La langue française

Percale

Sommaire

  • Définitions du mot percale
  • Étymologie de « percale »
  • Phonétique de « percale »
  • Citations contenant le mot « percale »
  • Traductions du mot « percale »
  • Synonymes de « percale »

Définitions du mot « percale »

Trésor de la Langue Française informatisé

PERCALE1, subst. fém.

Tissu de coton ras, très fin et très serré. Manchettes de percale. Dans les comptoirs de lingerie (...) l'exposition de blanc neigeait de toutes ses cases (...) la chemise raidie par les doigts de la couturière, le pantalon froid et gardant les plis du carton, toute cette percale et toute cette baptiste mortes, éparses sur les comptoirs, jetées, empilées, allaient se faire vivantes de la vie de la chair, odorantes et chaudes de l'odeur de l'amour (Zola, Bonh. dames,1883, p. 781).L'air tremble dans les fenêtres ouvertes : entre les rideaux de percale blanche, l'éblouissement de la verdure ensoleillée, où piaillent les moineaux et les enfants (Martin du G., J. Barois,1913, p. 366).La pièce restait à demi fermée d'ordinaire, les meubles soigneusement protégés par des housses de percale blanche, striée de minces raies rouge vif (Gide, Si le grain,1924, p. 460).
REM.
Percaliser, verbe trans.,hapax. Ces vieillards ont toujours fait tresse avec leurs sièges, Sentant les soleils vifs percaliser leur peau (Rimbaud, Poés.,1871, p. 83).
Prononc. et Orth. : [pε ʀkal]. Ac. 1835, 1878 : percale et perkale, v. percale; 1935 : percale. Étymol. et Hist. 1666 percallen (M. Thévenot, Relations de divers voyages curieux, t. 3, 3epart., Voyage des Ambassadeurs de la Compagnie hollandaise des Indes orientales, envoyés l'an 1656 en la Chine, p. 35 : ouvrages de fil, comme mourus, betsilles [...] percallen); 1701 percale (Mercure, sept., p. 305 : 150 pièces Percales). Empr. (prob. par l'intermédiaire de l'angl. percale, att. dès 1621 sous la forme percallas, v. NED) à une lang. de l'Inde (le tamoul selon Besch. et Rob.), qui l'a elle-même reçu du persan pargāla « morceau, lambeau; sorte de toile » (FEW t. 19, p. 142). Fréq. abs. littér. : 56. Bbg. Boulan 1934, p. 189.

PERCALE2, subst. masc.

Arg. Tabac. Il y avait cercle auprès du poêle, un mécano retour de Belgique vendait sa camelote : tabac et chicorée. − Il est fumable, ton percale? Eh! Lorio! on t'parle (Fallet, Banlieue Sud-Est,1947, p. 78 ds Cellard-Rey 1980).
Prononc. et Orth. : [pε ʀkal]. Le Breton 1960, Riv.-Car. 1969 : percale; Cellard-Rey 1980 : -cal, -cale. Étymol. et Hist. 1925 percal (ds l'arg. des voyous d'apr. Esn., s.v. perlot); 1927 percale (Dussort, Preuves exist., dép. par G. Esnault, 1938, p. 98). Formé de la 1resyllabe de l'arg. perlot « tabac » (perlot1*), et d'une terminaison -cal(e) d'orig. inconnue.

Wiktionnaire

Nom commun 1

percale \pɛʁ.kal\ féminin

  1. Textile de coton très serré traité pour obtenir brillance et fermeté, plus fin que le calicot.
    • Un mouchoir de percale.
    • Ces rideaux sont en percale.
    • Contenson laissait voir une chemise de percale jaune, plissée, sur laquelle brillait un faux diamant en épingle ! — (Honoré de Balzac, Splendeurs et misères des courtisanes, 1838-1847)
    • Mon christianisme de Bretagne ne ressemblait pas plus à celui que je trouvais ici qu’une vieille toile, dure comme une planche, ne ressemble à de la percale. Ce n’était pas la même religion. — (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, collection Folio, page 103.)
    • Elle portait une robe de chambre de percale qu’elle revêtait à la maison chaque fois que l’un de nous était malade (parce qu’elle s’y sentait plus à l’aise, disait-elle, attribuant toujours à ce qu’elle faisait des mobiles égoïstes), et qui était pour nous soigner, pour nous veiller, sa blouse de servante et de garde, son habit de religieuse. — (Marcel Proust, À l’ombre des jeunes filles en fleurs, 1919)
    • Furieux, il se précipita dans l’échoppe d’un marchand, y dépensa trente sous pour trois aunes de percale et médita profondément sur le moyen de façonner un habit sans l’aide d’aucune aiguille. — (Ippolito Nievo, Anti-aphrodisiaque pour l’amour platonique, 1851 (première parution 1956) ; traduit de l’italien par Muriel Gallot, 1986, p. 52)

Nom commun 2

percale masculin

  1. (Argot) Tabac.
    • Il est fumable, ton percale ? Eh ! Lorio ! on t'parle. — (Fallet, Banlieue Sud-Est, 1947)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PERCALE. n. f.
Toile de coton, d'un tissu ras et serré, plus fin que le calicot. Une robe, une chemise, un mouchoir de percale. Des rideaux de percale. Percale teinte. Percale de couleur.

Littré (1872-1877)

PERCALE (pèr-ka-l') s. f.
  • Tissu de coton blanc fin, serré et très uni, une préparation lui ôtant tous les petits poils qui se voient sur le calicot.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « percale »

(XVIIe siècle) Première attestation sous la forme percallen dont percaline est une variante, du persan پرگاله, pārgālā (« toile superfine »), par l’intermédiaire d’une langue de l’Inde → voir indienne.
(Tabac) De perlot, par apocope et suffixation arbitraire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « percale »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
percale pɛrkal

Citations contenant le mot « percale »

  • Ils s’habillent souvent en blanc notamment en percale blanche. La Croix Africa, Les croyances liées aux jumeaux chez les Akan de Côte d’Ivoire - La Croix Africa
  • Depuis le 23 mars, l’ensemble du groupe textile Fursa (dont les deux sociétés Asti et Valdeco emploient 50 couturières en Haute-Loire) est reconverti dans la fabrication d’un masque de protection en percale de coton, réutilisable et lavable jusqu’à 90°. , Fursa se mobilise pour fabriquer des masques de protection | Bref Eco
  • On passe près du tiers de sa vie au lit. S’offrir des draps de bonne qualité, c’est un luxe qu’on apprécie au quotidien. Comment choisir le matériau de nos draps? On se laisse guider par le toucher. Ce sera, selon son goût: la percale pour son côté doux mais craquant, le coton satiné ou peigné pour son aspect duveteux ou le lin pour sa texture unique et sa souplesse.  Salut Bonjour, Bien choisir ses draps | Salut Bonjour
  • De Paris, Lyon, Valence et d'ailleurs, les gens font le trajet pour s’équiper directement chez Gérard Arsac. Il propose également la réparation des couettes, oreillers ou édredons. En fonction de l’état, soit il réutilise le duvet original du produit, soit il remplit le percale de son propre duvet. Ses coordonnées : 04.71.02.29.09. La Vitrine du Blanc au 20, rue Saint-Jacques au Puy-en-Velay. , Un savoir-faire qui disparaît sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
  • Ces masques homologués sont fabriqués selon le modèle à partir de polypropylène ou de tissu en coton percale, 57 fils ou molleton habituellement destinés à la fabrication d’oreillers, couettes ou linge de lit. , Le Mans. Drouault, le fabricant de couettes, produit des masques - Le Mans.maville.com
  • Un désir de vous créer un intérieur qui vous ressemble ? AU DOUX COTON les idées sont là ! Pour la chambre les parures de lit dans toutes les tailles avec de belles matières telles que percale, satin de coton ou lin vous ravirons . Pour la salle de bain des éponges dans toutes les couleurs avec de belles qualités de coton. Pour agrémenter la maison d'objet de déco, vous trouverez différents styles qui vous permettent de faire de chez vous un espace qui vous comble.  AU DOUX COTON nous sommes à votre écoute pour vous conseillez dans vos choix. , Brand Content | Guide de l'été Haute-Savoie

Traductions du mot « percale »

Langue Traduction
Anglais percale
Espagnol percal
Italien percalle
Allemand perkal
Chinois percale
Arabe بيركال
Portugais percal
Russe перкаль
Japonais パーケール
Basque percale
Corse percale
Source : Google Translate API

Synonymes de « percale »

Source : synonymes de percale sur lebonsynonyme.fr
Partager