La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « ligule »

Ligule

Définitions de « ligule »

Trésor de la Langue Française informatisé

LIGULE, subst. fém.

A. − BOTANIQUE
1. ,,Petite languette membraneuse située à la jonction du limbe et de la graine chez certaines graminées`` (Agric. 1977). Les mutations, bien qu'exceptionnelles, sont relativement nombreuses; elles sont de toutes natures, affectant la structure, le fonctionnement, les tropismes, elles s'attaquent parfois à des caractères d'importance; on en connaît, chez les céréales, qui retranchent une ligule (Cuénot, J. Rostand, Introd. génét.,1936, p. 33).
2. ,,Corolle en forme de languette chez de nombreuses composées`` (Agric. 1977). Leur corolle [des fleurs ligulées], blanche, est terminée par une ligule, lame étalée vers l'extérieur de l'inflorescence et portant à son sommet trois dents (Plantefol, Bot. et biol. végét., t. 2, 1931, p. 449).
B. − ENTOMOL. Lobe médian du labium précédant la languette (cf. Séguy 1967).
C. − ZOOL. Ver cestode parasite de certains poissons et oiseaux aquatiques. (Dict. xixeet xxes.).
REM.
Liguliflore, adj. et subst. fém. plur.a) Adj. ,,Qui a des fleurs ligulées`` (Forest. 1946). b) Subst. fém. plur. ,,Sous-famille de composées, comprenant des plantes latescentes dont toutes les fleurs sont irrégulières ou ligulées`` (Lar. encyclop.). Dans une troisième sous-famille, les Liguliflores (ou Chicoracées), toutes les fleurs du capitule sont encore du même type, mais, cette fois, ce sont des fleurs ligulées (Plantefol, Bot. et biol. végét., t. 2, 1931p. 455).
Prononc. et Orth. : [ligyl]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1562 « languette » (Du Pinet, Histoire du monde, XI, 37, p. 450). Empr. du lat.li(n)gula « petite langue [de terre], cuiller, petite épée, petit bras d'un levier », dimin. de lingua « langue » (v. langue).

Wiktionnaire

Nom commun - français

ligule \li.ɡyl\ féminin

  1. (Botanique)
    1. Appendice de la feuille des graminées.
      • La limite entre la gaine et le limbe est marquée par une ligule, souvent membraneuse, parfois réduite à l’état d’un simple bourrelet ou remplacée par des poils. — (Jean-Claude Rameau, Dominique Mansion, Gérard Dumé, Flore forestière française : Région méditerranéenne, 2008)
      • A côté des chrysanthèmes simples qui poussent au petit bonheur, ma mère était arrivée à obtenir quelques variétés somptueuses qui semblaient avoir été travaillées par quelque main capricieuse et habile : des blanc pur semblables à des houppes de cygne, des rouge brique aux ligules repliées comme des immortelles, des rouge feu qui flambaient au bout de leurs tiges, des mauves, des grenat, des jaunes échevelés, ébouriffés, pleins d'un mol nonchaloir. Nous les gardions jusqu'à l'approche de l’hiver. Puis un matin, nous les trouvions brûlés, grillés par une grosse gelée inattendue. — (Édouard Bled, « Mes écoles », Robert Laffont, 1977, page 164.)
    2. Corolle gamopétale zygomorphe de chacun des fleurons, dits ligulaires, dans le capitule chez les astéracées.
  2. (Antiquité, Métrologie) Mesure de capacité en usage chez les Romains.
    • ACÉTABULE, Acetabulum. C’était, chez le anciens Romains, une mesure de capacité pour les liquides, égale à l’oxybaphe des Grecs et faisant la 384e partie de l’amphore. L’acétabule se divisait en 1 ½ cyathe ou 6 ligules, et contenait 10 siciliques pesant d’eau = 6.75 centilitres = 0.11885 pinte anglaise. — (Horace Doursther, Dictionnaire universel des poids et mesures, anciens et modernes, M. Hayez, Bruxelles, 1840)
    • La ligule avait une contenance de 11,25 mL.
  3. (Entomologie) Lèvre inférieure de certains insectes.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LIGULE. n. f.
T. de Botanique. Appendice de la feuille des graminées.

Littré (1872-1877)

LIGULE (li-gu-l') s. f.
  • Terme de botanique. Petite lame placée au bas des feuilles des plantes graminées, et qui est de la nature des stipules.

    Demi-fleuron d'un capitule floral des composées.

    Terme de zoologie. Lèvre inférieure des insectes.

    Genre de vers intestinaux.

    Genre de mollusques.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ligule »

Lat. ligula, dit pour lingula, diminutif de lingua, languette.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin ligula (« languette »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ligule »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ligule ligyl

Citations contenant le mot « ligule »

  • L’opération est d’envergure, la manœuvre bien huilée. « Le bâton est arraché, puis on enlève la feuille qui est toxique, on ôte la ligule (morceau qui permet de tenir le bâton au sol) qui est amère. Les feuilles sont laissées au sol autour des pieds pour assurer le désherbage naturellement », ajoute le spécialiste qui ne laisse rien au hasard pour que le précieux nectar ravive vos papilles. , Xertigny | Agriculture. Rhubarbe : récolte tardive mais fructueuse à la maison Moine

Traductions du mot « ligule »

Langue Traduction
Anglais ligule
Espagnol lígula
Italien ligula
Allemand ligule
Chinois 小舌
Arabe ليجول
Portugais lígula
Russe язычок
Japonais ligule
Basque ligula
Corse ligula
Source : Google Translate API

Synonymes de « ligule »

Source : synonymes de ligule sur lebonsynonyme.fr

Ligule

Retour au sommaire ➦

Partager