La langue française

Interdicteur, interdictrice

Définitions du mot « interdicteur, interdictrice »

Trésor de la Langue Française informatisé

Interdicteur, subst. masc.Celui qui interdit. Vous le plus énergique interdicteur du mouvement, vous l'apôtre qui prêchez l'absence de pensée (Balzac, Lettres Étr., t. 1, 1850, p. 148).Ce Larroumet, (...) cet ex-directeur des Beaux-Arts, cet interdicteur de La Fille Élisa (Goncourt, Journal,1892, p. 292).

Interdicteur, interdictrice, adj. :,,Qui interdit. Psychan. Instance interdictrice ``. (ds Rob. Suppl. 1970)

Wiktionnaire

Nom commun

interdicteur \ɛ̃.tɛʁ.dik.tœʁ\ masculin

  1. Celui qui interdit.
    • Il nous situe là dans une structure œdipienne extrêmement simplifiée, où n'entrent en jeu ni l'ambivalence ni, à plus forte raison, l'Œdipe inversé : le père est, uniquement, le rival et l'interdicteur. — (Jean Laplanche, Problématiques : l'angoisse, 1980)
    • La gifle tout à fait exceptionnelle que j’avais donnée sans réfléchir à Morgane, qui se droguait en public en face de notre service, n’a pas eu d’efficacité thérapeutique pour elle. Mais, comme au billard et par la bande, je m’étais ainsi situé pour Arthur comme le tiers interdicteur entre le psychopathe et son plaisir destructeur. — (Jean-Pierre Chartier, « Peut-on guérir le psychopathe ? », dans Topique 2007/2 (n° 99), p. 61)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « interdicteur »

(Siècle à préciser) Du latin interdictor.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « interdicteur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
interdicteur ɛ̃tɛrdiktœr

Citations contenant le mot « interdicteur »

  • Contrairement à sa réputation erronée de laxiste, Dolto a fait de la frustration, la clé de voûte essentielle de l’éducation. Ne pas tout combler des désirs de l’enfant, énoncer la loi et la faire respecter, est la base de la construction mentale et éthique de l’enfant, garantissant son humanisation pour en faire une personne à part entière, un citoyen du monde. Le parent est un "interdicteur" précieux lorsqu’il refuse à bon escient une satisfaction pleine et entière à l’enfant. L’adulte est garant de ce qui est possible et de ce qui ne l’est pas. La loi commence à la maison et se poursuit en société, à l’extérieur, à commencer par l’école. La loi protège parce qu’elle est "interdictrice". Malgré cela, on assiste encore à une grave confusion entre besoins de l’enfant et désir. Pour Dolto, ne pas donner de limites est une forme de violence qui désocialise l’enfant à long terme. SudOuest.fr, Françoise Dolto se voulait "médecin d’éducation"
  • Freud élabore sa théorie dans un monde où la culpabilité est le sentiment moral fondamental, un monde qui reste celui de la faute. Il pensait que le «sentiment de culpabilité» était le «problème capital du développement de la civilisation», laquelle se développe sur la répression des pulsions. À la culpabilité comme contrainte intérieure correspondait un comportement réglé par des techniques de gouvernement de type disciplinaire. Le «surmoi» interdicteur est le concept clé. , «Une époque marquée par le manque d'estime de soi »
  • Concrètement, le père ne peut-il pas pouponner et assumer son rôle « interdicteur » ? La mère qui élève seule son enfant le condamne-t-elle à ne pas grandir ? Entre ces repères théoriques et la réalité, comment agir, comment s’y retrouver ? Pour Claude Halmos, ce qui est important du côté du père, c’est sa place particulière par rapport à l’autorité. « Ma position n’est pas idéologique, précise-t-elle, elle est fondée sur ce qui s’avère opérationnel pour remettre les choses en place. Quand ça dysfonctionne au quotidien dans une famille, que tout est devenu conflictuel, le repas, le coucher, l’école, je demande aux parents comment ça se passe, chez eux, avec l’autorité. La réponse est souvent : on partage. Or partager, ça ne fonctionne pas. » Et d’expliquer : lorsque l’enfant joue de sa toute-puissance, c’est en général face à sa mère, avec laquelle il a été dans une relation fusionnelle. Il est important qu’il sache que cette mère n’est pas seule, que quelqu’un est là pour la protéger. Et que, si la mère en réfère à ce quelqu’un, il va intervenir pour empêcher qu’on lui nuise. « Ce qu’il faut bien comprendre, poursuit-elle, c’est que le père est un dispositif. Dans l’organisation familiale, il n’est pas simplement un troisième, il est un tiers qui va rappeler la règle et la faire respecter. Cela permet à l’enfant de comprendre que, dans la société, on n’est jamais deux mais trois ; il y a soi, l’autre et la loi. » Or, bien souvent, la mère croit devoir se débrouiller seule d’une situation d’opposition. Elle s’en veut – ou le père lui reproche – de ne pas réussir à se faire obéir. Cette triangulation ne la dispense pas d’avoir, elle, de l’autorité. Mais elle lui permet de se reposer sur un allié. Dans les familles monoparentales, le parent célibataire doit aussi pouvoir en référer à un tiers. La mère, au père : « S’il était là, il te le dirait aussi ! » Le père, aux règles sociales : « Tu n’as pas le droit de faire cela parce que la loi l’interdit. J’y suis soumis aussi ! » Lorsque les parents, ensemble ou séparés, parviennent à fonctionner ainsi, sans se disqualifier mutuellement mais en jouant de leur complémentarité, généralement, le calme revient. , Le père peut-il remplacer la mère ? | Psychologies.com
  • Aucun adolescent, aucun jeune adulte ne m’écrit ainsi pour évoquer sa souffrance relationnelle avec son père. En revanche, des jeunes femmes disent au psychanalyste – ou écrivent sur internet – leur souffrance d’une relation complexe avec leur mère. Il est bien fini le modèle du père menaçant qui s’opposait aux choix de vie du jeune adulte, et l’écrasait de sa force interdictrice. Même si cette figure du père inducteur de névrose est largement mythique, elle reflétait un certain type de famille, et surtout un certain type de rapports intergénérationnels difficile à définir aujourd’hui: il était fait de distance, d’une forme de respect, d’une valorisation de la transmission « verticale » etc. Cela n’existe plus. Ce que l’on me raconte aujourd’hui autour du père – quand cela se passe mal – tourne autour de l’absence ou du manque de consistance. La Vie.fr, Quand mères et filles ont du mal à s'encadrer 
  • C’est la « consommation effrénée de corps d’enfants » qui va débuter, une « addiction » qui a besoin de plus en plus d’assouvir ses pulsions, comme l’explique à la barre la professeure Liliane Deligand, diligentée par la défense. « Il s’est arrêté en 1991, cela peut paraître surprenant après tant de passages à l’acte, comme si, tout d’un coup, le sevrage était le résultat de la parole de l’évêque (en 1991, le cardinal Decourtray, alerté par une famille qui menace de médiatiser l’affaire, exfiltre le père Preynat et lui fait promettre de ne jamais recommencer, ndlr), une parole interdictrice, qui lui intimait de ne pas se confondre avec le corps de l’autre. […] Cette intimation a été suffisante pour mettre un coup d’arrêt à ses gestes. Cela ne veut pas dire qu’il n’a pas eu de tentations ou des fantasmes. Il est néanmoins capable de résister à la tentation. La parole a été plus forte. ». Il reste à comprendre pourquoi, jusqu’en 1991, la parole des autres prêtres, qui lui avaient intimé d’arrêter, n’a pas été « plus forte ». La veille, une avocate de la partie civile, Nadia Debbache, avait cinglé : « c’est la honte publique » qui a porté le coup d’arrêt. Par ailleurs, « vous confessiez régulièrement votre pêché de chair et vous étiez conforté dans le fait que vous étiez pardonné, absous, non ? », demande Anne-Sophie Martinet. Le prévenu acquiesce. , Le procès du père Preynat, gouffre de la douleur - Pénal | Dalloz Actualité
  • Vous êtes dans une nouvelle dimension, celle où vous n’existez plus qu’en tant que personne raisonnante (traduction de casse-pieds !), interdictrice (casse-pieds !) ou moralisatrice (encore casse-pieds !). leplus.nouvelobs.com, Rentrée des classes : quand les parents stressent plus que leurs enfants... - le Plus
  • La particularité de cet « idéal du moi » réside en outre dans son étroite corrélation avec le surmoi, instance interdictrice, autoritaire, sinon tyrannique. L’être humain en recherche de ce soutien psychiquement structurant l’explique parfois par « le besoin que quelque chose se passe dans le réel » : besoin d’ordre imposé de l’extérieur face à son propre « vécu désordonné » et besoin de justice à même de le rétablir dans « son bon droit », accompagnent ce passage. Causeur, Dans la tête d'un djihadiste - Causeur
  • Contrairement à sa réputation erronée de laxiste, Dolto a fait de la frustration, la clé de voûte essentielle de l’éducation. Ne pas tout combler des désirs de l’enfant, énoncer la loi et la faire respecter, est la base de la construction mentale et éthique de l’enfant, garantissant son humanisation pour en faire une personne à part entière, un citoyen du monde. Le parent est un "interdicteur" précieux lorsqu’il refuse à bon escient une satisfaction pleine et entière à l’enfant. L’adulte est garant de ce qui est possible et de ce qui ne l’est pas. La loi commence à la maison et se poursuit en société, à l’extérieur, à commencer par l’école. La loi protège parce qu’elle est "interdictrice". Malgré cela, on assiste encore à une grave confusion entre besoins de l’enfant et désir. Pour Dolto, ne pas donner de limites est une forme de violence qui désocialise l’enfant à long terme. SudOuest.fr, Françoise Dolto se voulait "médecin d’éducation"
  • Voltairine donc. Si un prénom seul ne saurait dessiner un destin, on ne peut que s’arrêter sur celui que son père, Hector De Claire, français émigré aux Etats-Unis en 1854, lui choisit. Née dans une famille de libres-penseurs et d’abolitionnistes, elle fut pourtant placée en institution religieuse après la séparation de ses parents (il semble que son père y vit le moyen de lui offrir une éducation et de lui éviter une enfance miséreuse qu’elle avait déjà trop connue). Voltairine de Cleyre y nourrit un fort anticléricalisme et la détestation de toute organisation sociale verticale, interdictrice et soumettant ses membres à un ordre immuable. Autant de convictions inexpugnables dont on découvre quelques idées force dans De l’action directe et Le mariage est une mauvaise action. Basta !, Voltairine de Cleyre, l’insoumise - Basta !
  • Quelle politique de prévention préconisez-vous? Il faut arrêter avec une prévention interdictrice et dirigiste. C’est aux instances gouvernementales de réhabiliter le repas et l’attention portée aux bonnes choses. Avec des confrères, nous avions réfléchi à des slogans possibles pour lutter contre l’obésité. Cela donnait : «Le dîner, partager ses aliments, partager sa journée», «à chacun selon sa faim», pour les enfants «Ne finis pas ton assiette si tu n’as plus faim», «mangez au calme» etc. Le modèle alimentaire français nous protège encore un peu, mais cela se perd et bien souvent on se contente de «faire le plein à la pompe». , Gérard Apfeldorfer sur l'obésité: «L'important n'est pas ce qu'on mange mais comment on le mange»
  • En sautant d’une religion interdictrice du Père aux jouissances illimitées du Marché, l’individu s’est réduit ou replié sur son fonctionnement pulsionnel, qu’on ne peut sans sophisme identifier à l’autonomie. La libération tant attendue se fait encore attendre pour ceux qui sont ainsi devenus leurs propres tyrans, tenus par ce qui les tient – Koltès, cité par DRD, en a tiré sa magnifique parabole de La Solitude dans les champs de coton. On y chasse et rabat l’homme dans les filets du leurre, on y exploite industriellement l’âme d’en bas. Avis à la gauche et à divers gauchismes, toujours champions d’une révolution dans les mœurs, ainsi conduits tout droit et tête baissée dans le piège libéral ! , Remettre le marché à sa place | Le randonneur
  • L’œil du psy : "Le croque-mitaine est une figure interdictrice (surmoïque), c’est-à-dire qu’elle menace les personnes de représailles en cas de transgression des limites. Elle vise à normaliser les individus, à leur faire accepter les règles de vie en société." LCI, Vampires, fantômes et loups-garous sur le divan : que révèlent les peurs qu'ils suscitent ? | LCI

Traductions du mot « interdicteur »

Langue Traduction
Anglais interdictor
Espagnol interdictor
Italien interdictor
Allemand interdictor
Chinois 拦截者
Arabe المحجر
Portugais interditor
Russe interdictor
Japonais 妨害者
Basque interdictor
Corse interdittore
Source : Google Translate API

Synonymes de « interdicteur »

Source : synonymes de interdicteur sur lebonsynonyme.fr

Interdicteur

Retour au sommaire ➦

Partager