La langue française

Littéraire

Sommaire

  • Définitions du mot littéraire
  • Étymologie de « littéraire »
  • Phonétique de « littéraire »
  • Citations contenant le mot « littéraire »
  • Images d'illustration du mot « littéraire »
  • Traductions du mot « littéraire »
  • Antonymes de « littéraire »

Définitions du mot littéraire

Trésor de la Langue Française informatisé

LITTÉRAIRE, adj.

I. − [Correspond le plus souvent à littérature]
A. −
1. De (la) littérature. Stéphane Mallarmé, génie essentiellement formel (...) s'est fait le premier écrivain qui ait osé envisager le problème littéraire dans son entière universalité (Valéry, Variété II,1929, p. 165).La longue suite des écoles littéraires qui virent le jour dans la seconde moitié du siècle dernier et au commencement de ce siècle (Arts et litt.,1936, p. 54-5).
2. Qui ressortit à la littérature. Le Christ n'est plus qu'un sujet littéraire à la mode (Renard, Journal,1893, p. 194):
1. ... c'est peut-être la plus grande nouveauté littéraire du xxesiècle que d'avoir su appliquer les procédés d'analyse et les déductions mathématiques d'un Einstein sur l'essence, la constitution, la propagation de la lumière à la technique du roman... Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 183.
a) [En parlant d'une conception, d'un mode d'expr.] Esthétique littéraire. Évidemment il y a parmi les écrivains des partisans de tendances littéraires différentes (Arts et litt.,1936, p. 84-6).Ces littérateurs croient pour la plupart à une différence radicale du langage littéraire avec le langage courant (Benda, Fr. byz.,1945, p. 125).Le roman est un genre littéraire difficile à définir. Il a ses conventions, ses règles, mais il les renouvelle aisément (Jeux et sports,1967, p. 748).
[En parlant d'un style] Le style littéraire consiste à donner un corps et une configuration à la pensée par la phrase (Joubert, Pensées, t. 2, 1824, p. 69).
b) [En parlant d'une langue] Qui est le véhicule d'une expression écrite. V. arabe ex. 6.
En partic. Qui appartient à un niveau de la langue écrite plutôt que parlée. Mot marqué littéraire dans un dictionnaire.
B. − Qui s'exerce dans le domaine de la littérature, des lettres; qui a rapport à ce domaine. La conquête du pouvoir ou d'une grande renommée littéraire me paraissait un triomphe moins difficile à obtenir qu'un succès auprès d'une femme de haut rang (Balzac, Peau chagr.,1831, p. 92).Rancunes littéraires, vertiges de l'infini, douleurs de ménage, insultes de la misère, Poe fuyait tout dans le noir de l'ivresse (Baudel., Hist. extr.,1856, p. xxvi).
1. [En parlant d'un inanimé abstr.] Activité, carrière, critique littéraire. Cette vie de plaisir, d'oisiveté, de travail littéraire est parfaitement agréable (Maurois, Disraëli,1927, p. 76).Sa visite [de Joyce] a été comme une irruption de la vie littéraire dans mon temps qui est si peu accessible à cette vie-là (Larbaud, Journal,1934, p. 283):
2. Montaigne donc (...) pour complaire à son excellent père qui était un zélé partisan du grand mouvement littéraire de François 1er(...) avait traduit un livre latin d'un auteur espagnol du quinzième siècle... Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 2, 1842, p. 430.
Propriété littéraire. Droit de propriété d'un auteur (ou de ses ayant droit) sur ses œuvres. Je sens, monsieur, combien tout ce que vous faites si gracieusement est utile à la cause de la propriété littéraire, et je vous en remercie (Hugo, Corresp.,1862, p. 402).
Prix littéraire. Prix qui récompense un ouvrage dans le domaine des lettres. Claudie avait inventé de financer un prix littéraire décerné par un jury féminin, qu'elle présiderait bien entendu (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 504).
2. [En parlant d'un support écrit] Hebdomadaire, revue littéraire. Plus de politique, plus d'enseignement, plus de poésie; il écrit une histoire littéraire de l'Allemagne ou du moyen âge (Michelet, Journal,1842, p. 427):
3. Je me rappelle un article d'un journaliste politique, affirmant que la prose de Flaubert déshonorait le règne de Napoléon III, je me rappelle encore un article d'un journal littéraire, où on lui reprochait un style épileptique... Goncourt, Journal,1890, p. 1266.
3. [En parlant d'une pers.] Dont l'activité professionnelle est liée à la littérature, aux lettres. Critique, directeur littéraire. De nombreuses maisons d'édition, en France et ailleurs, ont confié à un agent littéraire le soin de traiter toutes questions relatives à la traduction des livres publiés par elles (Civilis. écr.,1939, p. 16-3):
4. J'ai repris la vie du forçat littéraire. Je me lève à minuit et me couche à 6 heures du soir; à peine ces 18 heures de travail peuvent-elles suffire à mes occupations. Balzac, Corresp.,1836, p. 147.
[P. méton. du subst.] Me voici membre d'une société littéraire, où se trouvent les principaux hommes de lettres de cette ville (J.-J. Ampère, Corresp.,1827, p. 459).Me sachant très-pauvre, la gent littéraire a décidé que j'étais un mendiant (Bloy, Journal,1904, p. 195).Et, s'évadant de la musique française, il tâcha de connaître le milieu littéraire de la société parisienne (Rolland, J.-Chr., Foire, 1908, p. 702).
C. − Qui manque d'authenticité, qui donne de la réalité une image fausse, d'un lyrisme artificiel. Caractère, procédé littéraire; personnages littéraires :
5. Je veux bien avoir eu quelque léger tort. Mais tu as pris la chose un peu en Protestant. Je ne t'en ai voulu que du côté un peu ridicule de ta lettre. J'aurais trouvé naturels des reproches carrés, amers, brutaux même. C'est le côté littéraire de ta lettre qui m'exaspéra. Jammes, Corresp. [avec Gide], 1901, p. 183.
II. − [Correspond le plus souvent à lettres IV]
A. −
1. Adj. et subst. (Personne) qui a plus de goût pour les lettres que pour les sciences. Un tempérament de littéraire.
2. [P. méton.] Qui témoigne de dispositions pour ce domaine; qui est tourné vers ce domaine. Don, éducation, goût, talent littéraire. Les essais qu'il m'a montrés me paraissent extrêmement remarquables. Enfin, j'ai reconnu tous les signes d'une vocation littéraire bien prononcée (Flaub., Corresp.,1879, p. 299).Il avait peu de culture littéraire, mais sa parole était pleine de saillies inattendues (Renan, Souv. enf.,1883, p. 237).
3. En partic.
a) [En parlant d'un ouvrage] Des collections de faits historiques, formées en vue de l'interprétation des textes littéraires, ou par simple curiosité pour les choses anciennes (Langlois, Seignobos, Introd. ét. hist.,1898, p. 260).Il faut parfois chercher sous trois ou quatre rubriques différentes les cotes des manuscrits d'une même œuvre littéraire médiévale (L'Hist. et ses méth.,1961, p. 1096).
b) [En parlant d'un groupe de pers., du lieu ou du moment où elles se réunissent] Club, matinée littéraire. Ce fut donc avec un vif sentiment de satisfaction que je vis arriver une soirée littéraire organisée par la princesse Flibustofskoï (Reybaud, J. Paturot,1842, p. 207).Renonçant donc à composer des livres, je me résignai à en vendre, et j'achetai, à Marseille, la Librairie Universelle (...). Nous avions fait de notre magasin une sorte de salon littéraire où tous les lettrés de la ville venaient causer (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Soir, 1889, p. 1136).Le dernier café littéraire et artistique qui survécut à la révision des valeurs après la guerre fut le Franco-Italien (Fargue, Piéton Paris,1939, p. 44).
B. − Domaine scol.
1. Qui ressortit aux lettres. Formation littéraire, carrières littéraires. Les études supérieures techniques y trouveront place au même titre que les études littéraires, scientifiques et artistiques (Hist. instit. et doctr. pédag.,1947, p. 434):
6. Il nous reste maintenant à envisager la place de l'ethnographie dans l'ensemble des sciences (...). Pour les uns, l'ethnographie s'apparente aux disciplines littéraires, elle est dans « le camp des humanités »; pour les autres, elle est une démarche objective qui doit trouver sa place parmi les sciences dites exactes. Hist. sc.,1957, p. 1547.
2. Emploi subst. Étudiant ou professeur de Lettres. Puis c'était le gros Arménien (...) puis le gadzarts (...) et le « littéraire » qui ne faisait jamais aucune espèce de bruit (...) Douze étudiants en tout (Magnane, Bête à concours,1941, p. 12).
Prononc. : [liteʀ ε:ʀ]. Étymol. et Hist. 1527 œuvre literaire (Fr. Dassy, Peregrin, fo3 rods Gdf. Compl.); 1752 le monde littéraire (Trév.) Empr. au lat.litterarius « relatif à la lecture, à l'écriture ». Fréq. abs. littér. : 4 036. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 5 546, b) 5 668; xxes. : a) 6 855, b) 5 271.
DÉR.
Littérarité, subst. fém.,crit. littér. Théorie sémiotique de la littérature qui doit permettre de caractériser tout texte littéraire par rapport à ceux qui ne le sont pas (d'apr. Rey Sémiot. 1979). La littérarité serait à la littérature ce que la langue est à la parole chez Saussure, c'est-à-dire ce que toutes les œuvres de la littérature ont en commun, dans l'abstrait, comme système (Mounin1974).[liteʀaʀite]. 1reattest. 1965 (T. Todorov, Théorie de la litt., éd. du Seuil, p. 37 : R. Jakobson donna à cette idée sa formule définitive : « L'objet de la science littéraire n'est pas la littérature, mais la « littérarité » (literaturnost'), c'est-à-dire ce qui fait d'une œuvre donnée une œuvre littéraire »); dér. sav. de littéraire* à l'aide du suff. -ité* d'apr. le terme russe literaturnost' proposé par R. Jakobson ds La Poésie mod. russe, esquisse 1, Prague, 1921, p. 11 (supra).
BBG. Bouazis (Ch.). Littérarité et société... Paris, 1972, 253 p. (s.v. littérarité). - Iosifescu (S.). Littéraire et non littéraire. Cah. roumains d'ét. littér. Bucarest, 1974, t. 2, no2, pp. 23-32. - Lavis (G.). À propos de l'interprétation autonomique de la littérarité. Cah. d'analyse textuelle. Paris, 1972, t.14, pp. 50-66 (s.v. littérarité). - Marghescou (M.). Le Concept de littérarité... The Hague; Paris, 1974, 119 p. (s.v. littérarité). - Quem. DDL t. 5.

Wiktionnaire

Adjectif

littéraire \li.te.ʁɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui appartient aux lettres, à la littérature.
    • Ces malfaiteurs littéraires voudraient persuader de tels hommes qu’ils n’ont pas besoin d’excuse et que leur conduite se conforme au dictamen de la nature. — (Abbé Paul Buysse, Vers la Foi catholique : L’Église de Jésus, 1926, pp. 188-189)
    • Je sais fort bien qui est Mr Kipling, bien que vous ayez cru bon dans votre "Étude en rouge" de me faire passer pour un béotien en décrivant ma culture littéraire comme nulle ! — (Philippe Chanoinat (scénario) & Frédéric Marniquet (dessin), Les Archives secrètes de Sherlock Holmes, vol. 3 : Les adorateurs de Kâli, éd. Glénat BD, 2017, p. 23)
    • Le sujet de cet ouvrage est plus littéraire que scientifique.
  2. (Par extension) Qualifie un esprit caractérisé par le goût et l’intelligence de la littérature.
    • Notre homme était un officier supérieur à la retraite qui cachait, j’allais l’apprendre assez vite, une fine culture littéraire derrière son côté scrogneugneu. — (Georges-Noël Jeandrieu, La société Jupiter, p. 115, Éditions du Seuil, 1988)
  3. (Par extension) Se dit des qualités de composition et de style par lesquelles se caractérisent les œuvres qui appartiennent à la littérature.

Nom commun

littéraire \li.te.ʁɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (Éducation) Personne étudiant ou enseignant les lettres.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LITTÉRAIRE. adj. des deux genres
. Qui appartient aux lettres, à la littérature. Société, journal littéraire. La critique littéraire. Le sujet de cet ouvrage est plus littéraire que scientifique. Propriété littéraire. Voyez PROPRIÉTÉ. Le monde littéraire, Ceux qui s'intéressent aux lettres. Esprit littéraire, Esprit caractérisé par le goût et l'intelligence de la littérature. Qualités littéraires, Qualités de composition et de style par lesquelles se caractérisent les œuvres qui appartiennent à la littérature.

Littré (1872-1877)

LITTÉRAIRE (li-té-rê-r') adj.
  • Qui appartient aux belles-lettres. Société littéraire. La critique littéraire. Il aurait mieux aimé être inconnu toute sa vie, que de voir le calme de sa vie troublé par ces orages littéraires que l'esprit et la science attirent à ceux qui s'élèvent trop, Fontenelle, Newton. Les événements littéraires, si sensibles à ceux qui n'ont point d'autres événements dans leur vie, Fontenelle, Lagny. Je puis dans sa course légère Arrêter le temps qui nous fuit, Et, loin du tumulte et du bruit, Dans l'indolence littéraire, Voir couler mollement des jours…, Desmahis, Œuvres, p. 30. À la honte aguerris, ces forbans littéraires Ont mis leur conscience aux gages des libraires, Chénier M. J. la Calomnie.

    Forme littéraire, rédaction soignée et dans laquelle on sent l'habileté de style. Il faut donner une forme plus littéraire à cet essai.

    Journal littéraire se dit, par opposition à journal politique, d'un écrit périodique qui est uniquement consacré aux choses littéraires.

    Le monde littéraire, ceux qui cultivent les lettres. Opprimer Koenig et moi avec les mêmes artifices ; c'est ce que Maupertuis a fait, et c'est sur quoi l'Europe littéraire peut juger, Voltaire, Lett. Roques, 1752.

    Anecdote littéraire, petit fait relatif à un livre ou à un auteur. Puisque vous voulez être instruit des bagatelles et des ridicules… ce sont là des anecdotes littéraires assez bien constatées ; mais ce sont, sur ma parole, les vérités les plus inutiles qu'on ait jamais dites, Voltaire, Lett. Thiriot, 1768.

    Âge littéraire, époque où les lettres sont florissantes.

    Propriété littéraire, voy. PROPRIÉTÉ.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « littéraire »

Du latin litterarius.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. litterarius, de litteræ, les belles-lettres.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « littéraire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
littéraire literɛr

Citations contenant le mot « littéraire »

  • Un écrivain qui reçoit un prix littéraire est déshonoré. De Paul Léautaud / Entretiens avec Robert Mallet
  • Les critiques littéraires sont de petites vieilles dames des deux sexes. De John O'Hara
  • La révolution littéraire et la révolution politique ont fait en moi leur jonction. De Victor Hugo / Tas de pierres
  • Le goût est la conscience littéraire de l’âme. De Joseph Joubert / Pensées
  • Le succès d'une oeuvre littéraire ne confirme pas toujours sa valeur. De Oleh Oljytch / La parole ukrainienne
  • Publier. Dans les affaires littéraires, devenir le point de mire dans le viseur de la critique. De Ambrose Bierce / Le dictionnaire du Diable
  • Dieu : le plus grand personnage littéraire de tous les temps. De Erri De Luca / Acide arc-en-ciel
  • La Bible est une oeuvre littéraire et non pas un dogme. De George Santayana / Dialogues dans les limbes
  • Pour être heureux dans le monde littéraire, il faut avoir quelque chose et ne pas tenir à grand chose. De Alfred Capus / Les Pensées
  • La politique dans une oeuvre littéraire, c'est un coup de pistolet au milieu d'un concert. De Stendhal / La chartreuse de Parme
  • Une oeuvre littéraire doit être concise. Les mots inutiles sont des moments perdus. De Pierre Baillargeon / Les médisances de Claude Perrin
  • Est littéraire une oeuvre qui possède une aptitude à la trahison. De Robert Escarpit / Le Littéraire et le social
  • La propriété littéraire est une propriété. De Alphonse Karr / Les guêpes
  • Trente-cinq personnes ont suivi la promenade littéraire, organisée par les bénévoles de la bibliothèque, jeudi en fin d’après-midi. Accompagnés par trois musiciennes, Michèle Buirette, Karine et Erell Malguy, les participants ont marché en partant de la cale et en s’arrêtant dans quatre lieux pour écouter les textes lus par Cathy Daoudal. Le Telegramme, Trente-cinq personnes ont suivi la promenade littéraire - Ile-Tudy - Le Télégramme
  • Tout est hors normes dans ce nouveau roman de Victor Hugo (1802-1885) : sa genèse et son écriture au long cours, sa longueur, le battage médiatique et les débats qui l’entourent, la bataille politico-littéraire qu’il déclenche, trois décennies après celle d’Hernani (1830). Le Monde.fr, 1862 : « Les Misérables », événement littéraire planétaire
  • Rachid Mimouni est une icône littéraire significative dans l'échiquier littéraire algérien postcolonial, car c'est un romancier qui a acquis une autorité grâce à un talent de "goual", de griot moderne. Observateur, commentateur lucide d'une Algérie en pleine tourmente, celle de la post-indépendance, de la décennie noire, il mérite le détour aussi pour son combat contre l'intégrisme. Son œuvre est importante, composée d'une dizaine de textes qui évoquent les problèmes sociétaux de l'Algérie postcoloniale et par là même ceux de nombreux pays africains. Son engagement citoyen dans la « cité » dans les années 1990 lui coûta la vie. Il a gagné une stature de conteur de l'intimité algérienne d'autant plus que son message idéologique fut ouvertement moderniste. Le Point, Benaouda Lebdai – L'engagement littéraire et politique de Rachid Mimouni - Le Point

Images d'illustration du mot « littéraire »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « littéraire »

Langue Traduction
Anglais literary
Espagnol literario
Italien letterario
Allemand literarisch
Chinois 文学的
Arabe أدبي
Portugais literário
Russe литературный
Japonais 文芸
Basque literatur
Corse litterariu
Source : Google Translate API

Antonymes de « littéraire »

Partager