Munition : définition de munition


Munition : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

MUNITION, subst. fém.

Gén. au plur.
A.−
1. Vieilli. Approvisionnement en vivres et en armes d'une place forte, d'une armée. Les arsenaux du roi catholique regorgeaient de munitions de guerre. Rien que dans les trois salles d'armes de Lisbonne, il y avait des corselets pour quinze mille hommes de pied, et des cuirasses pour dix mille cavaliers (Hugo, Rhin,1842, p. 430):
1. Les produits matériels qui sont consommés dans l'intérêt du public, sont les munitions de guerre et de bouche, nécessaires à l'entretien des armées; les provisions que réclament les hôpitaux, les prisons, et en général toutes les personnes à l'entretien desquelles l'état pourvoit directement. Say, Écon. pol.,1832, p. 476.
Au sing.
Fusil de munition (v. fusil B).
Pain de munition. Boule de pain que l'on distribuait aux soldats. Nous reçûmes chacun une miche de pain de munition et un billet de logement (Erckm.-Chatr., Conscrit1813, 1864, p. 70).Plusieurs soldats entendant des représentants dire qu'ils n'avaient pas mangé depuis le matin, leur offrirent de leur pain de munition (Hugo, Hist. crime,1877, p. 89).
2. P. anal. Provisions. On clouait chez Callé les rideaux aux fenêtres, on matelassait même au besoin les issues afin de ne point voir le jour et la fête durait jusqu'à l'épuisement total des buveurs et des munitions (Carco, Montmartre,1938, p. 140).
Au sing. Ton offre de linge me fait grand plaisir. Je compte sur toi pour le linge de luxe, cravates, gants. Il m'en faut une munition (Renard, Corresp.,1886, p. 62).
Loc. fig. Faire munitions de tout (v. faire feu de tout bois, s.v. feu I B 1 a β; faire flèche de tout bois, s.v. bois II C 4 a).Il s'écarte un peu, tire son calepin et écrit ce qu'il vient de dire. Tout lui sert : il fait copie et munitions de tout. Rien ne se perd; tout fait livre (Goncourt, Journal,1862, p. 1058).
B.− Usuel. Explosifs et projectiles, en particulier ceux qui sont nécessaires au chargement des armes à feu. Cyrus Smith (...) recommandait toujours de ménager les munitions, et il prit des mesures pour remplacer la poudre et le plomb (...) qu'il voulait réserver pour l'avenir (Verne, Île myst.,1874, p. 282).Chaque base comportait (...) un grand nombre de remorqueurs et d'allèges pour le transbordement des munitions, des vivres et du combustible apportés par des transports (Le Masson, Mar.,1951, p. 58).Les sociétés de tir dépendaient, jusqu'en 1939, du Ministère de la Guerre; elles avaient, entre autres missions, celle d'entraîner les réservistes et recevaient à cet effet des armes et des munitions gratuites, ce qui les aidait grandement (Jeux et sports,1967, p. 1454):
2. ... c'est vraiment à partir de ce moment que la question des munitions devint angoissante. Vers la fin de septembre, la dotation totale des armées tomba à 400 coups par pièce; les échelons des gares régulatrices étaient vides, les entrepôts n'avaient plus qu'une faible réserve : 30 lots (soit 45 coups par pièce). La production journalière n'était à ce moment que de 8 à 10 000 coups par jour. Joffre, Mém.,t. 1, 1931, p. 429.
SYNT. Munitions réglementaires; munitions à douille; munitions de 75; munitions d'artillerie, d'infanterie, de campagne, de chasse, de guerre; magasin, soute, voiture à munitions; bateau, caisse, convoi, dépôt, fourgon, stock, train, usine, wagon de munitions; approvisionnement, consommation de/en munitions; fabrication, répartition, transport de(s) munitions; dotation, ravitaillement en munitions; fabricant, marchand de munitions; ouvrière en munitions; fabriquer, fournir, amener des munitions; économiser, épargner, épuiser les munitions; manquer de munitions.
Au sing., rare. Les pistolets, d'un calibre de 5,5 mm, utilisent la munition 22 court; cette munition, étant moins brutale au départ du coup, dépointe moins l'arme (Jeux et sports,1967, p. 1460).
P. plaisant. [Les gamins] occupaient une position stratégique très forte, embusqués derrière les arbres, tout près d'un tas de munitions préparé pour la réfection de la chaussée (Queneau, Pierrot,1942, p. 100).
Prononc. et Orth. : [mynisjɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. xives. [post 1325] « fortification, ouvrage de défense » (Propriété des choses, II, 1, 1 ds T.-L.); 2. 1532 « provisions de bouche » (Rabelais, Pantagruel, XX, éd. V. L. Saulnier, p. 165); 1534 (Id., Gargantua, III, éd. R. Calder et M. A. Screech, p. 31 : bonne munition de jambons de Magence et de Baionne); spéc. 1562 pain de munition (Du Pinet, Hist. du monde de Pline Second, t. 2, p. 13); 3. 1552 « projectiles, poudre, cartouches » (Rabelais, Quart livre, Prol., éd. R. Marichal, 257). Empr. au lat. munitio, dans la lang. class. « travail de terrassement, de fortification; fortification, rempart »; à l'époque médiév. « provisions de bouche » (1180), « équipement d'un navire » (1198 ds Nov. gloss.). Fréq. abs. littér. : 503. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 358, b) 785; xxes. : a) 303, b) 1 229.
DÉR.
Munitionner, verbe trans.,vieilli. Approvisionner, pourvoir de munitions. Synon. munir (v. ce mot A).Munitionner une place (Littré). Part. passé adj. Dans tous les cas, la guerre contre des positions fortifiées va devenir de plus en plus notre lot (...). Qu'exige-t-elle? Une artillerie de siège, nombreuse, bien munitionnée, adéquate à la place visée (Foch, Mém.,t. 1, 1929, p. 249). [mynisjɔne]. 1resattest. 1562 chasteau munitionné (Du Pinet, Hist. du monde de Pline Second, VI, 11, t. 1, p. 208), 1587 (Hist. pit. du Prince Erastus, fol. 119 vods Gdf. : ayant munitionné et armé la galere); de munition, dés. -er.
BBG. − Quem. DDL t. 10.

Munition : définition du Wiktionnaire

Nom commun

munition \my.ni.sjɔ̃\ féminin

  1. (Au pluriel) (Militaire) (Chasse) Projectiles, cartouches, etc.
    • La première partie du chemin se fit à la raquette, et les bagages, les vivres et les munitions furent portés à force de bras sur des traîneaux sauvages appelés tabaganes. — (Joseph Marmette, Les Machabées de la Nouvelle-France: histoire d'une famille canadienne, 1641-1768, Québec : Imprimerie de Léger Brousseau, 1878, p. 83)
    • Les Rifains retranchés dans la montagne, tireurs adroits et ménagers de leurs munitions, s'étaient révélés comme des ennemis redoutables, […]. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 203)
  2. (Militaire) (Plus rare) Approvisionnement d'un soldat.
    • Et le voisin, en s'en allant, vit Guillaume mettre sa double charge de poudre dans son fusil de munition, y glisser ses trois lingots et poser l'arme dans un coin de sa boutique. — (Alexandre Dumas, Impressions de voyage, La Revue des Deux Mondes T.1, 1833)

Nom commun

munition

  1. Munition, projectile.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Munition : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MUNITION. n. f.
Il ne s'emploie guère qu'au pluriel et dans les expressions suivantes : Munitions de guerre; Munitions de bouche. On manquait de toute sorte de munitions. Absolument, Des munitions, Projectiles, cartouches, etc. Au singulier, Pain de munition, le Pain que l'on distribue aux soldats pour leur nourriture.

Munition : définition du Littré (1872-1877)

MUNITION (mu-ni-sion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
  • 1 Au pluriel. Chose dont on munit. Munitions de guerre et de bouche. Elle abandonne pour avoir des armes et des munitions, non-seulement ses joyaux, mais…, Bossuet, Reine d'Anglet.

    Fig. Des munitions de gueule, des provisions pour faire bonne chère.

    Munitions d'amour, le fard, les mouches, les pommades, etc. Elle se coula dans un petit cabinet, suivie de sa suivante morisque, qui lui apporta toutes ses munitions d'amour, Scarron, Rom. com. dans LEROUX, Dict. com.

  • 2Spécialement, poudres et projectiles. Les munitions commençaient à manquer.
  • 3 Au sing. Pain de munition, le pain que l'on distribue aux soldats pour leur nourriture.

    Fusil de munition, fusil de gros calibre, qui est l'arme ordinaire des soldats d'infanterie.

HISTORIQUE

XVIe s. S'ensuit la façon de faire la munition et composition de feu gregeois, Livre de canonerie, dans REINAUD et FAVÉ, Du feu grégeois, p. 142. On luy pourra [au précepteur] joindre quelque homme de lettres qui à chasque besoing fournisse les munitions [les instructions pour l'élève] qu'il fauldra, Montaigne, I, 174. Avec cette munition [de bons préceptes] il l'envoya [Alexandre] à subjuguer le monde à tout seulement 30000 hommes, Montaigne, I, 180. Des gelées si aspres que le vin de la munition se coupoit à coups de hache, Montaigne, I, 261. Ce livret contenoit l'estat de la monition dont il avoit fait faire provision pour la guerre, de bledz, d'armes…, Amyot, C. d'Utiq. 77. L'armée n'avoit qu'un très petit equipage pour les munitions, Lanoue, 627. Vingt mille pains de munition, Carloix, VI, 22. Il avoit fait faire une munition de pain pour dix jours, Du Bellay, M. 518. Les gorgias champions… consommerent leurs munitions à force de tirer aux moineaux, Rabelais, IV, Prol. de l'autheur.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « munition »

Étymologie de munition - Littré

Lat. munitionem, de munire, munir. Le peuple dit d'ordinaire amunition, amonition, c'est un archaïsme : amunition se trouve dans Carloix, IV, 14, et dans Paré, t. III, p. 705.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de munition - Wiktionnaire

Du latin munitio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de munition - Wiktionnaire

Du latin munitio (« fortification, rempart ») qui a pris le sens de « provisions de bouche, équipement de navire » en latin médiéval → voir munir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « munition »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
munition mynisjɔ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « munition »

  • Thales confirme son rôle de fournisseur de premier plan de l'armée australienne. Il conclut un contrat de dix ans pour fournir localement les munitions des forces armées du pays. Les Echos, Thales signe avec l'Australie un contrat de 609 millions d'euros pour des munitions stratégiques | Les Echos
  • La semaine dernière à Moulin-sous-Touvent, un particulier a découvert un souterrain dans sa propriété. « On faisait des travaux dans la maison. On savait qu’on vivait sur des souterrains mais on en a trouvé un très grand. On s’est dit que cela pouvait être dangereux », explique le propriétaire. Puisque le secteur est réputé pour être le théâtre d’opérations pendant les deux guerres, les propriétaires ont fait appel à l’ASAPE (Association des souterrains allemands de Puisaleine et des environs), une association spécialisée. Son président, Maximilien Hiebinger, explique qu’en creusant ce samedi 27 juin, les bénévoles découvrent un important stock de munitions. Il y aurait entre deux et trois tonnes de munitions, datant de la Première Guerre mondiale. Ils alertent donc les autorités. La mairie, les gendarmes, la sécurité civile et la préfecture sont prévenues. Oise Hebdo, Moulin-sous-Touvent. Un dépôt de munitions découvert, le village pourrait être évacué - Oise Hebdo
  • Samedi 27 juin, trois tonnes de munitions, grenades ou encore de charbon noir explosif, ont été découvertes dans une rue de ce village proche de l’Aisne. Courrier picard, Trois tonnes de munitions de la Grande Guerre retrouvées à Moulin-sous-Touvent
  • Une munition a été découverte par les pompiers lors d'une intervention le lundi 20 juillet, chemin de la Huguette, à Granville. lamanchelibre.fr, Granville. Les pompiers interviennent pour un incendie et découvrent un obus
  • La munition Hero-30 d'UVision a été employée lors d'essais en environnement maritime. Air et Cosmos, La munition rôdeuse Hero-30 testée en environnement maritime
  • La caméra - cette espèce d'arme sans munitions, cette grosse bête noire qui vous aspire, elle vous avale puis vous recrache sur un écran. De Jacques Dutronc
  • Inviter les gens à se parler plutôt qu’à se battre est une idée trop simple qui ne vient en général aux combattants que lorsqu’ils n’ont plus de munitions. De André Frossard
  • La stratégie consiste à continuer à tirer pour faire croire à l'ennemi qu'on a encore des munitions. De Henry Monnier
  • La stratégie consiste à continuer de tirer pour faire croire à l'ennemi qu'on a encore des munitions. De Michel Chrestien

Images d'illustration du mot « munition »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « munition »

Langue Traduction
Corse munizione
Basque munizioa
Japonais 弾薬
Russe боеприпасов
Portugais munição
Arabe ذخيرة
Chinois 弹药
Allemand munition
Italien cartucce
Espagnol munición
Anglais ammunition
Source : Google Translate API

Synonymes de « munition »

Source : synonymes de munition sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires