La langue française

Palatal, palatale

Sommaire

  • Définitions du mot palatal, palatale
  • Étymologie de « palatal »
  • Phonétique de « palatal »
  • Citations contenant le mot « palatal »
  • Traductions du mot « palatal »

Définitions du mot « palatal, palatale »

Trésor de la Langue Française informatisé

PALATAL, -ALE, -AUX, adj. et subst. fém.

A. − ANAT., adj. Relatif au palais, partie de la bouche et organe intervenant au niveau de la parole et du goût. Une essence de kirsch flattait ma voûte palatale (Arnoux,Écoute, 1923, p.59).[Jeu avec un crâne de lapin]. Si le bâton s'incruste dans un orifice palatal, la partie est gagnée (Lowie,Anthropol. cult., trad. par E. Métraux, 1936, p.188).
B. − PHONÉTIQUE
1. Adj. [En parlant d'un phonème] Dont l'articulation se produit au niveau du palais dur. La langue peut s'approcher du palais dur dans sa partie antérieure: la voyelle est antérieure ou palatale (Bouasse,Instrum. à vent, 1930, p.210).Après l̮, -ier semble être plus fréquent au XVIesiècle et même au siècle suivant qu'après une autre consonne palatale (Fouchét.31961, p.736).
2. Subst. fém. Consonne, voyelle palatale. Le français a des palatales spirantes et des palatales nasales (NyropPhonét.1951, p.37):
. Le terme de palatales indique bien que la langue agit contre le palais dur (palatum), mais si l'on veut comprendre les caractères essentiels et la genèse de ces consonnes, il ne suffit pas de les définir uniquement par leur lieu d'articulation (...). Il faut aussi tenir compte du mode d'articulation, à savoir de la forme et de la largeur du contact qui se produit entre la langue et la voûte palatine. G. Straka,Les Sons et les mots, Paris, Klincksieck, 1979, p.298.
REM. 1.
-palatal, élém. de compos.,entrant dans la constr. de termes d'anat. et de phonét. V. médiopalatal, postpalatal, prépalatal (v.Mounin 1974 et médio-, post-, pré-).
2.
Palatalité, subst. fém.,,Caractère des phonèmes palataux ou palatalisés`` (Lar. Lang. fr.).
Prononc. et Orth.: [palatal], masc. plur. [-o]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. A. Adj. 1. av. 1723 phonét. (Dangeau ds Trév. 1752); 2. a) 1825 «qui a rapport au palais en tant que siège du goût» (Brillat-Sav., Physiol. goût, p.136); b) 1924 «relatif au palais» (Arger, Init. art chant, p.31: amygdale palatale). B. Subst. 1834 phonét. (Boiste). Dér. sav. du lat. palatum «palais», v. palais2; suff. -al*. L'angl. palatal est att., aux sens A 2 b et B, en 1828-32 (v.NED).

Wiktionnaire

Adjectif

palatal masculin

  1. (Anatomie) Qui tient au palais, à la partie supérieure du dedans de la bouche.
    • Voûte palatale.
    • Artère palatale.
    • Abcès palatal.
  2. (Linguistique) Se dit des voyelles ou des consonnes dont le point d’articulation se situe au niveau du palais dur, à l’avant de la cavité buccale.
    • Le consonantisme français contient, en particulier, la nasale palatale, la fricative ou vibrante uvulaire, l'articulation dentale des [t d n]. L'anglais a des fricatives dentales, la nasale vélaire, les affriquées, les [p t k] aspirés sous accent, l'assibilation des [s z t d]. — (Rostislav Kocourek, Essais de linguistique française et anglaise: mots et termes, sens et textes, Louvain & Paris : Éditions Peeters, 2001, p.162)
    • [j] et [ɲ] sont une semi-consonne et une consonne palatales. En français, les voyelles [i], [e], [ɛ], [y], [ø] sont palatales.

Nom commun

palatale \pa.la.tal\ féminin

  1. Voyelle ou consonne dont le point d’articulation est le palais dur.

Forme d’adjectif

palatale \pa.la.tal\

  1. Féminin singulier de palatal.

Adjectif

palatale \Prononciation ?\

  1. (Anatomie) Palatal, qui tient au palais, à la partie supérieure du dedans de la bouche.
  2. (Linguistique) Palatal, se dit des voyelles ou des consonnes dont le point d’articulation se situe au niveau du palais dur, à l’avant de la cavité buccale.

Nom commun

palatale \pa.la.tal\ féminin

  1. Voyelle ou consonne dont le point d’articulation est le palais dur.

Forme d’adjectif

palatale \pa.la.tal\

  1. Féminin singulier de palatal.

Adjectif

palatale \Prononciation ?\

  1. (Anatomie) Palatal, qui tient au palais, à la partie supérieure du dedans de la bouche.
  2. (Linguistique) Palatal, se dit des voyelles ou des consonnes dont le point d’articulation se situe au niveau du palais dur, à l’avant de la cavité buccale.

Nom commun

palatale \pa.la.tal\ féminin

  1. Voyelle ou consonne dont le point d’articulation est le palais dur.

Forme d’adjectif

palatale \pa.la.tal\

  1. Féminin singulier de palatal.

Adjectif

palatale \Prononciation ?\

  1. (Anatomie) Palatal, qui tient au palais, à la partie supérieure du dedans de la bouche.
  2. (Linguistique) Palatal, se dit des voyelles ou des consonnes dont le point d’articulation se situe au niveau du palais dur, à l’avant de la cavité buccale.

Nom commun

palatale \pa.la.tal\ féminin

  1. Voyelle ou consonne dont le point d’articulation est le palais dur.

Forme d’adjectif

palatale \pa.la.tal\

  1. Féminin singulier de palatal.

Adjectif

palatale \Prononciation ?\

  1. (Anatomie) Palatal, qui tient au palais, à la partie supérieure du dedans de la bouche.
  2. (Linguistique) Palatal, se dit des voyelles ou des consonnes dont le point d’articulation se situe au niveau du palais dur, à l’avant de la cavité buccale.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PALATAL, ALE. adj.
Qui tient au palais, à la partie supérieure du dedans de la bouche. Voûte palatale. Artère palatale. Abcès palatal. En termes de Grammaire, il se dit des Voyelles ou des consonnes produites par les mouvements de la langue qui va toucher le palais.

Littré (1872-1877)

PALATAL (pa-la-tal, ta-l') adj.
  • Consonnes palatales, certaines consonnes qui résultent de la manière dont l'air est modifié entre la langue et le palais. k, g, ch, j, gn, sont des consonnes palatales.

    S. f. Une palatale.

REMARQUE

Les consonnes palatales sont quelquefois appelées gutturales. C'est à tort ; les vraies gutturales sont celles qui se prononcent de la gorge, c'est-à-dire les consonnes réellement aspirées, comme il en existe en espagnol, en allemand. Nous ne les avons pas en français.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

PALATAL. Ajoutez :
2Qui a rapport au palais, au goût. L'alcool est le monarque des liquides, et porte au plus haut degré l'exaltation palatale, Brillat-Savarin, Physiol. du goût, Médit. IX. Nos exigences palatales, Journ. offic. 19 juill. 1877, p. 5305, 2e col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « palatal »

(XIXe siècle) Du latin palatum (« palais »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. palatum, palais (voy. PALAIS 2).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « palatal »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
palatal palatal

Citations contenant le mot « palatal »

  • Le mot "mantille" nous émeut, par ses échos de labiale, dentale et palatale finale, des consonnes emplies de douceur et d'éclats. AgoraVox, Une mantille noire était jetée sur sa tête... - AgoraVox le média citoyen
  • Ce mot nous fait entendre des sonorités lumineuses, sifflante initiale, emplie de douceur, dentale "t" éclatante, gutturale "r" qui restitue la dureté du fruit, palatale qui prolonge le son "ou" pour suggérer des couleurs rayonnantes... AgoraVox, Célébrons la citrouille ! - AgoraVox le média citoyen
  • Chilhac, Nolhac, Reilhac... Les exemples de noms de communes, sur lesquelles tout le monde s'accorde sur l'énonciation à la manière occitane, pullulent en Haute-Loire. « Le "lh" est une consonne palatale qui se prononce "y", professe Jean Roux, membre (et ancien président) de la section Haute-Loire de l'Institut des études occitanes et traducteur du Petit Nicolas en auvergnat (Lo petiot Nicolau per auvernhàs & velagués). C'est une innovation de la langue occitane par rapport au latin. Les troubadours notamment cherchaient un moyen d'écrire ce palatal. » Et l'occitan, une des premières langues néo-latines, aurait ainsi permis de transcrire cette prononciation.  www.leveil.fr, Pourquoi les habitants de Paulhaguet ne prononcent-ils pas le nom de leur commune correctement ? - Paulhaguet (43230)
  • "q" : se prononçait probablement à l'origine comme le "qaf" en arabe (occlusive post-palatale sourde emphatique). Il est réalisé en maltais en tant qu' arrêt glottal, comme dans certains dialectes du Moyen-Orient ("'alby" (mon cœur) au lieu de "qalby"). Kapitalis, le portail d'informations sur la Tunisie et le Maghreb Arabe, Malte, si proche et si lointaine de la Tunisie
  • Le «a» ouvert, qu'on le sache, est ce «a» un peu sourd qui peut porter à l'occasion un chapeau de gendarme, celui que l'on entend dans «pâte» normalement articulé. Il est proche cousin du «o» ouvert, celui de «porte» ou de «robe», car leurs points d'articulation se frôlent sur le palais. (Le point d'articulation est l'endroit où se masse le dos de la langue sur la voûte palatale pour produire une voyelle). Si vous prononcez «sofa»en pensant«sofo», très ouvert, cela donne un son proche de«sofâ»: vous réussissez alors le bon «a» ouvert,celui de «dégât» ou de «trois-mâts». Dans quelques régions, il se glisse encore à la chute de certains mots - comme çà-sans que les locuteurs en aient clairement conscience. Et c'est fort joli! Cela vous plante la phrase dans un terroir carré (on devrait dire «câré»), dans la mousse des bois. C'est parfumé comme du céleri ou du cèpe. Le Figaro.fr, Sauvons les accents français !
  • Chilhac, Nolhac, Reilhac... Les exemples de noms de communes, sur lesquelles tout le monde s'accorde sur l'énonciation à la manière occitane, pullulent en Haute-Loire. « Le "lh" est une consonne palatale qui se prononce "y", professe Jean Roux, membre (et ancien président) de la section Haute-Loire de l'Institut des études occitanes et traducteur du Petit Nicolas en auvergnat (Lo petiot Nicolau per auvernhàs & velagués). C'est une innovation de la langue occitane par rapport au latin. Les troubadours notamment cherchaient un moyen d'écrire ce palatal. » Et l'occitan, une des premières langues néo-latines, aurait ainsi permis de transcrire cette prononciation.  www.leveil.fr, Pourquoi les habitants de Paulhaguet ne prononcent-ils pas le nom de leur commune correctement ? - Paulhaguet (43230)

Traductions du mot « palatal »

Langue Traduction
Anglais palatal
Espagnol palatal
Italien palatale
Allemand palatinal
Chinois lat
Arabe حنكي
Portugais palatal
Russe небный
Japonais 口蓋
Basque palatal
Corse palatale
Source : Google Translate API
Partager