La langue française

Palladium

Sommaire

  • Définitions du mot palladium
  • Étymologie de « palladium »
  • Phonétique de « palladium »
  • Citations contenant le mot « palladium »
  • Traductions du mot « palladium »
  • Synonymes de « palladium »

Définitions du mot « palladium »

Trésor de la Langue Française informatisé

PALLADIUM1, subst. masc.

A. − ANTIQ. Statue de Pallas que l'on croyait tombée du ciel et dont la possession était supposée assurer la sauvegarde de la ville de Troie (celle-ci tomba aux mains des Grecs lorsque Diomède et Ulysse l'eurent dérobée). [Les Grecs] portaient le voile [de Pallas] jusqu'à l'Erechtéion (...) véritable reliquaire où l'on gardait le palladium tombé du ciel (Taine,Philos. art, t.2, 1865, p.214).
[P.réf. aux événements ci-dessus] On n'attendait que la mort de cette princesse [Mmede Longueville] pour commencer le blocus final où le célèbre monastère [de Port-Royal] devait succomber. Il n'y avait plus de palladium dans Ilion (Sainte-Beuve,Portr. femmes, 1844, p.320).
P.anal., plais. Arrêtons-nous un peu au carrefour d'une rue écartée (...). Là est une bizarre statue servant de fontaine publique (...). C'est l'illustre Mannekenpis, dit le premier bourgeois de Bruxelles. On sait que cette figure est le palladium de Bruxelles (Nerval,Rhin et Flandre, 1852, p.263).
B. − P.anal. ou au fig., vieilli. Entité concrète ou abstraite assurant la sauvegarde ou la survie d'une collectivité, d'une institution, d'une valeur. Vous renversez la religion de votre pays, vous plongez le peuple dans l'impiété, et vous ne proposez aucun autre palladium de la morale (Chateaubr.,Essai Révol., t.1, 1797, p.xxxi).La charte constitutionnelle, en garantissant les bons principes de la Révolution, est le palladium du trône et de la patrie (Staël,Consid. Révol. fr., t.2, 1817, p.169):
. Allez au centre [de la termitière]. Là est le mystère de ce petit monde; là est son palladium, son idole, entourée sans cesse des soins d'une foule empressée (...). C'est la reine ou la mère commune, épouvantablement féconde, d'où sort non interrompu un flux d'environ soixante oeufs par minute, ou quatre-vingt mille oeufs par jour! Michelet,Insecte, 1857, p.237.
P.plaisant. Le gilet de flanelle, cette sauvegarde, ce tuteur de la santé, ce palladium chéri de Bouvard et inhérent à Pécuchet, sans ambages ni crainte de l'opinion, des auteurs le déconseillent aux hommes pléthoriques et sanguins (Flaub.,Bouvard, t.1, 1880, p.77).
Prononc. et Orth.: [paladjɔm]. Att. ds Ac. dep. 1762. [-djɔ ̃] ds Fér. 1768, prononc. vieillie selon Littré. Au plur. des palladiums. Étymol. et Hist. 1. Ca 1160 pallade «statue de Pallas» (Eneas, 1086 ds T.-L.); ca 1165 pallade et palladion (Troie, 25726, 24408, 25403, ibid.); 1562 Palladium (Du Pinet, Hist.du Monde de Pline Second, Lyon, t.2, livre 33, chap. 12, p.590); 2. 1748 «garant de la conservation de quelque chose» (Montesquieu, L'Esprit des lois, éd. J. Brethe de la Gressaye, 5epart., livre 26, chap. 15, t.3, p.314). Empr. au lat. palladium, du gr. π α λ λ α ́ δ ι ο ν désignant la statue de Pallas considérée par les Troyens comme le gage de la sauvegarde de leur ville. Fréq. abs. littér.: 22.

PALLADIUM2, subst. masc.

CHIM. Métal léger, malléable, blanc comme l'argent, de numéro atomique 46, extrait de la mine de platine, ou sous-produit de la métallurgie du nickel, utilisé notamment en joaillerie, en art dentaire, seul ou sous forme d'alliage, et surtout comme catalyseur d'hydrogénation; il est alors employé à l'état divisé (mousse, noir de palladium) (symb. Pd). Gisement de palladium; feuille, lingot; chlorure de palladium. On cherche à lancer l'usage du palladium, un des frères cadets du platine [pour la monture des pierres précieuses], mais si ce métal est d'un prix de revient assez bas, il n'est pas coté à la revente, ce qui est désavantageux pour (...) [la] clientèle [du joaillier] (Metta,Pierres préc., 1960, p.54).Hydrogénation catalytique sur palladium (Privat de Garilhe,Acides nucl., 1963, p.76).Quel que soit son état, le palladium possède à un haut degré l'aptitude de retenir l'hydrogène en proportions considérables (jusqu'à 1200 fois son volume) et subit alors des modifications importantes de ses propriétés physiques (Encyclop. Sc. Techn.t.81972, p.694).
Prononc. et Orth.: [paladjɔm]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1803 (Ann. de chim., t.46, 333-334, extrait d'une lettre de M. Chenevix, datée de Londres le 4 mai: On ne parle ici dans le monde savant que du palladium). Empr. à l'angl. palladium, dér. de Pallas, un des noms de la déesse Minerve donné à un astéroïde récemment découvert. C'est l'inventeur de ce métal en 1803, le physicien et chimiste anglais W. H. Wollaston qui l'a ainsi dénommé (NED). Bbg. Bonn. 1920, p.101. _ Storost (J.). Mercure. Beitr. rom. Philol. 1973, t.12, p.378.

Wiktionnaire

Nom commun 1

palladium \pa.la.djɔm\ masculin singulier

  1. Ce qu’un peuple considère comme assurant sa durée.
    • Le bouclier sacré, qu’on croyait être tombé du ciel au temps de Numa, était le palladium de la puissance romaine.
    • La loi civile est le palladium de la propriété. — (Montesquieu. Esprit des lois ch. 26)
    • Je me résume en un seul mot, messieurs : annualité de l'assemblée nationale ; annualité de l'armée ; annualité de l'impôt ; responsabilité des ministres ; et la sanction royale, sans restriction écrite, mais parfaitement limitée de fait, sera le Palladium de l'unité nationale, et le plus précieux exercice de la liberté du peuple. — (Mirabeau, Discours à l'Assemblée Nationale, le 1er septembre 1789).
    • Mais cette tête torturée, trois fois déchirée par la hache, deviendra bientôt pour la Révolution un palladium de vengeance et une tête de Méduse pour ses meurtriers. — (Stefan Zweig, Joseph Fouché, Grasset, 1969, page 49)
  2. (Figuré) Tout ce qui est le garant de la conservation d’une chose, ou d'un individu.
    • Enfin, le gilet de flanelle, cette sauvegarde, ce tuteur de la santé, ce palladium chéri de Bouvard et inhérent à Pécuchet, sans ambages ni crainte de l’opinion, des auteurs le déconseillent aux hommes pléthoriques et sanguins.— (Gustave Flaubert, Bouvard et Pécuchet, Lemerre, Paris, 1881)
    • Alors on le proclame à tout vent, le plus possible, en exorcisme ; on l'étale devant soi comme un palladium. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • En Angleterre, on regarde l’acte d’Habeas corpus comme le palladium de la liberté individuelle.

Nom commun 2

palladium \pa.la.djɔm\ masculin singulier

  1. (Chimie) (Indénombrable) Élément chimique de numéro atomique 46 et de symbole Pd, qui fait partie de la série des métaux de transition.
  2. (Par extension) (Indénombrable) Corps simple métal composé essentiellement de cet élément chimique.
    • Le palladium ne donnant pas des effets magnétiques bien intenses, il en résulte que les corrections dues à l’ampoule sont du même ordre de grandeur que les quantité à mesurer. — (Pierre Curie, « Propriétés magnétiques des corps à diverses températures », Annales de chimie & de physique, 7e série, t. V, juillet 1895)

Nom commun

palladium

  1. (Chimie) Palladium.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PALLADIUM. (UM se prononce OME.) n. m.
Mot emprunté du latin et dérivé du grec, et qui, par allusion à une statue protectrice de Pallas, désigne Ce qu'un peuple considère comme assurant sa durée. Le bouclier sacré, qu'on croyait être tombé du ciel au temps de Numa, était le palladium de la puissance romaine. Il se dit, figurément, de Tout ce qui est le garant de la conservation d'une chose. En Angleterre, on regarde l'acte d'Habeas corpus comme le palladium de la liberté individuelle.

Littré (1872-1877)

PALLADIUM (pal-la-di-om' ; on a prononcé aussi pal-la-di-on) s. m.
  • 1Statue de Pallas, qui passait pour le gage de la conservation de Troie. Le palladium, quoique tombé du ciel, n'était qu'un gage sacré de la protection de Pallas ; c'était elle qu'on vénérait dans le palladium ; c'était notre sainte ampoule, Voltaire, Dict. phil. Idolâtrie, I.

    Par extension, nom donné à divers objets auxquels certaines villes, certains empires attachaient leur durée. Le boucher sacré, tombé du ciel durant le règne de Numa, était le palladium de Rome et de son empire.

  • 2 Fig. Garantie, sauvegarde. La loi civile est le palladium de la propriété, Montesquieu, Espr. XXVI, 15. C'est là qu'est le vrai palladium de la liberté, Rousseau, Pologne, 7.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

1. PALLADIUM. Ajoutez : - HIST. XIIe s. Coment li traïtor ovrerent, Qui la traïson porparlerent, Que il furent, com orent non, Qui enbla lo palladion…, Benoit de Sainte-Maure, Roman de Troie, V. 639. Por le temple qu'ert violez, Dont li pallades ert enblez, Benoit de Sainte-Maure, ib. V. 25561.

REMARQUE

Devant ce mot qui n'existait pas en français, l'ancien trouvère du XIIe siècle a hésité. Une première fois il lui a laissé la forme latine, palladion ; une seconde fois, plus hardi, il a soumis le mot à la règle de l'accentuation, et il a mis pallade.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PALLADIUM, s. m. (Littérature.) le mot est grec, latin & françois. C’étoit une statue de Minerve, taillée dans la posture d’une personne qui marche. Elle tenoit une pique levée dans sa main droite, & avoit une quenouille dans sa main gauche ; c’est la description qu’en fait Apollodore : Tzetzès & Eustathe, en parlent à-peu-près de même. On dit qu’elle étoit descendue du ciel près de la tente d’Ilus, dans le tems qu’il bâtissoit la forteresse d’Ilium, & que l’oracle, consulté sur cette statue, ordonna qu’on élevât un temple à Pallas dans la citadelle, & qu’on y gardât soigneusement cette statue ; parce que la ville de Troyes seroit imprenable tant qu’elle conserveroit ce précieux dépôt. Aussi les Grecs instruits de cet oracle, se vanterent d’avoir enlevé le palladium ; cependant Enée éveillé par un songe, dans lequel Hector lui conseilla de chercher un asyle, l’assurant qu’il seroit fondateur d’un grand empire, se rendit à la citadelle, prit le palladium & la déesse Vesta d’une main, & tenant de l’autre son cher Ascagne, il se sauva au-travers des flammes jusqu’au bord de la mer. Là il s’embarqua avec ces tristes dépouilles, & aborda après mille traverses au port de Lavinie. Dès qu’il y fut arrivé, il y déposa dans un temple le palladium & le feu sacré ; l’un & l’autre furent ensuite transportés à Albe, & finalement à Rome, où l’on établit les Vestales, pour garder avec soin des choses si précieuses. La ruine de Troyes sembloit être une bonne preuve de leur foiblesse ; mais pour cacher au peuple l’impuissance du feu sacré & du palladium, on en défendit la vûe :

Nullique adspecta virorum
Pallas in abstruso pignus memorabile templo.

Denis d’Halicarnasse confirme que les Grecs n’emporterent de Troyes qu’un faux palladium, fait par Dardanus sur le modele du véritable. Aussi les Romains étoient si persuadés qu’ils possédoient le vrai simulacre de Pallas, auquel ils attachoient le destin de Rome, que dans la crainte qu’on ne le leur enlevât, ils firent à l’exemple de Dardanus, plusieurs statues toutes semblables, qui furent déposées dans le temple de Vesta ; & l’original fut caché dans un lieu qui n’étoit connu que des ministres du temple & des prêtresses. Clément d’Alexandrie a embrassé ce sentiment dans des recherches assez curieuses qu’il a mise au jour sur le palladium, & qu’il seroit trop long de transcrire ici.

Quoique les Romains se vantassent d’avoir la statue de Pallas tombée du ciel, & qu’ils la regardassent comme le gage de la durée de leur empire, fatale pignus imperii, plusieurs villes leur contestoient la gloire de posséder ce même palladium. La premiere étoit Liris, ancienne ville de la Lucanie, que Strabon croit avoir étéune colonie de Troyens, par la raison qu’on y voyoit la statue de la Minerve iliade, αθηνᾶν τὴν Ἰλίαδα. Lavinie, Luccrie, Daulis, Argos, Sparte, & plusieurs autres villes, se glorifioient du même avantage ; mais les Iliens le leur disputerent toujours. Ils prétendoient que le palladium n’avoit jamais été enlevé de Troyes ; & que s’il étoit vrai qu’Enée pour le garantir de l’incendie, l’eût porté à Palaescepsis, il l’avoit bientôt après remis en sa place. Enfin lorsqu’on leur objectoit que suivant Homere, Diomede, & Ulysse l’avoient enlevé, ils répondoient que ces deux capitaines n’avoient trouvé dans le temple de Minerve qu’un faux palladium, qu’on avoit mis à la place du véritable, qui dès le commencement du siege de Troyes, avoit été caché dans un lieu inconnu.

Mais une chose fort curieuse sur le palladium, c’est le fait qui est rapporté par Appien d’Alexandrie, par Servius, par Julius Obsequens, & par S. Augustin, qui cite à ce sujet un passage de Tite-Live, qu’on ne trouve plus dans ce qui nous reste de ses ouvrages. Ce fait est que, sous le consulat de L. Sylla, & de L. Pompeius, Fimbria lieutenant de L. Valerius Flaccus, ayant pris & brûlé Ilion sans aucun respect pour ses dieux, on trouva dans les cendres du temple de Minerve, le palladium sain & entier ; prodige dont les Iliens charmés conserverent long-tems le souvenir sur leurs médailles.

Le palladium étoit encore un lieu d’Athènes, où l’on jugeoit les meurtres fortuits & involontaires ; le nombre des juges se montoit à cent. Tout le monde convient que Démophon y fut jugé le premier ; mais on ignore pour quel crime. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « palladium »

Παλλάδιον, statuette de Pallas.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1803) Mot emprunté au latin Palladium, signifiant « qui a un rapport avec Pallas » et notamment dérivé du grec, par allusion à la statue protectrice d’Athena Pallas, à Troie, considérée comme le gage de la sauvegarde de la cité.
Le nom du métal ou de l'élément chimique est emprunté au latin ou à l’anglais palladium, proposé en 1803 par William Hyde Wollaston, pour honorer la découverte de l’astéroïde Pallas par l’astronome allemand, Heinrich Olbers.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « palladium »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
palladium paladjɔm

Citations contenant le mot « palladium »

  • Generation Palladium estime que son projet arrive à point nommé étant donné le marché solide du palladium. Radio-Canada.ca, Une étude de faisabilité pour une mine de palladium dans le Nord de l'Ontario | Radio-Canada.ca
  • Le palladium a été une vedette dans le secteur des métaux précieux depuis qu'il a atteint son niveau le plus bas au début de 2016. Investing.com France, A la traîne par rapport à l'Or et à l'Argent, le Platine va-t-il lui aussi bondir? | Investing.com
  • Platine et le palladium carbone catalyseur marché 2020 offres de rapport, une étude professionnelle et approfondie sur létat actuel du marché mondial Platine et le palladium carbone catalyseur le long du paysage concurrentiel, Platine et le palladium carbone catalyseur part de marché et des prévisions de revenus 2024. Ce rapport est une source précieuse de conseils pour les entreprises et les particuliers qui offrent Structure de lindustrie de la chaîne , les stratégies daffaires et propositions de nouveaux investissements du projet. , Platine et le palladium carbone catalyseur Marché 2020 Principaux pays de données: lindustrie mondiale demande, les tendances récentes, la taille et Partager Estimation par 2024 avec les meilleurs joueurs – 360 Rapports de recherche – JustFamous
  • La pandémie de Covid-19 a permis au géant minier russe Norilsk Nickel (Nornickel) d’asseoir sa position de leader mondial dans la production de palladium, métal indispensable dans l’industrie automobile. C’est du moins ce que rapporte cette semaine Bloomberg, qui explique que la percée s’est opérée au détriment des compagnies minières sud-africaines. Agence Ecofin, Covid-19 : le russe Nornickel a renforcé sa position sur le palladium au détriment des compagnies sud-africaines

Traductions du mot « palladium »

Langue Traduction
Anglais palladium
Espagnol paladio
Italien palladio
Allemand palladium
Chinois
Arabe البلاديوم
Portugais paládio
Russe палладий
Japonais パラジウム
Basque gabiltza
Corse palladiu
Source : Google Translate API

Synonymes de « palladium »

Source : synonymes de palladium sur lebonsynonyme.fr
Partager