Parfumeur : définition de parfumeur, parfumeuse


Parfumeur, parfumeuse : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PARFUMEUR, -EUSE, subst.

A. − [Autrefois] Domestique dans une grande maison préposé aux soins de toilette. Or, voici quel sera le droit du roi qui vous gouvernera: Il prendra vos enfants pour conduire ses chariots (...). Il fera de vos filles ses parfumeuses, ses cuisinières (A. France, Opinions J. Coignard, 1893, p.118).
B. − Personne qui crée, fabrique ou vend des articles de parfumerie. Naples envoie à New-York ses chanteurs et ses parfumeurs, Paris ses modes et ses baladins (Chateaubr., Mém., t.1, 1848, p.354).Ces crèmes fabriquées à la grosse que certains grands parfumeurs ou droguistes commencent à répandre (Romains, Hommes bonne vol., 1932, p.121):
. Quelle jolie fille, tout occupée, dès avant que s'éveillent les sens, de l'adoration de soi-même n'est prête à nommer pudeur la révolte de sa délicatesse contre les humiliantes nécessités auxquelles se trouve, en dépit des efforts concertés du parfumeur et du couturier, assujettie son idole? Bernanos, Mouchette, 1937, p.1303.
En appos. avec valeur adj. Coiffeur, marchand parfumeur. La main du chimiste parfumeur, l'odorat de la femme n'auront jamais, celle-là trop de silence, celui-ci trop de connaissance de soi pour capter, doser, fixer à son point de perfection (...) ce compagnon immatériel: un parfum (Colette, Pays. et portr., 1954, p.121).
Prononc. et Orth.: [paʀfymoe:ʀ], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1694; ds 1935 au masc. Étymol. et Hist. 1528 (Comptes royaux ds Gay); 1532 (doc. ds L. de Laborde, Les Comptes des bâtiments du Roi, t.2, p.256). Dér. de parfumer*; suff. -eur2*. Fréq. abs. littér.: 319. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1285, b) 222; xxes.: a) 106, b) 76. Bbg. Benveniste (É.). Mécanismes de transpos. In: [Mél. Frei (H.)]. Cah. F. Sauss. 1969, no25, p.49.

Parfumeur, parfumeuse : définition du Wiktionnaire

Nom commun

parfumeur \paʁ.fy.mœʁ\ masculin (pour une femme on dit : parfumeuse)

  1. Celui qui fabrique des parfums.
    • Catherine de Médicis était seule, la tête posée sur sa main encore remarquablement belle, grâce au cosmétique que lui fournissait le Florentin René, qui réunissait la double charge de parfumeur et d’empoisonneur de la reine mère. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre VI)
    • Le bigaradier est l’arbre à senteurs du parfumeur : fleurs, fruits et rameaux sont utilisés pour notre plus grand plaisir. — (Gontier Josette, L'oranger, page 61, 2000, Actes Sud, Le nom de l'arbre)
    • (Par apposition)L'agenda du chimiste parfumeur et savonnier donne à cet égard des exemples très nets. — (Marcel Hégelbacher; La Parfumerie et la Savonnerie, 1924, page 26)
  2. Vendeur de parfums, propriétaire d'une parfumerie.
  3. (Médecine) Lors des épisodes de peste à la fin du XVIIe siècle, celui qui procède à la fumigation des maisons pour les préserver ou les désinfecter de la maladie.
    • Le parfumeur ou Aérieur met le feu au parfum du grenier, ferme la porte, & ainsi descendant de chambre en chambre met le feu au parfum de chacune. […] Pour user et brûler le parfum il faut prendre quatre livres de foin sec pour deux livres de parfum & ainsi à proportion […] — (Père Léon Augustin, Parfums et remèdes contre la peste, … avec la manière de parfumer les maisons pour les préserver ou purger de l’air infecté, 3e édition, Dijon, 1721)

Nom commun

parfumeuse \paʁ.fy.møz\ féminin (pour un homme on dit : parfumeur)

  1. Celle qui produit des parfums.

Nom commun

parfumeuse \paʁ.fy.møz\ féminin (pour un homme on dit : parfumeur)

  1. Celle qui produit des parfums.

Nom commun

parfumeuse \paʁ.fy.møz\ féminin (pour un homme on dit : parfumeur)

  1. Celle qui produit des parfums.

Nom commun

parfumeuse \paʁ.fy.møz\ féminin (pour un homme on dit : parfumeur)

  1. Celle qui produit des parfums.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Parfumeur, parfumeuse : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PARFUMEUR. n. m.
Celui qui fabrique des parfums. Il se dit aussi de Celui qui tient une parfumerie. Dans cette acception, il a un féminin : PARFUMEUSE.

Parfumeur, parfumeuse : définition du Littré (1872-1877)

PARFUMEUR (par-fu-meur, meû-z') s. m.
  • Celui, celle qui fait et vend des parfums. C'est moi qu'on appelait la belle parfumeuse, afin que vous le sachiez, Dancourt, Curé de Compiègne, SC. 13. Si leurs corps [des Égyptiens] devaient ressusciter, pourquoi la première opération des parfumeurs était-elle de leur percer le crâne avec un crochet, et d'en tirer la cervelle ? Voltaire, Dict. phil. Résurrection, 1. Le président Hennequin, un conseiller au Châtelet, nommé la Bruyère, et son père, parfumeur sur le pont au Change, furent les premiers qui allumèrent l'embrasement dans Paris [la Ligue], Voltaire, Hist. parlem. XXIX.

HISTORIQUE

XVIe s. Si on demeure quelque temps dans la boutique d'un parfumeur, sortant de là on sent le parfum bon ou mauvais, Paré, XXIV, 10. Par artifice et sublimation des meschans, traistres, empoisonneurs et parfumeurs, Paré, XXIII, 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Parfumeur, parfumeuse : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

PARFUMEUR, s. m. marchand & ouvrier tout ensemble, qui fait, vend, & employe toutes sortes de parfums, de la poudre pour les cheveux, des savonnetes, de la pâte pour les mains, des pastilles, eaux de senteur, essences, gants parfumés, sachets de senteur, pots pourris, &c. Voyez tous ces mots à leur article.

Le métier de Parfumeur étoit fort en vogue chez les anciens grecs & les anciens romains.

A Paris, les maîtres Gantiers composent une communauté considérable ; leurs anciens statuts sont du mois d’Octobre 1190, sous le regne de Philippe Auguste, confirmés depuis par le roi Jean, le 20 Décembre 1357, & encore le 27 Juillet 1582 sous Henri III. Les statuts dont la communauté se sert présentement, ont été renouvellés, confirmés, & augmentés par Louis XIV. au mois de Mars 1656, par lettres patentes enregistrées au parlement le 13 Mai suivant. Par tous ces statuts, ordonnances, lettres patentes, &c. les maîtres sont qualifiés marchands maîtres Gantiers Parfumeurs.

En qualité de gantiers, ils ont droit de vendre & de faire toutes sortes de gants & mitaines, de tous les cuirs qui se peuvent commodément employer.

Comme parfumeurs, ils peuvent appliquer & mettre sur les gants, & débiter toutes sortes de parfums, & même vendre en détail des cuirs de toute espece, peaux lavées, parfumées, blanches, & autres propres à faire des gants.

Suivant ces statuts, aucun ne peut être reçu marchand gantier parfumeur, qu’après quatre ans d’apprentissage, servi les maîtres pendant trois autres en qualité de compagnon, & fait chef-d’œuvre.

Les fils de maîtres sont exempts de ces formalités, leur suffisant de faire une légere expérience.

La veuve d’un maître a droit de tenir boutique, & de faire travailler tant qu’elle reste en viduité ; mais il ne lui est pas permis de faire d’apprentif.

A la tête de la communauté, il y a quatre maîtres & gardes jurés, préposés pour tenir la main à l’exécution de ses reglemens, & vaquer aux affaires qui la concernent. Chaque juré demeure deux ans en charge ; en sorte que tous les ans les deux plus anciens en doivent sortir, pour faire place aux nouveaux qui s’élisent devant le procureur du roi au châtelet, par la plus grande & saine partie de la communauté. Les maîtres Gantiers-Parfumeurs ont leur confrairie dans l’église des Innocens : sainte Anne est leur patrone. Cette confrairie fut établie le 20 Juillet 1426, par lettres patentes données à Paris par Henri, roi d’Angleterre, se disant aussi roi de France, dans les troubles arrivés sous le regne de Charles VII.

Quant aux instrumens dont les Parfumeurs se servent comme parfumeurs, ils n’en ont point qui leur soient particuliers. Il en est de même des termes dont ils font usage dans leurs opérations : c’est toujours composer, mélanger ; ainsi il est aisé de voir que ceux dont on a donné l’explication dans cet article, leur appartiennent comme gantiers, & non comme parfumeurs.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « parfumeur »

Étymologie de parfumeur - Littré

Parfumer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de parfumeur - Wiktionnaire

(Date à préciser) Dérivé de parfumer avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « parfumeur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
parfumeur parfymœr play_arrow

Citations contenant le mot « parfumeur »

  • Mathilde Laurent est parfumeuse, créatrice de parfums pour Cartier. Invitée dans "L'Été comme jamais", l'émission estivale de Dorothée Barba, elle a apporté une réponse à cette question qu'on s'est tous posée un jour : "Pourquoi je ne sens plus mon parfum alors que je viens de le mettre ?" France Inter, Pourquoi on ne sent plus le parfum que l'on porte
  • Si elle s’est adjoint les services d’une parfumeuse pour composer ses flacons, Catherine Laskine dispose d’un redoutable nez pour ses thés. Olivier Scala, directeur général des thés George Cannon, a composé les 11 saveurs déjà disponibles. , Yvelines. Un salon de thé et de parfums ouvre à Versailles | 78actu
  • Hillary Kramer (Barbra Streisand), une parfumeuse en déroute et au bord de la ruine, décide de prendre le boxeur Eddy Scanion (Ryan O’Neal) sous son aile pour essayer de se renflouer financièrement. Le Journal de Montréal, Quoi regarder à la télé dimanche? | Le Journal de Montréal
  • « Un parfum c’est un coup de cœur. Si vous hésitez à acheter un parfum, c’est qu’il ne vous plaît pas, point », Corinne Hernandez Orsini, parfumeuse professionnelle à Marseille. Made in Marseille, Fiche métier - Parfumeur/parfumeuse, l’éveil d’essences | Made in Marseille
  • Les femmes nez se distinguent aussi dans la parfumerie de niche. A l’instar d’Isabelle Doyen qui travaille pour Annick Goutal depuis leur rencontre en 1985. Diplômée de l’Isipca, elle venait de s’installer en tant que parfumeur indépendant en collaboration avec Monique Schlienger, son ancienne professeur, dont elle reprendra ensuite le poste, formant une foule d’étudiantes, parmi lesquelles Mathilde Laurent, nez actuel de Cartier. A l’époque, Annick Goutal lui proposait de créer avec elle une rose qui sente la poire. Sans savoir que ce défi touchait à une question essentielle que se posait la jeune parfumeuse depuis son enfance. «J’ai grandi en Anjou, le verger de la France, dans le jardin de ma grand-mère, il y avait des poiriers et des rosiers. Pour le goûter, elle nous préparait des tartines beurrées et des quartiers de poires. J’essayais de comprendre pourquoi la poire avait un goût de rose et les roses sentaient la poire. Etre capable de sentir leurs composants moléculaires identiques était je crois plutôt inhabituel pour une enfant.» Le Temps, Les femmes se mettent aux parfums - Le Temps
  • À La Grange du Parfumeur, une maison de parfum indépendante et artisanale de Magog, la découverte de l’univers olfactif d’Alexandra Bachand se faisait auparavant à l’intérieur de la coquette grange centenaire où la parfumeuse a aménagé sa boutique, son bureau et son atelier. De la mi-mars au début de juillet, le lieu était fermé aux visiteurs. Pour la parfumeuse et son conjoint, Eric Delbaere, directeur et cofondateur de l’entreprise, il était impensable de recevoir les clients — généralement nombreux — à l’intérieur, dans cet espace restreint, pour leur permettre de découvrir l’installation olfactive présentant les parfums de la collection. La Presse, Des nouveautés nées de l’adversité dans les Cantons-de-l’Est
  • Elles exercent un métier rare et fascinant. Ces cinq parfumeuses inspirées ont réussi à s’imposer dans un microcosme très masculin et ont toutes signé des fragrances à succès. Le temps d’une séance photo, elles nous font ressentir leur passion. Madame Figaro, L’inspiration au bout du flacon, cinq femmes nez se racontent avec passion - Madame Figaro
  • C'est un sens que nous utilisons tous mais auquel nous ne sommes pas sensibilisés. Mathilde Laurent, "nez" chez Cartier, explique au micro de Dorothée Barba dans "L'Été comme jamais" comment travaille un parfumeur et, ce faisant, elle donne des conseils pour nous aider à apprendre à faire travailler notre odorat. France Inter, Comment affiner notre odorat : conseils d'une parfumeuse, "nez" chez Cartier
  • PARFUMS. Question de rehausser l’expérience olfactive des visiteurs, l’entreprise artisanale La Grange du parfumeur vient tout juste d’inaugurer son «Jardin de senteurs». Le Reflet du Lac, La Grange du parfumeur inaugure son «Jardin de senteurs» - Le Reflet du Lac
  • Sa vocation est née très tôt. « Dès l’âge de 12 ans, j’ai su que je voulais devenir parfumeur. » Anne a grandi dans l’univers des odeurs entre les arômes de thym et de basilic de la sauce tomate de son grand-père restaurateur et ceux des vins du caveau familial. Après une licence de chimie, elle enrichit son cursus d’un master à l’ISIPCA, Institut supérieur du parfum, de cosmétique et des arômes alimentaires, créé par Jean-Jacques Guerlain. , Economie | Un pique-nique olfactif chez le vigneron
  • Les molécules, si précieuses à la création olfactive, peuvent aussi inquiéter dans notre quête du toujours plus clean. Mise au point par Quentin Bisch, parfumeur chez Givaudan. Marie Claire, Des molécules artificielles au service de la parfumerie - Marie Claire
  • « C’est mon premier diplôme. C’est assez émouvant », avoue Sébastien Chambenoist devant le cadre accroché dans son petit atelier-laboratoire. Installé depuis trois ans à Saint-Pellerin (commune historique de la Commune nouvelle d’Arrou), ce parfumeur d’intérieur et cirier vient d’être reconnu artisan d’art par la Chambre de métiers et de l’artisanat d’Eure-et-Loir. www.lechorepublicain.fr, La Maison Lucien, à Saint-Pellerin, obtient le titre d'artisan d'art - Arrou (28290)
  • Penhaligon’s, le parfumeur des rois The Good Life, Penhaligon’s, le parfumeur des rois - The Good Life
  • Jacques Masson a des idées bien arrêtées et l’amour du travail bien fait. Sa rigueur professionnelle tranche avec le plaisir d’offrir du plaisir issu de la nature : « J’ai appris cette rigueur de mes parents et de mes grands-parents. Je continue le travail à ma façon, en créateur d’arômes, comme un parfumeur ». , Economie | Jacques Masson, le parfumeur œnophile
  • On ne peut rester longtemps dans la boutique d’un parfumeur sans en emporter l’odeur. De Proverbe français

Traductions du mot « parfumeur »

Langue Traduction
Corse profumatore
Basque lurrin
Japonais 香料
Russe парфюмер
Portugais perfumista
Arabe عطار
Chinois 调香师
Allemand parfümeur
Italien profumiere
Espagnol perfumista
Anglais perfumer
Source : Google Translate API

Synonymes de « parfumeur »

Source : synonymes de parfumeur sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires