La langue française

Motet

Sommaire

  • Définitions du mot motet
  • Étymologie de « motet »
  • Phonétique de « motet »
  • Citations contenant le mot « motet »
  • Images d'illustration du mot « motet »
  • Traductions du mot « motet »
  • Synonymes de « motet »

Définitions du mot « motet »

Trésor de la Langue Française informatisé

MOTET, subst. masc.

MUSIQUE
A. − Aux xiiieet xivesiècles, composition harmonique vocale, religieuse ou non, à deux, trois ou quatre voix, ayant généralement pour ténor un fragment de plain-chant, les autres voix, librement ornées, étant composées soit sur des textes liturgiques soit sur des poèmes profanes en langue vulgaire. V. bergerette ex. 2.
B. − Pièce musicale et religieuse polyphonique composée sur des paroles latines ne faisant pas partie de l'office. L'orgue se trouvait isolé et presque au centre du vaisseau, ce qui doublait la sonorité et l'effet des voix quand nous chantions des choeurs ou des motets aux grandes fêtes (Sand, Hist. vie, t.3, 1855, p.184).Le De Profundis avait cessé; après un silence, la maîtrise entonna un motet du dix-huitième siècle (Huysmans, En route, t.1, 1895, p.8).Le principe musical du motet est celui-ci: À chaque phrase du texte littéraire présentant un sens complet correspond une phrase musicale qui s'adapte exactement à ce texte, et se développe sur elle-même jusqu'à ce que toutes les parties récitantes l'aient exposé à leur tour (D'Indy, Compos. mus., t.1, 1909, p.147):
. Le «motet», qui suit l'évolution de la cantate et ne s'en distingue guère désormais [depuis le milieu du xviiesiècle], prend souvent, au xixesiècle la forme d'une vaste fresque religieuse où une importante masse chorale est accompagnée par l'orchestre ou par l'orgue (...). Mais il existe aussi des «motets» à une ou deux voix, de sorte que toutes les compositions religieuses qui ne sont ni des messes, ni des oratorios pourraient rentrer dans cette catégorie indéfinie. Candé1961.
Prononc. et Orth.: [mɔtε]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Fin xiies. «petit mot» (Orson de Beauvais, 532 ds T.-L.: un sol motet sonner) rare, cependant encore att. au xviies. (Carloix ds Littré). 2. ca 1270 «petit poème, (d'inspiration religieuse ou non) destiné à être chanté, à deux, trois ou quatre parties distinctes» (Rutebeuf, La desputoison de Challot et du Barbier ds Œuvres, éd. E. Faral et J.Bastin, t.2, p.264); 3. 1680 «morceau de musique composé sur des paroles religieuses, destiné à être exécuté à l'église, sans faire partie de l'office divin» (Rich.). Dimin. de mot* à l'aide du suff. -et*. Fréq. abs. littér.: 19.

Wiktionnaire

Nom commun

motet \mɔ.tɛ\ masculin

  1. (Religion) (Musique) Psaume ou autres paroles latines mises en musique pour être chantées à l’église et qui ne font pas partie de l’office divin.
    • Faire, composer, chanter, exécuter un motet.

Nom commun

motet \ˈmoʊ.tɛt\

  1. (Musique) Motet.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)

Forme de verbe

motet \Prononciation ?\

  1. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de mōtō.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MOTET. n. m.
Psaume ou autres paroles latines mises en musique pour être chantées à l'église et qui ne font pas partie de l'office divin. Faire, composer, chanter, exécuter un motet.

Littré (1872-1877)

MOTET (mo-tè ; le t ne se prononce pas et ne se lie pas ; au pluriel, l's se lie : des mo-tè-z agréables ; motets rime avec traits, succès, paix, etc.) s. m.
  • 1 Au XIIIe siècle, composition harmonique à deux, trois ou quatre parties, le plus souvent à trois, ayant habituellement pour ténor un fragment de plain-chant, quelquefois un air populaire, avec lequel devaient s'harmoniser les autres parties, selon que le ténor ou l'une des parties servaient de base harmonique, Coussemaker. Le motet semble dans l'esprit du musicien avoir été une composition dans laquelle on avait la prétention de donner un rôle particulier à chacune des parties dont la réunion devait créer un ensemble harmonique analogue à celui que les artistes modernes sont quelquefois parvenus à produire dans certains trios, quatuors ou chœurs d'opéras, Coussemaker, l'Art harmonique, p. 60.
  • 2Aujourd'hui, morceau de musique sur des paroles religieuses latines destiné à être exécuté à l'église, sans faire partie du service divin. Laurenzani fait de beaux motets, La Bruyère, XIII. On a exécuté depuis peu un motet à grands chœurs qui a fait beaucoup de bruit, du moins dans la salle où l'on chantait, Voltaire, Lett. Cather. 58.

HISTORIQUE

XIIIe s. …Savoir se bon seroit Qu'il feïst rimes joliettes, Motez, fabliaux, ou chançonnetes, Qu'il vueille à s'amie envoier Por li chevir et apaier, la Rose, 8380. Et nequedent se Rustebues, Qui nous connoist bien a dix ans, Voloit dire deux motès nues [deux petits mots neufs], Mès qu'au dire fust voir disanz, Rutebeuf, 216.

XVIe s. Lors sont ouyz aux mansions divines, Maints beaulx motetz et chansons celestines, Marot, J. V, 55. La Barre s'en va avec ce motet [petit mot], Carloix, VIII, 14.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MOTET, s. m. en Musique. Ce mot signifioit anciennement une composition fort recherchée & enrichie de toutes les beautés & de toutes les finesses de l’art, & cela sur une période fort courte ; d’où lui vient selon quelques-uns le nom de motet, comme si ce n’étoit qu’un mot.

Aujourd’hui motet s’entend de toute piece de Musique faite sur des paroles latines à l’usage de l’Église, comme pseaumes, hymnes, antiennes, répons, &c. & tout cela s’appelle en général musique latine, voyez Composition. Les François réussissent bien dans ce genre de musique. Leurs motets sont beaux & bien travaillés. Ceux du célebre Lalande sont des chefs-d’œuvres en ce genre, & les motets de M. de Mondonville, tout petillans de génie & de feu, charment aujourd’hui les amateurs de la nouvelle musique.

Je dois avertir que les Musiciens des xiij. & xiv. siecles donnoient le nom de motetus à la partie que nous nommons aujourd’hui haute-contre. Ce nom, & plusieurs autres aussi étranges, causent souvent bien de l’embarras à ceux qui s’appliquent à déchiffrer les anciens manuscrits de musique qui ne s’écrivoient pas en partition comme à présent. (S)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « motet »

Diminutif de mot ; ital. mottetto. On trouve aussi le diminutif motot.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de mot avec le suffixe -et, littéralement « petit mot », « petit poème (d'inspiration religieuse ou non) destiné à être chanté ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du français motet.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « motet »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
motet mɔtɛ

Citations contenant le mot « motet »

  • Naples, la ville aux quatre conservatoires de musique, absorbe à partir du milieu du XVIIème les jeunes talents venus d'Italie et d'ailleurs. L'école napolitaine est alors l'une des plus en vue. S'il est un genre qui fleurit tout particulièrement, c'est bien celui du grand motet à une voix avec accompagnement instrumental. Qui met en valeur celle des castrats en particulier, à un moment où le chant féminin est banni en public, notamment des scènes d'opéra. Anthea Pichanik et Thibault Noally ont choisi trois compositeurs qui pratiquent à la perfection ce genre, constitué d'une alternance d'airs et de récitatifs, permettant à l'interprète, sous couleur de montrer les subtilités du texte latin, d'étaler sa virtuosité à la fois dans les passages enflammés ou dans les morceaux cantabile. Leonardo Leo (1694-1744) d'abord, avec le motet ''Turbido caelo furentes'' (Sur la mer agitée, dans le ciel tourmenté). En quatre volets, il s'ouvre par une ''aria di tempesta'', musique agitée et très scandée. Que suit un récitatif débouchant sur une aria de sereine affliction. Et se conclut par un Alleluia glorieux. Nicola Porpora (1686-1768) ensuite, avec le motet ''Regina Caeli'' qui célèbre la Vierge Marie à grand renfort de la virtuosité vocale dont il est coutumier et qui l'a rendu célèbre grâce à de fameux interprètes comme le castrat Farinelli. Quatre courtes parties suffisent à s'approcher d'une théâtralité par ailleurs honnie, eu égard à sa joyeuse vocalisation : une prière jubilatoire avec force traits ornementés sur le mot ''Alleluia'', une seconde au tempo non moins vif pour proclamer la résurrection du fils de Dieu, une troisième plus développée et plus expressive sur les seuls mots ''Priez pour nous'', enfin une brève section Alleluia de nouveau toute réjouie. , CD : Motets napolitains - ON mag
  • Message reçu, immédiatement, dans l’Abbatiale d’Ambronay, avec le premier motet, Singet dem Herrn ein neues Lied (Chantez au seigneur un chant nouveau) et ses rencontres de voix : "Seule, la grâce de Dieu est solide et demeure dans l’éternité", chante le premier chœur, auquel répond simultanément, en aria, le deuxième chœur : "Dieu, admets-nous plus près de toi." C’est l’une des particularités de l’œuvre, et elle procure une beauté troublante : "Les deux chœurs se répondent, se complètent, discutent, ça vient d’une tradition qui s’appelle 'i cori spezzati' qui est née à Venise, au 16e siècle", raconte Pichon. Mais la rhétorique, l’imagerie, la spiritualité, sont propres au Cantor. Franceinfo, Raphaël Pichon ovationné par le public d’Ambronay grâce à ses bouleversants "Grands motets" de Bach
  • Benoît Dumon est chanteur, musi­cien, créa­teur et ani­ma­teur depuis 2013 de l’ensemble L’Albizzia qui se con­sacre surtout à la musique baroque. Il a com­posé un faux motet sur le thème du coro­n­avirus qui allie humour et pré­ci­sion lyrique. Nous avons pen­sé que son écoute détendrait nos lecteurs en ces temps de doutes. Bon pre­mier mai. Ojim.fr, Un motet pour temps de confinement, le muguet de l’Ojim | Ojim.fr
  • Amateurs de perfection divine, ce concert est fait pour vous sur mesure, puisque nous allons entendre les motets de Jean-Sébastien Bach, véritables joyaux de foi intense, interprétés par l’ensemble Pygmalion de Raphaël Pichon dans la salle des Concerts de la Cité de la musique-Philharmonie de Paris. France Musique, Motets de Bach par l'Ensemble Pygmalion et Raphaël Pichon
  • Le programme est bien rôdé, déjà écouté en décembre 2018 à la Cité de la Musique, où six des sept motets sur des textes allemands – dont l’attribution à Johann Sebastian Bach semble confirmée – alternent avec des motets du tournant du XVIIe S. On s’étonne que le « O Jesu Christ », bien que classé avec les cantates (BWV 118) n’y ait pas été intégré. , Les grands motets de Bach - Ambronay - Critique | Forum Opéra

Images d'illustration du mot « motet »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « motet »

Langue Traduction
Anglais motet
Espagnol motete
Italien mottetto
Allemand motette
Chinois 经文歌
Arabe موتت
Portugais moteto
Russe песнопение
Japonais モテット
Basque motete
Corse motet
Source : Google Translate API

Synonymes de « motet »

Source : synonymes de motet sur lebonsynonyme.fr
Partager