 刺痛
Allemand kribbeln
Italien formicolii
Espagnol hormigueo
Anglais tingles
Source : Google Translate API

Synonymes de « picote »

Source : synonymes de picote sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires