La langue française

Largue

Définitions du mot « largue »

Trésor de la Langue Française informatisé

LARGUE, adj.

MARINE
A. −
1. [En parlant d'un cordage] Qui est lâche, qui n'est pas tendu. Cordage, manœuvre largue (Ac.).
2. Emploi subst. masc., p. anal.
,,Allure du navire à voiles dans laquelle les voiles ne sont pas tendues comme dans l'allure au plus près ou vent de travers`` (Le Clère 1960). Le largue est la meilleure allure : toutes les voiles portent sans s'abreyer, sans occasionner de dérive (Will. 1831).
Grand largue. Allure dans laquelle le navire reçoit encore plus abondamment le vent que dans l'allure largue, mais, cependant, moins que s'il était « vent arrière » (d'apr. Le Clère 1960). Le lendemain, 1eravril. − Route sur Saint-Nazaire. − Voilure du grand largue; forte brise du nord-ouest; mauvais temps; on ne voit plus les feux (Loti, Mon frère Yves,1883, p. 278).On distingue le largue vrai lorsque le vent vient d'environ 112ode l'avant et le grand largue lorsque le vent vient d'environ 135ode l'avant (Barber. 1969):
1. La jonque ne peut pas louvoyer, et son gouvernail rudimentaire l'empêche de manœuvrer facilement. Elle ne connaît, en fait d'allure, que le grand largue − c'est-à-dire à peu près la marche vent arrière − et elle est mieux adaptée au cabotage qu'à la navigation en haute mer. P. Rousseau, Hist. transp.,1961, p. 113.
B. − [En parlant du vent] Qui est oblique par rapport à la route du navire. Le plan général de la voilure est incliné vers la proue par le vent largue, et plus sensiblement encore par le vent arrière (Maizière, Nouv. archit. nav.,1853, p. 58):
2. ... j'aurais couru plus largue avec les vents du sud-ouest qui ont régné constamment au nord de la ligne que j'aurais pu couper par 10 degrés, ce qui m'eût permis d'aller vent largue sur le parallèle de la Trinité. Voy. La Pérouse,t. 2, 1797, p. 23.
Emploi subst. La Tankadère avait du largue dans ses voiles qui portaient toutes (Verne, Tour monde,1873, p. 116).
Loc. verb. Porter, courir largue, grand largue. Avoir le vent largue, grand largue (supra ex. 2) :
3. Le vent soufflait bon frais, nous courions grand largue, et les glaces étaient trop rapprochées pour que la corvette eût toujours le temps d'évoluer assez vite pour les éviter. Dumont d'Urville, Voy. Pôle Sud, t. 2, 1842, p. 95.
Prononc. et Orth. : [laʀg̥]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Art milit. et en gén. 1553 faire largue « céder la place » (B. de Fénelon, Mém., in Petitot, Coll. Mém. Hist. Fr., t. 32, p. 333 : Faisans donc ceulx qui entroyent l'argue [sic], ces autres sortirent recommencer le combat). B. Mar. 1. 1559 prendre le largue « s'éloigner vers la haute mer » (M. du Bellay, Mém., in Petitot, op. cit., t. 17, p. 466) − 1835 (Ac.); 2. 1643 subst. (G. Fournier, Hydrographie, p. 681 : tenir le largue c'est se servir de tous les vents qui sont depuis le vent de costé iusques au vent de derriere inclusivement); 1678 adj. (Guillet, p. 206 : Ven largue ou vent de quartier. On entend par ce mot, tous les Airs de Vent compris entre le Vent-Arriere, et le Vent de Bouline). C. Mar. en parlant d'une manœuvre, d'un cordage 1840 « lâche, qui n'est pas tendu » (Ac. Compl. 1842). Empr. à l'ital.largo, propr. « large » (v. ce mot), attesté au sens A dep. xiiies. (stare de la larga « être éloigné », Monte; andare, stare largo « id. », av. 1306, Jacopone da Todi; fare largo « céder la place », 1338, Boccace ds Batt.), aux sens B 1 dep. le xives. (mare largo « haute mer », Mannelli ds Batt.; l'empr. à l'ital. dans ce sens a été supplanté par l'expr. autochtone prendre le large, d'ailleurs attestée plus tôt, v. large2) et B 2 dep. av. 1557 (vento largo, Ramusio ds Batt.); le prov., qui n'est pas attesté anciennement dans ces sens, ne peut être à l'orig. du fr. comme l'ont proposé DG et Bl.-W.1-5(cf. FEW t. 5, p. 188 b, note 5, pour une position plus nuancée); v. Barb. Misc. VI, no24 et Vidos, pp. 185-188; v. aussi large1. C est déverbal de larguer*. Bbg. Dauzat Ling. fr. 1946, p. 288. - Hope 1971, p. 149, 205. - La Landelle (G. de). Le Lang. des marins. Paris, 1859, p. 223, 224. - Vidos 1939, p. 26, 46.

Wiktionnaire

Nom commun 1

largue \laʁɡ\ féminin

  1. (Argot) Femme ou jeune fille.
    • Ma largue part pour Versailles,...— (Victor Hugo, Le dernier jour d’un condamné, 1837)
  2. Largue en vidange : Femme qui accouche.

Nom commun 2

largue \laʁɡ\ masculin

  1. (Marine) Allure du navire dont les voiles ne sont pas tendues comme dans l'allure au plus près.

Adjectif

largue \laʁɡ\ masculin et féminin identiques

  1. (Marine) Qui n’est pas tendu.
    • Cordage, manœuvre largue.
  2. (Marine) Qualifie un vent venant obliquement de l’arrière du navire.
    • Vent grand largue.

Forme de verbe

largue \laʁɡ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe larguer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe larguer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe larguer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe larguer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe larguer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LARGUE. adj. m.
T. de Marine. Qui n'est pas tendu. Cordage, manœuvre largue. Vent largue, Vent oblique par rapport à la route du navire. Vent grand largue ou, elliptiquement, Grand largue, Vent intermédiaire entre le vent largue et le vent en poupe.

Littré (1872-1877)

LARGUE (lar-gh') adj. m.
  • 1 Terme de marine, usité principalement dans cette locution : vent largue, vent dont la direction fait avec la quille un angle plus petit que 112°, en considérant l'ouverture de cet angle tournée vers l'arrière.

    Avoir vent largue, aller vent largue, porter largue, naviguer avec le vent largue dans les voiles.

    Grand largue, angle du vent plus ouvert encore que celui du largue.

    Se dit d'une manœuvre quelconque qui n'est pas roidie ou arrêtée.

  • 2 S. m. La haute mer. Prendre le largue. Tenir le largue.

    On dit plus ordinairement, en ce sens, le large.

HISTORIQUE

XVIe s. Les premiers se jetterent sur la gallere de Beaulieu si hastivement, que les autres prenent le largue, D'Aubigné, Hist. I, 326. La garde, voyant Dom Alphonse, faict largue, et laisse entrer tout ce qui se presenta, Carloix, V, 12.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

LARGUE, s. m. (Marine.) vent largue ; c’est un air de vent compris en le vent arriere & le vent de bouline. Il est le plus favorable pour le sillage, car il donne dans toutes les voiles ; au lieu que le vent en poupe ne porte que dans les voiles d’arriere, qui dérobent le vent aux voiles des mats d’avant. L’expérience a appris en général qu’un vaisseau qui fait trois lieues par heure avec un vent largue, n’en fait que deux avec un vent en poupe.

Largue, haute mer. On dit prendre le largue, tenir le largue, faire largue, pour dire prendre la haute mer, tenir la haute mer, &c.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « largue »

(1553) Dérivé de l'italien largo.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Autre forme de large.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « largue »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
largue larg

Citations contenant le mot « largue »

  • C'est à trop voir les êtres sous leur vraie lumière qu'un jour ou l'autre nous prend l'envie de les larguer. La lucidité est un exil construit, une porte de secours, le vestiaire de l'intelligence. C'en est aussi une maladie qui nous mène à la solitude. De Léo Ferré / Testament phonographique
  • Les Britanniques s'apprêtent à larguer définitivement les amarres de l'Union européenne jeudi après quatre ans et demi d'une saga du Brexit riche en rebondissements, pour entamer une nouvelle page de leur histoire dans un contexte de crise profonde. Courrier picard, Le Royaume-Uni largue définitivement les amarres européennes

Traductions du mot « largue »

Langue Traduction
Anglais drop
Espagnol soltar
Italien far cadere
Allemand fallen
Chinois 下降
Arabe قطرة
Portugais solta
Russe падение
Japonais 落とす
Basque jaitsi
Corse calà
Source : Google Translate API

Synonymes de « largue »

Source : synonymes de largue sur lebonsynonyme.fr

Largue

Retour au sommaire ➦

Partager