Latter : définition de latter


Latter : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

LATTER, verbe trans.

A. − Garnir de lattes. Latter une cloison, un plafond, une toiture; latter à claire-voie, à lattes jointes. Le comble est latté, il n'y a plus qu'à poser les tuiles (Jossier1881).
Latter des planches. Les empiler avec ordre et de manière que l'air puisse circuler entre elles (d'apr. Bonn.-Paris 1859).
B. − Arg. [Correspond à latte B 2] Frapper avec le pied, donner un coup de pied à. Synon. fam. botter.Latter le ballon (Esn.). Si tu me bonnis pas pourquoi tu rentres si tard, je vais te latter le fion (Simonin, Pt Simonin ill.,1957, p. 179).
REM.
Latté, -ée, part. passé et adj.Garni de lattes. Cage à chiens, bâti en fer galvanisé fort, barreaux soudés, ouverture sur le côté, en dessous lattés en hêtre paraffiné (Catal. instrum. lab. (Jouan), 1933, p. 107).Panneau latté, ou, absol. latté, subst. masc. Panneau composé de lattes juxtaposées et recouvertes de placages sur les deux faces (d'apr. Barb.-Cad. 1963). Le latté se comporte bien à condition d'être fabriqué avec beaucoup de soin (Industr. fr. bois,1955, p. 30).
Prononc. et Orth. : [late], (il) latte [lat]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1240-80 « attacher, clouer » (B. de Condé, Dits et Contes, 39, 220 ds T.-L.); 2. a) 1288 « garnir de lattes » (doc. ds Gdf. Compl.); b) subst. masc. 1803 latté « lattis » (Boiste); 1955 « panneau contre-plaqué » (Industr. fr. bois, loc. cit.); 3. 1859 latter des planches « les empiler en laissant du vide entre elles » (Bonn.-Paris). Dér. de latte*; dés. -er.
DÉR.
Lattage, subst. masc.a) Action de latter. Payer tant pour le lattage (Littré).Faire le lattage d'un plafond (Jossier1881).b) P. méton. Emplacement recouvert de lattes, ouvrage de lattes. Tout le lattage de cette toiture est en cœur de chêne (Jossier1881).[lata:ʒ]. Att. ds Ac. 1935. 1resattest. a) 1503-04 « action de mettre des lattes » (Comptes du château de Gaillon, éd. A. Deville, p. 81), b) 1508 « assemblage de lattes » (ibid., p. 291); de latter, suff. -age*.

Latter : définition du Wiktionnaire

Verbe

latter \la.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Construction) Garnir de lattes.
    • Le comble de cette maison est posé, il ne reste plus qu’à le latter.
    • Il faut latter et contre-latter cette cloison.
  2. (Familier) Donner de violents coups de pied.
    • Attends… Ils ont quand même chargé des minots sans prévenir ! Ils ont quand même trainé des gamins dans des coins pour leur latter la gueule discrètement !!! et ce qui est bizarre, c’est que pas mal d’entre ceux qui se sont fait latter etaient militants NPA ou CNT ! — (Blog "lepost.fr", Manif des lycéens pour la visite de François Fillon: un CRS blessé, dans les débats et réactions, 19/11/2009)
    • Il ne devait pas profiter de ce coup habile, mais heureux, pour latter à terre le pauvre Pierrot. — (Albert Simonin, Le cave se rebiffe, Série noire, 1954, page 232-233)
  3. Taper (emprunter).
    • On avait bu le coup, je m’en souvenais, après quoi il m’avait latté d’un sac pour clapper, soi-disant. — (Albert Simonin, Le cave se rebiffe, Série noire, 1954, page 111)

Adjectif

latter \ˈlæt.ɚ\ (États-Unis), \ˈlæt.ə\ (Royaume-Uni)

  1. (Avec the) Second des deux.
    • The latter half.
      La seconde moitié.
  2. (Avec the) Ce dernier, celui-ci. Note d’usage : Le verbe s’accorde en nombre avec le nom substitué.
    • Which of the two do you prefer, the former or the latter?
      Lequel des deux préfères-tu, celui-là ou celui-ci ?
    • These lectureships were endowed by Mrs. Haskell, and are known as the Haskell Lectures and the Barrows Lectures. The former are given yearly at the university, the latter are delivered in alternate years in cities of India. — (Frederick Starr, « Science at the University of Chicago », dans Popular Science Monthly‎, vol. 51‎, octobre 1897)
  3. Proche de la fin.
  4. Proche du présent.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Latter : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LATTER. v. tr.
Garnir de lattes. Le comble de cette maison est posé, il ne reste plus qu'à le latter. Il faut latter et contre-latter cette cloison.

Latter : définition du Littré (1872-1877)

LATTER (la-té) v. a.
  • 1Garnir de lattes.

    Absolument. La charpente du toit est faite, il ne reste plus qu'à latter.

  • 2 Terme de marine. Empiler des planches dans un port avec ordre et de manière que l'air puisse circuler entre elles.

HISTORIQUE

XIVe s. Despense pour recouvrir d'escaille et later ce qui estoit à faire ou pignon…, Bibl. des chartes, 5e série, t. III, p. 239.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « latter »

Étymologie de latter - Littré

Latte.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de latter - Wiktionnaire

De l’anglo-saxon lætra.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de latter - Wiktionnaire

Dénominal de latte et -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « latter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
latter late play_arrow

Conjugaison du verbe « latter »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe latter

Citations contenant le mot « latter »

  • Bonjour ça fait une semaine que j utilise le produit black latter et je n ai aucun résultat. Après combien de jour un résultat est visible merci Culturellement Vôtre, [Food] On a testé le black latte : notre avis

Traductions du mot « latter »

Langue Traduction
Corse ultimu
Basque bigarrenak
Japonais 後者
Russe последний
Portugais último
Arabe الأخير
Chinois 后者
Allemand letztere
Italien quest'ultimo
Espagnol último
Anglais latter
Source : Google Translate API

Synonymes de « latter »

Source : synonymes de latter sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires