La langue française

Penne

Définitions du mot « penne »

Trésor de la Langue Française informatisé

PENNE, subst. fém.

A. − ORNITH. Grande plume des ailes (rémige) et de la queue (rectrice) des oiseaux, constituée d'une tige rigide et de barbes résistantes, serrées les unes contre les autres. V. aileron ex. 2:
. Celles [les ailes] des oiseaux (...) sont garnies de plumes, dont les plus grandes et les plus fortes s'appellent pennes. Chaque penne est composée à sa partie ultérieure d'un tuyau cylindrique très léger, très dur et très élastique. Bern. de St-P., Harm. nat., 1814, p.152.
FAUCONN. Grandes plumes des oiseaux de proie qui muent chaque année. Les pennes d'un faucon (Ac.1935).
B. − P. anal.
1. Barbe d'une flèche. Les carquois hérissés de traits aux longues pennes (Leconte de Lisle, Poèmes barb., 1878, p.82).C'est donc elle [la couleur] qui sera par priorité la messagère de l'âme de l'artiste, flèche aux pennes éclatantes qui vole vers le coeur du spectateur et s'y plante (Huyghe, Dialog. avec visible, 1955, p.272).
2. MAR. ,,Extrémité supérieure d'une antenne`` (Gruss 1952).
C. − HÉRALD., au plur. ,,Plumes qui garnissent un chapeau placé au-dessus de l'écu`` (Littré).
REM.
Penni-, élém. formant tiré de penne,entrant (en concurrence avec pennati-) dans la constr. de subst. et d'adj. appartenant au vocab. de la bot. notamment. a)
Pennifolié, -ée, adj.,bot. ,,Qui a des feuilles pennées`` (Forest. 1946). Synon. pennatifolié (s.v. pennati-).
b)
Penniforme, adj. α) Bot. Qui a la forme d'une plume. Feuille penniforme. (Dict.xixeet xxes.) β) Anat. Muscle penniforme. Muscle ,,dont les fibres charnues s'insèrent de l'un et de l'autre côté d'un tendon moyen`` (Littré-Robin 1855). Les [muscles] penniformes sont ceux dont les fibres sont disposées en deux rangées, qui s'unissent dans une ligne moyenne en faisant deux à deux des angles plus ou moins ouverts, à peu près comme les barbes d'une plume (Cuvier, Anat. comp., t.1, 1805, p.136).
c)
Pennilobée, adj. fém.,bot. [En parlant d'une feuille] Synon. de pennatilobée (s.v. pennati-). (Ds Forest. 1946).
d)
Penninerve, penninervée, adj. fém.,bot. [En parlant d'une feuille] ,,Dont le pétiole se prolonge en une nervure moyenne qui émet (...) dans toute sa longueur des nervures secondaires disposées comme les barbes d'une plume`` (Gatin 1924). Synon. pennatinervée, (s.v. pennati-).
Prononc. et Orth.: [pεn]. Homon.: peine, pêne. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. Ca 1050 «plume pour écrire» (Alexis, éd. Chr. Storey, 282); 2. 1121-34 «longue plume de l'aile» (Philippe de Thaon, Bestiaire, 2420 ds T.-L.); 3. 1573 «aileron d'une flèche» (Dupuys). Du lat. pĭnna «plume, aile» d'où divers objets en forme de plume ou d'aile «aigrette de casque; lobe du foie; pale d'un gouvernail; créneau d'une muraille, etc.» qui s'est aussi confondu avec penna «plume, aile; flèche; plume de l'écrivain» dont il n'était vraisemblablement qu'une var. dial. Penne, peu pop. a été éliminé au profit de plume* (v. FEW t.8, pp.533b-534). Fréq. abs. littér.: 40.
DÉR.
Pennage, subst. masc.a) Rare. Plumage des oiseaux. Oiseaux! oiseaux! Que j'envie Votre sort et votre vie! Votre gentil gouvernail, Votre infidèle pennage, Découpé sur le nuage, Votre bruyant éventail (Borel, Rhaps., 1832, p.63).En faisant la roue, cet oiseau, dont le pennage traîne à terre, Apparaît encore plus beau, mais se découvre le derrière (Apoll., Best., 1911, p.29).b) Fauconn. ,,Ensemble des plumes d'un rapace, qui se renouvelle par mues successives`` (Duchartre 1973). Faucon de premier, second pennage (Duchartre 1973). [pεn(n)a:ʒ]. Att. ds Ac. dep. 1694. 1reattest. av. 1525 pennaige (Cretin, Debat entre deux dames, éd. K. Chesney, 38, 292); de penne, suff. -age*.
BBG.Vidos 1939, p.526.

Wiktionnaire

Nom commun 1

penne \pɛn\ féminin

  1. (Zoologie) Grande plume des ailes ou de la queue des oiseaux.
    • Les pennes d’un faucon.
    • Un lambeau de psaume lui revint à l’esprit : « Dieu, le rocher de mon salut… » et son cœur se gonfla tout à coup, tandis que des phrases de la Bible se mirent à battre des ailes autour de lui, comme de grands oiseaux brassant l’air de leurs pennes géantes. — (Julien Green, Moïra, 1950, réédition Le Livre de Poche, page 159)
    1. Plume taillée pour l’écriture à l’encre.
  2. (Héraldique) Plumes qui garnissent un chapeau placé au-dessus de l’écu.
  3. (Belgique) Casquette traditionnelle à longue visière portée par des étudiants des universités non-confessionnelles, ornée de petits objets qui reflètent le parcours festif ou initiatique de son propriétaire.

Nom commun 2

penne \pe.ne\ féminin

  1. Pâte alimentaire de forme cylindrique fine coupée en biseau.
    • Paul mangeait une lasagne tandis que Monique savourait des pennes au basilic.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PENNE. n. f.
Nom donné aux grandes plumes des ailes et de la queue des oiseaux. Il se dit, en termes de Fauconnerie, des Grosses plumes des oiseaux de proie qui muent chaque année. Les pennes d'un faucon.

Littré (1872-1877)

PENNE (pè-n') s. f.
  • 1Nom donné aux longues plumes de l'aile et de la queue des oiseaux. Les pennes des ailes sont appelées rémiges et celles de la queue rectrices, en raison de leurs fonctions particulières, les premières exécutant le vol, les secondes le dirigeant. Il n'est peut-être pas un seul oiseau qui ait le nombre des pennes de la queue impair, Buffon, Ois. t. III, p. 339.
  • 2 Terme de fauconnier. Grosse plume des oiseaux de proie.
  • 3Penne marine, espèce de zoophyte qu'on appelle aussi plume de mer (voy. PENNATULE).
  • 4S. f. pl. Terme de blason. Se dit des plumes qui garnissent un chapeau placé au-dessus de l'écu.

    Se dit quelquefois des plumes qui garnissent les flèches.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et puet [l'archer] enpener ses quarriaus ou ses fleiches de tex [telles] pannes come il voudra, soit de gelines ou d'autres, Liv. des mét. 260. De pennes l'aveit fait si bel [le paon], Qe n'aveit fait nul autre oysel, Marie de France, t. II, p. 218. Nous ne poons souzescrire ne seignier la presente chartre, pour la penne qui tremble en nostre main pour la maladie, Rec. des hist. de Fr. t. III, p. 299. Ainçois qu'il [le jeune chevalier] se puist empener Des pennes de haute proeche [prouesse], Baudouin de Condé, t. I, p. 49.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PENNE, s. f. (Marine.) c’est le point ou le coin d’en-haut des voiles latines, ou à tiers point. On dit dans une galere, faire la penne, pour dire joindre la longueur de son antenne à la longueur de son arbre, ce qui fait que la penne de la voile répond au bâton de l’étendard, & cela fait une élévation où l’on fait monter un mousse, quand on veut faire quelque découverte, comme le gabier monte au-haut de mât pour faire le quart.

Pennes, s. f. pl. (Lainage & fil.) autrement, paines, pesnes, peinnes ; ce sont les bouts de laines ou de fil qui restent attachés aux ensuples, lorsque l’étoffe ou la toile est levée de dessus le métier. Les pennes de fil servent à enfiler les chandelles en livres. Les pennes de laine se hachent & se passent au tamis, pour faire de la tapisserie de tonture. (D. J.)

Pennes ou Pannes, terme de Fauconnerie ; on nomme ainsi les longues plumes des aîles, pennæ decustata ; celles de la queue s’appellent balai. Les pennes croisées sont une marque de la bonté de l’oiseau. Toutes les pennes des aîles ont leurs noms, une, deux, trois, quatre, cinq, les rameaux & le cerceau ; les pennes du balai pareillement, le milieu, la deux, la trois, &c. Les oiseaux ont douze pennes à la queue.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Phonétique du mot « penne »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
penne pɛn

Citations contenant le mot « penne »

  • Les femmes mariées sont comme les serrures : toutes ont leurs pennes. De Louis Auguste Commerson

Traductions du mot « penne »

Langue Traduction
Anglais quill
Espagnol pluma
Italien penna
Allemand feder
Chinois 鹅毛笔
Arabe ريشة
Portugais pena
Russe перо
Japonais クイル
Basque luma
Corse piuma
Source : Google Translate API

Synonymes de « penne »

Source : synonymes de penne sur lebonsynonyme.fr

Penne

Retour au sommaire ➦

Partager