La langue française

Irroration

Définitions du mot « irroration »

Trésor de la Langue Française informatisé

IRRORATION, subst. fém.

Vx. Action d'humecter par vaporisation. J'avais apporté dans ma poche ma machine bien chargée : je tournai le robinet, et il s'en échappa, avec sifflement, une vapeur odorante qui, s'élevant jusqu'au plafond, retombait en gouttelettes sur les personnes et sur les papiers. C'est alors que je vis avec un plaisir inexprimable les têtes les plus savantes de la capitale se courber sous mon irroration et je me pâmais d'aise en remarquant que les plus mouillés étaient aussi les plus heureux (Brillat-Sav., Physiol. goût,1825, p. 23).
REM.
Irrorer, verbe trans.,vx. Vaporiser. P. métaph. Sur la place en fête, ô roses d'aurore Les aveux s'ornaient des baisers qu'irrore Le chœur étiolé des frissons des temps (G. Kahn, Palais nomades,p. 59 ds Rheims 1969).
Prononc. et Orth. : [iʀ(ʀ)ɔ ʀasjɔ ̃]. Att. ds Ac. 1762 et de 1835 à 1935. Étymol. et Hist. 1. 1694 « pratique superstitieuse à l'aide de laquelle on prétendait guérir les maladies en arrosant une plante avec les liquides provenant des malades » (Corneille); 2. 1825 « arrosement par fines gouttelettes » (Brillat-Sav., loc. cit.). Empr. au lat. chrét.irroratio « action de tomber, de répandre en rosée ».

Wiktionnaire

Nom commun

irroration \i.ʁɔ.ʁa.sjɔ̃\ féminin

  1. (Didactique) Action d’exposer à la rosée ou à un arrosement.
    • Bain par irroration.
  2. (Agriculture) Pulvérisation d'une bouillie en fines gouttelettes sur la végétation.
    • Pompe d'irroration.
    • Lance d'irroration.
    • PULVERISATEURS PORTÉS ou TRAINÉS SANS HÉLICE: Usage > Pour l’irroration et la destruction des animaux nuisibles où l’apport de l’air n’est pas nécessaire.
  3. Pratique magique qui consiste à soulager un malade en arrosant un arbre ou une plante avec ses excréments.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

IRRORATION. n. f.
T. didactique. Action d'exposer à la rosée ou à un arrosement. Bain par irroration.

Littré (1872-1877)

IRRORATION (i-rro-ra-sion) s. f.
  • Terme didactique. Action d'exposer à la rosée, ou à un arrosement en forme de rosée. Bain par irroration.

    Pratique superstitieuse dans laquelle on arrosait une plante avec des liquides provenant d'un malade.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « irroration »

Lat. irrorationem, de irrorare, de in, en, dans, et rorare, répandre un liquide comme de la rosée (voy. ROSÉE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XVIIe siècle) Du latin irroratio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « irroration »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
irroration irɔrasjɔ̃

Traductions du mot « irroration »

Langue Traduction
Anglais irroration
Espagnol irritación
Italien irrorazione
Allemand bewässerung
Chinois 激怒
Arabe الري
Portugais irritação
Russe irroration
Japonais イライラ
Basque irroration
Corse irroration
Source : Google Translate API

Synonymes de « irroration »

Source : synonymes de irroration sur lebonsynonyme.fr

Irroration

Retour au sommaire ➦

Partager