La langue française

Loupage

Sommaire

  • Définitions du mot loupage
  • Étymologie de « loupage »
  • Phonétique de « loupage »
  • Citations contenant le mot « loupage »
  • Traductions du mot « loupage »
  • Synonymes de « loupage »

Définitions du mot loupage

Trésor de la Langue Française informatisé

Loupage, subst. masc.Action, fait de louper; p. méton., chose loupée, malfaçon. (Dict. xxes.). [lupa:ʒ]. 1reattest. 1920 «action de manquer un travail; chose manquée dans un travail» (Bauche), cf. arg. des typographes (Carabelli, [Lang. typogr.]); de louper1, suff. -age*.

Wiktionnaire

Nom commun

loupage \lu.paʒ\ masculin

  1. Fait de louper quelque-chose.
    • Cela ne va pas sans quelques ratages, dérapages et loupages en tout genre, mais, comme le dit mon maître le Professeur Shadoko : « C'est en essayant continuellement qu'on finit par réussir. En d'autres termes, plus ça rate, et plus on a de chances que ça marche ». — (Sylvie Germain, L’Inaperçu, Albin Michel, 2008)
  2. (Spécifiquement) (Football) (Rugby) (Désuet) Synonyme de loupé.
    • Sur un loupage de l’arrière parisien, Minachevis, qui a bien suivi, marque entre les poteaux un essai, pourtant contesté par les Parisiens, qu’il transforme sans douleur. — (L’Ouest-Éclair, Stade Français (mixte) bat S. R. U. C. par 11 points à 5, 17/12/1912, page 3)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « loupage »

(XIXe siècle) Dérivé de louper avec le suffixe -age.
Ce mot était assez répandu au cours des années 1910-1930 dans les articles de presse sur le football ou le rugby, doublon de loupé, apparu à la même époque mais qui lui a survécu.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « loupage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
loupage lupaʒ

Citations contenant le mot « loupage »

  • Pour le dessert... juste des ­beignets, complètement ratés en plus, avec une sauce au chocolat et son gras en surface... Un loupage total, quoi. C’est bien dommage, car nous avons eu un repas bien attrayant. Le Journal de Montréal, Romanesque! | Le Journal de Montréal
  • Foie de veau poêlé. Lorsque j’ai reçu mon assiette, j’ai failli la ­retourner. Que je le fasse, c’est rare, car évidemment, je veux ­aller au bout de l’expérience pour bien relater les choses. Bref, des morceaux de foie de veau: impossible de le vérifier visuellement puisque granuleux, trop cuit, sûrement laissé dans la table chauffante. Il était gris, recouvert d’une sauce crème épaisse parfumée à la moutarde de Meaux en trop grande quantité, avec des morceaux d’oignons tout juste étuvés, pas assez cuits. Le tout effoiré sur une purée de pommes de terre granuleuse et élastique. Bref, un loupage comme je n’en ai pas vu depuis longtemps. Comment imaginer pouvoir effectuer des préparations culinaires convenables et faire un tel désastre avec un foie de veau? Je ne comprends pas. Le Journal de Montréal, Brasserie Harricana: pour la bière | Le Journal de Montréal
  • Je fus un mac-mahonien dès l'âge des culottes courtes et je demeure aujourd'hui un fervent cinéphile, mais les joies que donne le théâtre sont incomparables et voir sur les planches un acteur que l'on admire passionnément à l'écran est un plaisir nonpareil. Un de mes regrets est de n'avoir jamais vu jouer au théâtre un Louis Salou, un Jules Berry, un Marcel Herrand. Je n'avais que douze ans lorsque Salou s'est suicidé, quatorze lorsque Herrand et Berry sont pour la dernière fois montés sur scène, mais assurément j'aurais pu les voir jouer la comédie. Hélas, j'appartiens à une génération où les jeunes garçons de bonne famille n'allaient guère aux Mathurins ou au théâtre Pigalle. Dieu sait pourquoi, les adultes qui étaient censés veiller à notre éducation nous expédiaient opiniâtrement, et sans nous demander notre avis, aux matinées de la Comédie-Française. J'y ai certes vu d'immenses comédiens, de Berthe Bovy à Jean Debucourt, mais j'ai loupé Berry, Herrand, Salou, et ce loupage est sans remède. Le Point, Gabriel Matzneff - Retour de Naples - Le Point
  • Bonjour, parti en vacance au Vietnam il y a 6mois j'ai fais une récidive rapateiment sanitaire je suis revenu ä la reunion...premier AVC en 2014 en métropole plus précisément sur Caen(calvados) en couple à l'époque mon ex compagne me traité de faignant des la sortie du CHU car j'avais tjr cette envie de dormir,je me sentais tjr fatiguer.... Je n'ai eu aucune séquelle .... Sur celui là c très très dur je suis une personne d'une force moral incroyable pourtant mais ma situation s'empire de jour en jour..... Il y a 15 jour j'ai terminé au CHU de st pierre j'ai fais pour que mon cœur s'arrête.....loupage total grrrrrr je suis de nature solitaire!!!!!!!! Sa n'arrange pas la chose.... Bon voir énorme courage au prochaine victime....je vous déconseille la clinique des tamarins se n'ai qu'une machine à fric et rien d'autre......j'ai maigri à la vitesse de l'éclair dans cette établissement les docteurs vont mangé en face le midi(au flamboyant) tellement la bouffe est ä gerber au tamarin Clicanoo.re, [Société] France AVC Réunion : une nouvelle association aux côtés des patients | Clicanoo.re

Traductions du mot « loupage »

Langue Traduction
Anglais wolfage
Espagnol wolfage
Italien wolfage
Allemand wolf
Chinois 狼age
Arabe الذئب
Portugais wolfage
Russe wolfage
Japonais
Basque wolfage
Corse lupu
Source : Google Translate API

Synonymes de « loupage »

Source : synonymes de loupage sur lebonsynonyme.fr
Partager