La langue française

Laque

Sommaire

  • Définitions du mot laque
  • Étymologie de « laque »
  • Phonétique de « laque »
  • Citations contenant le mot « laque »
  • Traductions du mot « laque »
  • Synonymes de « laque »

Définitions du mot « laque »

Trésor de la Langue Française informatisé

LAQUE, subst.

A. − Subst. fém.
1. Substance résineuse rouge, demi-transparente, produite par la piqûre d'un insecte hémiptère, recueillie sur certains arbres de la famille des Térébinthacées et servant à faire la cire d'Espagne, des teintures, des vernis. Arbre à laque, couleur de laque :
1. Une cochenille, en travail pour tirer par ce procédé, de végétaux exotiques, l'enveloppe de gomme solide où elle veut passer son sommeil, nous donne le rouge des rouges, l'écarlate de la laque, qui colorera les vernis, la cire, une foule d'objets. Michelet, Insecte,1857, p. 183.
Laque en bâtons. La laque en bâtons n'est autre chose qu'une sorte de résine dans laquelle se trouvent empâtés des débris d'insectes et souvent même des insectes entiers contenant une couleur rouge identique à celle du kermès (Guignet, Coul.,1889, p. 142).
Laque en grains. [La] laque en grains (...) est constituée par les morceaux (...) ramassés sur le sol. On la nomme également laque en sorte (Coffignier, Vernis,1921, p. 99).
Emploi appos. Gomme laque. Résine de ces arbres et matière visqueuse sécrétée par des cochenilles :
2. ... soit que la laque soit produite par le Chermes Lacca, soit qu'elle soit un produit végétal, cette substance résineuse qu'on trouve sur plusieurs espèces d'arbres des Indes-Orientales, contient toujours une quantité de substances étrangères dont la laque du commerce n'est pas toujours parfaitement purifiée. Au reste, les ouvriers peuvent juger de sa pureté par sa transparence. Il est essentiel, pour former un beau vernis, de n'employer que de la gomme laque bien purifiée... Nosban, Manuel menuisier,1857, pp. 189-190.
2. PEINT. Matière alumineuse colorée, peinture translucide. Laque d'aluminium, à la nitrocellulose :
3. La Teuse, qui n'avait pas eu le temps de faire le ménage du bon Dieu, époussetait les autels, se haussait sur sa bonne jambe pour essuyer les pieds du Christ barbouillé d'ocre et de laque, rangeait les chaises le plus discrètement possible, s'inclinant, se signant, se frappant la poitrine, suivant la messe, tout en ne perdant pas un seul coup de plumeau. Zola, Faute Abbé Mouret,1875, p. 1418.
En partic. Laque bleue, jaune, verte. Dans la peinture à l'huile, la laque carminée sert à obtenir par le mélange certains tons qui s'étendent facilement (Adeline, Lex. termes art,1884).
3. COSMÉTOLOGIE
a) Produit capillaire en bombe que l'on vaporise sur les cheveux pour les maintenir en forme. Une bonne laque doit fixer mais sans « bétonner » ni poisser. Elle doit s'éliminer facilement, être sans danger, n'être pas trop chère. Voyons si, en pratique, cette laque idéale se trouve (Que choisir?1975, no74, p. 17).
b) Vernis laque ou simpl. laque. Vernis pour les ongles (cf. Elle, 1978, no1690, p. 113).
4. GASTR. Crème fouettée (...). Pour l'aromatiser (...) à la fraise (...) vous mêlez au sucre avec un peu de laque au carmin pour colorer (Audot, Cuisin. campagne et ville,1896, p. 424).
B. − Subst. masc. Vernis noir ou rouge préparé en Chine ou au Japon avec la résine recueillie sur des arbrisseaux de la famille des Térébinthacées et appliqué à l'état liquide, généralement en plusieurs couches, sur les objets à laquer. [350 ans avant Jésus Christ], il y avait, au Japon, un chef du Département impérial des laques (Coffignier,Vernis,1921,p. 2).
P. méton.
Matière enduite de ce vernis. Cabinet en laque; écritoire, étui, incrustation, paravent, plateau, salon de laque :
4. Elle convainquit sa mère de la nécessité d'allumer un bon feu dans la cheminée, et détermina Manon à monter, sans en rien dire à son père, un gros tas de bois dans le corridor. Elle courut chercher dans une des encoignures de la salle un plateau de vieux laque qui venait de la succession de feu le vieux Monsieur de La Bertellière... Balzac, E. Grandet,1834, p. 58.
Rem. Quelquefois au fém. Un grand lit blanc, qu'on prétendait d'époque, à cause, aux rubans Louis XVI, de la laque partout éraflée (Aragon, Beaux quart., 1936, p. 307).
Objet recouvert de ce vernis. Un beau, un vieux laque; laque de Chine, laque véritable. Un moment, elle se passionna pour des laques, puis de vieilles faïences, qu'elle payait très cher (Chardonne, Épithal.,1921, p. 334):
5. ... je suivais d'un œil charmé les mouvements de chatte paresseuse avec lesquels MmeLouis Cahen pêchait au fond de sa vitrine ses porcelaines et ses laques, pour me les mettre dans la main. Goncourt, Journal,1880, p. 66.
Expr. En façon de laque. Ursule et son tuteur étaient au dessert dans la jolie salle à manger décorée de peintures chinoises en façon de laque (...) lorsque le juge de paix se présenta (Balzac, U. Mirouët,1841, p. 101).
Prononc. et Orth. : [lak]. Att. ds Ac. dep. 1740. Homon. lac. Étymol. et Hist. 1. a) xives. lache « matière résineuse » (Moamin II, 86, 2 ds T.-L.); 1500 laque (s. réf. ds FEW t. 19, p. 105a); b) 1718 lacque masc. « vernis de Chine noir ou rouge » (Ac.); c) 1738 laque fém. « objet d'art enduit de laque » (Voltaire, Lettres à Frédéric, Pr. Roy. de Prusse, déc. ds Brunot t. 6, p. 424, note); 1803 masc. (Boiste); 2. 1548 « vernis coloré, peinture transparente utilisés comme la laque » (E. Coyecque, Recueil d'actes notariés..., t. 2, p. 233 : glacé de lacque de Venize); 3. 1957 cosmétologie (L'Aurore, 20 déc., p. 7). Empr. à l'ar.lakk « laque », lui-même empr. au persan lāk, et celui-ci à l'hindoustani lākh, du skr. lākṣā « tache, marque; cent mille » puis nom donné à la cochenille-laque (Coccus lacca) en raison de son pullulement, enfin nom de la sécrétion résineuse de certains arbres d'Extrême-Orient provoquée par la piqûre de cet insecte (Lok. no1295; FEW t. 19, p. 105; Klein Etymol., s.v. lac). Au sens 3 : la première laque a été créée en 1955 en Amérique et fabriquée pour la première fois en France en 1956 (d'apr. Lar. encyclop. Suppl. 1968). Fréq. abs. littér. : 174.
DÉR. 1.
Laqueux, -euse, adj.a) Qui est de la nature ou de la couleur de la laque. Glacis, ton, vernis laqueux; gomme laqueuse. Cet oxyde [l'oxyde de fer] est tantôt rouge orangé, tantôt rouge sanguin, tantôt enfin rouge chair, rouge laqueux (Manuel du fabricant de couleurs,t. 2, 1884, p. 79).b) Qui est peint avec de la laque. Les jambes laqueuses du Titien : jambes de certains personnages des tableaux du Titien qui sont peintes avec de la laque (Hugues,Expr. atelier, s.d.).[lakø], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1835. 1resattest. 1765 gomme laqueuse (Encyclop. t. 9, p. 290a), 1769 (Lettre sur l'exposition des ouvr. de 1769, p. 36 ds Brunot, t. 6, p. 781, note 14 : la couleur est un peu « laqueuse »); de laque, suff. -eux*.
2.
Laquier, subst. masc.Arbre de la Chine qui produit la gomme laque. (Ds Littré Suppl. 1877, Lar. Lang. fr., Lexis 1975). [lakje]. 1reattest. 1832 (Raymond : Arbre de la Chine, qui produit la gomme laque); de laque, suff. -ier*.

Wiktionnaire

Nom commun 1

laque \lak\ féminin

  1. Résine, souvent noir ou rouge, qui sort des branches de plusieurs espèces d’arbres d’Asie de l’Est.
    • La laque entre dans la composition des vernis, de la cire d’Espagne et de quelques teintures.
    • Laque de Coromandel.
    • Couleur de laque.
    • Gomme laque.
  2. Terre alumineuse, teinte d’un suc colorant, qu’on emploie dans la peinture.
    • Laque de Venise, de Florence.
  3. (Chimie) (Par analogie) Enduit brillant, d’origine industrielle, appliqué sur divers objets.
    • Une couche de laque protège la face du CD.
  4. (Cuisine) (Par analogie) Enduit brillant appliqué sur les mets.
    • …vous mêlez au sucre avec un peu de laque au carmin pour colorer. — (Audot, Cuisine campagne et ville, 1896, page 424)

Nom commun 2

laque \lak\ masculin

  1. Vernis de Chine, noir ou rouge.
    • Joseph, le valet de chambre, entra, présenta à son maître un plateau de vieux laque japonais, au centre duquel une carte de visite se pavanait. — (Octave Mirbeau, Contes cruels : Gavinard)
  2. Objet ou meuble qui en est revêtu.
    • Voilà un beau laque japonais.

Nom commun 3

laque \lak\ féminin

  1. Produit capillaire en bombe aérosol que l’on vaporise sur les cheveux pour les maintenir en forme.
    • Une bonne laque doit fixer mais sans « bétonner » ni poisser. Elle doit s’éliminer facilement, être sans danger, n’être pas trop chère. Voyons si, en pratique, cette laque idéale se trouve. — (Que choisir ? 1975, no 74, p. 17)
    • Dans ce musée des horreurs chimiques, revoilà L’Oréal, avec près d’une vingtaine de références, de la laque au vernis à ongles en passant par l’autobronzant. — (Des cosmétiques empoisonnés sous la haute protection des budgets de pub, Le Canard Enchaîné, 21 juin 2017, page 4)

Forme de verbe

laque \lak\

  1. De laquer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LAQUE. n. f.
Sorte de résine, d'un rouge jaunâtre, qui sort des branches de plusieurs espèces d'arbres des Indes orientales. La laque entre dans la composition des vernis, de la cire d'Espagne et de quelques teintures. Laque de Coromandel. Couleur de laque. Adjectivement, Gomme laque. Il se dit aussi d'une Terre alumineuse, teinte d'un suc colorant, qu'on emploie dans la peinture. Laque de Venise, de Florence. Il est masculin pour désigner le Beau vernis de Chine, ou noir, ou rouge, ainsi que les meubles qui en sont revêtus. On n'a pu encore parvenir à imiter parfaitement le beau laque de Chine. Acheter une table de laque. Voilà de vrai, de beau laque.

Littré (1872-1877)

LAQUE (la-k')
  • 1 Adj. Employé uniquement dans gomme laque, espèce de fécule rouge fournie par les semences de l'érythrine monosperme (légumineuses) et de la dalbergie à gousse ovale (légumineuses), et dite abusivement gomme, car c'est une résine.

    S. f. La laque entre dans la composition des vernis et de la cire d'Espagne. Ses pieds [du courlis brun] sont d'un rouge de laque, Buffon, Ois. t. XV, p. 47.

    On distingue la laque en bâtons, qui est la laque dans son état naturel, adhérant encore aux jeunes branches ; la laque en grains, qui est la laque détachée des rameaux ; la laque en écailles ou en tablettes, qui est de la laque fondue et coulée.

  • 2 S. f. Terre alumineuse, teinte d'un suc colorant, qu'on emploie dans la peinture. Laque de Venise, pour teinture, le 100 pesant, payera 16 livres, Tarif du 18 sept. 1684. Les arts doivent quelques découvertes à M. Margraaf, celle de la composition d'une laque rouge pour la peinture dont le secret était perdu, Condorcet, Margraaf.
  • 3Adj. m. Vernis laque, beau vernis de la Chine, ou noir ou rouge.

    S. m. Le beau laque de la Chine.

    Nom d'ouvrages le plus souvent en carton, recouverts de vernis, ornés de figures et de dorures, et venant de Chine. De jolis laques. Il lui envoya un cabinet de laque et plusieurs bijoux, Rousseau, Hél. VI, 14. Tenez, crayons, papiers, mon vieux compas sans pointe, Mes laques et mes grès, qu'une vitre défend, Je vous livrerai tout, Hugo, Voix, 22.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

LAQUE. Ajoutez :
4 Arbre à la laque, du Malabar, le butea frondosa, ROXB. Baillon, Dict. de bot. p. 247.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

LAQUE, s. f. On donne ce nom à plusieurs especes de pâtes seches dont les Peintres se servent ; mais ce qu’on appelle plus proprement laque, est une gomme ou résine rouge, dure, claire transparente, fragile, qui vient du Malabar, de Bengale & de Pégu. Son origine A, sa préparation B, & son analyse chimique C, sont ce qu’il y a de plus curieux à observer sur ce sujet.

A, son origine. Suivant les mémoires que le P. Tachard, jésuite, missionnaire aux Indes orientales, envoya de Pondichery à M. de la Hire en 1709, la laque se forme ainsi : de petites fourmis rousses s’attachent à différens arbres, & laissent sur leurs branches une humidité rouge, qui se durcit d’abord à l’air par sa superficie, & ensuite dans toute sa substance en cinq ou six jours. On pourroit croire que ce n’est pas une production des fourmis, mais un suc qu’elles tirent de l’arbre, en y faisant de petites incisions ; & en effet, si on pique les branches proche de la laque, il en sort une gomme ; mais il est vrai aussi que cette gomme est d’une nature différente de la laque. Les fourmis se nourrissent de fleurs ; & comme les fleurs des montagnes sont plus belles & viennent mieux que celles des bords de la mer, les fourmis qui vivent sur les montagnes sont celles qui font la plus belle laque, & du plus beau rouge. Ces fourmis sont comme des abeilles, dont la laque est le miel. Elles ne travaillent que huit mois de l’année, & le reste du tems elles ne font rien à cause des pluies continuelles & abondantes.

B, sa préparation. Pour préparer la laque, on la sépare d’abord des branches où elle est attachée ; on la pile dans un mortier ; on la jette dans l’eau bouillante ; & quand l’eau est bien teinte, on en remet d’autre jusqu’à ce qu’elle ne se teigne plus. On fait évaporer au soleil une partie de l’eau qui contient cette teinture ; après quoi on met la teinture épaissie dans un linge clair ; on l’approche du feu, & on l’exprime au-travers du linge. Celle qui passe la premiere est en goutes transparentes, & c’est la plus belle laque. Celle qui sort ensuite, & par une plus sorte expression, ou qu’on est obligé de racler de dessus le linge avec un coûteau, est plus brune & d’un moindre prix.

C, son analyse chimique. M. Lemery l’a faite, principalement dans la vûe de s’assurer si la laque étoit une gomme ou une résine. Ces deux mixtes, assez semblables, différent en ce que le soufre domine dans les résines, & le sel ou l’eau dans les gommes. Il trouva que l’huile d’olive ne dissolvoit point la laque, & n’en tiroit aucune teinture ; que l’huile étherée de térébenthine & l’esprit-de-vin n’en tiroient qu’une légere teinture rouge ; ce qui fait voir que la laque n’est pas fort résineuse, & n’abonde pas en soufre ; que d’ailleurs une liqueur un peu acide, comme l’eau alumineuse, en tiroit une teinture plus forte, quoiqu’elle n’en fît qu’une dissolution fort légere, & que l’huile de tartre y faisoit assez d’effet ; ce qui marque qu’elle a quelque partie saline, & qu’elle est imparfaitement gommeuse, & que par conséquent c’est un mixte moyen entre la gomme & la résine. Il est à remarquer que les liqueurs acides foibles tiroient quelque teinture de la laque, & que les fortes, comme l’esprit-de nitro & de vitriol, n’en tiroient aucune. Cependant la laque, qui ne leur donnoit point de couleur, y perdoit en partie la sienne, & devenoit d’un jaune pâle. La Physique est trop compliquée pour nous permettre de prévoir sûrement aucun effet par le raisonnement. Hist. de l’Acad. Royale, en 1710, pag. 58. 60.

Laque fine. La laque ou lacque est une gomme résineuse, qui a donné son nom à plusieurs especes de pâtes seches, qu’on emploie également en huile & en miniature. Celle qu’on appelle laque fine de Venise est faite avec de la cochenille mesteque, qui reste après qu’on a tiré le premier carmin : on la prépare fort bien à Paris, & l’on n’a pas besoin de la faire venir de Venise : on la forme en petits throchisques rendus friables de couleur rouge foncé.

Il y a de trois sortes de laque ; la laque fine, l’émeril de Venise ; la laque plate ou colombine, & la laque liquide. La laque fine a conservé son nom de Venise, d’où elle fut d’abord apportée en France ; mais on la fait aussi bien à Paris ; nous n’avons pas besoin d’y recourir. Elle est composée d’os de seche pulvérisés, que l’on colore avec une teinture de cochenille mesteque, de bois de Brésil de Fernambouc, bouillis dans une lessive d’alun d’Angleterre calciné, d’arsenic, de natrum ou soude blanche, ou soude d’Alicante, que l’on réduit ensuite en pâte dans une forme de throchisque ; si on souhaite qu’elle soit plus brune, on y ajoûte de l’huile de tartre : pour être bonne il faut qu’elle soit tendre & friable, & en petits throchisques. Dictionn. de Commerce.

Laque commune. La laque colombine ou plate est faite avec les tondures de l’écarlate bouillie dans une lessive de soude blanche, avec de la craie & de l’alun ; on forme cette pâte ou tablette, & on la fait sécher ; on la prépare mieux à Venise qu’ailleurs ; elle doit être nette, ou le moins graveleuse qu’il se pourra, haute en couleur. Lemery.

La laque plate ou colombine est faite de teinture d’écarlate bouillie dans la même lessive dont on se sert pour la laque de Venise, & que l’on jette après l’avoir passée, sur de la craie blanche & de l’alun d’Angleterre en poudre, pourri, pour en former ensuite des tablettes quarrées, de l’épaisseur du doigt. Cette espece de laque vaut mieux de Venise que de Paris & de Hollande, à cause que le blanc dont les Vénitiens se servent, est plus propre à recevoir ou à conserver la vivacité de la couleur.

La laque liquide n’est autre chose qu’une teinture de bois de Fernambouc qu’on tire par le moyen des acides.

On appelle aussi laque, mais assez improprement, certaines substances colorées, dont se servent les enlumineurs, & que l’on tire des fleurs par le moyen de l’eau-de-vie, &c. Dict. du com.

Gomme laqueuse. La gomme laque découle des arbres qui sont dans le pays de Siam, Cambodia, & Pegu.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « laque »

(XIVe siècle) lache « matière résineuse », devenue (1500) la laque ; (1718) un lacque « vernis de Chine noir ou rouge », (1738) une laque « objet d’art enduit de laque »
Emprunté à l’arabe لاك, lakk (« laque »), lui-même emprunté au persan lāk, et celui-ci à l’hindoustani lākh, du sanscrit lākṣā (« tache, marque ; cent mille »), nom donné à la cochenille-laque en raison de son pullulement, et nom de la sécrétion résineuse de certains arbres d’Extrême-Orient provoquée par la piqûre de cet insecte.
(Nom commun 3) Calque de l’anglais lacquer, la première laque à cheveux (hair lacquer → voir hair spray) a été créée en 1955 en Amérique et fabriquée pour la première fois en France en 1956 — (Larousse encyclopédique, 1968).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. et espag. laca ; ital. lacca ; du persan lak, teinture rouge ; sanscr. lâkshâ, insecte de la laque et la laque elle-même, laktaka, la laque.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « laque »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
laque lak

Citations contenant le mot « laque »

  • https://7detable.com/article/nos-petits-plats/calendrier-de-l-avent-jour-18-magret-de-canard-laque-et-ses-legumes-de-saison/3231 , Calendrier de l'Avent, jour 18 : magret de canard laqué et ses légumes de saison - 7detable.com
  • Est-il vrai que les Miss utilisent de la vaseline sur leurs dents pour garder leur sourire ? Aussi, est-ce vrai qu'elles mettent du scotch sous leurs yeux pour lisser les traits ? Appliquent-elles vraiment de la laque sous leurs talons de chaussures pour éviter de glisser ? Tour à tour, Chloé Mortaud a approuvé ou démonté ces idées reçues. Qui du scotch sous les yeux ? "C'est faux, on utilise pas de scotch sous les yeux pour se lisser les traits. Je (...) , Colle sur les fesses, laque sous les chaussures, vaseline sur les dents… Une ex Miss France démêle le vrai du faux des coulisses du concours de beauté !
  • Hanoï (VNA) - Le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme vient d'approuver le Projet de développement et de promotion de la marque nationale d'art de la laque poncée vietnamienne pour la période 2020-2030. VietnamPlus, Projet de promotion de la marque d'art de la laque poncée vietnamienne | Culture-Sports | Vietnam+ (VietnamPlus)
  • le statut de marché mondial meubles laque (2021-2026) et la position dans le monde entier et des régions clés, des perspectives des fabricants, les régions, les types de produits et les industries de fin; Ce rapport analyse les entreprises les plus hautes dans les régions à travers le monde et principales, et divise le processus de recherche des tendances du marché marché meubles laque par type de produit et les applications / fin industries.The meubles laque comprend l’analyse des différents facteurs qui influent sur l’industrie, avec la politique du gouvernement, du paysage concurrentiel, données historiques, l’environnement du marché, les tendances actuelles sur le marché, les technologies à venir, l’innovation technologique, et les progrès techniques dans l’industrie liée, et les risques de marché, les obstacles du marché, les opportunités et les défis. , meubles laque Marché 2021 Actions global, la taille, la demande future, Mondialisation.ca, Top acteurs de premier plan, les nouvelles tendances, région par prévisions pour 2026 – Derrière-l'Entente.com
  • D. Manoharlal (gomme-Laque), Mahabir de la gomme-Laque Usine, Aadhya International, Vishnu gomme Laque Usine, Gupta Frères (gomme-Laque), Prakash gomme laque Usine, Chuxiong DES vernis à la gomme Laque, Hind Suter gomme Laque, Stroever GmbH & Co. KG, Creasia Groupe , Kunming Forêt des Produits Chimiques Gabonflash, Mondial de la gomme Laque, rapport sur le Marché par les types, les applications, les joueurs et les régions,brut, de partager, de tcac ,outlook 2026 - Gabonflash
  • Le secret d'une coiffure réussie, c'est bien sûr une bonne coupe. Mais aussi des produits de coiffage adaptés aux besoins de chaque chevelure. Gels, laques, mousses... on vous dit lesquels choisir. Topsante.com, Comment avoir une chevelure parfaite pour les fêtes ? - Top Santé

Traductions du mot « laque »

Langue Traduction
Anglais lacquer
Espagnol barniz
Italien lacca
Allemand lack
Chinois
Arabe ورنيش
Portugais laca
Russe лак
Japonais 漆器
Basque laka
Corse laque
Source : Google Translate API

Synonymes de « laque »

Source : synonymes de laque sur lebonsynonyme.fr
Partager