La langue française

Non-intervention

Définitions du mot « non-intervention »

Trésor de la Langue Française informatisé

NON-INTERVENTION, subst. fém.

A. − DR. PUBL. INTERNAT. Fait, pour un État, de ne pas intervenir militairement dans les affaires intérieures ou extérieures d'un autre État. Le principe de la non-intervention est une erreur de la faiblesse. Si nos idées d'indépendance nationale succombent en Pologne et en Belgique, nous ne résisterons pas, comme en 1793, pendant vingt ans à l'Europe (Balzac, OEuvres div., t.2, 1830, p.111).Maintenir avec rigueur et dans toutes ses conséquences le principe reconnu de non-intervention, afin de s'assurer l'appui des peuples dont l'existence a le même fondement que la nôtre (Lamennaisds L'Avenir, 1831, p.357).Ce sont les avions vendus par l'U.R.S.S. après que celle-ci a dénoncé la non-intervention (Malraux, Espoir, 1937, p.783).
B. − Rare. Fait de ne pas intervenir. La délicatesse technique de l'oeuvre tenait précisément à cette non intervention du thème (Du Bos, Journal, 1922, p.90).
REM. 1.
Non-interventionnisme, subst. masc.Fait de ne pas intervenir dans le cours des choses. Le non-interventionnisme (...) de Jacques a dû être fonction de Gide d'abord, puis −et plus tenacement encore −de Proust (Du Bos, Journal, 1925, p.311).Un autre égoïsme, semi-inconscient, s'insinue dans leur conduite à la faveur d'une sorte de laisser-aller et de non-interventionnisme nonchalant (Mounier, Traité caract., 1946, p.474).
2.
Non-interventionniste, subst. et adj.a) Subst. Partisan de la non-intervention (d'apr. Ac. Compl. 1842). b) Adj. ,,Conforme au principe de la non-intervention`` (Lar. 19e).
Prononc. et Orth.: [nɔnε ̃tε ʀvɑ ̃sjɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1835. V. non-. Étymol. et Hist. 1830 (Balzac, loc. cit.). Comp. de non-* et de intervention*. Fréq. abs. littér.: 10.

Wiktionnaire

Nom commun

non-intervention \nɔ̃.ɛ̃.tɛʁ.vɑ̃.sjɔ̃\ féminin (pluriel à préciser)

  1. Absence d'intervention.
  2. (Politique) Principe du droit des gens en vertu duquel on ne devrait pas intervenir, militairement ou par menace, dans les affaires des autres peuples.
    • Talleyrand argumente auprès des Britanniques pour un concept qu’il forge de « non-intervention » en Belgique alors que l’armée hollandaise est repoussée. — (Wikipédia, « Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord »)
  3. Convention par laquelle on s’engage à ne pas intervenir dans les affaires d’un pays.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

NON-INTERVENTION. n. f.
T. de Politique. Principe du droit des gens en vertu duquel on ne devrait pas intervenir, militairement ou par menace, dans les affaires des autres peuples; Convention par laquelle on s'engage à ne pas intervenir dans les affaires d'un pays.

Littré (1872-1877)

NON-INTERVENTION (no-nin-tèr-van-sion) s. f.
  • Absence d'intervention.

    Système de non-intervention, système de politique internationale, qui consiste à ne pas intervenir dans les affaires des peuples voisins, et simultanément à ne pas permettre que les autres nations y interviennent.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « non-intervention »

 Composé de non et de intervention.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « non-intervention »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
non-intervention nɔ̃ɛ̃tɛrvɑ̃sjɔ̃

Citations contenant le mot « non-intervention »

  • Elle a aussi montré que les dogmes de la non-intervention ont cédé devant les réalités, qui ont mené tous les États à "sauver" un grand nombre d'entreprises, pour des raisons liées à l'emploi, l'autonomie stratégique, ou tout simplement symboliques. Ainsi, le gouvernement américain sauve Boeing, symbole national et clé de la défense américaine. La France et l'Allemagne font de même pour Airbus, Air France et Lufthansa. La Tribune, Quelle politique de compétitivité en Europe pour sortir de la crise ?
  • Autre écueil, remonté par un député de l’opposition: le non-respect des règles sanitaires dans l’espace public n’est toujours pas verbalisé sur le terrain. Il a lui-même été témoin de la non-intervention des policiers présents sur les plages du lac de la Haute-Sûre, alors que bon nombre de personnes contrevenaient à ces règles. , Les nouvelles restrictions font débat | Paperjam News

Images d'illustration du mot « non-intervention »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « non-intervention »

Langue Traduction
Anglais non-intervention
Espagnol no intervención
Italien non intervento
Allemand nichteinmischung
Chinois 不干涉
Arabe عدم التدخل
Portugais não intervenção
Russe невмешательство
Japonais 不干渉
Basque ez-interbentzio
Corse non-intervenzione
Source : Google Translate API

Antonymes de « non-intervention »

Non-intervention

Retour au sommaire ➦

Partager