La langue française

Nerprun

Sommaire

  • Définitions du mot nerprun
  • Étymologie de « nerprun »
  • Phonétique de « nerprun »
  • Citations contenant le mot « nerprun »
  • Images d'illustration du mot « nerprun »
  • Traductions du mot « nerprun »

Définitions du mot nerprun

Trésor de la Langue Française informatisé

NERPRUN, subst. masc.

A. − BOT. Plante arbustive (de la famille des Rhamnacées) des régions tempérées de l'hémisphère nord, généralement épineuse et caractérisée par des feuilles pétiolées alternes, par de petites fleurs axillaires, et par les propriétés médicinales ou tinctoriales de son écorce ou de ses baies. Nerprun alaterne ou nerprun à feuilles persistantes, nerprun bourdaine, nerprun cathartique/purgatif, nerprun des teinturiers. Les Rhamnacées nous offrent les Nerpruns (Rhamnus), dont la Bourdaine (R. Frangula) aux petites drupes noires à une seule graine, est la plus commune (Plantefol, Bot. et biol. végét., t.2, 1931, p.394).Le Rh. [Rhamnus] cathartica, auquel la ressemblance de ses drupes mûres avec de petites prunes vaut le nom de Nerprun (prune noire), est purgatif par ses fruits (Bot., 1960, p.1025 [Encyclop. de la Pléiade]).
Sirop de nerprun. Sirop purgatif à base de nerprun cathartique. On évacuera par bas (...) avec (...) le sirop de nerprun (...) et on soutiendra l'effet du purgatif par une boisson aiguisée d'un grain d'émétique (Geoffroy, Méd. prat., 1800, p.474).
B. − P. méton. Substance extraite de certains nerpruns. Poisons végétaux tels que le nerprun, la jusquiame (Colette, Képi, 1943, p.171).La préparation de certains produits alimentaires demande l'emploi de certains colorants naturels ou artificiels (...) nerpruns (Brunerie, Industr. alim., 1949, p.110).
REM.
Noirprun, subst. masc.,var., synon. de nerprun cathartique/purgatif.Des médicamens purgatifs (...) tels que le séné (...) le sirop de noirprun (Geoffroy, Méd. prat., 1800, p.217).
Prononc. et Orth.: [nε ʀpʀ œ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1762. Gattel 1841: noirprun. Étymol. et Hist. Ca 1210 noirbrun (Guiot de Provins Bible, 2634 ds T.-L.); xiiies. *neir prun (transcr. d'une gl. fr. écrite en caractères hébr. ds G. Schlessinger, Die altfranzösischen Wörter im Machsor Vitry, no156); début xves. noirprun (Coutumier des forêts de Normandie, Evreux ds L. Delisle, Ét. sur la condition de la classe agricole [...] en Normandie au M.-Â., 1851, p.356); 1501 nerpruin (A. Joubert, Étude sur les misères de l'Anjou aux XVeet XVIes., p.268 ds Delb. Notes mss); 1507 nerprun (s. réf. ds FEW t.9, p.497b). D'un lat. pop. *niger prunus, proprement «prunier noir». Bbg. Bertoldi (V.). Sprachliches und Kulturhistorisches über die Eibe und den Faulbaum. Wörter und Sachen. 1928, t.2, pp.145-161.

Wiktionnaire

Nom commun

nerprun \nɛʁ.pʁœ̃\ masculin

  1. (Botanique) Rhamnus, genre d'arbres de la famille des rhamnacées.
    • Elle voulut allumer un feu dans l’âtre : elle cassa, ici ou là, des branches vertes de sanvuillot et de nerprun, en fit un petit fagot de femme veuve et tenta de l’allumer avec son petit briquet doré. — (Henri Vincenot, Le Pape des escargots, 1972, page 224)
    • N’ayez crainte, le feu ronflait car je savais le bois qu’il fallait choisir. Le frêne et l’acacia pour faire de la flamme, le chêne et le foyard pour faire de la braise, le vieux nerprun et l’épine blanche pour durer. — (Henri Vincenot, La Billebaude, 1978, page 31)
  2. (Botanique) (Spécialement) Rhamnus catharticus, le nerprun purgatif, arbrisseau qui porte un petit fruit noir dont on se sert en médecine et dans la teinture.
    • À ses aveux de faussaire, l’égarée en ajouta d’autres, si riches en noms de poisons végétaux tel que le nerprun, la jusquiame, que le notaire, consterné, s’écria naïvement :
      « Eh ! ma pauvre dame, vous nous en dites bien plus long qu’on ne vous en demande ! »
      — (Colette, Le képi, Fayard, 1943 ; éd. Le Livre de Poche, 1968, p. 132.)
  3. (Pharmacologie) Substance issue de certaines espèces[1].
    • Le sirop de nerprun, obtenu par cuisson du suc et du sucre à parties égales, est rouge pourpre foncé, paraissant noir; il est encore d’une belle couleur rouge, dilué dans 200 parties d’eau. — (Albert Astruc, Traité de pharmacie galénique - Volume 2, 1921)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

NERPRUN. n. m.
Arbrisseau qui porte un petit fruit noir dont on se sert en médecine et dans la teinture. Sirop de nerprun.

Littré (1872-1877)

NERPRUN (nèr-prun) s. m.
  • Genre de la famille des rhamnées, composé d'arbrisseaux et de petits arbres originaires des régions tempérées de l'hémisphère boréal.

    Nerprun cathartique (rhamnus catharticus, L.), dit aussi nerprun purgatif et noirprun, dont les baies noires fournissent une substance purgative, et dont l'écorce teint en jaune.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

NERPRUN, rhamnus, s. m. (Hist. nat. Botan.) genre de plante à fleur monopétale, en forme d’entonnoir divisée en quatre parties. Il s’éleve du fond de cette fleur des étamines avec le pistil qui devient dans la suite une baie molle & pleine de suc ; elle renferme le plus souvent quatre semences calleuses, relevées en bosse d’un côté, & applaties de l’autre. Tournefort, inst. rei herb. Voyez Plante. (I)

Nerprun, rhamnus, arbrisseau qui se trouve communément dans les haies des pays temperés de l’Europe. Il peut s’élever à dix-huit ou vingt piés, mais ordinairement on ne le voit que sous la figure d’un buisson, de dix ou douze piés de hauteur. Cet arbrisseau fait rarement de lui-même une tige un peu droite ; il se garnit de quantité de rameaux qui s’écartent, se croisent, & prennent une forme irréguliere. Ses branches sont garnies de quelques épines assez semblables à celles du poirier sauvage. Sa feuille est assez petite, unie, luisante, légerement dentelée & d’un verd brun. Sa fleur qui paroit au mois de Juin est petite, d’une couleur herbacée qui n’a nulle apparence. Le fruit qui la remplace est une baie molle, de la grosseur d’un pois, remplie d’un suc noir, verdâtre, qui contient en même tems plusieurs semences : elles sont en maturité au commencement de l’autonne. Cet arbrisseau est aggreste & très-robuste : il se plait dans une terre franche & grasse ; il aime l’ombre, l’humidité & le voisinage des eaux ; cependant on peut le faire venir partout. Si on veut le multiplier, le plus court sera d’en semer la graine au moment de sa maturité ; elle levera au printems, & les jeunes plants seront en état d’être transplantés l’autonne suivant. On n’en fait nul usage pour l’agrément, il n’est propre qu’à faire des haies qui se garnissent bien & assez promptement. Son feuillage est assez joli : les insectes ne s’y attachent point.

Les baies du nerprun sont de quelqu’utilité : les oiseaux s’en nourrissent par préférence & ne les laissent pas long-tems sur l’arbrisseau. Elles sont très-purgatives ; on en fait un syrop qui est d’un grand usage en Médecine. Ses baies sont aussi de quelque ressource dans les arts : on en fait une couleur que l’on nomme verd de vessie qui sert aux Peintres & aux Enlumineurs.

Le nerprun a si généralement une vertu purgative, qu’on prétend que les fruits qui ont été greffés sur cet arbrisseau purgent violemment lorsqu’on en mange. Quelques auteurs, comme Simon Pauli & Garidel, assurent qu’on a greffé avec succès le prunier & le cerisier sur cet arbrisseau ; ce sont apparement des hasards qu’il est difficile de rencontrer. On a tenté quantité de fois ces greffes sans qu’elles ayent réussi.

Le bois du nerprun est excellent pour faire des échalas : ils sont d’aussi longue durée que ceux que l’on fait de bois de chêne.

Il y a plusieurs especes de nerprun.

1°. Le nerprun purgatif ordinaire. C’est à cette espece qu’on doit appliquer ce qui a été dit ci-dessus.

2°. Le petit nerprun purgatif, ou la graine d’Avignon. Cet arbrisseau vient assez communément en Provence ; il ne s’éleve guere qu’à quatre ou cinq piés, on peut aisément le multiplier de branche couchée, ou de semence comme le précédent, & il est presqu’aussi robuste ; son feuillage a quelqu’agrément de plus, mais sa fleur n’a pas meilleure apparence, elle vient un mois plutôt, & ses baies sont en maturité dès le mois de Juillet, on en fait usage pour les Arts. Ce fruit étant cueilli verd se nomme graine d’Avignon ; on en fait une couleur jaune pour la teinture des étoffes ; il sert aussi à faire ce qu’on appelle le stil de grain pour l’usage des peintres à l’huile & en miniature.

3°. Le petit nerprun purgatif à feuille longue.

4°. Le nerprun d’Espagne à fruit noir.

5°. Le nerprun d’Espagne à feuille de buis.

6°. Le nerprun d’Espagne à feuille d’olivier.

7°. Le nerprun d’Espagne à feuille de millepertuis.

Ces quatre dernieres especes se trouvent dans les bois en Espagne, en Portugal, en Italie & dans les provinces méridionales de France. Ce sont de petits arbrisseaux de six ou huit piés de hauteur qui sont assez robustes pour passer l’hyver en pleine terre dans les autres provinces du Royaume, mais elles ne sont pas plus de ressource pour l’agrément que pour l’utilité.

8°. Le nerprun à feuilles d’amandier.

9°. Le nerprun du levant à petites feuilles d’amandier.

10°. Le nerprun du levant à feuilles d’alaterne.

11°. Le nerprun de Candie à petites feuilles de buis. Ces quatre dernieres especes sont d’aussi grands arbrisseaux que le nerprun commun ; elles sont presqu’aussi robustes, mais peu intéressantes quoique rares.

12°. Le petit nerprun d’Espagne à feuilles de buis. Ce petit arbrisseau est de fort belle apparence. De toutes les especes du nerprun, c’est celle qui a le plus d’agrément.

13°. Le nerprun à feuilles de saule. Cet arbrisseau est toujours verd, il se trouve sur les bords du Rhone & du Rhin, il s’éleve à cinq ou six piés, il donne au mois de Juin une grande quantité de fleurs herbacées qui n’ont nul agrément, elles sont remplacées par des baies jaunes, qui restent sur l’arbrisseau pendant tout l’hyver.

14°. Le nerprun de Montpellier. C’est un grand arbrisseau tout hérissé d’épines extrèmement longues ; il donne dès le mois de Mars de petites fleurs blanches qui ressemblent à celles du bois joli ou mezereon, & en autonne l’arbrisseau se renouvelle en donnant de secondes fleurs & même d’autres feuilles. On peut les manger en salade dans leur nouveauté ainsi que la cime des jeunes rejettons.

15°. Le nerprun d’Espagne à feuilles capillaires. C’est un petit arbrisseau de l’orangerie pour ce climat, il n’a que le mérite de la singularité, par rapport à sa feuille qui est aussi menue qu’un fil, il se garnit d’une grande quantité de rameaux flexibles qui s’inclinent jusqu’à terre. On se sert de ses baies pour teindre en verd & en jaune. Cet arbrisseau se plait parmi les pierres & même sur les rochers.

Nerprun, (Pharmacie & Matiere médicale) noirprun, bougépine. Les baies de cet arbrisseau sont la seule partie dont on se sert en Médecine ; elles sont très-purgatives & de l’ordre de ces évacuans que les anciens ont appellés hydradogues, voyez Purgatifs. Aussi fournissent-elles un des purgatifs des plus usités dans l’hydropisie, la cachexie, les bouffissures édemateuses, &c. Ce remede convenablement réitéré a souvent réussi, lors même que les malades avoient une quantité d’eau considérable épanchée dans le ventre. Les différentes préparations de ces baies évacuent ces eaux très-puissamment.

Ces préparations sont un rob & un sirop préparés avec les baies récentes, c’est-à-dire avec leur suc ; ce sirop est surtout très-usité ; il se donne à la dose d’une once jusqu’à deux, soit seul soit avec de la manne dans une décoction appropriée, soit mêlé dans les potions purgatives ordinaires ; on peut donner aussi ces baies mures, desséchées & réduites en poudre ou bien en décoction dans de l’eau ou du bouillon, mais ces formes ne sont point usitées.

Le sirop de nerprun entre dans la composition des pillules cochées. (b)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « nerprun »

Noir, et prune ; wallon, merprun ; Hainaut, noirprun ; langued. negreput.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1762)[1]. Autrefois également noirprun, qui ne désigne plus que le nerprun cathartique. Du latin populaire *niger prunus (littéralement « prunier noir »). Voir également le wallon merprun[2].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « nerprun »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
nerprun nɛrprœ̃

Citations contenant le mot « nerprun »

  • Global Sea Juice nerprun Marché Global rapport 2020 présente une analyse point par point des principales tendances, opportunités, défis et moteurs de croissance du marché. Le rapport d’étude de marché de Sea Juice nerprun indique le scénario par région / pays. Le marché Sea Juice nerprun devrait se développer à un CAGR très crucial dans la durée du destin, car la portée et ses applications se développent de manière spectaculaire dans le monde entier. Sea Juice nerprun Marché trie les données par segment par type, application et canal Marchéing. Le rapport du marché de Sea Juice nerprun indique le scénario d’investissement du marché par part de marché, croissance du marché (valeur et volume). , Marché mondial Sea Juice nerprun 2020 Taille de l’industrie mondiale, part, analyse des prévisions, profils d’entreprise, paysage concurrentiel et régions clés Analyse de recherche 2025 – MillauJournal
  • Après avoir repéré 49 modèles et en avoir testé 39 sur des dizaines de branches d’érable et de nerprun, de tiges d’oignons verts, de cannes de framboises et de chevilles en bois, nous avons déterminé que le sécateur à une main Felco 2 constitue le meilleur outil pour la plupart des utilisateurs. Le Monde.fr, Les meilleurs sécateurs de jardin
  • « Le nerprun est un bien meilleur compétiteur que les plantes indigènes à tous les niveaux. Il pousse très rapidement, jusqu’à un mètre de croissance en hauteur par année. Ses feuilles sont présentes sur les branches plus longtemps que les autres plantes, ce qui favorise sa croissance et ralentit celle des autres espèces. Il peut se reproduire par ses fruits très abondants, mais aussi par ses racines. Ses semences peuvent survivre dans le sol plusieurs années. » La Tribune, C’est le temps d’arracher le nerprun bourdaine | Sherbrooke | Actualités | La Tribune - Sherbrooke
  • Le nerprun bourdaine a été introduit dans la province pour des fins horticoles. Il s’agit d’une plante «qui prolifère rapidement dans les écosystèmes, ce qui risque de réduire la biodiversité, puisqu’elle domine les autres», avait signalé Mme Larson-Dupuis au moment de l’entrevue. Le Reflet, Opération d'arrachage du nerprun, une plante nuisible à la régénération des boisés - Le Reflet
  • L'Association du Marais-de-la-rivière-aux-Cerises à Magog, LAMRAC veut prévenir l'invasion. Le nerprun bourdaine, un arbuste exotique envahissant, s'est déjà enraciné à plusieurs endroits sur le site. Radio-Canada.ca, Le nerprun bourdaine, un monstre sous surveillance à Magog | Radio-Canada.ca
  • Ils attendent en silence qu'un ours sorte des bois pour aller dans les éboulis à flanc de montagne manger les baies du nerprun, dont il raffole et qui mûrissent à la fin août, explique Fernando, un professeur de 53 ans. Le Point, Heureux comme un ours dans les monts Cantabriques en Espagne - Le Point
  • Dans une moindre mesure, le cassier (arbre tropical dont on utilise la pulpe du fruit) et le nerprun (un arbuste) sont également concernés. Le Huffington Post, Les dangers des compléments alimentaires à base de plantes dénoncés par l'Académie de pharmacie | Le Huffington Post LIFE
  • Avez-vous déjà entendu parler du nerprun? Cet arbuste exotique envahissant gagne du terrain dans la région, si bien qu'une dizaine de bénévoles ont décidé de procéder à une corvée d'arrachage dans le secteur d'Aylmer, mardi soir. Radio-Canada.ca, Des Gatinois en croisade contre un arbuste exotique envahissant | Radio-Canada.ca

Images d'illustration du mot « nerprun »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « nerprun »

Langue Traduction
Anglais buckthorn
Espagnol espino cerval
Italien spinoso
Allemand sanddorn
Chinois 鼠李
Arabe النبق
Portugais espinheiro
Russe крушина
Japonais クロウメモドキ
Basque aladierno
Corse alacintu
Source : Google Translate API
Partager