La langue française

Négateur, négatrice

Sommaire

  • Définitions du mot négateur, négatrice
  • Étymologie de « négateur »
  • Phonétique de « négateur »
  • Citations contenant le mot « négateur »
  • Traductions du mot « négateur »

Définitions du mot « négateur, négatrice »

Trésor de la Langue Française informatisé

NÉGATEUR, -TRICE, adj. et subst.

[En parlant d'une pers. ou d'une chose] A. − (Ce/celui, celle) qui a tendance à nier l'existence de quelqu'un ou de quelque chose. Caractère négateur; négateur systématique:
1. ... il voit Dieu rayonner dans l'homme et dans l'humanité, au point qu'il lui semble qu'il n'y a plus que Dieu dans Jésus, dernière expression, suivant lui, de l'homme et de l'humanité (...). C'est une erreur sans doute, et la suite l'a bien démontré. Mais ce n'est pas une raison pour voir dans S. Jean ce qui n'y est pas, savoir une idolâtrie négatrice du vrai Dieu. P.Leroux, Humanité, 1840, p.898.
(Ce/celui, celle) qui entre en contradiction avec l'existence de quelque chose. Régimes communistes négateurs de la liberté religieuse (Philos., Relig., 1957, p.46-14).Se substituant à la centralisation négatrice d'initiative, la décentralisation est génératrice de liberté (Univers écon. et soc., 1960, p.44-1).B. − (Ce/celui, celle) qui tend à nier la vérité d'une proposition, la réalité d'un fait. [Le menteur] ensemble menteur, négateur du fait, et conscient de la vérité, il est lui-même vrai et faux dans le même instant, et cet instant marque le début d'un dédoublement désormais irrémédiable de la personnalité (Milosz, Amour. initiation, 1910, p.160).(Ce/celui, celle) qui ne reconnaît pas le bien-fondé de règles, de doctrines ou de théories existantes. Cette école littéraire, ce mouvement explosif et passionnément négateur [le dadaïsme] avait été fondé à Zurich, en 1916, par le jeune poète roumain Tristan Tzara (Sadoul, Cin., 1949, p.185).Celui qui le ruine [le jeu] est le négateur qui dénonce l'absurdité des règles, leur nature purement conventionnelle, et qui refuse de jouer parce que le jeu n'a aucun sens (Jeux et sports, 1967, p.151):
2. L'impressionnisme, apprenti sorcier, avait disjoint tous les éléments dont la patiente réunion avait constitué le réalisme, afin, par souci de perfectionnement, de passer au delà. Il avait ainsi préparé le terrain à ses négateurs, qui édifieront l'art non-figuratif. Huyghe, Dialog. avec visible, 1955, p.161.
C. − (Ce/celui, celle) qui est dépourvu d'éléments constructifs, qui détruit. Les penseurs passent aisément pour des obstinés et des négateurs (Alain, Propos, 1912, p.140).Mais cet esprit s'il est critique, n'est pas négateur, l'intelligence n'est pas froideur, mais passion (Serrière, T.N.P., 1959, p.150).
Prononc. et Orth.: [negatoe:ʀ], fém. [-tʀis]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1752 subst. masc. «celui qui reniait le Christ au milieu des tourments» (Trév.); 1835 adj. «qui nie la valeur de» (A. Carrel, De la nouvelle censure religieuse ds OEuvres, t.IV, p.331); 1843 subst. (Balzac, OEuvres div., t.3, p.580). Empr. au lat. negator «renégat, apostat». Fréq. abs. littér.: 48.

Wiktionnaire

Nom commun

négateur \ne.ɡa.tœʁ\ masculin (pour une femme on dit : négatrice)

  1. Celui qui nie, qui a l’habitude, la passion de nier.
    • Je le sais, moi qui ai traîné cette malédiction à travers les âges, qui l’ai traînée comme tu as traîné ta croix, mais bien plus longtemps que toi. La malédiction me déclarant l’ennemi de dieu, le négateur, le blasphémateur, l’homme révolté contre dieu. — (Pär Lagerkvist, La Mort d’Ahasverus, 1960 ; traduit du suédois par Marguerite Gay et Gerd de Mautort, 1961, page 132)
    • On a laissé parler beaucoup de gens à notre place : des ONG environnementales évoquant la fin du monde et, à l’inverse, des “négateurs” comme Claude Allègre. — (Vanessa Schneider, Claude Allègre et le climat : retour sur un flagrant déni, Le Monde. Mis en ligne le 21 décembre 2018)

Adjectif

négateur \ne.ɡa.tœʁ\

  1. Qui nie.
    • Esprit négateur.
    • Je tentais de montrer dans cet article combien le scepticisme négateur de Remy de Gourmont était néfaste à l’œuvre d’art. — (André Gide, Journal 1889-1939, Bibliothèque de la Pléiade, Éditions Gallimard, 1951, page 298)

Nom commun

négatrice \ne.ɡa.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : négateur)

  1. Celle qui a l’habitude de nier.

Forme d’adjectif

négatrice \ne.ɡa.tʁis\

  1. Féminin singulier de négateur.
    • En effet, le caractère vil du réel, qui motive et nécessite cette exclusion (v. 12), ne signifie pas qu’on doive mépriser, ignorer et liquider la réalité, sans plus ; il signifie sa nature de plomb que la transmutation alchimique peut changer en or pur ou, plus exactement, ici, le caractère substantiel de ce qui peut être aboli en ronds de fumée, par un jeu savant qui subtilise cette matière vile en l’essence de sa nature, matérielle encore mais aérisée par la nature ignée et la puissance négatrice de l’Esprit. — (Pierre Campion, Mallarmé, poésie et philosophie, 2011)

Nom commun

négatrice \ne.ɡa.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : négateur)

  1. Celle qui a l’habitude de nier.

Forme d’adjectif

négatrice \ne.ɡa.tʁis\

  1. Féminin singulier de négateur.
    • En effet, le caractère vil du réel, qui motive et nécessite cette exclusion (v. 12), ne signifie pas qu’on doive mépriser, ignorer et liquider la réalité, sans plus ; il signifie sa nature de plomb que la transmutation alchimique peut changer en or pur ou, plus exactement, ici, le caractère substantiel de ce qui peut être aboli en ronds de fumée, par un jeu savant qui subtilise cette matière vile en l’essence de sa nature, matérielle encore mais aérisée par la nature ignée et la puissance négatrice de l’Esprit. — (Pierre Campion, Mallarmé, poésie et philosophie, 2011)

Nom commun

négatrice \ne.ɡa.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : négateur)

  1. Celle qui a l’habitude de nier.

Forme d’adjectif

négatrice \ne.ɡa.tʁis\

  1. Féminin singulier de négateur.
    • En effet, le caractère vil du réel, qui motive et nécessite cette exclusion (v. 12), ne signifie pas qu’on doive mépriser, ignorer et liquider la réalité, sans plus ; il signifie sa nature de plomb que la transmutation alchimique peut changer en or pur ou, plus exactement, ici, le caractère substantiel de ce qui peut être aboli en ronds de fumée, par un jeu savant qui subtilise cette matière vile en l’essence de sa nature, matérielle encore mais aérisée par la nature ignée et la puissance négatrice de l’Esprit. — (Pierre Campion, Mallarmé, poésie et philosophie, 2011)

Nom commun

négatrice \ne.ɡa.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : négateur)

  1. Celle qui a l’habitude de nier.

Forme d’adjectif

négatrice \ne.ɡa.tʁis\

  1. Féminin singulier de négateur.
    • En effet, le caractère vil du réel, qui motive et nécessite cette exclusion (v. 12), ne signifie pas qu’on doive mépriser, ignorer et liquider la réalité, sans plus ; il signifie sa nature de plomb que la transmutation alchimique peut changer en or pur ou, plus exactement, ici, le caractère substantiel de ce qui peut être aboli en ronds de fumée, par un jeu savant qui subtilise cette matière vile en l’essence de sa nature, matérielle encore mais aérisée par la nature ignée et la puissance négatrice de l’Esprit. — (Pierre Campion, Mallarmé, poésie et philosophie, 2011)

Nom commun

négatrice \ne.ɡa.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : négateur)

  1. Celle qui a l’habitude de nier.

Forme d’adjectif

négatrice \ne.ɡa.tʁis\

  1. Féminin singulier de négateur.
    • En effet, le caractère vil du réel, qui motive et nécessite cette exclusion (v. 12), ne signifie pas qu’on doive mépriser, ignorer et liquider la réalité, sans plus ; il signifie sa nature de plomb que la transmutation alchimique peut changer en or pur ou, plus exactement, ici, le caractère substantiel de ce qui peut être aboli en ronds de fumée, par un jeu savant qui subtilise cette matière vile en l’essence de sa nature, matérielle encore mais aérisée par la nature ignée et la puissance négatrice de l’Esprit. — (Pierre Campion, Mallarmé, poésie et philosophie, 2011)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

NÉGATEUR, TRICE. n.
Celui, celle qui nie, qui a l'habitude, la passion de nier. Adjectivement, Esprit négateur.

Littré (1872-1877)

NÉGATEUR (né-ga-teur, tri-s') adj.
  • Qui nie habituellement. Esprit négateur. En disant que la loi était athée, on ne voulait pas dire que la loi fût l'œuvre de philosophes négateurs d'un être suprême…, Carrel, Œuv. t. IV, p. 331.

    Celui qui nie. Les négateurs de la philosophie.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « négateur »

(Siècle à préciser) Du latin negator.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. negatorem, de negare, nier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « négateur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
négateur negatœr

Citations contenant le mot « négateur »

  • Les négateurs ne sont pas des critiques. Une haine n'est pas une intelligence. Injurier n'est pas discuter. De Victor Hugo / William Shakespeare
  • Le ministre est dans son rôle tout comme les «acteurs du football» qu’il fallait identifier aux lecteurs. Il s’agit de la FAF et de la LFP qui ont fait convenablement leur travail conformément à leurs statuts et à ceux de la FIFA. Mais il n’est pas dans l’intérêt d’un négateur de semer le doute dans l’esprit des lecteurs. Dans un passage, l’auteur désigne le second nommé (ndlr : Nassim Saadaoui) comme intermédiaire de joueurs et surtout un très proche des présidents Kheireddine Zetchi (FAF) et Abdelkrim Medouar (LFP). El Watan, FAF : Contenu de la mise au point | El Watan
  • Mozilla résume les types de vidéos que l’algorithme de recommandation de YouTube est susceptible de suggérer pour chaque personnage. Le fruitarian verra des vidéos montrant «comment avoir une vie organique hardcore». Les vidéos pour le pré-préparateur «exploreront des scénarios apocalyptiques et comment« se préparer »pour eux.» Le libéral est recommandé des vidéos qui «ont tendance à soutenir des notions comme le féminisme et le multiculturalisme» – tandis que le conservateur verra des vidéos critiquant ces idéologies. YouTube proposera des vidéos de complots qui « suggèrent que les événements mondiaux sont en fait des complots ». Enfin, le négateur du climat verra des vidéos qui tentent de « démystifier » les preuves scientifiques du réchauffement climatique. «  Urban Fusions, Le projet Mozilla expose les «bulles» de la recommandation de YouTube | Tech
  • En anglais, on dit « climate denier », une personne « en déni » de l’urgence climatique. En français, le terme « climatosceptique » sonne beaucoup moins péjoratif. Appelons un chat un chat. Ce chat-là est un négateur du climat. L’actualité, Adieu, climatosceptiques | L’actualité
  • « Je veux que le monde sache que les Américains continuent à travailler sur le climat, même avec un négateur du climat à la Maison-Blanche », a déclaré l’ancien maire de New York.  Le Journal de Montréal, Climat: à la COP25, Bloomberg s’en prend à Trump et aux énergies fossiles | JDM
  • Avec les catastrophes génocidaires et leur projet négateur de  l'appartenance humaine des victimes, dont la Shoah a constitué la figure  emblématique, le vingtième siècle a marqué une rupture dans la culture.   France Culture, La chute des corps
  • Quels sont les critères déterminant notre choix entre le " négateur " nicht et " l'article négatif " kein(e) ? Le Point, Allemand : faut-il utiliser "Nicht" ou "kein" ? - Le Point
  • Averroès est l’héritier des grandes figures de la pensée gréco-arabe et l’une des sources des cultures médiévales juives et latines. Mais pour la scolastique, il est le père insensé d’une théorie dégradante et antireligieuse sur l’homme, le scandaleux négateur de cette proposition : "l'homme pense". France Culture, Averroès, fauteur de troubles ?
  • La décision de la Cour européenne des droits de l’homme qui donne gain de cause à un négateur du génocide arménien en Suisse suscitera un concert de critiques. Elle risque en effet de doucher les espoirs des défenseurs de la cause arménienne. Les lois pénales, demandent-ils, doivent sanctionner ceux qui s’acharnent à contester la réalité du génocide font furent victimes les Arméniens en 1915 - une qualification que récuse Ankara. Si douloureuse que soit cette question aujourd’hui, et si complexes que soient ses implications politiques, en Turquie et ailleurs, il faut pourtant saluer ce verdict. Car il se situe dans une ligne suivie avec constance depuis des décennies par les juges de Strasbourg, tendant à enfermer les restrictions à la liberté d’expression dans de très étroites limites. Le Temps, Négation du génocide arménien: liberté pour des opinions choquantes - Le Temps
  • Deborah E. Lipstads fut poursuivie en justice en même temps que son éditeur Penguin Books par l'auteur britannique David Irving qu'elle désignait comme négateur de la Shoah. Le procès eut lieu à Londres et débuta le 11 janvier 2000 pour se terminer le 11 avril 2000 sur un verdict favorable à Lipstadt et son éditeur. Le juge Charles Gray chargé de l'affaire estima Irving coupable d'avoir délibérément manipulé des faits historiques à des fins idéologiques personnelles.Le juge Gray a déclaré que les propos tenus par Irving dans ses ouvrages étaient négationnistes, antisémites, racistes et donnaient à voir Hitler sous un jour favorable sur la question du génocide. Il a également rappelé la proximité de l'essayiste avec des milieux de l'extrême droite néo-nazie Club de Mediapart, "Dénial": Un film pour tous les négationnistes. | Le Club de Mediapart
  • Les africains n’ont jamais accepté de rester passifs, de s’apitoyer sur leur sort. Des résistances farouches furent organisées contre le colon blanc –envahisseur- négateur.  Nous pouvons citer, pour le cas précis du Sénégal, les Lat Soukacabé Ngoné Fall, Léli Fuli Fak Ndiaye, Lat Dior Ngoné Latyr Diop, Alboury Ndiaye, Diéry Dior Ndèla Fall, Teigne Fabi Langar Ngom, Teigne Niokhor Ndiaye, Salmon Faye, Bouur Sine Fa Mag, Bour Sine Fa Ndéw,   Mbégane Ndour,Massa Waly Dione Mané, Ousmane Dan Fodio, Maba Diackhou Ba, Amadou Cheikhou,  Mamadou Lamine Dramé, pour ne citer que ceux-là. A côté, il y avait aussi des résistants pacifiques décrits comme de vrais « Prophètes de la non-violence » par ce qu’ils usèrent la seule Parole de Dieu (l’Islam) contre l’acculturation et l’anéantissement de l’homme noir. C’est dans ce régiment qu’on peut citer les Thierno Suleyman Baal, Imam Abdel Khadir Kane, El Hadji Oumar Al Foutyou Tall, Mame Abdoulaye Niasse, El Hadji Malick Sy, Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul, Seydina Limamoulaye Al Mahdi, Mame Boucounta, Mame Amary Ndaack Seck, etc. Xibaaru, Les langues charrient l'Histoire du Sénégal de Iba Der Thiam
  • Tout cela porte au jour une bêtise insondable et, plus loin, consolide progressivement une dynamique contre-productive: beaucoup de personnes risquent par exemple de s’éloigner du juste combat pour la transition verte parce qu’ils ne tolèrent plus ces méthodes contraires aux règles élémentaires d’une société démocratique libérale. Se battre contre les excès évidents de la société de marché et du capitalisme contemporain est absolument nécessaire, verser dans la tentation du lynchage permanent ou de la brutalité médiatisée comme mode de désapprobation ou de militantisme s’affirme irresponsable et négateur de la liberté des autres, du libre arbitre et de l’esprit républicain. Le Figaro.fr, «La sphère écologiste verse dans la tentation du lynchage»
  • Caïn n’est pas une tragédie classique, mais un “mystère" métaphysique, aux tonalités baudelairiennes, où dominent les thèmes de la révolte, de la faute et de la culpabilité. Caïn est le rebelle total, le négateur de Dieu et de la nécessité même de la vie. Lucifer pour le séduire engage avec lui un grand dialogue sur les misères de la condition humaine, et l’entraîne dans un voyage fantastique à travers l’espace et le temps. Caïn finira par tuer son frère Abel, figure de la soumission à Dieu. Cette pièce tourmentée, éclaircie par quelques moments idylliques, fut encensée par Goethe et Shelley, et au XXe siècle par Tomasi di Lampedusa. , Theodor Adorno, Max Horkheimer, Kulturindustrie
  • Page 107 / « Dès la fin des années 1970, j’ose impunément faire figure de naïf pourfendeur d’un certain marxisme mécaniste, négateur de l’Etat, qui règne dans le monde académique … » Atlantico.fr, "La leçon de Vichy, une histoire personnelle" de Pierre Birnbaum : quand l’antisémitisme d’Etat interroge l’historien et le témoin | Atlantico.fr
  • Les réactions au dérèglement climatique s’inscrivent généralement sur un spectre allant du déni et de l’indifférence complète à un état d’alarme aigu. Nous sommes de plus en plus préoccupés. En 2009, une étude menée par les universités Yale et George-Mason a défini six catégories de réaction dans la population américaine : alarmé, inquiet, prudent, indifférent, sceptique et négateur. Il y a dix ans, 18 % des Américains entraient dans le groupe des citoyens “alarmés” ; en 2018, ce chiffre Courrier international, Et si la fin du monde était une bonne nouvelle ?
  • Quant à dire qui est précisément l’ennemi, quel est son visage et si même il en a un, quant à décider s’il ressemble à un faux insoumis, à un vrai négateur des droits de l’homme nostalgique de l’«idéologie française», à un radicalisé gagné par ce que mon ami Abdelwahab Meddeb appelait «la maladie de l’islam», à un adorateur du Rien ou même, qui sait, à cette part de nous-même, lecteur, qui travaille à ta perte et à la mienne, je ne le ferai pas ici, aujourd’hui, car, comme toujours, le 6 janvier, j’improviserai – mais, c’est promis, je répondrai. La Règle du Jeu, Bernard-Henri Lévy, Qui est l’ennemi ? - La Règle du Jeu - Littérature, Philosophie, Politique, Arts
  • Qu’est ce que la Bretagne ? Ils sont nombreux à s’être posé la question qui suffit à nommer le problème. Car le droit ne la définit pas autrement que par son incorporation/digestion au sein de la nation France. Avec en prime une morphologie tronquée par la partition administrative de son territoire historique et des compétences ridicules à son Conseil régional, faux nez du centralisme français. Le droit n’est pas avec nous et les élus non plus qui se complaisent au sein d’un ordre négateur et englobant. Agence Bretagne Presse, Et si l'avenir de la Bretagne se dessinait au village de la Gandonnais ?
  • Il ne pourra donc vivre, devenir un adulte, que s'il sait prendre la distance, se souvenir de ce qu'il porte en lui, cet émotion de sa naissance, cet oublié inoubliable… Mais le géant est là, le géant pâle au teint verdâtre qui est le teint « chlorique » du quatrième cavalier de l'Apocalypse… Chronos le dévoreur, le négateur, le pas (au sens beckettien) au delà duquel il n'y a rien, au delà duquel « cesse de revenir l'éternel suspens de toute chose au dessus du néant par quoi le monde est ce qu'il est » ! Il est le pas par qui s'opère le retour au néant, retour sur ce moi qui n'est rien, boucle, fermeture de la totalité. Le pas de l'ogre, enjambeur monstrueux, marcheur aux bottes de sept lieues. , Chronos, suite
  • "La poésie digne de ce nom s’évalue au degré d’abstention, de refus qu’elle suppose et ce côté négateur de sa nature exige d’être tenu pour constitutif : elle répugne à laisser passer tout ce qui peut être déjà vu, entendu, convenu, à se servir de ce qui a servi, si ce n’est en le détournant de son usage préalable." André Breton, préface à l’édition de 1947 du Cahier d’un retour au pays natal d’Aimé Césaire. Vous analyserez et discuterez cette réflexion en vous appuyant sur des exemples précis. Ministère de l'Education Nationale et de la Jeunesse, Concours général des lycées et des métiers 2019 | Ministère de l'Education Nationale et de la Jeunesse
  • Chaque période a connu un ennemi négateur, criminel qui a affronté les Prophètes, les messagers ou simplement les croyants.Celui dont nous redoutons tous la venue s’appelle al-Dajjâl pour les musulmans et l’antéchrist pour les chrétiens, il doit apparaître à la Fin des Temps à une période annoncée par les hadiths de notre Prophète (Salla Allah ’alayhi wa Salam ) au moment de la venue du Prophète Jésus « ‘Issa » (‘alayhi salam). Al-Dajjal signifie en arabe « menteur, imposteur ». Les dictionnaires le définissent comme une «  personne séditieuse et damnée qui confond les esprits, les cœurs, les bons et la mauvais qui cache le vrai visage de quelque chose en la dorant, qui erre partout  ».Selon les hadiths, al-Dajjal est décrit comme la plus grande force négative de la Fin des Temps, il tentera d’imposer le Mal dans le monde quand l’ensemble des événements extraordinaires selon les prédictions auront lieu. Il est rapporté dans les traditions que al-Dajjal s’érigera en séducteur qui trompera les gens en leur présentant le mensonge comme une vérité et la vérité comme un mensonge, le bon comme le mal et le mal comme le bon. Ajib.fr, Qui est al-Dajjal en Islam, l’une des plus grandes épreuves de la fin des temps citées dans le Coran
  • Aaah, en RCI, on dit  » A connait pas, A demander ». Cette assertion prend tout son sens , lorsque je lis des commentaires délirants (du sieur Srika Blah) sur quelque chose qu’il est très très est loin de comprendre. La coronarographie n’est pas une intervention chirurgicale à ciel ouvert comme l’est la pose d’une valve cardiaque ou encore une transplantation. Il s’agit tout simplement d’un examen qui sert à observer les vaisseaux qui irriguent le coeur afin de s’assurer que le sang oxygéné parvient effectivement à l’organe. S’il y a une portion de l’artère qui est bouchée pour diverses raisons, on place un tuyau (stent) pour assurer une meilleure perfusion du coeur. Évidemment, Monsieur le patenté négateur des évidences, après un tel examen, après quelques jours de repos on peut se saper en pagne kita, en boubou en costume et accorder une interview. Je rappelle qu’en RCI de nombreuses personnes ont déjà subi la coronarographie et portent des stents sans que cela les gène dans leurs activités quotidienne. A connait pas, a demander. Connectionivoirienne.net, Etat de santé du PM: Violation du secret médical à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris) - Connectionivoirienne.net
  • Dès le lendemain des attentats du 11 septembre 2001, le gouvernement américain se mettait à bâtir fébrilement un formidable dispositif sécuritaire. Formidable par les moyens budgétaires dont il est doté, formidable par sa capacité en hommes. Et formidablement intrusif et négateur des libertés constitutionnelles, à commencer par le droit au respect de la vie privée. Du Patriot Act (octobre 2001) à l’inflation exponentielle de la NSA (National Security Agency), il ne se trouve plus un seul citoyen américain dont la vie ne s’inscrive par bribes et en temps réel, fût-ce par Google ou Facebook interposés, dans la mémoire d’un Léviathan administratif omni-voyant que plus personne ne maîtrise. LaLibre.be, La liberté n’est pas le problème, elle est la solution - La Libre
  • Au coeur de sa réflexion, Toni Morrison place la question centrale de l'altérité. Et cette tendance qui est la nôtre de toujours nous façonner en fonction de l' "Autre", un autre déshumanisé, négateur d'individualité. S'il existe un besoin social et psychologique de forger l'étranger, c'est toujours, d'abord, "dans le but de définir le moi devenu étranger à lui-même". Définir et rejeter l'Autre, c'est donc avant tout se définir et se rejeter soi-même. Comme toute volonté de contrôle, comme toute obsession de domination, le racisme en dit moins sur l'opprimé que sur l'oppresseur : "il n'existe pas d'étrangers, il n'existe que des versions de nous-mêmes."  LExpress.fr, Toni Morrison raconte l'autre qui est en nous - L'Express
  • Avant d’être un député indépendant, je dois rappeler que je suis surtout, un militant démocrate, profondément attaché à ses racines identitaires millénaires, à sa langue maternelle et à sa culture amazighe. Mon combat pour les libertés, l’égalité, la justice sociale n’est pas dissociable de celle de la quête identitaire amazighe. J’avais mené ma campagne électorale sur le thème de l’amazighité et des questions démocratiques. Je ne saurai m’aliéner la confiance des milliers de citoyens qui m’on investi pour faire aboutir le programme pour lequel j’ai été élu. C’est par fidélité à ce serment et en application de mes engagements, que je tiens à dénoncer l’interdiction inique de notre emblème identitaire nord Africain et me déclare solidaire de tous les détenus d’opinion, particulièrement celles et ceux qui sont injustement arrêtés pour avoir porté l’étendard amazigh. En guise de soutien et de solidarité, je brandis solennellement ce symbole de la dignité et de mon identité retrouvée à la face de ce pouvoir illégitime, négateur des libertés et contre lequel tout le peuple algérien est en état d’insurrection depuis 7 moins. Algerie Eco, Ouverture de la session parlementaire à l'APN : Un député se présente muni des drapeaux National et Amazigh - Algerie Eco
  • C'est un peu l'image de cette Humanité célébrant légitimement, en ce jour historique du 27 avril 1994, la fin d'une idéologie ouvertement négatrice de la dignité humaine, mais tout en assistant presque passive au même moment à l'exécution d'un plan génocidaire qui aura duré jusqu'à trois mois, au vu et au su de tout le monde, avec à la clé un million de victimes innocentes. La Tribune, Afrique du Sud : 27 avril 1994, une demi-victoire pour l'Humanité
  • L'intérêt. Ces réseaux sociaux qui diffusent la haine, cette idée angoissante selon laquelle l'intelligence artificielle peut suppléer la nôtre, comment les maîtriser ? Comment accepter que nos données personnelles, notre intimité deviennent des marchandises ? A problème sociétal, réponse sociétale, c'est ce qu'ont compris les auteurs de ce livre, d'où l'intérêt de leur recherche de pistes de réflexion face à cette évolution négatrice de la démocratie. Ils remontent à la désobéissance civile de Gandhi, à l'objection de conscience. Ils évoquent la « défection », en l'occurrence la déconnexion, le projet TOR fondé en 2006 par 7 mathématiciens qui permet « l'anonymisation des connexions et des messageries ». Bref, ce sera difficile mais ça vaut la peine d'essayer, ce livre peut y aider, c'est son mérite. Les Echos, Vers la dictatech ? | Les Echos
  • A l’inverse, une autre dimension constitue probablement une faiblesse de cette histoire. Le corollaire de la rumeur négatrice est la révélation d’une autre réalité. Dans ces conditions, prétendre que Paul est mort revient à affirmer qu’un autre musicien, peut-être plus talentueux, aurait pris la place de McCartney. Peut-on, dès lors, préférer une doublure à l’original ? Pour les véritables fans du groupe, ce dilemme ne peut être tranché ! De même, la rumeur ne semble pas avoir donné lieu à la dénonciation d’un complot orchestré par des acteurs agissant à l’extérieur du groupe. C’est plutôt à l’intérieur du groupe que la question de la responsabilité se pose. Conspiracy Watch | L'Observatoire du conspirationnisme, Beatles : ce qu’il reste de la rumeur sur la prétendue mort de Paul McCartney | Conspiracy Watch | L'Observatoire du conspirationnisme
  • Il se dégage de cette même perspective, un rappel des origines dans l’élaboration d’une société dite moderne. C’est là l’occasion pour l’auteur, d’attiser une conscience sociale et historique sur la question de l’enracinement traditionnel afin de penser véritablement le monde.  Car comme l’affirme Leroi-Gourhan : «  l’homme du futur est incompréhensible si l’on n’a pas compris l’homme du passé ». Cette compréhension du passé, permet de conscientiser la postérité sur les dérives ou méandres du passé, comme c’est le cas quand le poète rend compte de cette utopie négatrice ou de cette illusion-désillusion : Pagesafrik.info, Poésie congolaise. Ainsi faite, la vie de Jean-Pierre Heyko Lekoba : Quête des origines et ancrage nationalitaire
  • Le film éco-horreur de Larry Fessenden en 2006 incarne Perlman dans le rôle de l’homme de compagnie bourru Ed Pollack, chef d’une expédition de forage pétrolier dans la région reculée de l’Alaska, qui n’aurait tout de même pas à faire face aux écologistes dorky qui ont été chargés de superviser son opération. En fin de compte, les «greenies» sont le moindre des soucis d’Ed, car la terre elle-même commence à se rebeller contre l’intrusion de ceux qui pilleraient ses ressources – manifestant sa vengeance sous forme de sabotage, de conneries et de fantômes furieux . Cela ne se termine pas bien pour Ed, mais les performances calibrées de Perlman jettent les bases de l’explosion explosive du personnage. Ce n’est pas un méchant, vraiment, c’est juste un gars qui a l’habitude de réussir, et quand ses employés sont menacés par la nature sauvage, il risque sa propre peau pour les sauver. Cela dit, il reste un négateur du changement climatique jusqu’à la fin. Urban Fusions, Les 14 meilleurs rôles de science-fiction, fantastique et d'horreur de Ron Perlman, classés | Gaming
  • C’est la raison pour laquelle la traduction répandue du terme Islam par celui de soumission, est déjà, en fait, la transposition de la falsification et réduction de Dîn transcendant positif, mené par le dîn immanent négateur et réducteur. Elle dessine aussi l’impact de ce dernier sur la pensée des musulmans et sur leur musulmanisme. En effet, l’ensemble des occurrences coraniques et la signification que leur reliance et osmose donnent au mot « islam », en cohérence avec la conception globale qu’elles offrent du Divin et de l’Humain, contrevient à toute idée de soumission. Elles entrent frontalement en contradiction avec cette vision négatrice du  transcendant, qui confond et réduit la souveraineté Divine avec la seigneurie locale, afin de réduire en esclavage l’humain, tout en justifiant, religieusement et idéologiquement,  la domination. L’Islam c’est le choix pour la transcendance libératrice vers l’au-delà et l’idéal et le refus catégorique de la réduction fétichiste, « naturalisante », mythologique-mécanique et tyrannique. C’est la résistance créatrice (jihad) pour Dieu contre la logique guerrière de la négation du Divin, qui fait de l’homme une chose à domestiquer.[3] Oumma, Qu’est-ce que le Dîn, qu’est-ce que l’Islam (2/2)
  • Accepter d’être traversé par une vérité, c’est faire fi du monde par cette connaissance certaine, qu’avec ou sans l’approbation de ce dernier, cette vérité-là persévérera dans son être et balayera tôt ou tard chaque obstacle réactif et négateur, parce que « la vérité est venue et l’erreur a disparu. Car l’erreur est destinée à disparaître » (Coran, 17.81), dans la mesure ou une vérité post-événementielle ne se « communique pas » – puisque la communication appartient au régime de l’opinion –, mais se rencontre et que de cette rencontre doit se constituer en un forçage de la rencontre, un continuer persévérant, confiant et reconnaissant : « Le rapport singulier d’un sujet à la vérité dont il supporte la procédure est la suivante : le sujet croit qu’il y a une vérité, et cette croyance est dans la forme d’un savoir. J’appelle confiance cette croyance savante. »29 Mizane info, Lettre à mes amis arabes, noirs, blancs ou violets qui ne voient pas le problème du problème
  • Vous avez choisi un style particulier, à savoir la chanson engagée, comment êtes-vous venu  à ce style ?  Je dois de prime à bord souligner que j’ai grandi dans un environnement propice à ce genre de chansons. Matoub Lounès est omniprésent chez moi. J’ai grandi avec ses chansons, ses cris de colère contre le système politique algérien et l’islamisme barbare. J'ai été bercé par les chansons de Lounès dès mon jeune âge, c’est ce qui a participé, grandement, à la formation de ma personnalité artistique. Si aujourd’hui je me retrouve à chanter des textes engagés, c’est parce que ce style m’a formé avant même que je m’engage dans l’art. Cela s’est ajouté au sentiment de dépit et de colère qui m’habitaient, en voyant mon pays sombré dans des crises à répétition pour cause d’un pouvoir autiste, maffieux, corrompu, négateur et manipulateur.  http://www.liberte-algerie.com/, “Matoub a formé ma personnalité artistique”: Toute l'actualité sur liberte-algerie.com
  • L’auditorium du campus verdoyant de l’Icma s’est avéré petit pour contenir le public venu très nombreux, en quête de savoir sur la sorcellerie. Les deux journées d’échanges sur le phénomène ont été meublées de témoignages poignants de connaisseurs, de réactions des négateurs d’un phénomène qui semble pourtant être une évidence en Afrique, et de déclarations stupéfiantes d’un ex-sorcier, aujourd‘hui converti en annonceur de l’évangile. Le témoignage de cet homme venu en ‘’guest-star’’ à ce colloque, a laissé plus d’un, pantois. Tout comme la contribution du père Norbert Eric Abékan, l’un des prêtres exorcistes du diocèse d’Abidjan. , COLLOQUE INTERNATIONAL SUR LA SORCELLERIE: Des religieux et universitaires font d’importantes révélations sur les sorciers - Linfodrome
  • Jacques Maritain (1882-1973) est considéré comme le philosophe du XXème siècle le plus inspiré par Saint Thomas d’Aquin. Même si la tradition thomiste n’avait jamais été abandonnée dans la pensée catholique, la scolastique avait été la grande oubliée de la reconstruction de la science philosophique au début du siècle. Se référer à Aristote et Saint Thomas, c’était s’éloigner des deux tendances « modernes » majeures : le scientisme matérialiste négateur de l’être humain et la phénoménologie centrée sur l’évolution de l’être humain. Contrepoints, Jacques Maritain, le Philosophe Thomiste | Contrepoints
  • Quelle naïveté de croire à Tamazight ( la liberté ) sous ce Régime militaire négateur des libertés, ce Régime d’oppression, de répression , d’autoritarisme, de mépris et de habite contre la population civile qu’il domine et écrase …. C’est même idiot d’y croire. Il faut rejeter et combattre et ce Pouvoir militaire et la fausse-opposition / contre-opposition qu’il avait créé pour nous induire en erreur, nous leurrer et nous tromper. Nous manipuler donc. , L’académie de tamazight, un mort-né | TAMURT
  • Mi-octobre, c'était la fête dans le quartier du Bel Air à Montreuil pour l'inauguration de la maison de quartier et de plusieurs équipements. L'occasion de revenir sur les choix faits en 2008 pour donner une véritable ambition au PRUS. A rebours de l'amnésie ambiante, voire du négateurisme de l'adjoint à l'urbanisme, il faut réaffirmer ce que nouveau Bel Air est le produit de choix politiques écologistes affirmés de la municipalité écologiste élue en 2008. (révisé le 28.10) , Le nouveau Bel Air à Montreuil - Place de Montreuil
  • « Ce qui est remis en cause » par la contestation, c’est un régime « négateur […] de la citoyenneté, des droits et des libertés » et bâti « exclusivement sur l’allégeance, le clientélisme, la prédation des richesses et la prévalence d’intérêts catégoriels sordides ». Le Devoir, Algérie: Ali Benflis, principal adversaire de Bouteflika, renonce à la présidence | Le Devoir
  • Toutefois, bien que la contractualisation aboutit à substituer à l'autorité, la négociation et le contrat, elle n'est pas la bannière de la victoire de la volonté des parties sur la loi et le juge. Elle est au contraire le symbole de l'hybridation entre la loi, le juge et le contrat car en réalité, l'ordre public n'est pas négateur des volontés individuelles. , Actualité - Soutenance de thèse de Doctorat Ph.D sur le thème : La contractualisation du droit OHADA du traitement de la défaillance des entreprises
  • Loin du “pas-d’amalgamisme” négateur, El Karoui dresse tout d’abord le constat que l’islamisme progresse, que son « projet » vise à séparer les musulmans des non-musulmans, à « rejeter totalement l’autre », et qu’il participe donc d’un séparatisme sous couvert de « droit à la liberté religieuse ». L’étude dénonce aussi sans ambages les « usines de production de l’islamisme » (Frères musulmans égyptiens et européens, wahhabisme saoudien, « turco-islamisme »…) et souligne « l’incroyable » influence des réseaux sociaux dans son expansion, affirmant même que juste après Barack Obama ou Donald Trump, cinq des seize plus grands “influenceurs mondiaux” sont des prédicateurs : quatre Saoudiens, Mohamed al-Arifi, Ayid al-Qarni, Ahmad al-Shugairi, Salman al-Ouda et un Koweïtien, Michari Rachid al-Afasi, respectivement les 7e, 8e, 10e, 15e et 16e comptes concernant les idées les plus vus sur Twitter... Valeurs actuelles, Un islam de France est-il possible ? | Valeurs actuelles
  • C’est grâce à eux qu’au début du 20e siècle apparaissent enfin des formes de lutte qui projettent l’État-nation algérien dans la rationalité. Face à un adversaire négateur de l’idée nationale, entravé par des archaïsmes entretenus et instrumentalisés par l’occupant, le mouvement national peine à trouver les formes et les voies les mieux indiquées pour mener de pair le défi de la libération nationale et celui de la démocratie post-coloniale. Profitant de carences dans l’élaboration du concept de nation moderne, notamment dans son identité et son ancrage historique, divers courants de pensée  transnationaux hégémoniques alors en vogue cherchent à préempter, sinon contrôler idéologiquement, le combat national algérien. Le débat interne qui devait nourrir la réflexion sur le futur État national fut détourné avant d’être violemment combattu. DzVID, Avant-projet de charte citoyenne : pour une Algérie libre
  • Allons , je pense qu' Ar-Men croit aux miracles -:-)...et il y a cru...attendant sans doute une conversion du négateur wiki-compulsif... Liberté d'expression, Bloc-notes : libérer la France de sa prison intellectuelle - Liberté d'expression
  • La CSG, le RMI et le CES relèvent du « premier pilier », dit « non contributif » et financé par un impôt de solidarité. La CSG est créée contre le salaire pour les parents, tel que l’avait créé la loi Croizat d’août 1946 sur les allocations familiales : les parents n’ont pas droit au salaire, mais à de la solidarité. Même chose pour le RMI, qui entérine le désastreux accord Unédic de 1984 qui a multiplié les chômeurs non indemnisés en renforçant le lien entre durée de cotisation et durée de prestations : les chômeurs « en fin de droit » (imaginez des malades ou des retraités en fin de droit…) n’ont pas droit au salaire, mais à une allocation de solidarité spécifique ou à un revenu minimum. Même chose pour le CES et les emplois aidés : c’est à la solidarité (pas aux employeurs) de payer des jeunes non reconnus à leur qualification et que depuis 1977 les « mesures jeunes » condamnent au travail gratuit ou payé (le plus souvent par l’impôt) sans aucune référence à la qualification. Dans la foulée de Rocard, les gouvernements successifs vont renforcer ce premier pilier de ressources, à la fois négateur du droit au salaire et fiscalisé : Politis.fr, CSG : Macron et la CFDT continuent la contre-révolution rocardienne par Bernard Friot | Politis
  • En plus de la néantisation de la question environnementale qui nous réserve un réveil aussi brutal que douloureux, l’autre grand absent du débat est le dossier, pourtant vital, de la relance de la construction démocratique nord-africaine. Alignés sur un bellicisme négateur de règles économiques les plus élémentaires, conditionnés par un terrorisme politique entretenu par des parrains couvant des intérêts maffieux, les postulants esquivent le principe même d’une mise à l’ordre du jour d’un chantier qui conditionne l’avenir d’une région dont nous sommes un des constituants majeurs auquel il revient, en premier, de dénouer les ligatures mortifères. Chronik, Algérie, l’épreuve de Vérité (par Saïd Sadi) – Chronik
  • Dans son élan négateur, ce pouvoir colonial prend soin de ne pas nommer Tamazight en Berbère et dans un détour sémantique il parle de « la langue Amazighe ». Siwel, Yennayer chômé et payé : L'arnaque d'un pouvoir colonial algérien aux abois — Siwel
  • Vu que la détention préventive prolongée peut être exploitée aujourd’hui par certains officiers de justice comme un phénomène générateur de revenu, il est impératif de renforcer aussi la fonction d’inspection judiciaire, afin de réprimer les logiques mafieuses qui entretiennent volontairement ce phénomène négateur des droits des détenus. Le Nouvelliste, Le Nouvelliste - Les vraies causes de la détention préventive prolongée : entre le structurel et l’intentionnel
  • On est en droit de s’interroger sur les fondements de ce besoin de connaître ses origines et sa filiation, mais non sur l’importance de ce besoin. Il est facile de le nier, alors même que le négateur connaît ses propres origines. Nous pourrions multiplier les exemples qui soulignent l’attachement ancestral de l’homme à sa filiation. Tous les domaines de l’art traitent du sujet, citons ne serait-ce que le mythe d’Œdipe. Le Monde.fr, Don de gamètes : « Il est temps de lever l’anonymat »
  • Ainsi le "gentil et charmant " d'Ormesson était un  négateur de la gravité des génocides et crimes contre l'humanité. Il utilisait son prestige afin de répercuter la parole des bourreaux.  Club de Mediapart, Jean d'Ormesson: sa face obscure et négationniste. | Le Club de Mediapart
  • Tuer le village pour en faire une ville! quelle solution pour sauvegarder l’âme kabyle en voie d’extinction. Le problème de “l’élite” kabyle(souvent autoproclamée comme telle) c’est qu’elle se complait toujours de noyer le problème de la survie de la kabylité, dans toutes ses dimensions, dans des spéculations, des idéologies et des fantasmes socio-politico-économistes stériles. Le village est l’âme de la Kabylie. Depuis la nuit des temps, Il a toujours su résister à l’adversité et mettre en place des stratégies et des moyens pour sa survie sans s’autodétruire. Le salut du village, et donc de “tamurt leqvayel”, est dans la réhabilitation de la souveraineté kabyle…Mendier ces “plans d’aménagement”, par exemple, dans un milieu hostile, voire anti-kabyle, ne fait que précipiter l’extinction de l’espèce kabyle. Un Kabyle sans son Assemblée de village n’est plus un kabyle. Une stratégie de survie d’abord, puis des stratégies économico-socio-politico…etc après. La pensée française dominent toujours dans ces “possessions françaises dans le Nord de l’Afrique”, devenue définitivement “Algérie” depuis octobre 1839. Elle porte toujours le nom choisi par la France jusqu’à nos jours. A la pseudo-independance, les panarabistes qui la gouvernent depuis 62 ont fait du copier/coller du modèle organisationnel de la France (État “jacobin négateur”, formes des institutions…). Le Hirak négationniste 2019 scande “la 2e république” (en imitant vilement la France qui en est à sa 5e) et notre frère dans cet article ouvre le bal vers la forme de village à la Française. Les milliers de républiques villageoises kabyles de nature souveraine vont devenir de vulgaires communes subordonnées au despotisme d’Alger. Notre intelligentsia kabyle est tellement égocentrique, autocratique et complexée d’être kabyle qu’elle désavoue même nos valeureux ancêtres qui ont tout sacrifié pour sauvegarder la spécificité, l’honneur et la souveraineté kabyle. Dommage que peu de Kabyles optent pour la noble stratégie salvatrice de nos ancêtres pour perpétuer l’existence de notre pays et peuple kabyles. Si le village ne retrouve pas son mode organisationnel dont son Assemblée souveraine, tamurt leqvayel sera pour le Kabyle algerienniste ce que les pyramides sont pour l’Égyptien arabe. Qu’est-ce qu’un fleuve sans source? Qu’est-ce qu’un peuple sans passé? V. Hugo. Kabyle.com, Le village kabyle, un territoire en quête de reconnaissance – Kabyle.com
  • TRIBUNE – Parmi les rares patriotes tunisiens qui résistent stoïquement au retour du néo-colonialisme arabo-musulman destructeur de l’identité tunisienne et négateur des libertés humaines, deux noms paraissent sortir du lot : Amina Tyler digne héritière de Dihya et Jalel Brick fier descendant d’Aksel le fer de lance de la lutte contre la conquête arabe. Webdo, Amina Tyler et Jalel Brick, figures de la résistance citoyenne face à Ennahdha - par Salem Ben Ammar
  • Pour Iqbal, dans l’histoire, les dirigeants musulmans, « les mollah faiseurs de mythe » et le « mysticisme négateur de la vie » abrutissent la société islamique; les monarchies, les théocraties et les dictatures ont remplacé les forces dynamiques et libératrices de la société.” Mizane info, Muhammad Iqbal : de la démocratie, de l’Occident et du monde musulman
  • Il y a les inspirations plus individuelles : l’index négateur de Wiltord, en finale de l’euro 2000, pour signifier aux tifosi qu’il n’est pas encore l’heure d’entonner l’hymne italien ; la pose frimeuse de Henry le long du poteau de corner ; le Z comme Zorro tracé dans l’air par un joueur dont le nom, Zerka, restera dans l’histoire pour cette initiative esthétique davantage que pour ses performances. Et puis donc, le suçage de pouce. Le Monde.fr, Que célèbre Gignac en suçant son pouce?, par François Bégaudeau
  • De toute manière, si nous laissons se poursuivre la conquête musulmane, nous sortirons purement et simplement des droits de l'homme, car les textes fondateurs de l'islam sont porteurs d'un système structurellement ultra-discriminatoire (à l'encontre des non-musulmans, des femmes, des esclaves) et négateur de la liberté d'expression. La Déclaration sur les droits de l'homme en islam de 1990 interdit d'exprimer toute opinion «en contradiction avec les principes de la Charia». Le Figaro.fr, «Les droits de l'homme érigés en religion détruisent les nations»
  • La langue est le révélateur le plus net du jacobinisme. Au XIXe siècle, la France a été francisée par le haut, de façon quasi coloniale. Il s’agissait d’un français d’école, profondément puriste et négateur des différences. À des millions de Français, l’on a inculqué l’idée que la langue, c’est le dictionnaire, et qu’elle doit être parlée comme elle s’écrit. Le Devoir, Anglais et jacobinisme | Le Devoir
  • Mais le contraire de la vérité n’est pas l’erreur, mais la violence, le refus de la vérité, du bons sens, de la cohérence, le choix de l’acte négateur. Au nom de la vérité à laquelle je suis fortement attaché dans mes rapports avec les autres, il est alors impératif que j’apporte la juste contradiction à toutes les manœuvres de ce monsieur qui, après m’avoir trompé et abusé, veut visiblement tromper l’opinion publique. Moi j’appelle cela de la manipulation. Eh oui ! je confesse m’être complètement trompé sur la personne avec laquelle je suis allé en association. Je suis choqué et profondément déçu. Je demande d’avance pardon à tous ces milliers d’étudiants que l’IAM a formés et qui au moment où nous fêtons cette année nos 20 ans, doivent souffrir d’apprendre que M. Diallo me dénie la paternité de l’œuvre IAM que j’ai pourtant arrachée du fond d’un puits d’épreuves au milieu de mille feux allumés. C’est mon combat de vie. C’est ma vie. Si M. DIALLO avait une seule fois entrepris dans sa vie, s’il savait ce que c’est créer à partir de rien, jamais il n’aurait tenté de m’arracher l’enfant que j’ai mis au monde avec toute la peine qui accompagne l’accouchement d’une œuvre humaine. C’est peut être parce qu’il lui manque l’esthétique du dedans qu’il n’y a pas l’once d’une éthique dans sa démarche. , Affaire « IAM Ouaga » : Moustapha Guirassy donne sa version des conditions de création de l’institut - leFaso.net, l'actualité au Burkina Faso
  •   Dans l’arc-en-ciel politique turc, le refus de reconnaissance est donc unanimement partagé. Le parti ultra-nationaliste MHP (13% des voix) est sans doute le plus extrême mais le négateur qui a le plus défrayé la chronique dernièrement est un homme d’extrême-gauche, le président du Parti des Travailleurs, Dogu Perincek. Condamné en 2007 par un tribunal suisse pour avoir nié le génocide lors d’un meeting tenu à Lausanne, il s’est pourvu devant la Cour européenne des droits de l’Homme, qui lui a donné raison, estimant, comme le soutient la Turquie, que la Suisse avait violé sa liberté d’expression. Les autorités helvétiques ont demandé un rééxamen de l’affaire et le verdict est attendu sous peu. C’est la société civile turque, et non la classe politique, qui bouge sur le sujet du génocide arménien. On citera particulièrement l’action courageuse d’intellectuels comme Ragip Zarakolu, Erol Ozkoray et le Prix Nobel de littérature Orhan Pamuk. Actualités Juives, Pourquoi la Turquie persiste dans la négation du génocide arménien - Actualité Juive
  • En revanche, et pour revenir à Cervantès et à son don Quichotte négateur du réel, la situation s’est aujourd'hui inversée : dans le contexte d’une mondialisation liberticide, sans honneur et sans justice, le défenseur de la fausse-réalité, celle de la société du spectacle à une échelle maintenant mondiale, a triomphé : Don Quichotte donc, celui qui dit ce qui n’est pas ; et Sancho Panza, le soi-disant complotiste, non pas négateur mais pourfendeur de cette fausse réalité, a sans doute déjà perdu même si en ces temps de confusion et de faux-semblant, les puissants avançant masqués, il se pourrait bien que tout le monde soit le don Quichotte de l’un et le Sancho Panza de l’autre. Du moins, tout est fait pour entretenir une telle confusion qui ne sert qu’un seul intérêt… AgoraVox, Don Quichotte et Sancho Panza aujourd'hui : qui est l'un, et où est l'autre ? - AgoraVox le média citoyen
  • Bravo Kalim, c’est incontestablement un argumentaire de grande facture qui clouera le bec à l’autre négateur qui n’a d’yeux qu’à vous vouloir vous clouer au pilori de son insondable stupidité quand elle parait s’être s’entichée de votre être. Quand Kalim dit, zara tousse (t’ra)* ! * t’ra= vocable algérien qui veut dire: vois-tu Oumma, Bourgogne: la présidente du conseil régional et Marlène Schiappa condamnent l'islamophobie d’un élu RN envers une femme voilée
  • Depuis des temps immémoriaux, la philosophie a pensé la différence qui gît et envahit tout l’Être, la multiplicité de l’étant, comme fondamentalement imprégnée de néant et, de ce fait, inacceptable. Le problème de l’Être était posé comme un problème de valeurs : est négatif, mauvais, tout ce qui relève du multiple. Il y a un Être authentique, pur de tout néant, fixe, constant, confondu avec l’Un, le Bien, la Vérité, négateur du temps, et un être inauthentique, où le néant habite l’être. L’authentique et le Vrai sera désormais l’Un, immuable et infini, l’inauthentique le domaine des étants, multiples et finis. Mais nous vivons en permanence dans l’apparence, l’illusion, l’éphémère, le règne de l’inauthentique, car l’Un ne nous est jamais donné : Il recule impassiblement, à jamais dissimulé dans l’au-delà des Idées éternelles. Parfaite et originelle formulation de ce que Nietzsche appellerait l’usurpation philosophique, aube de la métaphysique - c’est-à-dire du dualisme -, le platonisme, puisque c’est bien de lui qu’il s’agit, devait inscrire au cœur même de la pensée occidentale la différence cosmologique entre le monde Un, infini, transcendant, et l’intramondain, fini, multiple, et par essence illusoire. Distinction inséparable, dès l’origine, d’un jugement de valeurs : tandis que l’univers des Idées impérissables, intemporelles, stables, pures de toute incarnation spatio-temporelle, étaient irréductiblement associé au Bien, au Vrai et au Beau, celui des choses sensibles, mortelles, individuelles, en situation au sens sartrien, exprimait la corruption, au sens aristotélicien. D’où l’atrophie, précisera Nietzsche, du sens historique des philosophes, et leur haine du devenir. Il ne restera plus au christianisme qu’à faire de cette transcendance le Sujet absolu, en le nommant Dieu, et en le dotant de tous les attributs du je. Ontologie et métaphysique devinrent ainsi théologie. , Tribune d’Eric Delbecque - Nietzsche : un fondement philosophique de la (...) - DestiMed
  • L’antisémitisme contemporain est tout aussi soudain. Comme l’antisémitisme des années 30 faisait table rase de l’Union sacrée, le « nôtre » s’affranchit du souvenir protecteur de la Seconde Guerre mondiale et de la Shoah. Celle-ci est devenue un « tabou » à briser, un prétexte à ne pas évoquer les vrais drames de l’heure – racisme, islamophobie, Palestine ou discriminations – ou à manipuler l’histoire. C’est en allant contre cet interdit que Dieudonné rafle la mise : il entre en dissidence dans une émission de télévision en mimant un rabbin – un colon israélien, dit-il – effectuant un salut nazi. La Shoah, explique-t-il dans un premier temps, est un prétexte pour ne pas affronter la question de l’esclavage, dont il veut promouvoir la mémoire ; ensuite, il la moque, la méprise, se montre sur scène avec Robert Faurisson, négateur des chambres à gaz, et rassemble ses adeptes par dizaines de milliers au son d’une parodie de chanson populaire, « Shoah Nanas ». Atlantico.fr, Les années 30 sont de retour : "notre" nouvel antisémitisme | Atlantico.fr
  • Mais ce sont les deux chapitres de fond bordant ces chroniques qui permettent de saisir tout l’enjeu et la place de Finkielkraut dans le débat national. Le premier s’intitule : «Peut-on ne pas être heideggerien ?» C’est un texte difficile, comme tout ce qui touche à Heidegger mais son point central en est assez clair. Finkielkraut y compare les points de vue que Heidegger et Lévinas portent à la fois sur les juifs et sur la modernité technologique. Tous deux, écrit-il, voient dans les premiers les précurseurs de la seconde. Destructeur d’idoles, négateur du sacré, le monothéisme juif aurait préparé l’invention de la technique, comme le destin des juifs a préfiguré le «déracinement» moderne, l’abandon de la notion de «lieu» au profit d’une errance et d’une flexibilité permanente. Heidegger a vu dans ce déracinement la destruction même de l’être - d’où sa condamnation des juifs et la «contamination» de sa pensée par le nazisme - et Lévinas, au contraire, la source de son nouvel humanisme. Toute cette conception révolte profondément Finkielkraut. Non, proteste-t-il, Levinas et Heidegger ont tort, les juifs n’ont rien à voir en soi avec cette modernité détestable, eux aussi savent s’enraciner. Libération.fr, La question Finkielkraut - Libération
  •   Mais, se demandera-t-on, que vient faire Michel Onfray comme supposé « mythiste » dans cette galère ? En effet, ce philosophe n'a aucun rapport ni avec les supposés « mythistes » et encore moins avec les négateurs de l'existence de Jésus. Or, question négation, c'est ce qu'affirmait Louis Cornellier dans le compte rendu d'une bluette de J.-M. Salamito dénigrant le dernier livre d'Onfray, Décadence : vie et mort du judéo-christianisme (2017). Je cite encore Louis Cornellier textuellement : « Depuis des années, Onfray va répétant que Jésus de Nazareth n'a jamais existé » (le Devoir, 5 septembre 2017, p. B6). C'est bizarre, n'est-ce pas ? De négateur, Onfray devient, en trois mois, un « mythiste ». AgoraVox, Le véritable Jésus du professeur Guillemin - AgoraVox le média citoyen
  • L'impunité dont bénéficie la junte militaire est négatrice de tout sens de responsabilité dans l'exercice du pouvoir. En plus de «la protection» néocolonialiste dont ses décideurs ont toujours bénéficié, cette absence de responsabilité lui a, jusqu'à nouvel ordre, permis de puiser dans l'histoire macabre de «la machine de mort» pour neutraliser la société et opérer des rééquilibrages claniques, plus ou moins contrôlés, dans l'espace militaire clos. Club de Mediapart, LE PIÈGE DES TRAUMATISMES. | Le Club de Mediapart
  • BEATLES. Au moment où les Beatles se séparent, le 10 avril 1970, une théorie du complot insistante circule au sujet du groupe depuis plusieurs années : en 1966, Paul McCartney serait mort dans un accident de voiture et aurait été remplacé par un sosie. La célébrité mondiale des Beatles a transformé cette rumeur en « plus grand complot de l’histoire de la pop ». Des milliers d’enquêteurs amateurs se sont mobilisés pour découvrir les traces de la prétendue « mort de Paul ». Ils ont contribué à faire vivre ce bruit par leurs journaux, leurs livres puis leurs vidéos diffusées sur Internet. Décryptage d’une « rumeur négatrice », cinquante ans après la séparation du groupe (source : Conspiracy Watch, 23 avril 2020). Conspiracy Watch | L'Observatoire du conspirationnisme, Conspiracy News #17.2020 | Conspiracy Watch | L'Observatoire du conspirationnisme

Traductions du mot « négateur »

Langue Traduction
Anglais denier
Espagnol negacionista
Italien denari
Allemand denier
Chinois 旦尼尔
Arabe منكر
Portugais negador
Russe денье
Japonais 否定する人
Basque denier
Corse denier
Source : Google Translate API
Partager