La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « pectoral »

Pectoral

Définitions de « pectoral »

Trésor de la Langue Française informatisé

PECTORAL, -ALE, -AUX, adj. et subst. masc.

A. −
1. ANAT. Qui appartient à la poitrine, qui concerne la poitrine en tant qu'organe physiologique. Cavité, région pectorale. Ceinture pectorale. Squelette de l'épaule. Synon. plus usuel ceinture scapulaire*.Owen (...) associe (...) la ceinture pectorale et le membre antérieur à la vertèbre occipitale (Hist. gén. sc., t.3, vol. 1, 1961, p.496).
Muscles pectoraux et, p.ell., pectoraux, subst. masc. plur. Muscles de la poitrine, du thorax. Pectoraux d'athlète, de lutteur; développer ses pectoraux. Cinquième exercice. − Extension latérale et horizontale des bras. Autre exercice [respiratoire] pour agir sur les muscles pectoraux et par conséquent sur la partie supérieure du thorax (Baratoux, La Voix, 1912, p.273):
. Flamart souffle, tel un taureau coursé. Sous le maillot qui colle, les pectoraux se soulèvent et retombent comme une poitrine de femme asthmatique. Martin du G., Vieille Fr., 1933, p.1068.
Muscle grand pectoral et, p.ell. (grand) pectoral, subst. masc. Muscle pair situé à la partie antérieure de la poitrine, adducteur du bras (chez l'homme) ou d'un membre antérieur (chez l'animal). Le muscle grand pectoral de la grenouille est formé de deux portions placées l'une au-dessus de l'autre (Cuvier, Anat. comp., t.1, 1805, p.279).V. dorsal ex. 4.
P. anal. Nageoires pectorales. Nageoires antérieures des poissons et de certains animaux marins. Les goujons (...), les nageoires pectorales vibrantes comme des embryons d'ailes, piquaient du nez vers les ténèbres fraîches (Genevoix, Raboliot, 1925, p.19).
Empl. subst. masc., fam. Poitrine. Celui-là [un pull-over] me plairait... C'est bien la forme que je cherchais, ça vous fait le pectoral coquin (Aymé, Cléramb., 1950, i, 7, p.51).V. appréciatif ex. 2.
2. PHARM. [En parlant d'une plante médicinale, d'un remède] Qui est propre à soigner les affections des voies respiratoires, notamment la toux. Synon. rare béchique.Plante, pâte, tisane pectorale. V. apozème ex.Amédée prit son premier rhume (...) qui (...) laissa derrière lui une fâcheuse délicatesse du côté des bronches. (...) Gaston (...) comblait son ami (...) de pastilles pectorales à base d'eucalyptus... (Gide,Caves,1914,p.761.)
Fleurs pectorales, espèces pectorales. Sept plantes: bouillon blanc, coquelicot, guimauve, mauve, pied de chat, tussilage, violette. Synon. de quatre fleurs*.Une légère infusion de fleurs pectorales et de sinapismes (Journ. de méd. et de chir. pratique, 1834, v, p.419 ds Quem. DDL t.8).
Fruits pectoraux. Mélange de quatre fruits (dattes, figues, jujubes, raisins de Corinthe) employé en décoction. (Dict.xixeet xxes.).
Remède pectoral et, p.ell., pectoral, subst. masc., rare au sing. V. bourrer ex. 2.
3. Qui a ou semble avoir son siège dans la poitrine. Jacquot (...) assimile la maladie des chiens à la fièvre typhoïde de l'homme et il distingue des formes abdominale, pectorale, inflammatoire et nerveuse (Nocard, Leclainche, Mal. microb. animaux, 1896, p.413).
B. −
1. Adj. Qui couvre ou orne la poitrine en tant que partie du corps. Ornement pectoral. P. anal. [En parlant du poitrail d'un animal] Une sous-ventrière et une courroie pectorale richement piquée et brodée (...) complétaient ce harnachement (Gautier, Rom. momie, 1858, p.222).
Croix pectorale. Croix portée sur la poitrine, suspendue autour du cou avec une chaîne, par certains dignitaires ecclésiastiques, et notamment les évêques, comme insigne de leur titre. Un vieux moine (...) en sa stalle ployé, Tient sa croix pectorale entre ses doigts étiques (Leconte de Lisle, Poèmes barb., 1878, p.305).Les moines (...) derrière l'Abbé, seul, reconnaissable à sa croix pectorale d'or (Huysmans, Oblat, t.1, 1903, p.38).
2. Subst. masc.
a) ANTIQ. ROMAINE. Partie de l'armure protégeant le haut de la poitrine. Pectoral de Romain en cuir, de Gaulois en cuivre (Leloir 1961).
b) ANTIQ. ÉGYPTIENNE ET JUIVE. Orfroi quadrangulaire richement serti, porté sur la poitrine par les pharaons, les Égyptiens nobles et le grand prêtre des Juifs comme insigne de leur dignité. Synon. rational.Large pectoral; pectoral orné de pierreries; revêtir le pectoral. Mais Nous, prêtre suprême, qui portons tous les peuples sur Notre coeur jour et nuit comme les pierres de l'ancien pectoral, Le pas plus prompt ne Nous est pas permis (Claudel, Otage, 1911, i, 2, p.246).V. dureté ex. 3 et éphod ex.
P. anal. Partie de costume d'apparat, richement orné, recouvrant la poitrine. Le costume classique du saltimbanque de province: un maillot au rose vif (...), un pectoral de velours noir (E. de Goncourt, Zemganno, 1879, p.51).
Prononc. et Orth.: [pεktɔ ʀal], plur. masc. [-o]. Att. ds Ac. dep.1694. Étymol. et Hist.A. Subst. 1. 1355 «ornement appliqué sur l'aube du prêtre, à la hauteur de la poitrine» (AN JJ 84, pièce 153 ds Gdf. Compl.); 2. 1546 «ornement garni de pierres précieuses que le grand-prêtre des Juifs portait sur la poitrine» (La Bible de l'imprimerie Jehan Girard, 28, 4 d'apr. FEW t.8, p.109b); 3. 1660 «croix que les évêques portent sur la poitrine» (Oudin Fr.-esp.). B. Adj. 1. 1478 «qui appartient à la poitrine» parties pectorales (N. Panis, Trad. de la Chirurgie de Guy de Chauliac d'apr. Sigurs, p.287); 1561 muscle pectoral (A. Paré, De l'Anatomie, I, 8, éd. J. F. Malgaigne, I, 124b); empl. subst. les pectoraux (Id., ibid., p.124a); 2. 1478 «qui est propre à combattre les affections de la poitrine» medecines pectorales (N. Panis, op.cit. ds Sigurs, p.497); 1834 fleurs pectorales (Journ. de méd. et de chir. fr., V, 419 ds Quem. DDL t.8). Empr. au lat. pectoralis «de la poitrine, qui couvre la poitrine», employé comme subst. (sens A 1) au Moy. Âge, xiiies. d'apr. Nierm. et Latham. Fréq. abs. littér.: 133. Bbg. Van Dijk (W.-Ch.). Le Vocab. des Capucins. Foi Lang. 1977, no3, p.211.

Wiktionnaire

Nom commun - français

pectoral \pɛk.tɔ.ʁal\ masculin

  1. Ornement garni de pierres précieuses que le grand-prêtre des juifs portait sur la poitrine. (Par extension) Bijou similaire.
    • [...] les petits vitraux en losange avaient pris la transparence profonde, l’infrangible dureté de saphirs qui eussent été juxtaposés sur quelque immense pectoral. — (Marcel Proust, À la recherche du temps perdu, Du côté de chez Swann, 1913, Éditions Gallimard, Folio n°1924, 1987 page 59)
  2. Muscles de la région du thorax.
    • On y voyait de vastes défilés d’hommes à peu près nus, aux pectoraux bulbeux et le prince égyptien Narkiss, beau garçon vêtu seulement de poudre d’or et d’un cache-sexe. — (Michel Leiris, L’âge d’homme, 1939, collection Folio, page 98.)
    • Suivirent des frimeuses téléphonant, des cadres sportifs, des exhibeurs de pectoraux, des enfants aux sourcils froncés d'inquiétude que leurs pères tenaient par la main, […]. — (Charles Dantzig, Nos vies hâtives, éd. Grasset, 2001)
    • Le grand pectoral, le petit pectoral.

Nom commun - français

pectorale \pɛk.tɔ.ʁal\ féminin

  1. Nageoire pectorale (nageoire antérieure, située sur le côté du corps).
    • Les pectorales, larges et allongées, présentent trois rayons libres auxquels se rendent des nerfs volumineux; ce sont des organes de tact. — (Henri Gervais, Les poissons ; Les poissons de mer, 1877)

Adjectif - français

pectoral \pɛk.tɔ.ʁal\

  1. Relatif à la poitrine, aux poumons.
    • Les mousses, en raison de leur gymnastique particulière, ont aussi les bras et les muscles pectoraux très-gros. — (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)
    • Plus courantes sans doute furent les protections pectorales en cuir, car plus légères et pratiques : le développement de la cavalerie légère imposa un allégement de l’équipement. — (Jacques Lacroix, Les noms d’origine gauloise, éditions Errance, 2003, page 66)
    • Il lampa au goulot une gorgée de sirop pectoral qui lui donna immédiatement la nausée. — (Tito Topin, Brelan de nippons, Série noire, Gallimard, 1982, page 97)
    • En attendant, elle achetait de l’aspirine, des pâtes pectorales, des tubes de lanoline, de l’eau de toilette, de la teinture d’iode… — (Colette, Le képi, Fayard, 1943 ; éd. Le Livre de Poche, 1968, p. 137.)
    • Ce vin léger est pectoral.
    • Croix pectorale, celle que les évêques portent sur la poitrine.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PECTORAL, ALE. adj.
Qui concerne la poitrine. Il se dit particulièrement des Remèdes propres aux maladies de la poitrine, des poumons. Sirop pectoral. Pâte pectorale. Il signifie aussi Qui est bon pour la poitrine. Ce vin léger est pectoral. Croix pectorale, Celle que les évêques portent sur la poitrine. En termes d'Anatomie, Les muscles pectoraux ou, substantivement, Les pectoraux, se dit de deux Muscles de la région du thorax. On dit aussi substantivement Le grand pectoral, le petit pectoral.

Littré (1872-1877)

PECTORAL (pè-kto-ral, ra-l') adj.
  • 1Qui concerne la poitrine.

    Croix pectorale, celle que les évêques portent sur la poitrine.

    Terme d'anatomie. Muscles pectoraux, ou, substantivement, les pectoraux, muscles qui s'attachent à la poitrine. L'oiseau a les muscles pectoraux beaucoup plus charnus et plus forts que l'homme ou que tout autre animal, Buffon, Ois. t. I, p. 20. Le grand pectoral, muscle qui de la moitié interne de la clavicule, de la face antérieure du sternum et des cartilages des six premières vraies côtes, va se fixer à l'humérus. Petit pectoral, muscle situé sous le grand pectoral. Pectoral interne, muscle situé derrière le sternum.

    Se dit, en zoologie, des mamelles qui ont leur siége à la poitrine, comme chez l'homme ; et, dans les poissons, des nageoires qui représentent les membres thoraciques des autres animaux vertébrés.

    S. m. pl. Les pectoraux, division des poissons appelés plus communément thoraciques.

  • 2 Terme de médecine. On appelle pectoraux, les médicaments qu'on regarde comme étant propres à combattre les affections des poumons. Julep pectoral.

    Terme de pharmacie. Espèces pectorales, les feuilles sèches de capillaire du Canada, de véronique, d'hysope et de lierre terrestre, mélangées par parties égales en poids. Les quatre fleurs pectorales sont : les fleurs de mauve, de violette, de bouillon blanc et de coquelicot. Les quatre fruits pectoraux sont : les dattes, les jujubes, les figues et les raisins.

  • 3Bon pour la poitrine. Ce vin est léger et pectoral.

HISTORIQUE

XVe s. Non plaise à Dieu, j'en invoque par deprecation sa pectorale misericorde, Chastelain, Chron. Él. du bon duc Philippe.

XVIe s. Le muscle qui meine le bras vers le thorax, nommé pectoral, Paré, I, 8. Es affections pectorales, Paré, IV, 15. Decoction pectorale, Paré, XXV, 37.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PECTORAL, en Anatomie ; est le nom de deux muscles, dont l’un s’appelle le grand pectoral, & l’autre le petit pectoral. Le grand pectoral occupe presque toute la partie antérieure de la poitrine ; il est charnu & demi-circulaire, & il vient de la clavicule, du sternum & des cartilages de six ou sept côtes supérieures, & recouvrant une grande partie de la poitrine, il va s’insérer par un tendon court, mais fort & large à la ligne saillante qui répond à la grosse tubérosité de l’humerus, entre le biceps & le deltoïde. Voyez nos Pl. d’Anat.

Vers leur insertion, ses fibres se croisent. Celles qui viennent de la clavicule sont du côté inférieur du tendon ; & celles qui viennent des côtes inférieures, sont du côté supérieur du tendon.

Les Naturalistes observent une manifestation particuliere de la providence, par rapport à la grandeur & à la force du muscle pectoral en différens animaux. C’est par l’action de ce muscle que se fait principalement le vol des oiseaux ; c’est pourquoi il est beaucoup plus large & plus fort dans les oiseaux que dans tous les autres animaux, qui ne sont pas faits pour voler. Voyez Oiseau.

Borelli observe que dans l’homme les muscles pectoraux égalent à peine la cinquantieme ou la soixante-dixieme partie de tous les autres muscles ; mais dans les oiseaux, ils sont très-grands ; par leur étendue & par leur pesanteur, ils égalent ou même ils surpassent tous les autres muscles de l’oiseau pris ensemble. Voyez Voler.

Le petit pectoral vient de la seconde, troisieme, quatrieme, cinquieme des vraies côtes, & s’attache à l’apophyse coracoïde de l’omoplate.

Pectoral, se dit en matiere médicale, des médicamens qui sont salutaires dans les maladies de la poitrine, & ces remedes sont ou atténuans & expectorans dans l’épaississement du sang des vaisseaux pulmonaires & de l’humeur bronchiale, ou épaississans & incrassans dans l’acrimonie de ces mêmes fluides. Voyez Béchiques.

On nomme pectorale toute composition qui est faite de remedes pectoraux ; ainsi l’on dit, apozeme pectoral, julep pectoral, looch pectoral, potion pectorale. Voyez Béchique, Rhume & Toux

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « pectoral »

Lat. pectoralis, de pectus, poitrine (voy. PIS, s. m.).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Du latin pectoralis, sens identique. De pectus (« poitrine »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pectoral »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pectoral pɛktɔral
pectoraux pɛktɔrɔ
pectorale pɛktɔral

Citations contenant le mot « pectoral »

  • Un garçon de17 ans le pectoral gauche perforé par une balle, un homme de 28 ans roué de coups, des coups de feu en l’air… La nuit a été très agitée à Portet-sur-Garonne avant le week-end et s’est soldée hier devant le parquet près le tribunal judiciaire de Toulouse, après une enquête menée par les spécialistes de la section recherches de Toulouse en collaboration avec la brigade des recherches de la compagnie de gendarmerie de Muret. ladepeche.fr, Muret. Musique trop forte : violences et coups de feu - ladepeche.fr
  • Ça, c’était une petite semaine avant ce fameux réveil où les muscles - ou du moins considérés comme tels - de mon pectoral droit ont commencé à se déchirer, comme ces couples bancals au bout de 10 jours de confinement. , Sport | Tapis de sol : le jour où j’ai perdu mon pectoral droit…
  • Test de BassMe, le caisson de basses pectoral Winkco, Test de BassMe, le caisson de basses pectoral
  • Parmi ses remèdes, la recette du « Sirop du dodo » est composée de valériane et de houblon entre autres ingrédients. Le « Sirop pectoral » est réalisé à base de dix plantes aux vertus respiratoires. La boutique ne propose pas seulement des sirops qui font du bien. Il y a ceux que l’on dilue pour donner un bon goût sucré à la boisson. Le registre compte aussi différents apéritifs de gentiane, d’aspérule odorante et de fruits rouges de montagne. Entre sa culture de houblon et sa production d’apéritifs, il ne manquait qu’une formation de brasseur pour que Fabien Landry ne diversifie davantage sa production. « Je n’ai jamais été dans le milieu de la bière, avoue le cueilleur. Mais pour réaliser cette boisson, il est question de plantes et de macération. » Ces deux domaines, en revanche, il les maîtrise. www.leveil.fr, Fabien Landry, l'herbaliste qui brasse sa bière aux Estables - Les Estables (43150)

Traductions du mot « pectoral »

Langue Traduction
Anglais pectoral
Espagnol pectoral
Italien pettorale
Allemand brust
Chinois 胸饰
Arabe صدرية
Portugais peitoral
Russe нагрудный
Japonais 胸部
Basque bular
Corse petturale
Source : Google Translate API

Pectoral

Retour au sommaire ➦

Partager