La langue française

Névropathie

Définitions du mot « névropathie »

Trésor de la Langue Française informatisé

NÉVROPATHIE, subst. fém.

PSYCH. État de faiblesse du système nerveux central occasionnant des troubles psychiques. Dans une série de leçons cliniques, nous désirons vous mettre sous les yeux les principales formes de ces maladies nerveuses et mentales (...) que l'on a désignées sous tant de noms différents: (...) phobies, névropathies cérébro-cardiaques, etc. (Janet, Obsess. et psychasth., 1903, p.3).
Rem. Ce terme ne désigne pas les troubles organiques du système nerveux; Man.-Man. Méd. 1977 note que ce terme est vieilli et que les troubles qu'il décrit sont actuellement assimilés aux névroses.
Prononc.: [nevʀ ɔpati]. Étymol. et Hist. 1845 (Besch.). Formé du gr. ν ε υ ̃ ρ ο ν «nerf» (v. neuro-, névro-) et de -π α θ ε ι ́ α, de π α ́ θ ο ς «ce qu'on éprouve de mal, maladie» (v. -pathie).
DÉR.
Névropathique, adj. et subst.a) Adj. Relatif à la névropathie. Les excès de travail, les états névropathiques, prédisposent à la syphilis cérébrale (Nicolas dsNouv. Traité Méd.fasc. 41925, p.648).Il faut néanmoins savoir que les crises épileptiques réelles peuvent alterner avec des crises névropathiques (Quillet Méd.1965, p.334).b) Subst. Celui, celle qui est atteint de névropathie. Si nous ne prenons pas ces sensations pour modèles, nous ne sommes compris que par ceux qui ont éprouvé, comme nous, les plaisirs ou les douleurs de cause interne. Tel est le cas des hypocondriaques et des névropathiques qui décrivent des sensations internes dont se moquent ceux qui n'en ont pas ressenti de pareilles (Broussais, Phrénol., 1836, leçon 14, p.479). [nevʀ ɔpatik]. 1resattest. a) 1834 «atteint de névropathie» (Broussais et L. Labat, Dict. de la conversation, XIV, 209, s.v. choléra ds Quem. DDL t.8), b) 1845 affections nevropathiques (Dr. L. Marchant, Actes de l'Acad. royale... de Bordeaux, VII, 373, ibid.); de névropathie, suff. -ique*.
BBG.Quem. DDL t.8 (s.v. névropathique).

Wiktionnaire

Nom commun

névropathie \ne.vʁɔ.pa.ti\ féminin

  1. (Nosologie) Névrose.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

NÉVROPATHIE (né-vro-pa-tie) s. f.
  • Terme de médecine. Synonyme de névrose.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « névropathie »

(Date à préciser) Dérivé de névropathe avec le suffixe -ie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Névro…, et πάθος, maladie.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « névropathie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
névropathie nevrɔpati

Citations contenant le mot « névropathie »

  • « En cette période morose il faut trouver des sources de rire où on peut. Ajouter des mots complexes dans mes discours a l’avantage de complexifier la tâche de l’interprète tout comme celle de la personne chargée de la retranscription. Ainsi, les mots stoïcisme, barracuda ou encore névropathe seront peut-être présents dans mon prochain discours qui sera lui même intitulé « Quand la crise anticonstitutionnelle mène sans sophrologie à l’appoplexie d’une névropathie des cumulus du nord maghreb. »  » a expliqué Emmanuel Macron, en conférence de presse. Francheinfo, Macron utilisera le mot «stoïcisme» pour voir l'interprète langue des signes galèrer
  • Bonjour. Une autre facette de la névropathie ambiante ! Les zorros en charge du dossier feraient bien de penser à ces deux pauvres gamines à qui tout le monde fait dire n'importe quoi ; ce sont elles qui devront vivre avec tout cela. Le Figaro.fr, Un inceste consentant jugé à Amiens
  • Harcèlement, sentiment d’injustice, névropathie et autres souffrances psychiques sont décryptés dans un ouvrage collectif rassemblant des textes d’analystes. Libération.fr, Au collège, mais nan t’es pas cross ! - Libération
  • De même, la présomption générale de dégénérescence ou de névropathie qui est classique en manière d’explication de l’homosexualité est rendue assez oiseuse. S’il faut admettre la dégénérescence pour expliquer les sexuelle Zwischenstufen qui sont la généralité, sinon la totalité de l’espèce humaine, qu’on l’admette si on veut, mais cette explication, désormais trop générale et trop vague ne signifiera plus grand-chose [18]. Or, les homosexuels sont des Zwischenstufen au même titre que les autres et la présomption de dégénérescence n’éclaire en quoi que ce soit leur sexualité. Ce que l’on a dit de la dégénérescence est vrai, à plus forte raison, de la névropathie ou de toute autre explication pathologique. L’homosexuel est même à peine une anomalie. En réalité, voici ce qui se passe : l’instinct des homosexuels ou invertis est bisexuel, au moins virtuellement et originairement, traduction ou corollaire psychique de la bisexuation organique. Bien plus, il est certain que cette bisexualité de l’instinct existe à l’état rudimentaire chez tous les hommes. Preuve : bisexualité de la puberté et de la période indifférenciée, bisexualité manifestée par certaines conditions artificielles de vie monosexuelle : pensionnat, couvent, prison, etc. Autres preuves : l’amitié qui doit avoir une détermination inconsciente sexuelle, la pédérastie des animaux. Bref, le sentiment sexuel contraire n’est pas dans cette théorie une exception à la loi naturelle, mais n’en est qu’un cas particulier. Un individu qui est à peu près à moitié femme et à moitié homme aspire à se compléter par un autre qui présente ce mélange dans des proportions à peu près équivalentes. Ce qui est vrai de l’organisme, du tempérament, s’applique non moins justement au psychisme et au caractère. L’analyse psychologique doit supputer combien il y a en telle personne de masculin, combien de féminin. Mais il faut observer qu’au point de vue psychique l’individu de type intermédiaire n’est pas simultanément, mais alternativement homme et femme : il y a des oscillations en fonction du temps entre les deux sexualités ; la bisexuation psychologique est successive, non simultanée. , Éric Simac - Le problème de la bisexualité : Weininger-Fliess-Hirschfeld - Psychanalyse-Paris.com

Traductions du mot « névropathie »

Langue Traduction
Anglais neuropathy
Espagnol neuropatía
Italien neuropatia
Allemand neuropathie
Chinois 神经病
Arabe اعتلال الأعصاب
Portugais neuropatia
Russe невропатия
Japonais 神経障害
Basque neuropatia
Corse neuropatia
Source : Google Translate API

Synonymes de « névropathie »

Source : synonymes de névropathie sur lebonsynonyme.fr

Névropathie

Retour au sommaire ➦

Partager