La langue française

Momon

Sommaire

  • Définitions du mot momon
  • Étymologie de « momon »
  • Phonétique de « momon »
  • Citations contenant le mot « momon »
  • Traductions du mot « momon »

Définitions du mot momon

Trésor de la Langue Française informatisé

MOMON, subst. masc.

A. − Vieilli. [Pendant les fêtes du carnaval] Mascarade, momerie exécutée par des danseurs masqués. (Ds Littré, DG, Rob.).
P. méton. Bateleur, danseur masqué. Puis viennent les momons (mumming, mummer: mascarades en anglais et en allemand), montés sur des chevaux de bois (Michelet,Journal,1835, p.99).
B. − Jeu de dés, argent joué aux dés, sans parler, par des porteurs de masques. Il alla en tel endroit où il porta un momon. Il est défendu à celui qui porte le momon de parler. Recevoir un momon. Perdre un momon. Un momon de cent pistoles (Littré). Au momon − le momon est un bouc − les joueurs doivent jouer masqués, le Diable n'est pas loin (Jeux et sports,1967, p.217).
Couvrir le momon. Accepter le pari; au fig. tenir tête à quelqu'un. (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth.: [mɔmɔ ̃]. Att. ds Ac. 1694-1798. Étymol. et Hist. 1. a) 1480 mommon «jeu de dés auquel on jouait masqué et déguisé, sans parler» (Arch. Nord, B 1701, fo5 vods IGLF: jouant au mommon); 1518 (M. Menot, Carême de Paris, éd. 1526, fo103, 2 ds R. du 16es., t.7, p.119: quod una mulier [...] vadat ad ludum taxillorum, au mommon, avec une masque); b) 1536 moumon «somme d'argent jouée à ce jeu, enjeu» (R. de Collerye, M. de Delà et M. de Deçà, p.143 ds Hug.); c) 1587 fig. couvrir le mommon «accepter le défi, soutenir l'attaque» (La Noue, Discours pol. et milit., XXII, p.503, ibid.); 2. a) 1528 mommon «mascarade» (G. d'Aurigny, Le cinquante-deuxiesme arrest d'amour ds H. Estienne, Deux dialogues..., éd. P. Ristelhuber, t.1, p.220: les priver d'aller en mommon); b) 1611 «compagnie de gens masqués» (Cotgr.). Dér. de l'a. fr. et m. fr. mom(m)er (v. momerie); suff. -on* (v. FEW t.6, 3, p.63). Bbg. Sain. Sources t.2 1972 [1925], p.54.

Wiktionnaire

Nom commun

momon \Prononciation ?\ masculin

  1. Masque.
    • Quelle figure ! est-ce un momon que vous allez porter ? — (Molière)
  2. Mascarade.
    • Masques, où courez-vous ? le pourrait-on apprendre ? Trufaldin, ouvrez-leur pour jouer un momon. — (Molière)

Nom commun

momon \Prononciation ?\ masculin

  1. Masque.
    • De femme qui porte momons
      Et a faict tant de beaux sermons
      Que son bien est tout fricassé,
      Gardez vous d’y estre trompé
      . — (Farce joyeuse et recreative, disponible dans Nouveau recueil de farces françaises des XVe et XVIe siècles, p. 173, Picot et Nyrop, publié en 1880)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

MOMON (mo-mon) s. m.
  • 1Mascarade.

    Espèce de danse exécutée par des masques. Masques, où courez-vous ? le pourrait-on apprendre ? Trufaldin, ouvrez-leur pour jouer un momon, Molière, l'Ét. III, 11.

  • 2Défi au jeu de dés porté par des masques. Il alla en tel endroit où il porta un momon. Il est défendu à celui qui porte le momon de parler. Recevoir un momon. Perdre un momon. Un momon de cent pistoles. Quelle figure ! est-ce un momon que vous allez porter ? Molière, Bourg. gent. V, 1.

    Couvrir le momon, accepter le pari

    Fig. Vous me couvrez le momon par votre raisonnement contraire au mien sur le voyage de M. le prince [c'est-à-dire votre raisonnement balance le mien], Sévigné, 28 juill. 1680.

HISTORIQUE

XVIe s. Quand ils [les Turcs] entendent que les chretiens arment en gros, aussi font-ils de leur costé, et sont si diligens que… qui nous doit faire croire qu'ils couvriroient bien tost le mommon, ainsi qu'on dit, Lanoue, 421. Le Suedois estoit entré à cette guerre mal preparé ; et eut ce moumon sur les bras, n'esperant rien de si prest, D'Aubigné, Hist. I, 190. Les rois de France et de Poulogne, sous couleur de porter un mommon, entrent chez Nantouillet, mettent tout par place, jusques à rompre les coffres, piller la vaisselle et l'argent monnoié au profit de quelques alterés qui les suivoient, D'Aubigné, ib. II, 104.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MOMON, s. m. (Gram.) somme d’argent que des gens masqués jouent dans des jours de fêtes. Il est défendu de parler quand on présente le momon. On ne donne ni ne reçoit de revanche.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « momon »

De l’ancien français momon (« masque »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

(1480)[1] De momer (« se masquer ») avec le suffixe -on.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Même radical que momerie. Momerie avait aussi signifié une sorte de jeux (voy. l'historique).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « momon »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
momon mɔmɔ̃

Citations contenant le mot « momon »

  • Personnage authentique et grand zarboutan du maloya, Simon Lagarrigue a vécu l'époque où le maloya était interdit. Homme de l'ombre, il composait des chansons à fortes connotations politiques, tel que "la troupe résistance larivé", "mon prézidan condane pa mwin", "momon dorina", "tape pa moin dan la tête", afin de mettre en lumière les pages sombres de l'histoire culturelle réunionnaise. En 1968, il fait même de la prison pour avoir manifesté contre le pouvoir en place à Saint-Pierre. Imaz Press Réunion : l'actualité de la Réunion en photos, [PHOTOS] Le chanteur est décédé mardi à 83 ans : Mort de Simon Lagarrigue : les hommages se poursuivent | Imaz Press Réunion : l'actualité de la Réunion en photos

Traductions du mot « momon »

Langue Traduction
Anglais momon
Espagnol momon
Italien momon
Allemand momon
Chinois 蒙蒙
Arabe مومون
Portugais momon
Russe momon
Japonais ももん
Basque momon
Corse momon
Source : Google Translate API
Partager