La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « parlure »

Parlure

Définitions de « parlure »

Trésor de la Langue Française informatisé

PARLURE, subst. fém.

Rare, vx. Manière de parler, langage. Synon. parler2.Que de sentiments fins et exquis ont trouvé leur expression en cet harmonieux idiome [le français] dont Brunetto Latini, au XIIIesiècle, trouvait déjà la parlure si délectable! (Renan, Feuilles dét., 1892, p.261).
Rem. Parlure semble très vivant au Québec: Monsieur de Final, avec sa parlure distinguée, n'était compris de personne et devait communiquer par lettre (J. Ferron, Le Ciel de Québec, 1969, p.365 ds Richesses Québec 1982, p.1717).
LING. [Ds la terminol. de Damourette et Pichon] Ensemble des moyens d'expression utilisés par un groupe social déterminé. Nous appelons parlure la langue telle qu'elle est parlée par les gens d'un niveau social donné (Dam.-Pich.t.11911-27, p.46).
Prononc.: [paʀly:ʀ]. Étymol. et Hist. 1155 «langage» (Wace, Brut, éd. I. Arnold, 4944) −1remoitié xvies. ds Hug.; à nouv. en 1838 (Ozanam, Philos. Dante, p.69). Dér. de parler1*; suff. -ëure, v. -ure1.

Wiktionnaire

Nom commun - français

parlure \paʁ.lyʁ\ féminin

  1. (Vieilli) ou (Canada) Tournures langagières.
  2. (Linguistique) Moyen d’expressions et tournure propre à un groupe social.
    • Pour prendre un exemple, poissonnaille et poiscail seraient tous deux des dérivés dépréciatifs de poisson. Le premier ne devrait son interprétation collective qu’au fait qu’il est féminin, tandis que le second, qui conserve ordinairement dans le langage familier ou argotique le genre masculin de sa base, a régulièrement dans cette parlure une interprétation purement péjorative. — (Marc Plénat, Poissonnaille, poiscail (et poiscaille). Forme et sens des dérivés en -aille, 1999)
    • Les gens de Québec s’expriment dans une langue moins marquée par l’anglais, étant à 65 % unilingues, et cela donne à leur parlure une musicalité différente de celle des Montréalais. — (Denise Bombardier, Dictionnaire amoureux du Québec, Plon, 2014, p. 333)
    • Ma mère s’efforça donc de gommer à la fois l’accent, le gravier dans la voix, mais aussi les tournures patoises qui pouvaient se glisser insidieusement dans sa parlure […]. — (Lionel Labosse, M&mnoux, Publibook, 2018, p. 445).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « parlure »

(Siècle à préciser) Dérivé de parler, avec le suffixe -ure.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « parlure »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
parlure parlyr

Citations contenant le mot « parlure »

  • Pourtant, quand on regarde du côté de la France, nos origines premières, la culture du débat se situe à des années-lumière. Nos cousins d’outre-mer expriment un sans-gêne admirable dans leur parlure alors même que leur droit de parole est plus restreint que le nôtre. C’est que la France incarne, bien que maladroitement, la résistance contre le progressisme diversitaire de notre époque. Dans ce sillage, notre peuple aurait intérêt à s’inspirer de sa cousine européenne et à porter le flambeau de la liberté d’expression en Amérique. Nous ne sommes pas condamnés à reproduire les mêmes atavismes : les cultures et les personnalités collectives évoluent sans cesse. Par un long travail de la culture et par les actions des élus, nous pouvons gagner la bataille pour retrouver un climat sain dans nos institutions collégiales et universitaires, et plus généralement, dans le débat public. Il en va du salut de l’éducation et de la démocratie.  Le Soleil, Seul au combat | Points de vue | Opinions | Le Soleil - Québec
  • Un album d’une soixantaine de minutes est paru à l’époque, sous étiquette Ambiances Magnétiques. Pour l’artiste, qui faisait déjà de la musique de film, la démarche avait pour but de se réapproprier la richesse de sa langue, en contemplant les diverses familles de « parlure » du Québec. Radio-Canada, En 1989, le musicien René Lussier rallumait l’intérêt pour la langue française | Pétillant et corsé
  • « La Québécoise et le Québécois moyens d'aujourd'hui ne roulent pas le "r". [...] Le "r" roulé a commencé sa mort lente au Québec avec la Révolution tranquille », souligne l'orthophoniste Agathe Tupula Kabola, qui retrace l'histoire de cette parlure si particulière. Jusqu'aux années 1970, la prononciation du "r" roulé était très différente entre les habitants de l'ouest et de l'est de la province. Longtemps associée à la façon de parler des Montréalaises et des Montréalais, l'utilisation du "r" roulé a également varié dans le temps selon l'âge et le statut social. Radio-Canada, Rouler ses « r », une parlure en voie de disparition au Québec | Moteur de recherche
  • Par contre la parlure inclusive, dans ma métière (programmeuse), ça tue. Imaginez que je me mette à dire « L’utilisatrice saura-t-elle où cliquer ? », « La programmeuse suivante va-t-elle comprendre ton code ? », « Ton plan va-t-il satisfaire la donneuse d’ordre ? » ouc. – ce que les auditrices féminisses y sous-entendraient, et la scandale que ça ferait ! Une année au lycée, Ça s’agite à la récré – Une année au lycée
  • Ah merde, pardon, je crois que j’ai déjà à moitié répondu à cette question. Bon, la parlure, c’est tout simplement le parler. Plusieurs de mes invité(e)s ont en commun un certain usage de l’oralité, ou de l’adresse, ou d’une langue un peu bouillante, soit dans l’excès, soit au contraire dans la retenue mais qui toujours génère une forme d’étrangeté, de musicalité un peu dissonante. Moi ce qui m’intéresse c’est : qui parle ? L’écrivant ? Ses morts ? L’enfant, l’animal ou le fou tapis quelque part et que la parole relancerait alors et déploierait justement, dans son tremblé même ? Et à qui ? A son lecteur ? A ses morts ? A l’enfant, à l’animal, au fou ? Aux écrivains qui le précèdent, qui l’entourent ou lui feront suite ? Et ce tremblé, est-il un moyen, une conséquence ? Je ne sais pas exactement. Je verrai bien, on verra bien. J’espère ne pas convoquer tout ce monde pour vérifier seulement ce que je sais déjà ou crois déjà savoir. A vrai dire, je m’écoute maintenant moi même un peu causer alors que simplement j’ai le désir d’entendre parler ceux là que j’aime déjà lire, voilà. DIACRITIK, Florian Caschera : « Avec le festival Tremble parlure, j’ai envie d’esquisser un confluent de voix vivantes »
  • De cette mémoire poursuivie malgré de grandes ruptures économiques durant quatre siècles, il a gardé une forte nostalgie de cette culture ouverte sur l’Atlantique et au carrefour des langues. Car les premiers colons ne s’exprimaient pas dans le français normé voulu par la monarchie et ses instruments de contrôle (l’Académie française créée cette même année 1635), mais bien dans les dialectes angevin, normand, poitevin et autres. Langues riches de quantité de vocables aujourd’hui perdus auxquels se sont mêlées les "parlures" des esclaves africains, des mulâtres puis les langues des communautés indiennes et chinoises, prolétarisées dès 1853 pour remplacer les "nègres", libérés en 1848. rts.ch, L'épopée créole de l'écrivain martiniquais Raphaël Confiant - rts.ch - Livres
  • La parlure locale s’annonçant aussi savoureuse que la cuisine du terroir, Carolyne à Bernard à Robert a ben hâte d’arriver. Déjà qu’entre deux repas fins, Léon Langford, le chef du Vacancier, nous régale à l’heure du lunch de pâté de sanglier, de chiard (ragoût) de boeuf salé et autres bons plats de la boustifaille familiale locale… Le Devoir, Parlure, terroir et gastronomie au menu | Le Devoir
  • L’association est aux petits soins avec les nouveaux arrivants, au-delà du décryptage de quelques formules de la « parlure » locale. Les membres de Melting Potes vont les chercher à l’aéroport ou à la gare à leur arrivée, les accompagnent dans leurs démarches administratives et leur proposent des offres de colocations avec des étudiants français. Ils organisent également une animation par semaine, à destination de ces étudiants étrangers, comme une dégustation de vins de Saint-Emilion, par exemple. L’association compte 22 membres aujourd’hui et va doubler son effectif à la rentrée. , Bordeaux: Poche, chocolatine… Une association traduit aux étudiants étrangers les mots du Sud-Ouest
  • Pas aussi ben que l’bonhomme aux barniques rondes comme des trente sous qui a ensorcelé toute la contrée avec sa belle parlure. Fred, qu’y s’appelle. C’t’un drôle d’adon, parce que mon histoire a rapport à lui. La Presse, Le yable est aux vaches à Saint-Élie

Traductions du mot « parlure »

Langue Traduction
Anglais parlure
Espagnol parlure
Italien parlure
Allemand parlure
Chinois 模仿
Arabe لغة
Portugais papo furado
Russe parlure
Japonais parlure
Basque parlure
Corse parlure
Source : Google Translate API

Synonymes de « parlure »

Source : synonymes de parlure sur lebonsynonyme.fr

Parlure

Retour au sommaire ➦

Partager