La langue française

Machinalement

Définitions du mot « machinalement »

Trésor de la Langue Française informatisé

MACHINALEMENT, adv.

De façon machinale, par habitude, sans en avoir conscience. Synon. inconsciemment, mécaniquement.Goriot mangeait machinalement et sans savoir ce qu'il mangeait. Jamais il n'avait semblé plus stupide et plus absorbé qu'il l'était en ce moment (Balzac, Goriot, 1835, p. 56).Le mathématicien ne travaille pas machinalement, comme l'ouvrier à la chaîne; on ne saurait trop insister sur le rôle fondamental que joue, dans ses recherches, une intuition particulière, qui n'est pas l'intuition sensible vulgaire mais plutôt une sorte de divination directe (Gds cour. pensée math., 1948, p. 42):
.Les automatismes surveillés sont d'authentiques actions volontaires «à l'horizon» du vouloir; c'est à tort qu'on les dit inconscients ou absolument involontaires (...). Le fumeur qui roule machinalement une cigarette sait bien qu'il le fait «exprès», parce qu'il est capable de reconnaître son acte comme sien et de le reprendre comme acte focal. Ricoeur, Philos. volonté,1949, p. 313.
[P. méton.] Il aimait assez retrouver la table et la lampe à pétrole, les assiettes où, machinalement, ses doigts trouvaient leur place (Camus, Env. et endr., 1937, p. 46).Ce n'est jamais pour rien que l'air que l'on fredonne Dit machinalement des mots comme des charmes Un jour vient où les mots se modèlent aux larmes (Aragon, Crève-coeur, 1941, p. 68).Son regard, un regard mou, rentré, qui ne perçoit peut-être rien, erre machinalement de la gazette financière à la vitre parcourue de zigzags nerveux (Arnoux, Solde, 1958, p. 158).
Prononc. et Orth.: [maʃinalmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. 1718 (Ac.). Dér. de machinal*; suff. -ment2*. Fréq. abs. littér.: 941. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 837, b) 1809; xxes.: a) 1583, b) 1365.

Wiktionnaire

Adverbe

machinalement \ma.ʃi.nal.mɑ̃\

  1. D’une manière machinale.
    • Il ne faut pas se contenter de comparer toutes les actions des bêtes à ces mouvements que nous faisons, dit-on, machinalement, comme si ce mot machinalement expliquait tout. — (Etienne Bonnot de Condillac, Trait. anim. II, 5.)
    • Le peuple, accoutumé par la crainte et par l’exemple des grands à obéir machinalement, ne sait plus s’il est de la même espèce qu’eux, et croit enfin que sa situation déplorable est son état naturel. — (Etienne Bonnot de Condillac, Étud. hist. 1re part. ch. 7.)
    • Elle ne répondit que machinalement et de manière à prouver qu’elle n'avait pas écouté. — (Stéphanie Félicité Ducrest de St-Albin, Mme de Maintenon, t. II, p. 193, dans POUGENS.)
    • Deux fois même sa main serra machinalement la bride, comme s’il obéissait à une voix secrète qui lui commandait de revenir sur ses pas ; […]. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Le docteur tapait machinalement, avec sa cuillère à café, sur le bord de la table et la vieille bonne desservait lentement en cherchant à parler avec ses maîtres. — (André Chamson, L'auberge de l'abîme, Grasset, 1933)
    • Maître Sedagne ordonna à Gaspard d’astiquer les cuivres, puis sortit et ferma la porte à clé. Gaspard entreprit machinalement son astiquage. — (André Dhôtel, Le Pays où l’on n’arrive jamais, 1955)
    • Toujours aussi machinalement, Aline allumait quotidiennement son ordinateur. Elle se loguait sur la messagerie. — (Yann Hifrey, Engagée, TheBookEdition, 2014, p. 314)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MACHINALEMENT. adv.
D'une manière machinale. Agir machinalement. Obéir machinalement.

Littré (1872-1877)

MACHINALEMENT (ma-chi-na-le-man) adv.
  • D'une manière machinale. Il ne faut pas se contenter de comparer toutes les actions des bêtes à ces mouvements que nous faisons, dit-on, machinalement, comme si ce mot machinalement expliquait tout, Condillac, Trait. anim. II, 5. Le peuple, accoutumé par la crainte et par l'exemple des grands à obéir machinalement, ne sait plus s'il est de la même espèce qu'eux, et croit enfin que sa situation déplorable est son état naturel, Condillac, Étud. hist. 1re part. ch. 7. Elle ne répondit que machinalement et de manière à prouver qu'elle n'avait pas écouté, Genlis, Mme de Maintenon, t. II, p. 193, dans POUGENS.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « machinalement »

Machinale, et le suffixe ment.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Dérivé de machinal, par son féminin machinale, avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « machinalement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
machinalement maʃinalmɑ̃

Citations contenant le mot « machinalement »

  • Voilà le rôle de la poésie. Elle dévoile, dans toute la force du terme. Elle montre nue, sous une lumière qui secoue la torpeur, les choses surprenantes qui nous environnent et que nos sens enregistraient machinalement.
  • C’était l’autre soir, sur CNN. Anthony Scaramucci, l’éphémère directeur de la communication de Donald Trump devenu l’un de ses ennemis, parlait en termes critiques du président. Mais quand il l’a machinalement décrit comme « le leader du monde libre », on n’a pu s’empêcher d’éclater de rire, comme si « Scaramouche » avait oublié de mettre à jour son système d’exploitation. Les expressions restent, la réalité bouge : l’Amérique d’aujourd’hui n’est plus un phare pour le « monde libre ». C’est un épouvantail. Ou pire, un gigantesque embarras. L'Obs, Trump au pouvoir, ou la nuit américaine
  • Pendant qu'il menait cette discussion avec lui-même sur le thème « ira ? ira pas ? », il était machinalement monté dans l'hélicoptère, et celui-ci approchait à présent de Paris, alors que Hulot n'avait toujours pas décidé s'il allait ou non aller à l'Odéon, ni ce qu'il y dirait, et qu'il était encore en train de donner la parole aux différentes voix en lui. Peut-être que si... Oui, mais enfin, est-ce que... Sa délibération intime fut stoppée nette quand il prit conscience qu'une chose au moins était sûre : il ne pouvait pas arriver à l'Odéon en hélico ! Il attrapa le pilote par le col et lui hurla, pour essayer de couvrir le bruit des pales : « Posez-vous là, vous voyez ce petit jardin, le jardin de l'Observatoire ! » Il aurait dû se souvenir des mésaventures de Mitterrand, et se dire que l'Observatoire, ce n'était pas de bon augure ! Mais enfin, il n'y songea pas. De là, il prendrait un Vélib et pourrait arriver le plus simplement du monde au quartier général de la lutte, distant d'un kilomètre à vol d'oiseau. Les Echos, Le roman de l'été : Soleil Vert | Les Echos
  • «Touche-moi pas !» C’était, il y a douze ans, une phrase lancée par un visiteur du Salon de l’agriculture à un président de la République qui s’apprêtait machinalement à lui serrer la main. De l’échange qui a suivi, on a retenu la brutalité de la réaction de Nicolas Sarkozy : un Président ne devrait pas dire «casse-toi pauv’con», même à l’adresse d’un passant qui refuse le moindre contact physique avec lui. Des millions de vues sur Internet, des milliers d’articles et quelques livres ont été consacrés à cette réplique présidentielle. Elle est devenue à elle seule le symbole d’une désacralisation de la fonction présidentielle qu’aucun des successeurs de Sarkozy n’a su (ou voulu) enrayer. Libération.fr, J’embrasse pas - Libération
  • La notion de territoires vingt-cinq fois répétée comme un mantra relève d’une communication politique mal maîtrisée, voire caricaturale. Ce n’est pas en répétant machinalement un mot qu’on l’incarne, encore moins qu’on le fait exister. La notion de territoires, par ailleurs, appartient au champ politico-journalistique. Quand je rentre dans ma chère ville de Clermont-Ferrand, personne ne me dit «bon retour dans les territoires». La notion parle à certains élus locaux, pas aux Français. Le risque est d’être paradoxalement vu comme parisien et déconnecté à répéter machinalement un mot dont l’usage témoigne de l’inverse de sa signification. Le Figaro.fr, «La France des territoires voulue par Jean Castex est une utopie»

Traductions du mot « machinalement »

Langue Traduction
Anglais mechanically
Espagnol mecánicamente
Italien meccanicamente
Allemand mechanisch
Chinois 机械地
Arabe ميكانيكيا
Portugais mecanicamente
Russe машинально
Japonais 機械的に
Basque mekanikoki
Corse meccanicamente
Source : Google Translate API

Synonymes de « machinalement »

Source : synonymes de machinalement sur lebonsynonyme.fr

Machinalement

Retour au sommaire ➦

Partager