Offusquant : définition de offusquant

chevron_left
chevron_right

Offusquant : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

OFFUSQUER, verbe trans.

A. − [L'obj. désigne une chose]
1. Vieilli
a) Cacher à la vue, masquer. Mmede Genlis (...) n'attendait personne; elle était vêtue d'une robe noire: ses cheveux blancs offusquaient son visage (Chateaubr.,Mém., t.3, 1848, p.338):
1. Quand je quittai Yeddo, le grand soleil flamboyait dans l'air net; à la fin de l'après-midi, arrivant à la jonction d'Utsonomiya, je vois que la nue offusque tout le couchant. Faite de grands cumulus amalgamés, elle présente cet aspect volumineux et chaotique qu'arrange parfois le soir. Claudel,Connaiss. Est, 1907, p.81.
b) Priver de lumière. Les croisées (...) étaient mal jointes et les vitres offusquées par un mur haut et proche (A. France,Mannequin, 1897, p.1):
2. [Le petit bourgeois] ne tolère (...) que les fruitiers, ceux qui rapportent, mais à la condition que ces végétaux malheureux rampent humblement le long des murs et n'offusquent pas le potager, car le petit bourgeois aime le soleil. Bloy,Femme pauvre, 1897, p.243.
c) Gêner (la vue), empêcher de voir
Gêner (la vue), empêcher de voir, par excès de lumière. Synon. éblouir.Le soleil m'offusque les yeux (Ac.1835-1935).[P. méton.] La lumière l'offusque [le hibou], (...) trouble sa large prunelle faite pour l'ombre, amie de la clarté laiteuse de la lune et du rayon pâle de l'étoile (Pesquidoux,Chez nous, 1923, p.207).
Gêner (la vue), empêcher de voir, en formant un écran. Synon. troubler.Mes regards étaient offusqués par ces larmes rebelles qui ne veulent pas tomber (Baudel.,Poèmes prose, 1867, p.74).
2. Au fig., littér.
a) Masquer quelque chose, atténuer l'éclat de quelque chose, le prestige de quelqu'un. L'âme offusque le réel (Durry,Nerval, 1956, p.134).L'éclat resplendissant du maître saxon [Wagner] offusque ses successeurs, et, seul, Richard Strauss parvient à rayonner à son tour (Dumesnil,Hist. théâtre lyr., 1953, p.168).
b) En partic.
[L'obj. désigne une faculté intellectuelle] Priver de clarté, de perspicacité. Offusquer la raison. J'ai souvent des ténèbres qui offusquent mon intelligence et je ne vois pas les vérités les plus simples (Maine de Biran,Journal, 1821, p.306).Une vague impression de complicité entre Geneviève et Françoise peu à peu m'offusquait l'esprit (Bosco,Mas Théot., 1945, p.91).
[P. méton.] Va travailler mon fils, car j'ai remarqué que le travail te distrait de tes fantaisies qui t'offusquent et rend le calme à ta raison troublée par de mauvais songes (Nodier,Fée Miettes, 1831, p.164).
[L'obj. désigne un obj. de connaissance, une recherche] Dès les premiers mots paraît l'invincible confusion qui offusque tout le débat (Bremond,Poés. pure, 1926, p.84).Ce qui est évidence au regard ingénu disparaît quelquefois aux yeux des connaisseurs par la fixité même et le raffinement de leurs attentions. Il ne faut alors rien de moins qu'un homme de génie pour apercevoir quelque vérité essentielle et fort simple qu'ont offusquée les travaux et l'application d'une quantité de têtes profondes (Valéry,Variété IV, 1938, p.60).
B. − Au fig. [L'obj. désigne une pers.]
1. Vieilli. Porter ombrage à. Des députés ennemis jusqu'alors (...) se touchaient la main de joie, en pensant qu'ils auraient le bonheur d'écarter des hommes dont la supériorité les offusquait depuis deux années (Staël,Consid. Révol. fr., t.1, 1817, p.334):
3. Il y avait trop d'avenir et trop de supériorité vraie chez Lucien pour que les jeunes gens, que son retour à Paris et sa fortune inexpliquable offusquaient ou froissaient, ne fussent pas enchantés de lui jouer un mauvais tour. Balzac,Splend. et mis., 1844, p.83.
2. Indisposer, choquer par une attitude, des propos qui heurtent le goût, la bienséance ou l'amour-propre. Le rire des gens et du pays m'offusquent; peut-être que j'appelle «être triste» simplement n'être pas aussi bruyant qu'eux (Gide,Porte étr., 1909, p.553).
[P. méton.] Offusquer les bonnes moeurs. À ces tromperies des personnages d'une piété et, souvent, d'une vertu incontestées ne craignaient pas de prêter la main. Visiblement, elles n'offusquaient guère la moralité commune (M. Bloch,Apol. pour hist., 1944, p.44).
Empl. pronom. réfl. S'offusquer de qqc.Se formaliser de quelque chose. Indifférence ou dissimulation, Gina eut le talent de ne pas s'offusquer d'être laissée seule dans son taxi, place de l'Étoile (Abellio,Pacifiques, 1946, p.52):
4. Engagé jeune dans l'état ecclésiastique, il fut nommé (...) curé de la paroisse de Saint-Sulpice (...). Sa piété tendre et susceptible s'offusqua d'une foule de choses qui, jusque-là, avaient paru innocentes, par exemple d'un cabaret qui s'était établi dans les charniers de l'église et où les chantres buvaient. Renan,Souv. enf., 1883, p.208.
3. Littér. Choquer par une impression sur les sens ou la sensibilité. Dans une rue, j'ai été offusquée de la teinte uniformément rousse des devantures de boutiques, ce rouge de vieux sang me crispait (Frapié,Maternelle, 1904, p.296).Il ouvrit la porte de sa chambre et fut aussitôt offusqué par la poignante fragrance de fauve qui s'étalait en nappes épaisses dans l'atmosphère de la pièce (Queneau,Pierrot, 1942, p.178).
REM.
Offusquement, subst. masc.,rare. Action d'offusquer (v. supra A 2 b); résultat de cette action. Synon. offuscation (v. ce mot B).Tu passes de l'insecte aux mammifères; c'est passer de l'intelligence à la sensibilité. Ils ont le sang, le lait, les règles. Leur intelligence en est un peu offusquée, leur personnalité fortifiée et énervée. Les mâles, qui n'ont pas l'offusquement du sang et des règles, ont celui de leurs désirs (Michelet,Journal, 1857, p.332).
Prononc. et Orth.: [ɔfyske], (il) offusque [ɔfysk]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Fin du xives. «arrêter dans son fonctionnement régulier» (Somme maître Gautier, ms. B.N., fr. 1288, fo19vods Gdf. Compl.); 2. a) début du xves. «empêcher quelque chose d'être vu, en le masquant» (E. Deschamps, La Fiction du lyon, 1014 ds OEuvres compl., éd. G. Raynaud, t.8, p.278); b) ca 1485 au fig. (Myst. du V. Testament, éd. J. de Rothschild, 39693: songe offusqué [cf. aussi ibid., 40144]); 3. ca 1485 «empêcher, boucher (la vue)» (ibid., 10247); 4. a) 1766 «porter ombrage à quelqu'un, l'indisposer» (Besenval, Mém., I, 328 ds Brunot t.6, p.1363); b) 1832 pronom. (Raymond). Empr. au b. lat. offuscare, proprement «obscurcir» (ob, fuscus «sombre»), également «gêner (la vision)» et, au fig., «diminuer l'éclat de quelque chose», v. Nov. gloss. Fréq. abs. littér.: 136. Bbg. Gohin 1903, p.345.

Offusquant : définition du Wiktionnaire

Forme de verbe

offusquant \ɔ.fys.kɑ̃\

  1. Participe présent du verbe offusquer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Offusquant : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

OFFUSQUER. v. tr.
Empêcher d'être vu. Les nuages offusquent le soleil, offusquent le jour. Il signifie aussi Empêcher de voir en éblouissant, éblouir. Offusquer la vue. Le soleil m'offusque les yeux. Une trop grande clarté offusque. Fig., Les vapeurs du vin offusquent le cerveau, les passions offusquent la raison, etc., Les vapeurs du vin troublent le cerveau, les passions troublent la raison, etc. Il est vieux. Il signifie, au figuré, Choquer, déplaire, donner de l'ombrage. Il n'y a pas de quoi s'offusquer. Y a-t-il là quelque chose qui vous offusque? Cet homme est un envieux qu'offusquent les succès d'autrui.

Phonétique du mot « offusquant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
offusquant ɔfyskɑ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « offusquant »

  • « …il nous faut désormais faire coïncider l’efficacité du marché et le respect de la planète ». Tout est dit. C’est bien le problème, ou plutôt le dilemme et ce n’est pas demain que nous trouverons la solution. Il y a contradiction flagrante entre le marché et ce que d’aucuns nomment « écologie ». Le marché c’est nous, avec un confort et un mode d’existence que nous revendiquons et que nous voulons maintenir tout en nous offusquant des dégâts infligés à la planète. Pure hypocrisie. Le seul fait d’exister est déjà un facteur de détérioration du « milieu ». Encore que, il serait utile de chiffrer les réels dégâts dus aux humains, mais cela n’est pas d’actualité. On s’en tient aux données des experts soutenus par les jongleurs de l’écologie politique. Tout ce monde là nous abreuve de chiffres alarmistes devant nous effrayer et par là nous enjoignant à réagir en délaissant notre mode de vie actuel. Et bien, nous ne rentrons pas dans ce schéma utopique. Est-ce mal ou sans importance ? Rendez-vous dans deux ou trois siècles. L'Obs, Hors de l’écologie de l’offre, point de salut
  • Le montant exact qu’aurait retenu le commissaire divisionnaire n’est pas connu. Mais selon des sources, il aurait empoché à titre personnel, la somme de 20 millions de FCFA, laissant une partie à certains de ses éléments. Lesquels ont jugé la somme dérisoire; s’offusquant du partage fait par leur chef. En plus, d’autres éléments, complètement lésés dans le partage, ont décidé de vendre la mèche. C’est ainsi que la direction de la police est informée de l’affaire. Les premières enquêtes déclenchées conduisent au débarquement du désormais ex-patron du commissariat de sécurité publique de Bafia. , Cameroon-Info.Net:: Cameroun - Police: Le commissaire divisionnaire Didier Afana Manga viré du commissariat de Bafia (Centre) pour corruption !
  • Pour l’élection des délégués au Syndicat mixte de l’Ill, il y avait trois candidats pour deux places : Jean-Claude Schielin et Cyrille Zimmermann (15 voix) et Patrick Riegert (4 voix). Pour la commission d’appel d’offres nécessitant trois titulaires et trois suppléants, le maire a proposé sa liste et Patrick Riegert la sienne, avec un petit incident, ce dernier s’offusquant que le vote démarre avant que son équipe n’ait eu le temps de déposer ses bulletins, rédigés à la main à l’instant T, sur la table. L’équipe majoritaire a bien fait remarquer que du papier blanc était sur cette même table mais a finalement attendu que les bulletins écrits soient déposés. Au final, quatre sièges, deux de titulaire et deux de suppléant, sont revenus à la majorité, Étienne Mary, Serge Hatsch, Marc Glattacker et Michel Nussbaumer, et deux sièges, un titulaire et un suppléant, à l’opposition, Patrick Riegert et Thérèse Schmitt. , Conseil municipal | Jean-Claude Schielin réélu maire de Waldighoffen mais deuxième tour contesté
  • Une œuvre violente rendrait violent. Ce pseudo constat, finalement basé sur pas grand-chose de scientifique, vous l’entendez depuis des années via les médias ou même vos proches s’offusquant de vous voir devenir un possible psychopathe en lisant des « mangasses » violents ! Hors, le premier consommateur de mangas au monde est le Japon, soit l’un des pays au plus bas taux de criminalité sur la planète. Alors attention, le Japon n’est pas non plus la contrée des Petits Poneys : mafia, suicides, tueurs en série, il y a de quoi faire. Mais on est loin des États-Unis, par exemple. Différence de culture, d’éducation, régulation des armes, les réponses simples sont impossibles face à la complexité du phénomène. En tous cas, il semble qu’en Occident, la violence virtuelle soit considérée comme un excitant, alors qu’en Asie, ce soit un exutoire ! La nuance est permise. , The Devil of the Gods #1 | BoDoï, explorateur de bandes dessinées - Infos BD, comics, mangas
  • De tels processus délibératifs permettent de dépolariser les discussions bloquées au niveau politique. Bien sûr, de nombreuses matières complexes et techniques requièrent des politiciens élus. Pour autant, des sujets de société comme les questions du début et de la fin de vie, du rapport entre les sexes, de la solidarité dans les soins de santé, du respect de notre planète et du climat, du port de signes religieux… sont des enjeux qui touchent tous les citoyens. Il ne s’agit plus alors d’être pour ou contre, d’imposer tel ou tel point de vue, mais d’essayer de dégager - au sein d’une population où existent des sensibilités diverses - ce qui fait consensus. Construire la concorde et l’harmonie ne se fait pas par décret ou ordonnance, mais par l’écoute et le dialogue, par le fait de se mettre ensemble pour essayer de déterminer ce qui constitue aujourd’hui le bien commun pour le plus grand nombre en offusquant le moins de monde possible. LaLibre.be, Marchandage autour de l’IVG : nous méritons tous mieux que cela - La Libre
  • À Orlando, Doc Rivers a de son côté réagi en s’offusquant contre ces politiciens (à l’image également de la sénatrice républicaine de Géorgie, Kelly Loeffler), qui se servent de la NBA et de la WNBA pour asseoir leur image conservatrice auprès des électeurs, dans un calcul qui doit servir leur agenda politique. Basket USA, Le journaliste Adrian Wojnarowski suspendu par ESPN | Basket USA
  • Lundi, plus de 122 000 messages avec ce hashtag avaient été publiés, certains dénonçant les prétendus « privilèges » octroyés aux Juifs à travers le monde, d’autres s’offusquant de ces publications, et publiant leurs points de vue sur ce qu’est être Juif aujourd’hui ou demandant à Twitter d’agir. The Times of Israël, #JewishPrivilege : Un nouvel hashtag antisémite sur Twitter | The Times of Israël

Traductions du mot « offusquant »

Langue Traduction
Corse offensiva
Basque iraingarria
Japonais 攻撃
Russe наступление
Portugais ofensiva
Arabe هجومي
Chinois 进攻
Allemand beleidigend
Italien offensivo
Espagnol ofensiva
Anglais offensive
Source : Google Translate API

Antonymes de « offusquant »


Mots similaires