La langue française

Organicisme

Sommaire

  • Définitions du mot organicisme
  • Étymologie de « organicisme »
  • Phonétique de « organicisme »
  • Citations contenant le mot « organicisme »
  • Traductions du mot « organicisme »
  • Synonymes de « organicisme »

Définitions du mot organicisme

Trésor de la Langue Française informatisé

ORGANICISME, subst. masc.

A. − PHILOS. Doctrine d'après laquelle la vie résulte de l'organisation du corps, du fonctionnement des organes eux-mêmes. L'organicisme imagine une liaison organique de la durée (J. Vuillemin, Être et trav.,1949, p.80):
1. Les conceptions intermédiaires, qu'il s'agisse de l'organicisme biologique, ou du behaviourisme finaliste en psychologie, ne sont que de vaines subtilités, dissimulant une profonde indécision de pensée et la contradiction interne d'un «cercle carré». Ruyer,Cybernétique,1954, p.168.
B. − MÉD. [Correspond à organique A pathol.] Doctrine d'après laquelle toute maladie a son origine dans la lésion d'un ou de plusieurs organes et qui accorde une place prépondérante à l'anatomie pathologique. Il existe encore des médecins d'un grand mérite qui perdent leur temps à discuter le vitalisme, l'animisme, l'organicisme, etc... Ce sont là les restes historiques d'une autre époque (Cl. Bernard, Princ. méd. exp.,1878, p.190).
C. − SOCIOL. Doctrine qui assimile la société à un organisme vivant. Dans ses Principes de sociologie 1879, il [Spencer] tente d'appliquer les thèmes généraux de son évolution à la vie sociale, sous la forme d'un organicisme intransigeant qui réduit la sociologie à la biologie (Hist. sc.,1957, p.1571).
ÉCON., POL. Doctrine qui assimile le système économique à un corps vivant (d'apr. Bern.-Colli Extr. 1976):
2. ... on étonnerait sans doute beaucoup les théoriciens (...) en leur disant qu'ils ne sont pas parvenus à rompre complètement avec les naïvetés de l'organicisme (...). Pour l'organicisme de toutes formes, la nation est essentiellement un «grand individu»... Perroux,Écon. XXes.,1964, p.137.
Prononc.: [ɔ ʀganisism̭]. Étymol. et Hist. 1. 1846 «doctrine qui fait remonter la vie aux organes eux-mêmes» (Rostan, Exposition des principes de l'organicisme ds Lal. 1968); 2. 1855 méd. «théorie ramenant toute maladie à une lésion matérielle d'un organe» (Littré-Robin); 3. 1901 sociol. «doctrine qui assimile les sociétés à des organismes vivants» (Bouglé, Le Procès de la sociologie biologique, Rev. Philos. II, 140 ds Lal. 1968). Dér. sav. de organique*; suff. -isme*. Fréq. abs. littér.: 31.
DÉR. 1.
Organicien, -ienne, adj. et subst.a) Méd. a/ ) Qui est relatif à l'organicisme. Synon. organiciste (infra dér. 2 a).Ainsi, avec l'école organicienne (...), l'étude morphologique des tumeurs va prendre son complet développement (Roussy dsNouv. Traité Méd. fasc. 5, 21929, p.23).b/ ) (Celui, celle) qui est adepte de l'organicisme. Synon. organiciste (infra dér. 2 b).C'est [M. Littré) un physiologiste et un organicien en toute étude (Sainte-Beuve,Nouv. lundis, t.5,1863, p.251).b) [En parlant d'un chimiste] Qui est spécialisé en chimie organique. Berthelot, le grand chimiste organicien français (Plantefol,Bot. et biol. végét., t.1,1931,p.287).Cette théorie (...) devait se développer, rendre de grands services, puis se heurter à de graves objections, surtout de la part des chimistes organiciens (Hist. gén. sc.,t.3, vol.1,1961, p.207).Empl. subst. Quand les organiciens ont été amenés à imaginer des doubles et des triples liaisons, ils devaient, non seulement, tenir compte du jeu des valences, mais encore expliquer toute une série de réactions d'addition qui confirmaient leur schéma (Caillière, Hénin,Minér. argiles,1963,p.23).Les travaux des biochimistes attiraient l'attention des organiciens sur des composés tels que les stéroïdes, (...) les vitamines, les acides nucléiques et les hormones (Hist. gén. sc.,t.3, vol.2,1964,p.436). [ɔ ʀganisjε ̃], fém. [-jεn]. 1resattest. 1858 méd. subst. et adj. «relatif à l'organicisme» (Littré-Robin), 1931 «qui est spécialisé en chimie organique» (Plantefol, loc. cit.); de organicisme, suff. -ien*.
2.
Organiciste, adj.a) Qui relève de l'organicisme. Synon. organicien (supra dér. 1 a α).La médecine expérimentale (...) ne sera ni vitaliste, ni animiste, ni organiciste (Cl. Bernard,Introd. ét. méd. exp.,1865, p.348).La différenciation progressive des sociétés et des organismes complète la vision organiciste de l'univers en la replaçant dans le temps (J. Vuillemin,Être et trav.,1949,p.75).Ce n'est pas ici le lieu de montrer en détail avec quelle aisance et quelle cohérence cette interprétation organiciste du fait social explique (...) la marche de l'histoire (Teilhard de Ch.,Phénom. hum.,1955, p.340).b) Qui est adepte de l'organicisme. Synon. organicien (supra dér. 1 a β).Les deux erreurs opposées de l'«atomistique» des historiens superficiels, qui appellent décrire une civilisation en inventorier pêle-mêle les aspects divers, et de l'«intégralisme» des théoriciens organicistes du type Spengler-Toynbee (Marrou,Connais. hist.1954,p.175).Empl. subst. On imagine aisément les développements philosophiques (...) d'un organiciste, disciple de Goldstein, sur les performances de la machine d'Ashby, si on lui jouait le mauvais tour de les lui donner à interpréter en lui cachant qu'il s'agit d'une machine (Ruyer,Cybernétique,1954, p.68).Quelques auteurs de second plan comme A. Schaffle (1831-1903), organiciste, L. Gumplowicz (1838-1909), darwiniste social (Traité sociol.,1967, p.54). [ɔ ʀganisist]. 1resattest. 1858 subst. et adj. «en méd. relatif à l'organicisme» (Littré-Robin), 1900 sociol. subst. (Novicow, Les castes et la sociologie biologique, Rev. philos. II, 373 ds Lal. 1968); de organicisme, suff. -iste*.

Trésor de la Langue Française informatisé

ORGANICISME, subst. masc.

A. − PHILOS. Doctrine d'après laquelle la vie résulte de l'organisation du corps, du fonctionnement des organes eux-mêmes. L'organicisme imagine une liaison organique de la durée (J. Vuillemin, Être et trav.,1949, p.80):
1. Les conceptions intermédiaires, qu'il s'agisse de l'organicisme biologique, ou du behaviourisme finaliste en psychologie, ne sont que de vaines subtilités, dissimulant une profonde indécision de pensée et la contradiction interne d'un «cercle carré». Ruyer,Cybernétique,1954, p.168.
B. − MÉD. [Correspond à organique A pathol.] Doctrine d'après laquelle toute maladie a son origine dans la lésion d'un ou de plusieurs organes et qui accorde une place prépondérante à l'anatomie pathologique. Il existe encore des médecins d'un grand mérite qui perdent leur temps à discuter le vitalisme, l'animisme, l'organicisme, etc... Ce sont là les restes historiques d'une autre époque (Cl. Bernard, Princ. méd. exp.,1878, p.190).
C. − SOCIOL. Doctrine qui assimile la société à un organisme vivant. Dans ses Principes de sociologie 1879, il [Spencer] tente d'appliquer les thèmes généraux de son évolution à la vie sociale, sous la forme d'un organicisme intransigeant qui réduit la sociologie à la biologie (Hist. sc.,1957, p.1571).
ÉCON., POL. Doctrine qui assimile le système économique à un corps vivant (d'apr. Bern.-Colli Extr. 1976):
2. ... on étonnerait sans doute beaucoup les théoriciens (...) en leur disant qu'ils ne sont pas parvenus à rompre complètement avec les naïvetés de l'organicisme (...). Pour l'organicisme de toutes formes, la nation est essentiellement un «grand individu»... Perroux,Écon. XXes.,1964, p.137.
Prononc.: [ɔ ʀganisism̭]. Étymol. et Hist. 1. 1846 «doctrine qui fait remonter la vie aux organes eux-mêmes» (Rostan, Exposition des principes de l'organicisme ds Lal. 1968); 2. 1855 méd. «théorie ramenant toute maladie à une lésion matérielle d'un organe» (Littré-Robin); 3. 1901 sociol. «doctrine qui assimile les sociétés à des organismes vivants» (Bouglé, Le Procès de la sociologie biologique, Rev. Philos. II, 140 ds Lal. 1968). Dér. sav. de organique*; suff. -isme*. Fréq. abs. littér.: 31.
DÉR. 1.
Organicien, -ienne, adj. et subst.a) Méd. a/ ) Qui est relatif à l'organicisme. Synon. organiciste (infra dér. 2 a).Ainsi, avec l'école organicienne (...), l'étude morphologique des tumeurs va prendre son complet développement (Roussy dsNouv. Traité Méd. fasc. 5, 21929, p.23).b/ ) (Celui, celle) qui est adepte de l'organicisme. Synon. organiciste (infra dér. 2 b).C'est [M. Littré) un physiologiste et un organicien en toute étude (Sainte-Beuve,Nouv. lundis, t.5,1863, p.251).b) [En parlant d'un chimiste] Qui est spécialisé en chimie organique. Berthelot, le grand chimiste organicien français (Plantefol,Bot. et biol. végét., t.1,1931,p.287).Cette théorie (...) devait se développer, rendre de grands services, puis se heurter à de graves objections, surtout de la part des chimistes organiciens (Hist. gén. sc.,t.3, vol.1,1961, p.207).Empl. subst. Quand les organiciens ont été amenés à imaginer des doubles et des triples liaisons, ils devaient, non seulement, tenir compte du jeu des valences, mais encore expliquer toute une série de réactions d'addition qui confirmaient leur schéma (Caillière, Hénin,Minér. argiles,1963,p.23).Les travaux des biochimistes attiraient l'attention des organiciens sur des composés tels que les stéroïdes, (...) les vitamines, les acides nucléiques et les hormones (Hist. gén. sc.,t.3, vol.2,1964,p.436). [ɔ ʀganisjε ̃], fém. [-jεn]. 1resattest. 1858 méd. subst. et adj. «relatif à l'organicisme» (Littré-Robin), 1931 «qui est spécialisé en chimie organique» (Plantefol, loc. cit.); de organicisme, suff. -ien*.
2.
Organiciste, adj.a) Qui relève de l'organicisme. Synon. organicien (supra dér. 1 a α).La médecine expérimentale (...) ne sera ni vitaliste, ni animiste, ni organiciste (Cl. Bernard,Introd. ét. méd. exp.,1865, p.348).La différenciation progressive des sociétés et des organismes complète la vision organiciste de l'univers en la replaçant dans le temps (J. Vuillemin,Être et trav.,1949,p.75).Ce n'est pas ici le lieu de montrer en détail avec quelle aisance et quelle cohérence cette interprétation organiciste du fait social explique (...) la marche de l'histoire (Teilhard de Ch.,Phénom. hum.,1955, p.340).b) Qui est adepte de l'organicisme. Synon. organicien (supra dér. 1 a β).Les deux erreurs opposées de l'«atomistique» des historiens superficiels, qui appellent décrire une civilisation en inventorier pêle-mêle les aspects divers, et de l'«intégralisme» des théoriciens organicistes du type Spengler-Toynbee (Marrou,Connais. hist.1954,p.175).Empl. subst. On imagine aisément les développements philosophiques (...) d'un organiciste, disciple de Goldstein, sur les performances de la machine d'Ashby, si on lui jouait le mauvais tour de les lui donner à interpréter en lui cachant qu'il s'agit d'une machine (Ruyer,Cybernétique,1954, p.68).Quelques auteurs de second plan comme A. Schaffle (1831-1903), organiciste, L. Gumplowicz (1838-1909), darwiniste social (Traité sociol.,1967, p.54). [ɔ ʀganisist]. 1resattest. 1858 subst. et adj. «en méd. relatif à l'organicisme» (Littré-Robin), 1900 sociol. subst. (Novicow, Les castes et la sociologie biologique, Rev. philos. II, 373 ds Lal. 1968); de organicisme, suff. -iste*.

Wiktionnaire

Nom commun

organicisme \ɔʁ.ɡa.ni.sism\ masculin

  1. Théorie médicale qui s’efforce de rattacher toute maladie à une lésion matérielle d’un organe.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ORGANICISME (or-ga-ni-si-sm') s. m.
  • Théorie médicale qui s'efforce de rattacher toute maladie à une lésion matérielle d'un organe.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « organicisme »

→ voir organique
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Organique.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « organicisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
organicisme ɔrganisism

Citations contenant le mot « organicisme »

  • Les rapports de l’espèce humaine à son environnement planétaire sont passés d’un écolo-organicisme brutal – mais gérable malgré la « civilisation » –  à ceux d’un équipage mutiné qui s’enivre des bénéfices de sa révolte tout en espérant qu’un capitaine autoritaire va reprendre la main face aux mutins terrorisés par leur ingérable succès. Plusieurs points doivent être pris en compte : La Revue des Transitions, La fin de la légende des siècles et un salut au retour d’Age - La Revue des Transitions
  • La ville va ensuite connaître des améliorations avec celles qu’effectue la médecine, à partir du 16ème siècle. La découverte de la double circulation du sang par Harvey en 1628 va par exemple inspirer l’idée de nettoyage permanent de la ville par l’eau et par l’air : la circulation de l’eau vient alors laver la sueur, les excréments, les déchets. Le corps de la ville, comme le corps humain, doit être propre et hygiénique ! Le vocabulaire en témoigne, on parle d’artères pour les rues, de cœur pour le centre de la ville et de poumon vert pour ses jardins, « l’organicisme » est alors triomphant. Basta !, « Après le confinement nous devrons reconfigurer aussi bien la ville que nos appartements » - Basta !
  • Par ailleurs, les collapsologues n’évitent pas l’écueil de l’organicisme. Ils comparent volontiers les sociétés humaines à un être vivant, qui vit et meurt. "Une société en réseau se comporte comme un organisme multicellulaire", écrivent ainsi Servigne et Stevens. Un type d’analogie dont les sciences sociales ont appris à se méfier depuis longtemps. Plus qu’un domaine d’expertise à proprement parler, la collapsologie semble donc être un courant de l’écologie radicale et une stratégie visant à sensibiliser le public en dramatisant les données factuelles concernant l’Anthropocène. Est-ce un moyen plus efficace que ceux utilisés jusqu’ici pour accélérer les indispensables transformations en profondeur de tous nos modes de production et de consommation ? L’avenir le dira. Alternatives Economiques, Le monde est-il au bord de l'effondrement ? | Alternatives Economiques

Traductions du mot « organicisme »

Langue Traduction
Anglais organicism
Espagnol organicismo
Italien organicismo
Allemand organismus
Chinois 有机主义
Arabe العضوية
Portugais organicismo
Russe органицизм
Japonais 有機主義
Basque organizismoa
Corse urganisimu
Source : Google Translate API

Synonymes de « organicisme »

Source : synonymes de organicisme sur lebonsynonyme.fr
Partager