La langue française

Ombrager

Sommaire

  • Définitions du mot ombrager
  • Étymologie de « ombrager »
  • Phonétique de « ombrager »
  • Citations contenant le mot « ombrager »
  • Images d'illustration du mot « ombrager »
  • Traductions du mot « ombrager »
  • Synonymes de « ombrager »
  • Antonymes de « ombrager »

Définitions du mot ombrager

Trésor de la Langue Française informatisé

OMBRAGER, verbe trans.

A. −
1. Faire de l'ombre sur quelque chose.
a) [Le suj. désigne un/des arbre(s) ou un élément végét.] Synon. ombrer (v. ce mot A 1 a).Une vaste place, tapissée de la plus belle verdure; les arbres qui l'ombrageaient, entretenaient une fraîcheur délicieuse (Voy. La Pérouse,t.3, 1797, p.190):
. ... rien ne se pouvait imaginer de plus clair que ces floraisons blanches abritées par les hauts palmiers, dans leur ombre abritant, ombrageant à leur tour, le vert tendre des céréales. Gide,Si le grain,1924, p.604.
Absol., rare. L'arbre stérile et sec, et qui n'ombrage pas (Lamart.,Voy. Orient,t.1, 1835, p.21).
Empl. pronom. passif. V. guéret C ex. de Cottin.
b) [Le suj. désigne un objet faisant écran] Synon. ombrer (v. ce mot A 1 b).Les femmes passent leur vie sur ces balcons ombragés par une toile à bandes de couleurs (Gautier,Tra los montes,1843, p.18).Le châle (...) replié en deux triangles, l'un plus court que l'autre, et posé sur la tête, très en avant, de façon à former visière et à ombrager la face (T'Serstevens,Itinér. esp.,1933, p.105).
Empl. pronom. passif. En quittant la terre, un soleil qui s'ombrage Laisse encor sa chaleur et sa pourpre au nuage (Lamart.,Harm.,1830, p.385).
2. [Le suj. désigne un animé] Couvrir, protéger quelque chose par un écran qui intercepte la lumière solaire. Synon. ombrer (v. ce mot A 2).On ombrage les baquets avec une toile ou des branchages, si l'ardeur du soleil élève la température de l'eau au-dessus du degré convenable (Code pêche fluv.,1875, p.128).
Empl. pronom. réfl. Se mettre à l'ombre, à l'abri du soleil. Le soleil plane au plus haut (...). On va s'ombrager sous un arbre (Pourrat,Gaspard,1931, p.203).
3. Au fig. Étendre sa protection, exercer une influence bienfaisante sur quelque chose. Planter sur les ruines de la civilisation injuste et cruelle la croix du Calvaire, non plus morte et nue, mais vive et de ses bras fleuris ombrageant le monde (A. France,Lys rouge,1894, p.274).
B. − P. anal.
1.
a) [Le suj. désigne un élément de la physionomie, de la coiffure, etc.] Surplomber, souligner, couvrir quelque chose à la manière d'un ombrage. Synon. plus rare ombrer (v. ce mot B 1).Ombrager la tête. Son visage ombragé d'une lourde moustache blonde et éclairé de deux yeux bruns (Du Camp,Hollande,1859, p.134).Des yeux noirs magnifiques, ombragés de grands cils épais qui mettaient une ombre dedans (Maupass.,Contes et nouv.,t.2, Boule de suif, 1880, p.122).Plume blanche ombrageant un chapeau marron (Mallarmé,Vers circonst.,1898, p.100).
Empl. pronom. passif. Le pschent de granit dont s'ombrage leur front (Dierx,Poèmes,1864, p.24).
b) Au fig., vieilli. Couronner de gloire, de prestige. Wallstein (...) rassemblant ses guerriers, Nous accorde un repos qu'ombragent nos lauriers (Constant,Wallstein,1809, i, 1, p.3).
2.
a) Rare. Rendre plus sombre. Synon. plus fréq. ombrer (v. ce mot B 2 a).Il faut ombrager ce tableau, il est trop éclairé (Littré).
b) Au fig.
Vieilli. Inspirer de l'inquiétude, du dépit, etc. Asrafiel, lui surtout, m'inquiète et m'ombrage! (Lamart.,Chute,1838, p.1007).
Empl. pronom. S'effaroucher, s'offusquer, prendre la mouche. Une âme ingénue (...) Qui s'ombrage de peu, surveille son honneur, De scrupules sans fin tourmente son bonheur (Brizeux,Marie,1840, p.34).La Soeur Flavie: (...) toujours ce manque d'égards... Je le sais bien, que je suis mal notée. La Soeur Gabrielle: Là, ma pauvre Soeur, ne vous ombragez pas comme cela (Montherl.,Port-Royal,1954, p.983).
Cacher, rendre obscur, indistinct, confus. Synon. ombrer (v. ce mot B 2 b).Que sont-elles devenues, ces affections délicieuses, ces douces vertus qui embellissoient ton existence? (...) De nombreuses épines les ont ombragées, et leur ont ôté l'aspect du soleil (Saint-Martin,Homme désir,1790, p.318).Il se taisait, c'est qu'un des mille passés probables ombrageait un moment sa tête (Giraudoux,Siegfried et Lim.,1922, p.114).
Empl. pronom. réfl. Se dissimuler sous des apparences trompeuses. Ils ont dans leurs réseaux pris l'Homme Séculaire, Et couvert son front pur de baisers mensongers; S'ombrageant d'un manteau, qu'ils savaient populaire, Pour s'ouvrir dans nos rangs un chemin sans dangers (Borel,Rhaps.,1832, p.184).
REM.
Ombrageant, -ante, part. prés. en empl. adj.Qui ombrage, fait de l'ombre. Les longues fougères ombrageantes des bois glacés d'Été (Jammes,De l'angélus,1898, p.29).
Prononc. et Orth.: [ɔ ̃bʀaʒe], (il) ombrage [ɔ ̃bʀa:ʒ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1245 fig. intrans. «s'assombrir» ou trans. «rendre sombre» (Philippe Mouskes, Chronique, éd. de Reiffenberg, 27533), attest. isolée av. le xvies.; b) 1540 fontaine bien ombragee (Herberay, Sec. liv. d'Amad., C. XIII ds Gdf. Compl.); 2. 1551 en partic. terme de peint. (Entrée solennelle de Henri II et Catherine de Médicis ds Havard). Dér. de ombrage*; dés. -er; a évincé les plus anc. ombroier, ombriier (dér. de ombre1*), v. ombrer. Fréq. abs. littér.: 238. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 636, b) 261; xxes.: a) 303, b)144. Bbg. Gohin 1903, p.298.

Wiktionnaire

Verbe

ombrager \ɔ̃.bʁa.ʒe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Mettre à l’abri des rayons du soleil.
    • […] l’habitude a donné au trappeur expérimenté un coup d’œil si sûr qu’il découvre au signe le plus léger la piste d’un castor, et la hutte fût-elle cachée par d’épais taillis et par les saules qui l’ombragent, il est rare qu’il ne devine pas le nombre exact de ses habitants. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
  2. Couvrir d’ombre.
    • Des cheveux bruns et lisses, une barbe pleine, coupée assez court et légèrement frisée, ombrageaient un visage régulier, bronzé par le hâle. — (Chevalier Léopold de Sacher-Masoch ; Don Juan de Kolomea in Contes Galiciens, traduction anonyme de 1874)
    • Je ne sais si la belle Rowena eût été très satisfaite de l’espèce d’émotion avec laquelle son chevalier dévoué avait jusqu’alors contemplé les beaux traits, la taille svelte et les yeux brillants de l’aimable Rébecca, yeux dont l’éclat était ombragé, et pour ainsi dire adouci par une bordure de cils longs et soyeux, […]. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

OMBRAGER. v. tr.
Mettre à l'abri des rayons du soleil, en couvrant d'ombre. Cette habitation est bien ombragée. Un large chapeau ombrageait sa tête, Il avait un large chapeau sur la tête.

Littré (1872-1877)

OMBRAGER (on-bra-jé. Le g prend un e devant a et o : ombrageant, ombrageons) v. a.
  • 1Faire de l'ombre, donner de l'ombre. Un grand arbre ombrageait sa chaumière.

    Fig. Il tombe pour jamais ce cèdre [l'empereur Charles VI] dont la tête Défia si longtemps les vents et la tempête, Et dont les grands rameaux ombrageaient tant d'États, Voltaire, Odes, VII.

  • 2Jeter une ombre, une obscurité. À la vérité, puisque l'apparence des taches de la lune ne change point, on ne peut pas croire qu'elle ait des nuages autour d'elle, qui ombragent tantôt une partie, tantôt une autre, Fontenelle, Mondes, 3e soir.

    Obscurcir. Or afin que la laide, autrement inutile, Dessous le joug d'amour rendît l'homme servile, Elle ombragea l'esprit d'un morne aveuglement, Avecque le désir troublant le jugement, Régnier, Sat. VII.

  • 3Couvrir, cacher comme fait un ombrage. De grands cheveux ombrageaient sa tête. Ce pupitre fatal qui me doit ombrager, Boileau, Lutr. IV. Accourez tous, venez m'ombrager de vos ailes ; Balancez sur mon front vos palmes immortelles, Millevoye, la Religieuse.

    Fig. Ombrageant sa chanson du voile d'une fable, Régnier, Sat. IV.

    Fig. et poétiquement. Les lauriers ombragent sa tête, son front, se dit d'un capitaine qui a remporté de grandes victoires, d'un poëte qui a obtenu de grands succès.

  • 4 Terme de peinture. Se dit quelquefois dans le sens de mettre plus d'ombre. Il faut ombrager ce tableau, il est trop éclairé. Tout de même que les peintres, ne pouvant également bien représenter dans un tableau plat toutes les diverses faces d'un corps solide, en choisissent une des principales, qu'ils mettent seule vers le jour, et, ombrageant les autres, ne les font paraître qu'autant qu'on les peut voir en la regardant…, Descartes, Méth. V, 2.
  • 5Esquisser (sens vieilli). Pour ombrager un peu toutes ces choses et pouvoir dire ce que j'en pense, Descartes, Méth. V, 2.
  • 6Ombrager l'or et l'argent, entourer une broderie métallique d'une broderie de soie.
  • 7S'ombrager, v. réfl. Être couvert comme d'un ombrage. Viens, de mes propres fleurs mon front va s'ombrager, Delille, Jard. I. Quand aux champs de Naeffels quelques cents de ces braves [Suisses] Enfoncèrent les rangs de quinze mille esclaves [Autrichiens], La liberté sourit à ce sublime effort ; Et, la gloire accourant du haut des Thermopyles, Le Klonthal ignoré vit ses rives tranquilles S'ombrager des lauriers cueillis à Marathon, Masson, Helvét. III.

REMARQUE

L'abbé Aubert, Fables, I, 6, a dit : Et ceux qu'ombrageaient ses talents, pour : à qui ses talents portaient ombrage. C'est une faute ; cependant la locution est ancienne ; car on trouve dans le Dictionnaire d'Oudin : s'ombrager, prendre de l'ombrage.

HISTORIQUE

XVIe s. Ils ouvrageoient bouquets, guirlandes et chapelets de toutes façons, dont ils s'ombrageoient la teste, le col et les bras, Yver, p. 524. Incontinent que la lune eut passé l'espace de l'air umbragé et obscurcy par l'umbre de la terre, Amyot, Nicias, 43. Lieux couverts et umbragez d'arbres et de verdure, Amyot, Pomp. 47.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

OMBRAGER. Ajoutez :
8S'ombrager, prendre de l'ombrage, du soupçon (locution vieillie). La personne qui en est prévenue [de la jalousie], s'ombrage de l'air qui touche la personne qu'elle aime…, La Mothe le Vayer, Dial. d'Orat. Tubero, t. II, p. 388.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ombrager »

Ombrage. L'ancienne langue, en place d'ombrager, avait ombroier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Dénominal de ombrage.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ombrager »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ombrager ɔ̃braʒe

Citations contenant le mot « ombrager »

  • Des tables à piquenique, des toiles pour ombrager les lieux, des murs végétaux et des décorations ont été installés afin d’inciter les gens à flâner et à piqueniquer avec des mets préparés par les restaurateurs et traiteurs du secteur. Chaque site sera aussi muni d’une borne de lavage de mains. Le Reflet du Lac, Magog ouvre ses parcs éphémères vendredi - Le Reflet du Lac
  • TD : Plein la tête mais il y a le budget. Des coins repos avec bancs et pergolas, aménagement du parking pour l’ombrager, créer un circuit d’eau permanent entre village et mare communal. ladepeche.fr, Lamothe-Cumont. Ils sont jardiniers "pour le plaisir des yeux" - ladepeche.fr
  • Pour ombrager un balcon, plusieurs possibilités existent en fonction de sa taille et de la place dont vous disposez. Pour une petite surface, il existe bien sûr l’option bien connue du parasol. Seul bémol à cette solution, le stockage peut s’avérer encombrant durant les mois d’hiver et d’automne. Installer un voile d’ombrage, dans un tissu traité spécialement pour un usage extérieur, paraît donc être une décision plus réfléchie. En dehors de la saison estivale, on range le tissu à l'abri pour le conserver plus longtemps. Pour une solution plus durable et pour les terrasses plus spacieuses, la pergola en bois se révèle être le choix parfait pour créer un coin abrité du soleil. Son atout : elle est plus solide que la tonnelle et surtout plus tendance.  , Comment construire une pergola soi-même - Elle Décoration
  • Deux à trois ans, c'est le temps qu'il faudra à une sélection de plantes grimpantes : jasmins, clématites, lierres…, pour recouvrir totalement les cinq structures légères installées sur le parvis de la Bibliothèque nationale de France, dans le 13e arrondissement de Paris, depuis décembre dernier. Ces parasols, réalisés en matériaux composites par la société Urban Canopee, basée à Champs-sur-Marne, permettront alors d'ombrager 250 mètres carrés. « C'est l'une des innovations que nous évaluons pour lutter contre le phénomène des îlots de chaleur en ville », explique Emmanuelle Davet, chef de projet expérimentation urbaine à l'Urban Lab, le laboratoire d'essais « grandeur nature » développé par Paris&Co, structure dédiée à l'innovation de Paris et de sa métropole . Les Echos, Urban Canopee crée des corolles géantes pour ombrager les villes | Les Echos
  • Au point où les deux parties sont rendues en cour, alors que le Diocèse tente de démettre de leur fonction les marguilliers dans une procédure judiciaire. Des conflits de personnalité sont venus ombrager une éventuelle collaboration. L’arrivée de nouvelles personnes-ressources dans le dossier, comme le nouveau directeur général de l’Archevêché, Jean Crépault, pourrait apporter un vent de fraîcheur. Journal le soir, Monseigneur Grondin préparerait son départ | journal le soir
  • Vous avez tout à fait raison et j’espère que la nouvelle municipalité suive cette idée. Pas plus tard q ce matin nous nous sommes trouvés sur la place des Terreaux: un total désert de pierre, pas un brin de verdure ! Puis sommes arrivés place de La Croix Rousse : il y a qqs arbres sur cette place mais il reste largement la place pour en planter bcp d’autres, histoire d’ombrager ces endroits !!! Ça s’impose !! Lyonmag.com, Météo à Lyon : bientôt un nouveau coup de chaud avec 37 degrés attendus !
  • Aussi, des bosquets et des bancs sont inscrits dans le projet des élèves afin d’ombrager l’espace et de le rendre plus confortable. « On veut l’antithèse de ce qu’il y a actuellement, affirme Marc Blaise, parent d’élève, mais aussi l’architecte-paysagiste qui a modélisé les idées des enfants. Le projet est parti de ce revêtement irrégulier. Les aménagements sur lesquels on a travaillé ont à la fois un agrément esthétique et du mobilier. » www.paris-normandie.fr, Des élèves du collège Camus à Yvetot ont proposé un projet de réaménagement de la cour à une élue du Département
  • Autre effet secondaire indésirable : aggraver les canicules. « La climatisation ne crée pas de froid. Elle enlève de la chaleur, explique un thermicien qui connaît bien ce problème. Celle-ci doit partir quelque part, à l’extérieur en l’occurrence ». Comme un réfrigérateur dont l’arrière est toujours chaud. « C’est un cercle vicieux. Il faut trouver d’autres systèmes de rafraîchissement, comme ombrager les bâtiments avec de la verdure ». Ou construire des immeubles qui se régulent tout seuls. Problème : le secteur du bâtiment a mal anticipé le bouleversement du climat. Les immeubles actuels ne sont pas parés à encaisser les fortes chaleurs. Le Telegramme, Changement climatique : quel impact sur la facture d’électricité ? - Rennes - Le Télégramme

Images d'illustration du mot « ombrager »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « ombrager »

Langue Traduction
Anglais shade
Espagnol sombra
Italien ombra
Allemand schatten
Chinois 阴影
Arabe الظل
Portugais sombra
Russe тень
Japonais シェード
Basque itzala
Corse ombra
Source : Google Translate API

Synonymes de « ombrager »

Source : synonymes de ombrager sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « ombrager »

Partager