La langue française

Marnage

Sommaire

  • Définitions du mot marnage
  • Étymologie de « marnage »
  • Phonétique de « marnage »
  • Citations contenant le mot « marnage »
  • Traductions du mot « marnage »
  • Synonymes de « marnage »

Définitions du mot marnage

Trésor de la Langue Française informatisé

Marnage, subst. masc.Amplitude des marées; ,,hausse et baisse du niveau d'une masse d'eau par apport, retenue ou écoulement`` (Villen. 1974). Malheureusement, dans cette baie, (...) le marnage n'y atteint que 7,50 m (Romanovsky,Mer, source én.,1950, p. 79).[mɑ ʀna:ʒ]. 1reattest. 1826 «élévation de la mer au-dessus de son niveau normal, du fait de la marée» (Freycinet, Voy. autour du monde, t. 2, pp. 383-384); de marner2, suff. -age*.

Marnage, subst. masc.Action d'amender une terre par l'apport de marne; résultat de cette action. Toujours les capitaux lui avaient manqué, il n'avait pu amender certains champs comme il l'aurait voulu, seul le marnage était peu coûteux, et personne autre que lui ne s'en préoccupait (Zola,Terre,1887, p. 151). [maʀna:ʒ]. Att. ds Ac. dep. 1835. 1reattest. 1641 (G. de Lhomel, Rec. de docum. pour servir à l'hist. de Montreuil-sur-mer, II, 286 ds Barb. Misc. 28, p. 338); de marner1, suff. -age*.

Wiktionnaire

Nom commun 1

marnage \maʁ.naʒ\ masculin

  1. (Agriculture) Opération qui consiste à mêler à la terre arable une certaine quantité de marne pour amender le sol.
    • Plusieurs auteurs ont attaché une importance exclusive au point de vue du marnage à la composition physique des calcaires, c'est-à dire à la proportion relative de la partie délitable et de la partie non délitable dans l'eau. — (M. Pagnoul, Étude des calcaires du Pas-de-Calais, dans Mémoires de la Société impériale des sciences, de l'agriculture et des arts de Lille, année 1868, 3e série, vol.6, Paris : Didron & Lille: L. Quarré, 1869, p.49)
    • Mais la terre jaunâtre et glaiseuse du Perche, désignée dans le pays sous le nom de gruette ou de bournais, exige périodiquement des marnages, en raison de son acidité. — (Jean Vassort, Une Société provinciale face à son devenir: le Vendômois aux XVIIIe et XIXe siècles, 1995, p.29)

Nom commun 2

marnage \maʁ.naʒ\ masculin

  1. Amplitude entre la zone de basse marée et de haute marée définissant l’estran.
  2. (Cartographie) (Carte marine) Différence de hauteur d’eau en un lieu, due à la marée astronomique, entre une pleine mer et une basse mer consécutives[1].

Nom commun 3

marnage \maʁ.naʒ\ masculin

  1. (Lorraine) Variante de maronage.
    • Bois de marronage, (on dit aussi bois de marnage), bois à bâtir auxquels les usagers ont droit dans certaines forêts[2].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MARNAGE. n. m.
T. d'Agriculture. Opération qui consiste à mêler à la terre arable une certaine quantité de marne pour amender le sol.

Littré (1872-1877)

MARNAGE (mar-na-j') s. m.
  • Opération agricole qui consiste à mêler à la terre arable une certaine quantité de marne, soit pour amender un sol, c'est-à-dire en modifier l'état physique et mécanique, soit pour lui donner des éléments calcaires ou argileux qui lui manquent.

    Résultat de cette action. Bon marnage.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « marnage »

Marner.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Nom commun 1) Mot dérivé de marner avec le suffixe -age. (marner sens 1).
(Nom commun 2) Mot dérivé de marner avec le suffixe -age. (marner sens 2).
(Nom commun 3)De l’ancien français marnage (« bois de charpente »), plus avant, dérivé du latin materia (« bois, matière »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « marnage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
marnage marnaʒ

Citations contenant le mot « marnage »

  • En vives-eaux (fort coefficient), le marégraphe du Verdon situé à l’embouchure enregistre un marnage de 5m. Cette amplitude ne s’amortit pas, au contraire elle augmente vers l’amont du fait de la convergence des rives et de la diminution de la profondeur, on parle alors d’un estuaire hypersynchrone. AquitaineOnLine, Marées de l’estuaire de la Gironde | Gironde | Actualités en Aquitaine
  • Le phénomène de marée est présent le long de toutes les côtes françaises et également en Méditerranée mais avec un faible marnage de l'ordre de 40 cm. Le marnage est la différence de niveau de la mer entre la marée basse et la marée haute. Ce faible marnage s'explique par deux facteurs. La Chaîne Météo, Qu'est-ce que le phénomène de marée ? - Actualités La Chaîne Météo
  • Les fonds marins profonds limitent le marnage. Science-et-vie.com, Pourquoi les marées sont-elles si faibles aux Caraïbes ? - Science & Vie
  • Le Syndicat mixte du lac d’Annecy (Sila) a annoncé le lancement, fin mars, d’une expérimentation de marnage. Cette variation volontaire du niveau de l’eau suivant les saisons doit permettre de contrer les effets d’une éventuelle sécheresse tout en favorisant le développement des roselières. France Bleu, Lac d’Annecy : le marnage volontaire va être expérimenté, une aubaine pour les roselières

Traductions du mot « marnage »

Langue Traduction
Anglais tidal range
Espagnol rango de mareas
Italien gamma di marea
Allemand gezeitenbereich
Chinois 潮差
Arabe مجموعة المد والجزر
Portugais intervalo de marés
Russe приливный диапазон
Japonais 潮汐範囲
Basque marea tartea
Corse marghjinu di mare
Source : Google Translate API

Synonymes de « marnage »

Source : synonymes de marnage sur lebonsynonyme.fr
Partager