La langue française

Largonji

Définitions du mot « largonji »

Trésor de la Langue Française informatisé

LARGONJI, subst. masc.

Argot utilisé en particulier par les bouchers, déformant les mots en substituant l à la consonne initiale de la première syllabe (ou de la deuxième syllabe si le mot commence par l ou par une voyelle) et en rétablissant en fin de mot la consonne étymologique suivie d'un suffixe libre (lonbem, bon; la lorcefé, la force) (d'apr. Esn. 1966). Je dois à une communication bienveillante de M. Gustave Macé ce glossaire particulier du Largonji (Larch.Nouv. Suppl. Larg.1889).
Prononc. : [laʀgɔ ̃ ʒi]. Étymol. et Hist. 1881 (Richepin, Chans. gueux, p. 287 : Largonji. Jargon, argot [On dit proprement le largonji des louchersbem ou jargon des bouchers]). De jargon selon un procédé qui consiste à déformer les mots en substituant la lettre l à la première consonne qu'on reporte à la fin du mot en la faisant suivre d'un suff. libre (cf. loufoque). Ce procédé qui semble apparaître au xviiies. (cf. largue « maîtresse, femme » pour marque ds Esn., s.v. larque) est bien attesté au xixes. cf. lonben « bon » (1821); l'adoption de l'initiale l est due aux prothèses pop. du type mon lévier (mon évier).

Wiktionnaire

Nom commun

largonji \laʁ.ɡɔ̃.ʒi\ masculin

  1. Argot consistant à remplacer la première consonne par l et à prononcer la consonne initiale à la fin du mot.
    • La consonne éliminée réapparaît à la fin du mot, généralement sous la forme qu’elle prend quand on épelle les mots. Largonji est lui-même le résultat de la transformation de jargon. Des suffixations diverses peuvent apparaître à la fin du mot. Le loucherbem, forme spécifique utilisée par les bouchers parisiens, recourt fréquemment à une suffixation en -em. — (Michel Arrivé, Françoise Gadet, Michel Galmiche, La grammaire d’aujourd’hui guide alphabétique de linguistique française, Flammarion, 1986, page 374.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « largonji »

(Louchébem) jargon en largonji.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « largonji »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
largonji largɔ̃ʒi

Citations contenant le mot « largonji »

  • Ce mot nous vient du jargon charcutier. Au XIIe siècle, les bouchers ont décidé de parler leur argot perso. Ils ont donc inventé le louchébem, qui faisait partie d'un autre langage appelé le "largonji," difficile à comprendre si on ne vient pas du milieu ! Le Bonbon, Connais-tu vraiment l'argot parisien ?
  • On me glisse dans l’oreillette que les jeunes parlent de leurs parents en disant « les darons ». Le mot s’employait déjà voilà cent piges, il était sorti des usages, le voilà qui revient. Le verlan, qui fit la gloire d'un jeune Renaud (Laisse Béton, il y a juste 40 ans), était de même pratiqué bien avant, dans mon quartier : les meufs, les keufs, les reubeus (d’où viendrait le « beur », aujourd’hui universel) tout cela était notre sabir quotidien. Or ce verlan existait déjà dans les années 20. Tout comme le javanais, ou le largonji, parfois dénommé « louchebem », puisque c’était l’argot des bouchers des Halles. Comment? Le largonji consistait à faire commencer chaque mot par un « l » et à renvoyer la premier lettre à la fin, avec une touche finale: Boucher ? Louchebem ? Marteau ? Larteaumic. Fin de parenthèse argot sémiologique. , 7 expressions de vieux qui s’échinent à faire « djeun’s »

Traductions du mot « largonji »

Langue Traduction
Anglais largonji
Espagnol largonji
Italien largonji
Allemand largonji
Chinois 拉贡吉
Arabe ارغونجي
Portugais laronji
Russe largonji
Japonais ラルゴンジ
Basque largonji
Corse largonji
Source : Google Translate API

Largonji

Retour au sommaire ➦

Partager