La langue française

Macaronique

Sommaire

  • Définitions du mot macaronique
  • Étymologie de « macaronique »
  • Phonétique de « macaronique »
  • Citations contenant le mot « macaronique »
  • Traductions du mot « macaronique »
  • Synonymes de « macaronique »

Définitions du mot macaronique

Trésor de la Langue Française informatisé

MACARONIQUE, adj.

LITT. [En parlant d'un genre parodique] Qui est composé de mots latinisés de façon à produire un effet divertissant ou comique. Langage, style macaronique; vers macaronique. Je me souviens maintenant d'une chanson de l'époque qu'on fit en latin macaronique sur certain orage qui surprit le Grand Condé comme il descendait le Rhône en compagnie de son ami le marquis de La Moussaye. Condé dit: Carus Amicus Mussaeus. Ah! Deus bonus! quod tempus! Landerirette, Imbre sumus petituri (Proust, Prisonn., 1922, p. 303).
P. ext. et p. plaisant. Peu sérieux, qui tient de la parodie. Nous te destinions les rênes de cet empire macaronique et burlesque (Balzac, Peau chagr., 1831, p. 44).J'ai vu soumettre de malheureux malades à des régimes absurdes et débilitants, hydratés, végétariens, macaroniques, en vertu de théories fausses (L. Daudet, Monde images, 1919, p. 51).
Prononc. et Orth.: [makaʀ ɔnik]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1552 vers macaronicques (Rabelais, Quart Livre, chap. 13, éd. R. Marichal, p. 84). Empr. à l'ital. maccheronico, anc. maccaronico, adj. qualifiant le style, les vers macaroniques, c'est-à-dire un mélange d'ital., de lat., de formes dial. (dial. de Brescia et de Mantoue), de lang. étrangères imaginaires, etc., assorti de désinences latines, et dont l'oeuvre la plus représentative est le Baldus de T. Folengo (1517; v. U. Renda, P. Operti, Dizion. storico della letteratura ital., s.v. Folengo); maccheronico est dér. de maccherone (macaron* et macaroni*) pris au sens de «nourriture grossière». Bbg. Boulan 1934, p. 36. _ Hope 1971, p. 206. _ Quem. DDL t. 15.

Wiktionnaire

Adjectif

macaronique \ma.ka.ʁɔ.nik\ masculin et féminin identiques

  1. (Vieilli) Qualifie la langue d’une poésie burlesque, où l’on faisait entrer beaucoup de mots de la langue vulgaire, auxquels on donnait une terminaison latine. Appelé aussi latin de cuisine.
    • Le latin macaronique des sermons du XVe siècle, […], sont des témoins qui attestent avec quelle difficulté, […], le latin a fait place à la langue française dans la prédication. — (Jean-Jacques Ampère, La Littérature française au moyen-âge, Revue des Deux Mondes, 1839, tome 19)
    • À l’issue de la procession, il avait réuni des vagabonds dans les ruines du théâtre romain, et leur avait fait, en langage macaronique mêlé de français et de toscan, un sermon qu’il se plut à refaire : […] — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 247)
    • Dans la cérémonie bouffonne qui termine Le Malade imaginaire, Molière fait usage du latin macaronique.
    • Pedibus cum jambis est du latin macaronique.
  2. Filandreux, sans fin en parlant d'un discours.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MACARONIQUE. adj. des deux genres
. Il se dit d'une Sorte de poésie burlesque, où l'on faisait entrer beaucoup de mots de la langue vulgaire, auxquels on donnait une terminaison latine. Vers macaroniques. Poésie macaronique.

Littré (1872-1877)

MACARONIQUE (ma-ka-ro-ni-k') adj.
  • Poésie macaronique, poésie burlesque dans laquelle on affuble de terminaisons latines les mots de la langue vulgaire. La scène de la réception d'Argant dans le Malade imaginaire de Molière est en vers macaroniques, et surtout la Mort de Michel Morin : De brancha in brancham degringolat atque facit pouf. Le latin macaronique inventé, dit-on, par Merlin Coccaïe, pour se venger des dominicains, Voltaire, Mél. litt. Observ. Tristram Shandy.

HISTORIQUE

XVIe s. Arrivant à la cassine, de loin il apperceut Tappecoue, qui retournoit de queste et leur dit en vers macaroniques…, Rabelais, Pant. IV, 13.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « macaronique »

De macaron avec le suffixe -ique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Voy. MACARONÉE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « macaronique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
macaronique makarɔnik

Citations contenant le mot « macaronique »

  • La langue imaginaire (c’est-à-dire créée par l’auteur du texte dans lequel elle apparaît) est une des prouesses majeures du champ de la littérature. D’Aristophane à Ursula K. Le Guin (la langue des Odoniens), du latin macaronique de Teofilo Folengo aux parlers elfiques de Tolkien, la liste des logophiles est longue. Elle s’étend d’ailleurs vers d’autres domaines artistiques: la musique (le kobaïen de Magma), la BD (Les Schtroumpfs) ou le cinéma (l’allemand concassé de Chaplin dans Le Dictateur). Le Temps, Un écrivain, ça sait schtroumpfer une langue - Le Temps
  • Le philosophe Hervé Fischer revient sur l'histoire macaronique de Denys Ier de L'Anse, roi élu de son village du... Le Devoir, Essai littéraire: le parti pris d'Hervé Fischer pour l’optimisme | Le Devoir

Traductions du mot « macaronique »

Langue Traduction
Anglais macaronic
Espagnol macarrónico
Italien maccheronico
Allemand makkaronisch
Chinois 马卡龙
Arabe معكرونة
Portugais macarônico
Russe шуточный
Japonais マカロニック
Basque macaronic
Corse macaronicu
Source : Google Translate API

Synonymes de « macaronique »

Source : synonymes de macaronique sur lebonsynonyme.fr
Partager