La langue française

Pharmacopée

Définitions du mot « pharmacopée »

Trésor de la Langue Française informatisé

PHARMACOPÉE, subst. fém.

A. − Recueil officiel, légal et obligatoire dans toutes les pharmacies d'un pays déterminé, contenant une description des médicaments d'usage courant en médecine et notamment: la formule de constitution, la composition analytique, les constantes physiques, les principales propriétés chimiques pouvant être utilisées pour leur identification et dans le cas des médicaments composés, la formule et le mode de préparation (d'apr. Méd. Biol. t.3 1972). Les proportions de sucre indiquées par la pharmacopée prussienne, pour la préparation des conserves, paraissent être bien inférieures à celles prescrites par le Codex français (Kapeler, Caventou, Manuel pharm. et drog., t.1, 1821, p.215).Les médicaments officinaux figurent aux pharmacopées. Celles-ci, qui étaient à l'origine de simples recueils de formules, précisent actuellement les normes auxquelles doivent répondre les différents produits (Encyclop. univ.t.101971, p.705).Les drogues des anciennes pharmacopées étaient des produits bruts d'origines animale, végétale ou minérale (Encyclop. Sc. Techn.t.71972, p.674).V. codex ex.
Pharmacopée française. [Jusqu'au décret du 6 août 1963 qui a supprimé officiellement la dénomination de Codex] Ensemble des éditions successives de Codex; [depuis le décret du 9 mars 1973] ensemble constitué par la dernière édition ayant fait l'objet d'un arrêté ministériel et par les éditions précédentes maintenues en vigueur par ledit arrêté (d'apr. R. Lemay ds Extrait du B. de l'Ordre des Pharmaciens, janv. 1979, no218).
Pharmacopée internationale. Recueil de spécifications préparées par l'Organisation mondiale de la Santé et proposées pour le contrôle de la qualité des produits pharmaceutiques, en tant que référence permettant à tout pays d'établir des spécifications nationales sur une base commune, mais dépourvu de statut légal (d'apr. Méd. Biol. t.3 1972).
B. − P. méton.
1. Au sing., coll. Ensemble des médicaments utilisés. Pharmacopée animale, minérale. Les valeurs curatives de la pharmacopée indigène sont imparfaitement connues (Lowie, Anthropol. cult., trad. par E. Métraux, 1936, p.363).La lutte contre les ennemis du vignoble s'étend actuellement à un grand nombre de parasites végétaux et animaux et recourt à une pharmacopée complexe et à un appareillage coûteux (Levadoux, Vigne, 1961, p.72).V. philtre p.ext. ex. de Péladan:
. L'étude de la pharmacopée traditionnelle africaine a été longtemps négligée: les ethnologues s'intéressaient surtout aux aspects magiques de la médecine, faute de disposer des connaissances techniques nécessaires pour étudier l'action physiologique des drogues employées (...) La pharmacopée végétale est la plus fournie. Bal.-Maq.1968.
Au plur., rare. Médicaments. Bon nombre d'amoureux sont des malades imaginaires qui dépensent beaucoup en pharmacopées (...) sans avoir les plaisirs et les privilèges d'une maladie sincère (Baudel., Max. consol., 1867, p.324).
2. Science des médicaments. Synon. pharmacie (v. ce mot A), pharmacologie.La médecine et la pharmacopée ont, de tous temps, cherché à fournir au sang appauvri les composés métalliques propres à sa reconstitution (Fulcanelli, Demeures philosophales, t.2, 1929, p.134).Elle connaît la vertu des simples et toutes les traditions de la pharmacopée populaire (Menon, Lecotté, Vill. Fr., 1, 1954, p.79).Il semble que les tribus indiennes les aient utilisés [les vertébrés fossiles] comme «remèdes», de la même manière que la pharmacopée chinoise utilise les «dents de dragon» (Hist. gén. sc., t.3, vol. 1, 1961, p.513).
REM.
Pharmacopiste, subst.,rare. Synon. de apothicaire.Que l'on ne permette point aux marchands droguistes les fonctions des pharmacopistes, et que l'on veille à ce que les apothicaires connaissent bien la mixtion des remèdes (Baudry des Loz., Voy. Louisiane, 1802, p.320).
Prononc. et Orth.: [faʀmakɔpe]. Att. ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist.1. 1571 [éd.] «art de préparer les médicaments» experimenté en la pharmacopee et en l'art de distiller (J. Besson, L'art et le moyen parfaict de tirer huyles et eaux, fo17 rods Gdf. Compl.), attest. isolée; à nouv. au xixes. 1832 (Raymond), peu att. en ce sens; 2. 1680 «livre qui traite de l'art de préparer les médicaments» (Rich.); 3. 1802 «ensemble des médicaments et autres produits pharmaceutiques» (Baudry des Loz., loc. cit.: la pharmacopée est, pour ainsi dire, la main de la médecine et de la chirurgie). Empr. au gr. φ α ρ μ α κ ο π ο ι ́ α «confection de drogues», comp. de φ α ́ ρ μ α κ ο ν «remède, médicament» et de π ο ι ε ι ̃ ν «faire, fabriquer». Fréq. abs. littér.: 13.

Wiktionnaire

Nom commun

pharmacopée \faʁ.ma.kɔ.pe\ féminin

  1. (Didactique) Traité qui enseigne la manière de préparer les médicaments.
    • Mais, […], ils donnèrent à entendre que ce remède devait nécessairement provenir d’une pharmacopée magique et illicite, puisque eux, versés dans toutes les branches de l’art de guérir, […], ils ne le connaissaient pas. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Pour en revenir aux pratiques empiriques de nos anciennes pharmacopées, qui reposaient sur l'emploi de Matières médicales animales, j'aurai à vous dire, plus tard, certaines ressemblances curieuses que présentaient ces pratiques avec la méthode opothérapique moderne. — (Louis Landouzy, Les Sérothérapies, Paris : chez Georges Carré & C. Naud, 1898, p.65)
  2. (Par extension) Ensemble des médicaments décrits dans un tel traité.
    • Oui, imitant la pharmacopée homéopathique qui se sert encore de substances infâmes, […], le monde des lettres triture, lui aussi, dans le but de les faire absorber sans hauts de cœur, les plus dégoûtantes des matières ; […]. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Les zones humides procurent aussi des ressources génétiques pour la pharmacopée, elles filtrent certains contaminants, modèrent la sécheresse, protègent des inondations. — (Martine Valo, Lacs, rivières, marais et mangroves disparaissent à grande vitesse, Le Monde. Mis en ligne le 27 septembre 2018)
  3. (Par extension)(Ironique) Substance pharmaceutique ou médicament de nature obscure.
    • Je sombrais ; pour des raisons qu'on apprendra, j'accusais avec grandiloquence le monde entier de m'avoir spolié, et parachevais son œuvre ; je brûlais mes vaisseaux, me noyais dans des flots d'alcool que j'empoisonnais, y diluant des monceaux de pharmacopées enivrantes ; je mourais ; j'étais vivant. — (Pierre Michon, « Vies d'Eugène et de Clara », in Vies minuscules, éd. Gallimard, coll. « Folio », 1984, p. 90)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PHARMACOPÉE (far-ma-ko-pée) s. f.
  • Livre qui enseigne la manière de préparer et de composer les médicaments. Valerius Cordus fit la première pharmacopée chimique en 1542, Fourcroy, Connaiss. chim. t. I, p. 19, dans POUGENS.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PHARMACOPÉE, s. f. Voyez Dispensaire.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « pharmacopée »

Du grec ancien φαρμακοποία.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Φαρμαϰοποιΐα, de φάρμαϰον, médicament, et ποιεῖν, faire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « pharmacopée »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pharmacopée farmakɔpe

Citations contenant le mot « pharmacopée »

  • Selon la spécialiste en médecine traditionnelle, l’Afrique dispose d’une pharmacopée avérée, avec plus de 89 médicaments issus de la pharmacopée traditionnelle dans 14 pays pour lesquels l’OMS a soutenu la recherche et le développement conduisant à leur autorisation de mise sur le marché. Une quarantaine de ces médicaments figurent également sur les listes nationales de médicaments essentiels et font désormais partie de l’arsenal qui permet de traiter les patients atteints d’un large éventail de maladies comprenant les infections liées au VIH, le diabète, la drépanocytose et l’hypertension, à l’instar du « NIPRISAN » au Nigeria et du « FACA » au Burkina Faso, tous deux contre la drépanocytose, ainsi que de l’ « HEPATOSOR » un sirop utilisé contre l’hépatite virale (A, B, C, D et E) au Cameroun. Témoignages.RE - https://www.temoignages.re, La pharmacopée traditionnelle source de développement socio-économique - Santé - Infos La Réunion
  • Cet ouvrage est une seconde édition augmentée d’un titre paru la première fois en 1997. Par rapport à la première édition, la nouvelle livraison contient 30% de données supplémentaires résultant de nouvelles enquêtes de terrain réalisées par l’auteur entre 2004 et 2017. Il est donc le fruit de près de 40 années de recherches sur la médecine traditionnelle communément utilisée de nos jours par les populations marocaines et toujours très vivante dans les campagnes et dans les villes, comme l’atteste le nombre important de tradipraticiens en exercice, des produits de la pharmacopée locale et des usagers de celle-ci. Tela Botanica, La pharmacopée marocaine traditionnelle – Médecine arabe ancienne et savoirs populaires, 2ème édition – Tela Botanica
  • Au Gabon, la pharmacopée est désormais associée à la recherche de solutions pour lutter contre la pandémie de covid-19. Le gouvernement invite les chercheurs nationaux à soumettre leurs travaux thérapeutiques au comité national d'éthique de la recherche scientifique, pour validation . VOA, Le coronavirus stimule la pharmacopée gabonaise
  • Le Togo n’est pas loin d’annoncer un traitement «naturel» contre le Covid-19. Après trois mois de recherches engagées à l’initiative de l’université de Lomé, quatre des quinze phytomédicaments issus de la pharmacopée locale en étude sont déclarés «très efficaces», en attendant qu’ils soient essayés sur des patients. , Pharmacopée africaine vs Covid-19: le Togo dresse une short-list de quatre traitements - Sputnik France
  • Avant toute chose, elle étudie l’aspect de la langue, un examen important en médecine traditionnelle chinoise : sa forme, sa coloration donnent une indication de la présence de feu, de chaleur dans le corps ou au contraire, de froid. Un aspect pâle, un enduit épais dénotent certains troubles, une mauvaise circulation de l’énergie, indique-t-elle. La médecine traditionnelle chinoise n’a pas la même approche que la médecine occidentale. On parle de trop-plein, de vide du yin et du yang, qui favorisent un désordre énergétique. L’objectif est de réguler dans l’organisme et de rétablir une énergie harmonieuse. Pour cela, elle se base aussi sur le pouls, son rythme. La façon de le ressentir sous ses doigts experts est éclairante. Elle travaille également sur les méridiens énergétiques, fondateurs en Chine dans le domaine de l’acupuncture. La consultation à Bon-Encontre débute par un questionnaire précis pour mieux cerner les déséquilibres des patients. Angélique s’est formée à l’acupuncture, à la moxibustion des feuilles d’armoise brûlées et approchées des points clés, à la pose des ventouses pour soulager certaines zones et à l’auriculopuncture. Ellemaîtrise aussi la technique du Tuina, une thérapie manuelle ostéo-énergétique. L’appui de la pharmacopée chinoise (les plantes) à laquelle elle s’est initiée, peut dans certains cas, venir en complément des séances d’acupuncture et corriger durablement les déséquilibres du vide ou de la plénitude de certains organes. Mais en médecine traditionnelle, un vide du foie ne signifie pas que l’organe est atteint, mais que la fonction peut être affaiblie par certaines émotions extérieures ou sentiments négatifs dominants comme la colère rentrée par exemple. petitbleu.fr, La médecine chinoise à l’écoute du corps et de l’âme - petitbleu.fr
  • XALIMANEWS-Le Dr Eric Gbodoussou ne veut pas que les africains prennent comme parole d’évangile la thèse selon laquelle la médecine traditionnelle africaine ne respecte pas les normes pour pouvoir être utilisée contre le coronavirus. Pour lui, la pharmacopée respecte mieux le dosage: « les occidentaux veulent semer le doute dans la tête des africains, mais en matière de dosage, la pharmacopée traditionelle est plus précise que les médicaments pharmaceutiques. Il existe plus de dix mille médicaments et chaque médicament a un mode d’emploi qui lui est propre et pour la plupart ces médicaments sont chimiques et synthétiques. Dans les notices on nous dit qu’il faut prendre 3 médicaments 3 fois par jour ce qui fait 9 alors qu’en médecine traditionelle, on recomande 2 pincées 2 fois par jour. Cela montre que la médecine traditionelle est plus précise en matière de dosage. Chaque médicament soigne 41maladies et si on a 7 médicaments qui soignent 41 maladies c’est largement suffisant », explique le patron de Prometra International sur Rfm. Xalima.com, Dr Eric Gbodoussou:"la pharmacopée respecte mieux le dosage des médicaments que la médecine médecine moderne" - Xalima.com
  • Près de quatre mois après que des chercheurs de la pharmacopée africaine aient commencé à proposer leurs solutions pour sauver les malades du coronavirus, les députés camerounais ont enfin invité les plus en vue de ces chercheurs pour un entretien à l’Assembiée nationale à la fin de la dernière session. Mieux vaut tard que jamais, dit l’adage! Actu Cameroun, Cameroun/Pharmacopée traditionnelle : la bataille de la reconnaissance
  • La pharmacopée potentielle destinée aux patients hospitalisés pour Covid-19 s’amenuise à nouveau. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé, samedi 4 juillet, l’arrêt de l’inclusion de patients traités par la combinaison des antiviraux lopinavir/ritonavir (Kaletra), avec ou sans interféron bêta, dans son essai clinique Solidarity. En France, l’essai Discovery, lancé par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et conçu en complément de celui de l’OMS, fait de même – une décision prise « collégialement » par les deux institutions. Après l’annonce, le 17 juin, de l’arrêt du « bras » testant l’hydroxychloroquine, ne reste en lice que le remdésivir de l’américain Gilead dans ces deux essais. Le Monde.fr, Covid-19 : deux pistes thérapeutiques abandonnées par l’OMS

Traductions du mot « pharmacopée »

Langue Traduction
Anglais pharmacopoeia
Espagnol farmacopea
Italien farmacopea
Allemand arzneibuch
Chinois 药典
Arabe دستور الأدوية
Portugais farmacopéia
Russe фармакопея
Japonais 薬局方
Basque pharmacopoeia
Corse farmacopea
Source : Google Translate API

Synonymes de « pharmacopée »

Source : synonymes de pharmacopée sur lebonsynonyme.fr

Pharmacopée

Retour au sommaire ➦

Partager