La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « mélique »

Mélique

Définitions de « mélique »

Trésor de la Langue Française informatisé

MÉLIQUE1, subst. fém.

BOT. Plante monocotylédone herbacée (de la famille des Graminées), à gros épillets arrondis et à feuilles molles, utilisée comme fourrage et parfois comme ornement. Annie, il y a dans les champs, chez nous, une graminée fragile qui vous ressemble, à tige mince, avec une lourde chevelure de graines qui la courbe toute. Elle a un joli nom que je vous donne quand je pense à vous: «la mélique penchée» (Colette,Cl. s'en va,1903, pp.201-202).
Prononc. et Orth.: [melik]. Lar. Lang. fr.: melica ou mélique. Étymol. et Hist. 1. 1572 melica «plante herbacée des régions tempérées, qui fournit un fourrage» (A. du Pinet, trad. de P. A. Mattioli, Commentaires sur les six livres de P. Dioscoride, p.180); 2. 1791 mélique (Valm. d'apr. FEW t.6, 2, p.87b). Empr. à l'ital. melica, de même sens (xives. ds Batt.), du lat. *milica «sorgho», dér. de milium «millet». Bbg. Haudricourt (A.). J. B. Monet de Lamarck, botaniste et lexicogr. In: Congrès Internat. de Ling. et Philol. Rom. 13.1971. Québec, 1976, t.1, p.713.

MÉLIQUE2, adj.

HIST. DE LA LITT. Relatif à la poésie lyrique grecque, notamment la poésie chorale. Poésie mélique. Le livret de Thaïs, tout en offrant l'apparence de la prose, n'est pas en prose. Son auteur l'intitule «poème mélique» (Bruneau,Mus. hier et demain,1906, p.45).
Prononc.: [melik]. Étymol. et Hist. 1903 (Nouv. Lar. ill.). Empr. au lat. melicus «musical, harmonieux; lyrique», gr. μ ε λ ι κ ο ́ ς «qui concerne le chant», dér. de μ ε ́ λ ο ς «chant».

Wiktionnaire

Nom commun - français

mélique \me.lik\ féminin

  1. (Botanique) Poacée (graminée) du genre Melica.
    • La mélique bleue, croissant dans les prés humides, est nuisible aux bestiaux à l'époque de la floraison.

Adjectif - français

mélique \me.lik\ masculin et féminin identiques

  1. Chantant, en parlant de la poésie des Grecs anciens.
    • La seule forme qui convienne au chant, parmi nos poésies lyriques, est celle de nos cantates ; mais Rousseau qui en a fait de si belles, n’avait ni le sentiment, ni l’idée de la poésie mélique ou chantante ; et la cantate de Circé , […], sera l’écueil des compositeurs. — (Marmontel, Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences des arts et des métiers, volume 20, page 566, article Lyrique, 1780)
    • Cette première délimitation, dans la langue, de la poésie épique comme genre est à vrai dire déjà esquissée chez les poètes méliques où, dès Alcman, on dissocie dans la poésie les paroles de la composante musicale. — (Claude Calame, Sentiers transversaux : Entre poétiques grecques et politiques contemporaines, ‎page 49, 2008, Jérôme Millon)
    • En effet, inspirées par l’instance divine de la Muse comme l’est le poème épique, les compositions méliques chorales dont dérivent les chants des chœurs tragique et comique se présentent du point de vue énonciatif comme des actes de chant. Dans sa dimension non seulement pragmatique, mais souvent performative, et dans la mesure où il fait souvent partie d'une célébration rituelle, le poème mélique choral doit être considéré comme un véritable acte de culte. — (Chanter les dieux : musique et religion dans l’antiquité grecque et romaine, actes du colloque des 16 au 18 déc. 1999, page 116, P. Brulé, Ch. Vendries, ‎2001, Presses univ. de Rennes)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

MÉLIQUE (mé-li-k') s. f.
  • Nom d'un genre de graminées, qui renferme la mélique bleue (molinia coerulea, Moench) croissant dans les prés humides, et nuisant aux bestiaux à l'époque de la floraison ; c'était le melica caerulea de Linné.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « mélique »

(Adjectif) (Date à préciser) Du latin melicus (« mélodieux, lyrique »). Le mot correspondant en grec ancien dérive du grec ancien μέλος, mélos (« chant »).
(Nom commun) (XVIIIe siècle) De l’italien melica[1] de *milica (« sorgho ») dérivé en -icus du latin milium (« mil »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « mélique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mélique melik

Citations contenant le mot « mélique »

  • Considéré comme éteint chez nous depuis 25 ans, le papillon fadet de la mélique a été observé fin juin à Viroinval. Un signe positif? Communes, régions, Belgique, monde, sports – Toute l'actu 24h/24 sur Lavenir.net, Dix articles pour nos abonnés à ne pas manquer ce mercredi

Traductions du mot « mélique »

Langue Traduction
Anglais melic
Espagnol melico
Italien melic
Allemand melic
Chinois 旋律
Arabe ميليك
Portugais melic
Russe melic
Japonais メリック
Basque melic
Corse melico
Source : Google Translate API

Mélique

Retour au sommaire ➦

Partager