La langue française

Meugler

Sommaire

  • Définitions du mot meugler
  • Étymologie de « meugler »
  • Phonétique de « meugler »
  • Citations contenant le mot « meugler »
  • Images d'illustration du mot « meugler »
  • Traductions du mot « meugler »
  • Synonymes de « meugler »

Définitions du mot meugler

Trésor de la Langue Française informatisé

MEUGLER, verbe

A. − Emploi intrans. Pousser le cri prolongé et intense caractéristique des bovidés. Synon. beugler, mugir.On entendait meugler les boeufs qui retournaient le sol (Rolland,J.-Chr., Foire, 1908, p.782).Quelques vaches restaient dehors à regarder la mer en meuglant (Proust,Sodome,1922, p.1034).
P. anal. Une rafale s'éleva furieusement, meuglant comme un taureau dans la futaie qui se démenait toute (Pourrat,Gaspard,1922, p.215).Toutes les trois minutes la sirène du bord meuglait lamentablement dans le brouillard (Cendrars,Bourlinguer,1948, p.48).
B. − Emploi trans., fam. et péj. [Le suj. désigne gén. un être hum.] Crier quelque chose selon un mode qui rappelle le cri des bovidés. J'écoute les machin's des trains Meugler des not's de violoncelle À Courcelle (Courteline,Ronds-de-cuir,1893, 6etabl., III, p.255).Ballet Louis XV dansé et meuglé par un monsieur mûr et par une maigre ballerine (Green,Journal,1941, p.123).
[Introduit un discours au style dir.] On est éreinté, meugle une voix si enrouée et si haletante que je ne reconnais pas le parleur (Barbusse,Feu,1916, p.183).
REM.
Meuglant, -ante, adj.a) Qui est propre au bovidé qui meugle ou qui est propre à un autre animal dont le cri rappelle celui des bovidés. Et il [le hère] se mit (...) à pousser par l'espace une lamentation meuglante, une bramée interminable de peur et de désolation (Genevoix,Dern. harde,1938, p.18).b) P. anal. Dont le son prolongé et souvent désagréable rappelle le cri des bovidés. Aux équipages, aux fiacres, aux omnibus patauds, se mêlaient de meuglantes automobiles (Duhamel,Nuit St-Jean,1935, p.30).
Prononc. et Orth.: [møgle], [moe-], (il) meugle [mø:gl̥]. ,,eu tonique [est] long et fermé dans (...) les onomatopées beugle et meugle; on peut d'ailleurs ouvrir ces mots quand ils riment avec aveugle`` (Mart. Comment prononce 1913, p.92). Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. [1539 le dér. muglement, meuglement*] 1549 mugler (Est.); 1579 vaches muglantes (A. Jamyn, Œuv. poét., fol. 22 rods Gdf. Compl.); 1602 muglante haleine [du vent] (Du Bartas, 1eSem., 6ej., 743, ibid.); 1690 (Fur.: Ce paysan ne chante pas, il meugle). Empr. au lat. mūgĭlare, verbe rare, att. par Suétone, Frg., 161, p.248, 2 en parlant du cri de l'onagre (onagrorum est mugilare) et dans l'Anthologie lat. (TLL, s.v.). L'a. fr. connaît aussi la forme pop. mullier (xiiies. [ms.] Estoire de Grimaud, ms. Bibl. nat., 2455 ds Le Saint Graal, éd. E. Hucher, t.3, p.375: si coumansait a mullier et a braire atreci com uns tors [cf. The Vulgate version of the Arthurian Romances, éd. O. Sommer, t.1, p.XXX, note 13 et p.188, note 8]) et mueller (xives. Apollonius, éd. C.B. Lewis, I, XI, p.9, 23; v. aussi FEW t.6, 2, p.191 a, note 2). Fréq. abs. littér.: 62. Bbg. Dauzat Ling. fr. 1946, p.299. _ Sain. Sources t.1 1972 [1925], p.400, 402; t.2 1972 [1925], p.35.

Wiktionnaire

Verbe

meugler \mø.ɡle\ intransitif ou transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Pousser des meuglements.
    • Les bêtes regagnent en meuglant les étables […] plus loin, la psalmodie d’une chanson traîne dans l’air, comme accrochée au dernier rayon de soleil. — (Out-el-Kouloub, Zariffa, dans « Trois contes de l’Amour et de la Mort », 1940)
    • Suivant la légende, Pythagore, plein de reconnaissance envers les dieux, après avoir découvert que la somme des angles d’un triangle était égale à deux angles droits, leur offrit cent bœufs en sacrifice. Depuis ce moment, tous les bœufs sont pris de panique et meuglent de peur lorsqu’on trouve quelque chose de nouveau. — (Emery Reves, Anatomie de la Paix, 1945)
    • La Belle Vaque, comme l’appelle le fermier, la meilleure laitière du troupeau, se frotte doucement contre la clôture d’épines ; il y a huit jours à peine, elle a meuglé désespérément quand la charrette du boucher est venue prendre son petit veau ; mais elle a oublié ; elle mastique de nouveau avec contentement la bonne herbe. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, pages 144-145)
  2. (Figuré) Faire un bruit semblable à un meuglement.
    • La sirène meugle. Les non-voyageurs descendent. Derniers cris. L’Itabera s’enfonce dans la nuit amazonienne. — (Albert Londres, L’Homme qui s’évada, Les Éditions de France, 1928, p. 167)
  3. (Péjoratif) Exprimer en meuglant.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MEUGLER. v. intr.
Voyez BEUGLER.

Littré (1872-1877)

MEUGLER (meu-glé) v. n.
  • Synonyme de beugler. Qui plus qu'une hydre affreuse à sept gueules meugloit, Régnier, Epître I. Le sot est automate, il est machine… c'est tout au plus le bœuf qui meugle, ou le merle qui siffle, La Bruyère, XI.

HISTORIQUE

XVIe s. Ils mugissent comme taureaux, ils muglent comme baleines, Paré, Animaux, 75. Meurler, Oudin, Dict.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « meugler »

Bourg. meugliai. Meugler est formé du latin mugire, avec finale sur le modèle de beugler (l'onomatopée a sans doute aussi une part dans ce mot) ; ital. mugghiare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1539) Emprunté au latin mūgĭlare, verbe rare attesté chez Suétone pour qualifier le cri de l’onagre. Ce verbe avait donné mullier en ancien français, ce verbe s’entend encore en Normandie sous la forme meullier (avec le sens de meugler).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « meugler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
meugler møgle

Citations contenant le mot « meugler »

  • Les habitants de cette ville d'Angleterre n'applaudissent pas les soignants le soir. Ils ont trouvé une activité plus insolite : meugler. Découverte. POSITIVR, VIDÉO. Dans cette ville, plutôt que d'applaudir les soignants, les habitants préfèrent meugler
  • Des mouvements décomposés, mal coordonnés ou des convulsions sont toujours des manifestations d'un trouble cérébral, tout comme le sont aussi les comportements anormaux comme tourner en rond inlassablement dans le même sens, comme meugler sans cesse, se lécher compulsivement ou mâchouiller à vide ou comme le sont les mouvements incessants des globes oculaires. Quelques-uns de ces signes apparaissent au cours de plusieurs maladies aux origines très différentes. Les convulsions par exemple se rencontrent dans les tétanies magnésiennes, mais aussi dans la carence sévère en vitamine A et dans pas mal d'intoxications, y compris par l'urée. Meugler sans cesse évoque la rage… et plus banalement une forme nerveuse de cétose de vache laitière ; mâchouiller à vide sans arrêt ou tourner en rond évoquent également la cétose mais aussi l'intoxication par du plomb et quelques autres troubles. Réussir lait, Comportements anormaux des bovins : le mal se situe parfois dans le cerveau | Réussir lait

Images d'illustration du mot « meugler »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « meugler »

Langue Traduction
Anglais moo
Espagnol mugir
Italien muggire
Allemand muhen
Chinois o
Arabe مو
Portugais muu
Russe мычание
Japonais モー
Basque moo
Corse moo
Source : Google Translate API

Synonymes de « meugler »

Source : synonymes de meugler sur lebonsynonyme.fr
Partager