La langue française

Maronite

Définitions du mot « maronite »

Trésor de la Langue Française informatisé

MARONITE, adj. et subst.

RELIGION
A.− (Celui, celle) qui appartient à un peuple chrétien oriental catholique de rite syrien, constituant l'une des Églises uniates, et qui est implanté principalement en Syrie et au Liban. Église, évêque, patriarcat maronite. Couvent de maronites (Ac.1835-1935).On aperçoit, au bas des couvents, des moines maronites, revêtus de leur capuchon noir, qui labourent entre les ceps de vigne et les grands châtaigniers (Lamart., Voy. Orient, t. 2, 1835, p. 257).Le curé maronite, appelé au dernier moment, lui fit des onctions selon son rite (Renan, Ma soeur, 1862, p. 73).Les montagnards maronites venus en masse à Bekerbé pour entourer leur patriarche (De Gaulle, Mém. guerre, 1956, p.18):
. − Quel est ce peuple saint? − Ce sont les Maronites, Tribu d'adorateurs, peuple de cénobites, Qui, semblable aux Hébreux dans leur captivité, A caché sur ces monts [le Liban] l'arche de vérité Lamart., Chute, 1838, p. 809.
B. − [En parlant d'un inanimé] Qui est propre aux maronites, à leur fondateur. Culte maronite. Rite maronite (Foit. 11968).La liturgie maronite appartient à la grande famille du rite syrien d'Antioche. Par sa langue, le syriaque ou araméen (...), et son esprit, elle s'apparente le plus à la spiritualité orientale et biblique ( Œuvre d'Orient,1981, no625, p. 248).L'art religieux maronite s'apparente, par ses origines, à l'art syro-byzantin ( Œuvre d'Orient,1981, no625, p. 249).
Prononc. et Orth.: [maʀ ɔnit]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1489 subst. (Bernard de Breydenbach, Saint voyage et pelerinage de la cité sainte de Hierusalem, foV vo); 1535 adj. (G. Affagart, Relation de Terre Sainte, p. 77 ds Fonds Barbier: les Chrestiens Maronites). Dér., au moyen du suff. -ite* (désignant le partisan d'une personne ou d'une doctrine, v. Nyrop t. 3, § 340, 3o), du nom de l'anachorète Maron ou Maroun (ives.-début du ves.) dont les disciples formèrent le premier noyau de l'Église maronite (aux environs d'Apamée sur l'Oronte, dans l'ouest de la Syrie) cf. lat. médiév. Maronita (ca 1185, Guillaume de Tyr, Historia rerum..., l. 22, chap. 8 ds Recueil des Historiens des Croisades, Historiens occidentaux, t. 1, p. 1076); a. fr. Maron (Estoire d'Eracles, ibid.). Fréq. abs. littér.: 122.

Wiktionnaire

Nom commun

maronite \ma.ʁɔ.nit\ masculin et féminin identiques

  1. (Religion) Catholique du rite syrien, dont le siège principal est au Liban.
    • Nous proposons un classement des toponymes beyrouthins selon la confession du commémoré ou de l’établissement toponymisé ou le nom de famille, regroupés selon leur classement officiel au Parlement libanais: sunnites, chiites, druzes, alaouites, maronites, grecs-catholiques, grecs-orthodoxes, arméniens orthodoxes et catholiques, minorités chrétiennes, et juifs. — (Jacques (Jack) Keilo, Le Centre et le Nom ; Lectures dans la toponymie de Beyrouth, thèse de doctorat, 25 mai 2018, Sorbonne Université)

Adjectif

maronite \ma.ʁɔ.nit\ masculin et féminin identiques

  1. (Religion) Relatif à un rite catholique syrien dont le siège principal est au Liban.
    • Un prêtre maronite.
    • Si bien qu’interrogé sur sa nationalité, ce petit Syrien des montagnes vous répondra : « Je suis chrétien maronite ! » ou bien : « Je suis musulman fatimite », comme si chaque nuance religieuse de tant de cultes opposés constituait une patrie, la seule véritable. — (Lucie Delarue-Mardrus, El Arab, l’Orient que j’ai connu, Lugdunum, 1944, page 238.)

Forme d’adjectif

maronite \ma.ro.'ni.te\

  1. Féminin pluriel de maronita.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MARONITE. n. des deux genres
. Catholique du rite syrien, dont le siège principal est au mont Liban. Un couvent de maronites. Un prêtre maronite.

Littré (1872-1877)

MARONITE (ma-ro-ni-t') s. m.
  • Catholique du rit syrien qui habite le mont Liban.

    Adj. Un prêtre maronite.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « maronite »

(XVIe siècle) Dérivé avec le suffixe -ite de Maron, anachorète dont les disciples formèrent le premier noyau de l’Église maronite aux environs d’Apamée sur l’Oronte, dans l’ouest de la Syrie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Maron, nom d'un moine qui les instruisit.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « maronite »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
maronite marɔnit

Citations contenant le mot « maronite »

  • Les appuis politiques à l’appel du patriarche maronite en faveur de la neutralité du Liban se poursuivent. Le parti Kataëb, Sleiman Frangié, chef des Marada, le député Michel Moawad, chef du Mouvement de l’indépendance et le « Rassemblement de la République » de Michel Sleiman, ont tous, d’une façon ou d’une autre, adhéré à cet appel. L'Orient-Le Jour, Appuis continus à la « neutralité » - L'Orient-Le Jour
  • L’idée est née des familles libanaises et irakiennes présentes dans la métropole lilloise, notamment à Marcq-en-Baroeul. Dimanche 28 juin, elles feront connaissance avec leur prêtre, le père Joseph Makhlouf, qui viendra une fois par mois célébrer une messe en rite maronite. , Marcq-en-Baroeul, première paroisse maronite du Nord | Lille Actu
  • Tel est le message central qu’il faut tirer de l’extraordinaire plaidoirie que le patriarche maronite a prononcée dimanche en guise d’homélie dominicale. L'Orient-Le Jour, La neutralité, garantie de pérennité, plaide l’Église maronite - L'Orient-Le Jour
  • En réclamant la « neutralité » du Liban, que cherche exactement l’Église maronite ? C’est la question que se sont posée beaucoup de Libanais intrigués par la fermeté de ton du patriarche maronite depuis deux semaines. Certes, Béchara Raï a réclamé des dirigeants un rééquilibrage de la politique étrangère du pays, de sorte qu’elle s’en tienne à une « neutralité » source de stabilité interne et externe. Jusque-là, rien de plus normal. Toutefois, il ne s’est pas arrêté à cette demande, mais a adjuré les communautés arabe et internationale de « voler au secours du Liban » et l’ONU d’œuvrer « à la proclamation de sa neutralité ». Or il s’agit là de deux élans tout à fait distincts, et si le premier est du ressort du Liban, le second engage le pays dans un processus international singulier, comme le confirment un certain nombre d’évêques maronites. Tout se passe comme si, poussée dans ses derniers retranchements et constatant que le pouvoir fait la sourde oreille à ses demandes répétées, l’Église maronite a décidé de passer aux actes. C’est bien à un statut de neutralité garanti internationalement comparable à celui de l’Autriche que songe l’Église maronite, confirme le vicaire patriarcal Boulos Sayah, qui se dépêche de préciser qu’il faut « au préalable un consensus interne et régional », tout en précisant que « malgré sa complexité, le patriarche insiste pour qu’on avance dans cette voie ». Et de rappeler que cette idée habite le chef de l’Église maronite depuis longtemps et qu’il s’en était ouvert déjà à l’ancien secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, lors d’un voyage pastoral aux États-Unis (2016). L'Orient-Le Jour, Poussée dans ses retranchements, l’Église maronite réclame la neutralité du Liban sous ombrelle de l’ONU - L'Orient-Le Jour
  • «C’est un message lancé aux chrétiens d’Alep et du monde entier. La restauration de la cathédrale est la preuve que nous sommes encore là dans ce pays, malgré notre nombre décroissant. Nos voix continueront à louer Dieu en ce lieu, malgré toutes les difficultés», a déclaré à l’AED l'archevêque maronite d'Alep, Mgr Joseph Tobij. Selon les chiffres de l’AED, à Alep, les chrétiens ne sont aujourd'hui plus que 30 000, contre 180 000 avant que la guerre n'éclate en 2011. , La cathédrale maronite d’Alep reconsacrée le 20 juillet - Vatican News
  • La dynamique enclenchée par le patriarche est dans le sillage du rôle national joué traditionnellement par les chefs de l’Église maronite. L'Orient-Le Jour, La position de Raï sur la neutralité en phase avec l’histoire de Bkerké - L'Orient-Le Jour
  • Après plus de deux ans de travaux, la cathédrale maronite Saint-Elie d’Alep, ravagée pendant la guerre, a été entièrement restaurée. Un signe d’espérance pour la petite communauté maronite qui tente de se maintenir dans une ville sinistrée. La Vie.fr, À Alep, la restauration de la cathédrale Saint-Elie : signe d’espérance pour une ville à bout de souffle
  • « Maintenant, à Alep, tous disent : nous étions beaucoup mieux sous les bombes. » Dans un récent entretien accordé à l’agence Fides, Mgr Joseph Tobji, archevêque maronite d’Alep, a fustigé l’entrée en vigueur, mercredi 17 juin, du « Caesar Act », prévoyant de nouvelles sanctions pour les entreprises et les particuliers qui commercent avec le régime de Bachar Al Assad. En pleine crise du coronavirus, le responsable d’Église craint en effet que cette disposition, qui s’ajoute aux sanctions prorogées par l’Union européenne (UE) pour un an, n’aggrave sensiblement la vie quotidienne des Syriens, déjà éprouvés par près de dix années de guerre. La Croix Africa, En Syrie, l’Église maronite s’élève contre les nouvelles sanctions américaines - La Croix Africa
  • Le 14 juin 2020, en la basilique Notre-Dame-du-Liban (Bkerké-Liban), le cardinal Bechara Boutros Raï, patriarche maronite d’Antioche et de tout l’Orient, a présidé la dédicace du Liban et des pays du Moyen-Orient au cœur pur de Marie (la 8e depuis la première du 16 juin 2013 suite aux recommandations du Synode des évêques pour le Moyen-Orient). Une consécration qui tombe au bon moment, a souligné le cardinal Raï, « car certains pays du Moyen-Orient croulent toujours sous le poids des guerres, des armes, tandis que d’autres (…) œuvrent difficilement, à panser leurs plaies et à se reconstruire ». « Quant au Liban, a-t-il affirmé, il passe par une période des plus difficiles, jamais connue depuis plus de 100 ans ». La Croix, “Il est temps que vous ressentiez la douleur du peuple”, l’appel du cardinal Raï à toutes les autorités du Liban
  • Dans une virulente homélie, le chef de l’Église maronite s’en prend au pouvoir et appelle à la tenue d’un congrès national. L'Orient-Le Jour, Raï : Nous en avons assez de l’isolement et des parti pris - L'Orient-Le Jour

Traductions du mot « maronite »

Langue Traduction
Anglais maronite
Espagnol maronita
Italien maronita
Allemand maronite
Chinois 马龙石
Arabe ماروني
Portugais maronita
Russe маронитом
Japonais マロナイト
Basque maronite
Corse maronite
Source : Google Translate API

Synonymes de « maronite »

Source : synonymes de maronite sur lebonsynonyme.fr

Maronite

Retour au sommaire ➦

Partager