La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « irréformable »

Irréformable

Définitions de « irréformable »

Trésor de la Langue Française informatisé

IRRÉFORMABLE, adj.

A. − DR. Que l'on ne peut réformer. Arrêt, décision, jugement, loi irréformable. Toute puissance dont les décrets ne sont pas irréformables a au-dessus d'elle une autre puissance qui peut les réformer (Lamennais, Religion,1826, p. 136):
Inscrite à la naissance des États-Unis dans une constitution révérée comme une charte politique irréformable, la séparation de l'État et des Églises y est considérée comme une formule idéale de liberté plutôt que comme un compromis inévitable... Philos., Relig., 1957, p. 46-14.
B. − Usuel. Que l'on ne peut corriger, redresser en vue d'une amélioration.
1. [Appliqué à un inanimé abstr.] Les abus dont il se plaint ne seront pas irréformables (Le Moniteur,t. 2, 1789, p. 370).Il [un paysan] endure [les vices] avec patience toute sa vie, les ayant jugés par avance irréformables (Bernanos, Journal curé camp.,1936, p. 1048).
Emploi subst. masc. sing. à valeur de neutre. [Les] libres penseurs qui souriront à la tentative de réformer l'irréformable (Renan, Avenir sc.,1890, p. 104).
2. [Appliqué à une pers. ou à une collectivité] Tout être irréformable est nécessairement infaillible (Bonald, Essai anal. soc.,1800, p. 53).Elle [cette société] est mauvaise dans son essence et irréformable (Chardonne, Dest. sent., I, 1934, p. 134).
REM.
Irréformabilité, subst. fém.,rare. Caractère de ce qui est irréformable. Jamais il [le pape] ne maintint d'une manière plus solennelle l'irréformabilité de ses jugements dogmatiques (J. de Maistre, Pape,1819, p. 105).
Prononc. et Orth. : [iʀ(ʀ)efɔ ʀmabl̥]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. Av. 1603 (Charron, Les Trois Veritez, III, 7, Adv. ds Hug.). Dér. de réformable*; préf. ir-, var. de in-1* ou empr. au b. lat. irreformabilis « irréformable » (TLL). Fréq. abs. littér. : 16.

Wiktionnaire

Adjectif - français

irréformable \i(ʁ).ʁe.fɔʁ.mabl\ masculin et féminin identiques

  1. (Droit) Qui ne peut être réformé, en parlant d’un texte de loi, d’un jugement.
    • Jamais l’Eglise de France n’a voulu établir d’autres principes, & elle a prevenu tous les soupçons qu’on pourroit former, en marquant expressément que le jugement du Pape n’étoit pas irreformable si le consentement de l’Eglise n’y étoit joint, [...] c’est à dire qu’il est irreformable lors que ce consentement l’a fortifié. — (François de Ville, Préjugés légitimes contre le jansénisme, Abraham du Bois, Cologne, 1686, page 103)
    • Les lois données par la nature sont les seules irréformables ; la loi de la république, ou du suffrage de tous, est notre droit naturel, elle est donc irréformable ; il en est de même de la loi générale qui veut la liberté pour tous ; cette loi est irréformable également ; [...] — (Pierre-François Junqua, De la justice dans l'exercice de la souveraineté, Sandoz et Fischbacher, Paris, 1879, pages 281-282)
    • [...] la guerre avait rendu un jugement irréformable dont les considérants, comme dit Proudhon, avaient été datés de Valmy, de Jemmapes et de cinquante autres champs de bataille, et dont les conclusions avaient été prises à Saint-Ouen par Louis XVIII. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, ch. III, Marcel Rivière, 1910, page 125)
  2. Trop rigide pour faire l’objet de réformes.
    • Le raisonnement sur l’URSS a ainsi souvent été le suivant : l’URSS est expansionniste car totalitaire ; or la caractéristique principale du totalitarisme c’est d’être monolithique et irréformable : donc l’URSS est et sera toujours expansionniste. — (Pierre Grosser, Les temps de la guerre froide, éditions Complexe, Bruxelles, 1995, page 148)
    • Certes, on peut expliquer inlassablement que la France est irréformable, ce qui permet de rejeter la responsabilité sur la population. Mais l’histoire des dernières années indique à quel point cette appréciation est simpliste. — (Jean-Hervé Lorenzi, Bien comprendre la France pour mieux la réformer, lesechos.fr, 12 décembre 2018)
    • Il n’y a pas de pire symbole de l’immobilisme qui étouffe le Liban, sous le poids d’un communautarisme et d’un système confessionnel irréformables. — (François Brousseau, Prisonniers d’eux-mêmes, ledevoir.com, 26 octobre 2020)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

IRRÉFORMABLE. adj. des deux genres
. T. de Droit. Qui ne peut être réformé. Jugement irréformable.

Littré (1872-1877)

IRRÉFORMABLE (i-rré-for-ma-bl') adj.
  • Terme de palais. Qui ne peut être réformé. Jugement irréformable. Un décret porté ou reçu par le consentement exprès ou tacite du corps des pasteurs [dans l'Église catholique] est irréformable, Mém. de Trévoux, 1725, t. I, p. 123.

    Dans le langage général, qui n'est pas susceptible de réformation, de correction. Non-seulement cet abus [la vénalité des charges] paraissait à tout le monde irréformable, mais utile, Voltaire, Dict. phil. Vénalité.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* IRRÉFORMABLE, adj. (Gram.) qui ne peut être réformé. Lorsque le jugement du public est général, il passe pour infaillible & pour irréformable.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « irréformable »

Lat. irreformabilis, de in… 1, et reformare, reformer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XVIIe siècle) Dérivé de réformer, avec le préfixe ir- et le suffixe -able.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « irréformable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
irréformable irefɔrmabl

Citations contenant le mot « irréformable »

  • La grève qui s’éternise en réponse au projet de réforme de notre système de retraites fait qu’on peut être tenté de désespérer de la France. Serait-elle devenue irréformable, condamnée à l’immobilisme et au déclin? L’invocation permanente des droits acquis, des acquis sociaux, y compris par ceux dont la retraite ne sera pas affectée, ne traduit-elle pas une crispation sur le passé, avec un refus de se tourner vers l’avenir et vers les promesses dont il est porteur? Cette résistance concernerait-elle le changement en général? On peut en douter. Dans bien des domaines, pensons par exemple au travail des femmes et aux moyens déployés pour le concilier avec la maternité, les Français sont loin d’avoir été, et d’être encore, à la traîne du changement. Comment comprendre l’épisode actuel? Sont en cause les divisions que suscite la manière dont a été obtenue en France la conciliation, partout difficile, entre le statut de citoyen libre et la condition de travailleur. Le Figaro.fr, La France est-elle irréformable?
  • Le problème c'est que le français est irréformable ....c'est la raison pour laquelle nous sommes archaïque ! ladepeche.fr, Macron peut-il continuer à réformer ? - ladepeche.fr
  • J.-H.L. Oui. Elle est effectivement irréformable si l'on se contente de se calquer sur d'autres modèles, comme d'aucuns sont tentés de le faire. Il existe des freins tout à fait français qu'il convient de prendre absolument en compte si l'on veut faire bouger les choses. Je pense que c'est ce que le président, Emmanuel Macron, a voulu dire, alors qu'il s'apprête justement à mener des réformes ambitieuses. leparisien.fr, Le débat : la France est-elle irréformable ? - Le Parisien
  • Durant sa campagne électorale, Emmanuel Macron avait annoncé qu’il rencontrerait personnellement les 400 hauts fonctionnaires qui détiennent les postes-clés de la République afin de les évaluer. Pour des raisons qu’il n’a jamais expliquées, il n’a jamais réalisé cette promesse, pas plus qu’il n’a esquissé la moindre réforme de l’Etat. Les plus attentifs à ce dossier se souviennent qu’il devait, le 4 décembre 2018, faire de grandes annonces sur ce sujet (comme la fin du recrutement direct des grands corps à la sortie de l’ENA). La crise des Gilets Jaunes a finalement rendu tout cela caduc. C’est donc une haute fonction publique intouchable, irréformée et sans doute irréformable, qui tient l’Etat. Les ministres changent, les directeurs restent. Atlantico.fr, L'autre remaniement dont la France aurait vraiment besoin (mais qu'Emmanuel Macron ne fera pas malgré ses promesses) | Atlantico.fr

Traductions du mot « irréformable »

Langue Traduction
Anglais irreformable
Espagnol irreformable
Italien irreformabile
Allemand unverformbar
Chinois 不可改革的
Arabe غير قابل للإصلاح
Portugais irreformável
Russe irreformable
Japonais 変革できない
Basque irreformable
Corse irreformable
Source : Google Translate API

Synonymes de « irréformable »

Source : synonymes de irréformable sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « irréformable »

Irréformable

Retour au sommaire ➦

Partager