La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « piaffe »

Piaffe

Définitions de « piaffe »

Trésor de la Langue Française informatisé

PIAFFE, subst. fém.

Vieilli. Luxe tapageur exprimant la vanité. (Dict.xixeet xxes.).
Faire de la piaffe. Faire de l'épate, se donner des grands airs. Synon. frimer (v. frimer1B).Peut-être, les juives font-elles plus de piaffe, plus d'esbrouffe... peut-être font-elles valoir davantage, l'argent qu'elles dépensent? (Mirbeau,Journal femme ch.,1900, p.121).
Prononc. et Orth.: [pjaf]. Homon. piaf. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1567 faire la piaffe «agir avec ostentation, faire des embarras» (Baïf, Le Brave, V, 5 ds Hug.); 1574 piaffe «vanité, morgue; étalage luxueux de toilette» (Boissereau, Le Songe de la piaffe [titre] ds DG). Déverbal de piaffer*. Bbg. Chautard Vie étrange Argot 1931, p.137. _ Schmidt Halle, 1914, § 24. _Spitzer (L.). Literaturblatt für germ. und rom. Philol. 1921, t.42, no9-10, p.310. - Wind 1928, p.98.

Wiktionnaire

Nom commun - français

piaffe féminin

  1. (Vieilli) Faste, ostentation, vaine somptuosité en habits, en meubles, en équipage, etc.
    • Ils ont beau se laver dans des machins d’argent et faire de la piaffe… je les connais ! Octave Mirbeau, Journal d’une femme de chambre, chap. V (1900)
    • Nous venons de voir défiler le ventre de Berthelot dans les fleurs, la gueule de nos canons bâillonnés de roses, la piaffe des arabes blancs sur qui dansent les chasseurs d’Afrique, l’infanterie roumaine rêveuse et sympathique dont les sonneries longues semblent de nostalgiques appels de bergers. — (Roger Vercel, Capitaine Conan, Albin Michel, 1934, collection Le Livre de Poche, page 34.)
    • Quant à la sensibilité, il faut, pour la définir, écarter toutes les épithètes de mouvement, […], avec ce qu'elles annoncent d’indiscrétion ou de piaffe. — (Roger Vercel, Préface à Francis Carco, Pages choisies, Albin Michel, 1935)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PIAFFE. n. f.
Faste, ostentation, vaine somptuosité en habits, en meubles, en équipage, etc. Tout ce qu'il fait n'est que piaffe. Il a vieilli.

Littré (1872-1877)

PIAFFE (pia-f', d'après l'usage habituel et la Fontaine ; pi-a-f, d'après Courval) s. f.
  • Terme familier. Braverie, somptuosité, manières par lesquelles on cherche à attirer l'attention sur soi. J'ai vu ce matin le roi, la reine et M. le duc d'Anjou à Saint-Germain votre paroisse ; il y avait grande piaffe d'officiers du Louvre, Patin, Lett. t. II, p. 163. En piaffe d'habits, luxe, magnificence, Courval, Satires, p. 15. dans POUGENS. Je sais de qui procède cette piaffe, La Fontaine, Serv.

HISTORIQUE

XVIe s. Nous appelons parade et bravade, eux [les courtisans] diroyent piaffe, ce que nous nommions magnificence, H. Estienne, Précell. du lang. fr. p. 375, éd. FEUGÉRE. Il donna de fort bonne grace dans le bois, ayant à sa teste cent rondaches et plus, qui pour piafes avaient les bras nuds jusques au coude, D'Aubigné, Hist. I, 22. … que, quant à lui, il s'estoit resolu d'attendre ce prince avec toutes ses piaphes, Carloix, V, 17. … Sans oublier la bonne mine, aultrement la piaffe soldatesque, Carloix, IX, 28.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « piaffe »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
piaffe pjaf

Citations contenant le mot « piaffe »

  • Ce qu’il y a c’est que Bull Machin de Villeurbanne bave. Une douche s’impose puis un cigare et le voici paradant dans les rues de la commune voisine de Lyon. À l’autre bout de la ville, El Xolo piaffe. Le chien noir entend bien rencontrer le nouveau pensionnaire de la troupe de théâtre de rue Royal de Luxe, son nouveau Géant… , PHOTOS. Bull Machin à Villeurbanne : le nouveau Géant de Royal de Luxe en exclusivité - La Roche sur Yon.maville.com
  • Si j’ai bien compris, on n’attendait pas grand-chose des élections du printemps dernier mais, quand même, plus que ça. Un nouvel élément s’est malgré tout mis en place : ça piaffe chez les champions. On a de nouveaux prétendants macronistes. On ne peut pas dire que Gérald Darmanin, Bruno Le Maire et Edouard Philippe étaient jusqu’à présent tapis dans l’ombre mais ils prennent désormais encore plus volontiers la lumière et le moment approche où ces nouveaux loups devront sortir de la bergerie. Tout le monde aspire à être Brutus mais il ne suffit pas pour ça d’avoir un couteau aiguisé, encore faut-il en connaître le bon usage (le moment adéquat pour le sortir et le lieu exact où le planter). Souvenons-nous de Bruno Mégret assassinant si lamentablement Jean-Marie Le Pen lors de son «puputsch» que le patron du Front national fut le premier de la famille à atteindre le second tour d’une présidentielle. Il y eut aussi Jacques Chirac qui accumula les trahisons et les maladresses et ne dut sa rédemption qu’au minable Brutus que se révéla être Edouard Balladur : c’est cette vilenie ratée qui permit l’élection de l’ancien maire de Paris. En revanche, la brutusserie de Nicolas Sarkozy à son égard se révéla beaucoup plus réussie malgré diverses vicissitudes. Mais le top-Brutus, et le plus récent, c’est évidemment Emmanuel Macron, même s’il faut se forcer un peu pour voir François Hollande en Jules César. Ce qu’il doit redouter par-dessus tout, c’est que ses obligés lui soient fid… Libération, «Make Brutus Great Again» – Libération
  • En elle piaffe une citoyenne qui refuse, de toutes ses fibres, que son pays confonde ainsi la liberté et l’isolement, mais comment faire entendre la protestation d’Elizabeth Alexandra Mary, de l’ambulancière qui a éprouvé dans la guerre (et au-delà) l’évidence de l’idéal européen, puis de la princesse qui a appris son métier auprès du sauveur de la nation, qui assiste, impuissante, au naufrage de son île, et qui, comme au reste, doit y consentir et s’y plier ? Par les couleurs de son chapeau. Sa tenue (et l’attention qu’elle suscite) est l’unique échappatoire dont sa liberté dispose. Le couvre-chef, c’est son cri du cœur. Un cri silencieux, une indicible déploration, une façon si subtile et élégante de contourner la réserve à laquelle elle est tenue, que nul ne peut décemment lui reprocher de le faire. Est-elle sortie de son rôle de reine à cet instant ? Au contraire. , Les joyaux du chapeau : l'édito de Raphaël Enthoven
  • On l’aurait presque oublié mais, en l’absence de Van Cleemput, Knezevic, et tout récemment de Kayembe, il y a un défenseur qui piaffe d’impatience : Martin Wasinski. Cinq fois sur la feuille de match, le jeune Donceelois (18 ans) n’a pas disputé la moindre minute cette saison. Sa récente petite blessure à la cheville n’est pas une excuse valable sur la durée. DHnet, À Charleroi, Wasinski attend son tour - La DH/Les Sports+
  • Cyclisme : Pogacar piaffe d'impatience LEFIGARO, Cyclisme : Pogacar piaffe d'impatience

Traductions du mot « piaffe »

Langue Traduction
Anglais paw
Espagnol pata
Italien zampa
Allemand pfote
Chinois 爪子
Arabe كف
Portugais pata
Russe лапа
Japonais
Basque hanka
Corse zampa
Source : Google Translate API

Synonymes de « piaffe »

Source : synonymes de piaffe sur lebonsynonyme.fr

Piaffe

Retour au sommaire ➦

Partager