La langue française

Limonadier, limonadière

Définitions du mot « limonadier, limonadière »

Trésor de la Langue Française informatisé

LIMONADIER, -IÈRE, subst.

A. − Fabricant et marchand de limonade. (Dict. xixeet xxes.).
B. − P. ext. Celui, celle qui tient un débit de boissons, où l'on vend limonade, boissons rafraîchissantes, café, liqueurs, etc. Synon. usuel cafetier.Boutique de limonadier. J'entre au Café-Turc. Là je cause un moment avec la limonadière, si elle est seule (Nerval, Bohême gal.,1855, p. 242).Monsieur, je suis limonadier rue Notre-Dame de Lorette où je tiens un petit café à l'enseigne du Pied qui remue (Courteline, Client sér.,1897, 3, p. 43):
Le patron, qui était un limonadier habile dans son commerce (...) accourait en riant, empressé et flatteur : (...) Qu'est-ce qu'on vous sert, hein, M'sieur Gaspard? − Un vermouth-cassis, un!... Benjamin, Gaspard,1915, p. 146.
Vieilli. Limonadier de la Passion. [Par plaisanterie et en souvenir de la Passion] Marchand de vinaigre; p. ext. marchand de vin qui ne débite que de la piquette et de mauvaises boissons (d'apr. Littré).
Pâtissier-limonadier. Alors j'entrais chez le pâtissier-limonadier, je buvais l'un après l'autre sept à huit verres de porto (Proust, Sodome,1922, p. 838).
En appos. avec valeur d'adj. Garçon limonadier. Celui qui sert les clients dans un débit de boissons. Il souhaitait seulement entrer comme garçon limonadier dans un établissement où il serait traité avec égards (Dumas père, Monte-Cristo, t. 2, 1846, p. 788).
Prononc. et Orth. : [limɔnadje], fém. [-jε:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1666 (A. Furetière, Le Roman bourgeois, éd. G. Mongrédien, p. 231). Dér. de limonade*; suff. -ier*. Fréq. abs. littér. : 54. Bbg. Quem. DDL t. 6.

Wiktionnaire

Nom commun 1

limonadier \li.mɔ.na.dje\ masculin (pour une femme on dit : limonadière)

  1. (Vieilli) Cafetier.
    • Restaurateurs et limonadiers.
    • Je m’assis devant la porte d’un limonadier, à une table que sa petitesse appropriait à ma solitude et à ma modestie. — (Anatole France, La Rôtisserie de la reine Pédauque, 1893)
  2. Celui, celle qui fait et qui vend de la limonade, de l’orgeat, des liqueurs, du café, du chocolat, des glaces, etc.

Nom commun 2

limonadier \li.mɔ.na.dje\

  1. Tire-bouchon intégrant un décapsuleur et utilisé dans la restauration.

Adjectif

limonadier

  1. Relatif à l'activité de cafetiers.
    • Nos verriers de l'Est, reprend M. Daum, ont un tact parfait en ce genre de fabrication limonadière et du Nord au Midi les amateurs français en sont tributaires. — (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1923)

Nom commun

limonadière \li.mɔ.na.djɛʁ\ féminin (pour un homme on dit : limonadier)

  1. Personne qui fait et qui vend de la limonade, de l’orgeat, des liqueurs, du café, du chocolat, des glaces, etc.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LIMONADIER, IÈRE. n.
Celui, celle qui fait et qui vend de la limonade, de l'orgeat, des liqueurs, du café, du chocolat, des glaces, etc.

Littré (1872-1877)

LIMONADIER (li-mo-na-dié, diè-r') s. m.
  • 1Celui, celle qui fait et vend de la limonade, des boissons rafraîchissantes, des liqueurs, du café, etc.

    Il se dit en province de celui qui tient un café.

  • 2Limonadier de la passion, nom donné, par plaisanterie et en souvenir du vinaigre de la passion, aux marchands de vinaigre, et, par extension, à tout marchand de vin qui ne débite que de la piquette et de mauvaises boissons.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

LIMONADIER, s. m. (Com.) marchand de liqueurs ; ils ont été érigés en corps de jurande en 1673 ; leurs statuts sont de 1676. Ils ont quatre jurés, dont deux changent tous les ans : les apprentifs sont brevetés pardevant notaire ; ils servent trois ans, & font chef-d’œuvre. Les fils de maîtres en sont exempts ; ils peuvent faire & vendre de l’eau-de-vie & autres liqueurs, en gros & en détail. Ils ne font maintenant qu’une communauté avec les caffetiers.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « limonadier »

(1666) Dérivé de limonade avec le suffixe -ier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Limonade.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « limonadier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
limonadier limɔnadje

Citations contenant le mot « limonadier »

  • La bergère du Trianon ? Vrai ! À Versailles, le Petit Trianon était le séjour favori de la reine qui y donnait des fêtes réputées scandaleuses. À l’une de ces occasions, elle vint déguisée en limonadière et joua à la marchande dans une salle de bal où l’on fit venir des animaux de ferme... , Exposition - Marie-Antoinette Mania | Arts in the City
  • Après de longues semaines d’arrêt, l’activité limonadière reprend avec des propositions qui s’intensifient sur la commune et notamment aux abords de l’estuaire du Légué. Après « La Pirogue », qui a ouvert ses portes le 25 juin, à Sous-la-Tour, « Le Pershing » a servi ses premiers verres ce jeudi, rue de la Poste, dans la bâtisse rénovée du XVIIe siècle jouxtant l’ancien grenier à sel du port. Le Telegramme, Commerce : « Les Bleuets » refleuriront à l’automne - Plérin - Le Télégramme
  • Pas peu fier Georges Blanc, d’avoir succédé à sa mère et d’avoir conquis la troisième étoile il y a quarante ans. Tout commence en 1872, avec son arrière-grand-père qui s’installe comme cafetier-limonadier sur la place du marché, à Vonnas. Son fils Adolphe lui succède, et épouse une certaine Élisa Gervais, qui mitonne les plats traditionnels régionaux. Franceinfo, À la carte. Portraits de chefs : Georges Blanc et son village gourmand
  • Mais le limonadier bénéficiera d’une version inox, plus résistante. D’où le retour du partenariat avec Laser 53. Des tests d’épaisseur du produit sont encore effectués pour alléger l’outil. Celui-ci comprend un presse-bouton de caisse enregistreuse, un presse-interrupteur, une encoche pour fermer une serrure, deux décapsuleurs (à lèvre et à fourche), un presse-bouton, un dévisse-bouchon et un ouvre-porte qui peut aussi servir de tire-charriot. , A Bazougers : Laser 53 fabrique un limonadier pour une start-up nantaise | Le Courrier de la Mayenne
  • Ce 27 novembre, un individu de 21 ans, déjà connu pour 9 antécédents judiciaires a été interpellé dans le 2e arrondissement de Lyon, place Carnot. Après un différend dans un foyer sur fond d'alcool et de vol de téléphone portable, il se serait saisi d'un limonadier pour blesser un autre homme au cou. À l'aide de cet outil, utilisé en temps normal pour décapsuler ou comme tire-bouchon, il lui aurait ouvert une plaie de 5 centimètres. Lyon Capitale, Lyon : il attaque un homme avec un limonadier et le blesse au cou
  • La soirée parisienne des hockeyeuses et hockeyeurs fut très belle. Loin de la provocation homophobe de début de semaine, et tout à fait à l'honneur des Gay Games : festive, colorée et joyeuse. Et les regrets du limonadier ne parviennent pas à convaincre.  France 3 Paris Ile-de-France, Gay Games : le limonadier s'excuse sans convaincre, après son tweet homophobe
  • C’est Joachim Moinat, limonadier à Nantua, qui a eu cette idée bizarre de construire en 1869 sa première glacière sur la commune du Poizat. Son but ? Refroidir ses boissons, tout simplement. Bien lui en a pris puisqu’il s’est avéré être précurseur dans ce domaine. Et son projet de départ s’est transformé en une véritable industrie. , Les Neyrolles | Les glacières de Sylans, l’idée géniale d’un limonadier de Nantua
  • Rien de mieux ensuite qu'une démbulation dans les rues de Bourges pour rejoindre le nouveau siège de la police municipale. L'occasion pour Laurent Nuñez de retrouver plusieurs de ses connaissances, comme ces souvenirs partagés avec une limonadière de la rue d'Auron sur sa jeunesse qu'il passait dans un bar très fréquenté par les jeunes et ses amis. L'occasion aussi pour lui de se rappeler de son lieu de naissance, une ancienne clinique situé juste au bout du fameux escalier casse-cou. www.leberry.fr, Laurent Nuñez : « Les qualités que j'ai développées, ce sont celles de la terre de Bourges » - Bourges (18000)
  • À la mi-journée, la place est nette dans les troquets. Quelques clients traînent ici et là pour un café supplémentaire et on essuie les verres au fond du café. L’heure est calme, il faudra maintenant attendre le début de soirée et la sortie du travail pour un nouveau rush. L’occasion de remonter du bord de rade et retrouver le centre-ville et d’abord le bas de la rue de Siam où se groupent aussi des bistrots avec pignon sur rue. Des jeunes, attablés en extérieur d’un pub, confirment. « Nous, on va au bar pour se retrouver, pour parler, pour se rencontrer », chantent-ils presque, à l’unisson. Georges, autre sentinelle historique du bistrot brestois posté au pied de l’église Saint-Martin depuis trente ans, au « Comix », le sait mieux que quiconque. Dans ce quartier un peu plus haut en ville, où ont grouillé les bordées héroïques étudiantes et régné l’esprit de village en ville, il est l’un des survivants à l’hécatombe limonadière du millénaire. « Faire du bar pur, c’est compliqué aujourd’hui. Tout le monde fait à manger. Mais c’est pas ça le bar. Le bar, c’est boire l’apéro ou un café, avant le resto, avant le ciné ou même après ». Le Telegramme, Débits de boissons. Les bars bretons retrouvent du peps ! - Bars, cafés, bistrots. Chiffres et tendances - Le Télégramme

Traductions du mot « limonadier »

Langue Traduction
Anglais lemonade
Espagnol limonada
Italien limonata
Allemand limonade
Chinois 柠檬汽水
Arabe عصير الليمون
Portugais limonada
Russe лимонад
Japonais レモネード
Basque limonada
Corse limonata
Source : Google Translate API

Synonymes de « limonadier »

Source : synonymes de limonadier sur lebonsynonyme.fr

Limonadier

Retour au sommaire ➦

Partager