Insurger : définition de insurger


Insurger : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

INSURGER, verbe

I. − Emploi trans., vieilli.
A. − Faire entrer en insurrection, pousser à l'insurrection. Synon. soulever.Insurger un pays, les paysans. Théramènes, maintenant à la tête du parti populaire, insurge les citoyens, et se saisit du général de la faction opposée (Chateaubr., Essai Révol., t. 2, 1797, p. 91).André Hofer, le brave, le bon paysan, choisi et désigné par l'Autriche, pour insurger le Tyrol contre l'armée franco-bavaroise, en 1808 (Michelet, Chemins Europe,1874, p. 506):
1. Les meneurs des sections, les agents de Lemaître, les clubistes lettrés, se coalisèrent [le 13 vendémiaire], et ne virent rien de mieux que d'insurger la capitale, en accusant la Convention de prolonger sa dictature, et d'attenter à la souveraineté du peuple. Sainte-Beuve, Prem. lundis, t. 1, 1827, p. 217.
B. − P. ext. Faire se révolter, faire que l'on proteste avec force. C'est l'occasion pour Renan de faire l'éloge du ministre (...) et de le proclamer le premier écrivain du siècle : cela nous insurge Saint-Victor et moi (Goncourt, Journal,1870, p. 702).L'enfant que cette affreuse éducation insurge, se corrompt terriblement vite, raisonne juste dans le faux et conclut logiquement en devenant pire que ses tristes ascendants (Verlaine, Œuvres posth., t. 2, Voy. Fr., 1896, p. 74).
Rem. On relève un emploi rare intrans. dans une constr. factitive : Un village brûlé en faisait insurger dix autres, et cette guerre d'extermination devait être fatale au parti le moins nombreux (Mérimée, Cosaques d'autrefois, 1865, p. 61).
II. − Emploi pronom.
A. − [Le suj. est un nom collectif ou au plur.] Se soulever contre un pouvoir politique établi en prenant les armes. Synon. se dresser, se soulever, se rebeller, se révolter (contre).
S'insurger contre qqn, qqc.Plusieurs villes de la Bretagne épousèrent la cause des Girondins, et s'insurgèrent aussi contre la Convention (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 773).Ce ne fut point (...) un mouvement unanime et concerté; tout était particulier, local : chaque commune s'insurgeait pour son compte contre son seigneur (Guizot, Hist. civilisation, Leçon 7, 1828, p. 24).
Absol. La Vendée, le Lyonnois, le Languedoc s'insurgent; et la république naissante, attaquée au dedans et au dehors, se voit menacée d'une ruine prochaine (Chateaubr., Essai Révol., t. 2, 1797, p. 20).On sentait bien que si les mercenaires triomphaient, depuis le soldat jusqu'au laveur d'écuelles, tout s'insurgeait, et aucun gouvernement, aucune maison ne pourrait y résister (Flaub., Salammbô, t. 2, 1863, p. 118).
P. ext.
Refuser d'obéir, de se soumettre à une autorité, à ce qu'elle décide :
2. ... on peut dire qu'il n'y en a pas dix, pas cinq, sur cent [parmi les hommes mobilisables en Europe], qui accepteraient l'idée d'une guerre! (...) Suppose (...) que (...) il y ait seulement une douzaine, une demi-douzaine même, qui comprennent le danger et qui s'insurgent : c'est une véritable armée de récalcitrants que les gouvernements trouveraient devant eux!... Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 232.
B. − Au fig.
1. S'insurger contre qqc.Refuser avec force, contester une autorité morale, religieuse, esthétique, un état de fait. Synon. se révolter (contre).S'insurger contre la société. La philosophie, en horreur de ce droit [de la guerre] qu'elle ne comprend point, s'insurge contre les faits et se plonge dans l'utopie (Proudhon, Guerre et Paix,1861, p. 127).Permettez-moi de rectifier entre nous certains détails et de m'insurger doucement contre quelques allégations (Verlaine, Corresp., t. 3, 1881, p. 85):
3. la reine. − ... La jeunesse est anarchiste. Elle s'insurge contre ce qui est. Elle rêve d'autre chose et d'en être le mobile. Si je n'étais pas reine, je serais anarchiste. En somme je suis une reine anarchiste. C'est ce qui fait que la cour me dénigre et c'est ce qui fait que le peuple m'aime. Cocteau, Aigle,1946, II, 4, p. 349.
Protester avec force contre quelque chose (sans recourir à la violence). M. Edgard Faure se propose de faire la même politique que M. Pleven contre laquelle se sont insurgées les organisations syndicales socialistes aussi bien que communistes (Le Monde,19 janv. 1952, p. 5, col. 3).
2. Absol. Marquer son désaccord, sa désapprobation avec force. Synon. s'indigner, protester.Mais pour le passage de Montesquieu relatif aux immolations d'enfants, je m'insurge. Cette horreur ne fait pas dans mon esprit un doute (Flaub., Corresp.,1862, p. 66).Il inventera un nouveau personnage (...) dont il ne sait encore rien, ni ce qu'il vient faire dans l'histoire, ni même s'il lui trouvera un rôle à y jouer. Naturellement, je m'insurge. Construction d'abord! (Martin du G., Notes Gide,1951, p. 1386).
4. − Tu ne feras pas ça, dit Croquebol. − Je le ferai! déclara La Guillaumette, et quant aux cinq balles du chef je vais les foutre dans le canal! Croquebol s'insurgea : − Eh! pas d'blague! rigole pas avec le pognon! Courteline, Train 8 h 47,1888, 2epart., III, p. 127.
REM.
Insurgence, subst. fém.,hapax. Elle [la femme, après quinze ou vingt ans de mariage] affecte l'égalité, elle plaisante sur son maître. Si son mari sort, elle prend la même licence, etc.; il faut réprimer cela; ne souffrir aucune insurgence (Proudhon, Pornocratie,1865, p. 217).
Prononc. et Orth. : [ε ̃syʀ ʒe], (il) insurge [ε ̃syʀ ʒ]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1474 soy insurger « s'élever contre l'autorité » (Instruction de Louis XI ds Hist. gén. et particulière de Bourgogne, éd. U. Plancher, IV, 337a d'apr. Bartzsch, p. 153), rare jusqu'en 1792, 20 févr. (Crestin ds Moniteur XI, 428b d'apr. Ranft, p. 117); 1790, 31 août, part. passé adj. insurgé « soulevé contre l'autorité » (Barnave ds Moniteur V, 531a, ibid.); 1792, 12 juill. subst. (ds La Société des Jacobins, Recueil de doc., éd. A. Aulard, IV, 93, ibid., p. 118). Empr. au lat.insurgere « se lever (pour attaquer) », dér. de surgere, v. surgir; noter la forme s'insurgir (1414 ds Gdf.xvies. ds Hug.). Fréq. abs. littér. : 193. Bbg. Barb. Loan-words 1921, p. 256 (s.v. insurgence). - Dub. Pol. 1962, p. 325. - Gohin 1903, p. 267 (s. v. insurgence).

Insurger : définition du Wiktionnaire

Verbe

insurger \ɛ̃.syʁ.ʒe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’insurger)

  1. Exciter, pousser à la révolte, à l'insurrection.
    • La proximité du Yucatan paraît permettre au Mexique d’insurger cette île quand bon lui semblera. — (Anonyme, Espagne. - Cadiz et Gibraltar, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
    • Il perdit son père en 1765 ; intenta, à l'occasion de son héritage, un procès à l'État ; mécontent des juges, il insurgea les ouvriers d'Alnwick, se mit à leur tête, brisa les barrières de péage qui fermaient les routes du pays, fut poursuivi, s'esquiva, revint pour liquider définitivement son patrimoine vite absorbé au métier de démocrate, peu lucratif en Angleterre. — (G. Lenotre, Vieilles maisons, vieux papiers, deuxième série, Un brelan, I: Greive ; Perrin et Cie libraires-àditeurs, Paris, 1904, page 108.)
  2. (Pronominal) Se soulever, se révolter contre un pouvoir établi ou contre une autorité arbitraire.
    • Chaque mois amenait une nouvelle émeute. On s'insurgeait à Lyon et à Grenoble. A Paris, c'était tantôt les légitimistes, et tantôt les républicains qui organisaient des conspirations. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
  3. (Pronominal) S'opposer, vitupérer contre quelque chose ou quelqu'un.
    • S’insurger contre une mode ridicule.
    • S’insurger contre des abus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Insurger : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INSURGER (S'). v. pron.
Se soulever, se révolter contre un pouvoir établi on contre une autorité arbitraire. La plupart des provinces s'insurgèrent. Faire insurger des mécontents. Un peuple insurgé. Une troupe de citoyens insurgés, ou, elliptiquement, Une troupe d'insurgés. Un insurgé. Fig., S'insurger contre une mode ridicule. S'insurger contre des abus.

Insurger : définition du Littré (1872-1877)

INSURGER (in-sur-jé. Le g prend un e devant a et o : insurgeant, insurgeons) v. a.
  • 1Soulever contre. Insurger une nation. Ces taxes odieuses insurgèrent les campagnes.
  • 2S'insurger, v. réfl. Se soulever contre un gouvernement, une discipline, une autorité. Le peuple s'est insurgé contre le gouvernement.

    Avec ellipse du pronom personnel. Faire insurger une province.

    Par extension. Vous vous insurgez contre le bon sens, contre la nécessité. L'esprit s'insurge contre des prescriptions arbitraires.

HISTORIQUE

XVIe s. Insurger, Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « insurger »

Étymologie de insurger - Littré

Ital. insurgere ; du lat. insurgere, de in, en, contre, et surgere, se lever (voy. SURGIR).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de insurger - Wiktionnaire

(XVe siècle)[1] Du latin insurgere (« se lever contre, attaquer, s’insurger ») ; apparenté à surgir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « insurger »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
insurger ɛ̃syrʒe play_arrow

Conjugaison du verbe « insurger »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe insurger

Citations contenant le mot « insurger »

  • Ajoutant son grain de sel, la conjointe du premier ministre, Isabelle Brais, a publié lundi en soirée un message sur Instagram encourageant les hommes à «s’insurger contre les agissements de leurs frères déviants». Le Journal de Montréal, Dénonciations: le premier ministre Legault et la ministre Charest se contredisent | JDM
  • La campagne est sympa, mais pas non plus extraordinaire au point de s’insurger contre la destruction du paysage par les éoliennes. On ne peut pas non plus dire qu’elles soient bruyantes : tout juste un léger froufrou. J’aime bien les éoliennes (si l’on est contre le charbon et contre le nucléaire, on ne va pas non plus s’opposer à l’un des rares moyens d’allumer sa machine à laver sans polluer). Toutefois, il semble qu’elles soulèvent ici quelques problèmes. Charlie Hebdo, Reportage - Nantes : le mystère des éoliennes tueuses   - Charlie Hebdo
  • Idem pour l’appel lancé par Isabelle Brais, son épouse : « Chers hommes, vous qui êtes des chevaliers, des princes, des gentlemen... vous qui traitez les femmes avec respect et qui les aimez véritablement... j’ai tellement envie de vous entendre vous insurger contre les agissements de vos frères déviants... ceux-là mêmes qui salissent votre réputation et qui vous embarquent dans leur bateau de merde...! Je déteste ce que j’apprends ces temps-ci. J’aimerais tellement entendre ce que vous avez à dire ! » Le Journal de Montréal, La troisième vague | Le Journal de Montréal
  • N'en déplaise à certaine personnes, moi je trouve qu'elle a parfaitement raison de s'insurger. ladepeche.fr, "C'est immonde !" : Alexandra Lamy pousse un gros coup de gueule sur Instagram - ladepeche.fr
  • Il est des êtres qui répugnent à s'insurger quotidiennement contre des détails qui n'en valent pas la peine. Et puis un jour, l'on verra ces êtres prendre une décision que nul de ceux qui leur reprochait leur apathie n'eût été capable de prendre. De Axël

Traductions du mot « insurger »

Langue Traduction
Corse ribella
Basque matxino
Japonais 反逆者
Russe бунтарь
Portugais rebelde
Arabe متمرد
Chinois 反叛
Allemand rebell
Italien ribelle
Espagnol rebelde
Anglais rebel
Source : Google Translate API

Synonymes de « insurger »

Source : synonymes de insurger sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires