Moutonnerie : définition de moutonnerie

chevron_left
chevron_right

Moutonnerie : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

MOUTONNERIE, subst. fém.

Tendance à se montrer moutonnier, à imiter autrui; esprit passif ou naïf. Tel est le régime odieux que la France et l'Europe s'efforcent d'imiter « par concurrence », par servilité et moutonnerie : fâcheux effet de l'esprit mercantile (Fourier, Nouv. monde industr.,1830, p. 5).Vous reconnaissez la bêtise et la moutonnerie du bourgeois français et du Parisien surtout, à qui l'expérience n'a jamais rien appris. C'est toujours la fable de la chèvre qui s'associe au lion pour la chasse (Mérimée, Lettres ctessede Montijo,t. 2, 1868, p. 349).
Prononc. : [mutɔnʀi]. Étymol. et Hist. 1750 [éd.] (Marivaux, La Colonie, sc. 9 ds Mercure de France, déc., p. 51). Dér. de mouton*; suff. -erie*. Bbg. Gohin 1903, p. 243.

Moutonnerie : définition du Wiktionnaire

Nom commun

moutonnerie \mu.tɔn.ʁi\ féminin

  1. (Familier) Simplicité, bêtise.
    • Félicitation pour votre suivisme, vous qui ne perdez jamais une occasion de railler la moutonnerie bien pensante des médias. — (Le discours de victoire de Barack Obama à Chicago : le rêve américain continue, rue89.com, 7 novembre 2012)
  2. Penchant à imiter autrui.
    • « Les hommes savent compter, très peu savent apprécier ; de là cette moutonnerie qu'on appelle si volontiers dans le monde bon sens, et qui se réduit à penser d'une manière que le grand nombre ne désapprouve pas. » — (Turgot, dans le Dict. de Bescherelle)
  3. Fade poésie pastorale.
    • « Dans ton beau roman pastoral, Avec tes moutons pêle-mêle, Sur un ton bien doux, bien moral, Berger, bergère, auteur, tout bêle ; Puis bergers, auteur, lecteur, chien, S'endorment de moutonnerie ; Pour réveiller la bergerie, Oh ! qu'un petit loup viendrait bien ! » — (Le Brun, Épigr. sur les bergeries de Florian)
  4. (Belgique) Boucherie spécialisée en viande de mouton.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Moutonnerie : définition du Littré (1872-1877)

MOUTONNERIE (mou-to-ne-rie) s. f.
  • 1 Terme familier. Simplicité, bêtise.
  • 2Penchant à imiter autrui. Les hommes savent compter, très peu savent apprécier ; de là cette moutonnerie qu'on appelle si volontiers dans le monde bon sens, et qui se réduit à penser d'une manière que le grand nombre ne désapprouve pas, Turgot, dans le Dict. de BESCHERELLE.
  • 3Fade poésie pastorale. Dans ton beau roman pastoral, Avec tes moutons pêle-mêle, Sur un ton bien doux, bien moral, Berger, bergère, auteur, tout bêle ; Puis bergers, auteur, lecteur, chien, S'endorment de moutonnerie ; Pour réveiller la bergerie, Oh ! qu'un petit loup viendrait bien ! Le Brun, Épigr. sur les bergeries de Florian.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « moutonnerie »

Étymologie de moutonnerie - Wiktionnaire

 Dérivé de mouton avec le suffixe -erie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « moutonnerie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
moutonnerie mutɔnri play_arrow

Images d'illustration du mot « moutonnerie »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « moutonnerie »

Langue Traduction
Corse pecuri
Basque ardiak
Japonais
Russe овец
Portugais ovelha
Arabe خروف
Chinois
Allemand schaf
Italien pecora
Espagnol oveja
Anglais sheep
Source : Google Translate API

Synonymes de « moutonnerie »

Source : synonymes de moutonnerie sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires