La langue française

Infibulation

Définitions du mot « infibulation »

Trésor de la Langue Française informatisé

INFIBULATION, subst. fém.

Opération pratiquée sur l'être humain ou sur l'animal et qui consiste à fermer les orifices génitaux par une suture ou des agrafes afin d'empêcher les rapports sexuels. Ont-ils quelques instrumens particuliers? Quelle est leur forme, leur matière, leur usage? En acheter, et en faire la collection. La circoncision et l'infibulation sont-elles pratiquées? (Voy. La Pérouse,t. 1, 1797, p. 196).
Prononc. et Orth. : [ε ̃fibylasjɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. 1578 (Joubert, Erreurs populaires au fait de la médecine, 1repartie, V, 4 ds Gdf. Compl.). Dér. sav. du lat. infibulatum, supin de infibulare (v. infibuler); suff. -(a)tion*.

Wiktionnaire

Nom commun

infibulation \ɛ̃.fi.by.la.sjɔ̃\ féminin

  1. (Chirurgie) Mutilation génitale féminine consistant en la suture de la majeure partie des grandes ou des petites lèvres de la vulve, ne laissant qu’une petite ouverture pour que l’urine et les menstruations puissent s’écouler.
    • Dans ce district éthiopien, 93% des femmes ont du subir, le jour d'après leur naissance, dans des conditions d'hygiène effroyables, une infibulation. — (Pierre CochezFrançoise Sivignon (Présidente de Médecins du Monde) - Panser les plaies du monde – Journal La Croix, page 25, 17 mars 2016)
  2. (Rare) Mutilation génitale masculine consistant en la fermeture du prépuce par un anneau.
    • L'infibulation pour les garçons se fait en tirant le prépuce en avant ; on le perce et on le traverse par un gros fil que l'on y laisse jusqu'à ce que les cicatrices des trous soient faites ; alors on substitue au fil un anneau assez grand qui doit rester en place aussi longtemps qu'il plaît à celui qui a ordonné l'opération, et quelquefois toute la vie. — (Georges-Louis Leclerc de Buffon, De la puberté)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INFIBULATION. n. f.
Opération pratiquée chez certaines peuplades sauvages et qui consiste à empêcher l'accouplement en garnissant d'un anneau le prépuce d'un homme ou le vagin d'une femme.

Littré (1872-1877)

INFIBULATION (in-fi-bu-la-sion) s. f.
  • Opération par laquelle on réunit, au moyen d'un anneau, les parties dont la liberté est nécessaire à la génération. L'infibulation se fait en tirant le prépuce en avant ; on le perce et on le traverse par un gros fil que l'on y laisse jusqu'à ce que les cicatrices des trous soient faites ; alors on substitue au fil un anneau qui doit rester en place, Buffon, De la puberté.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

INFIBULATION, s. f. (Chirurgie.) opération de Chirurgie, que les anciens pratiquoient sur les jeunes hommes, pour les empêcher d’avoir commerce avec les femmes. Voyez Fibula.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « infibulation »

Infibuler.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Dérivé du latin infibulatum, supin de latin infibulare (« infibuler ») avec le suffixe -ation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « infibulation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
infibulation ɛ̃fibylasjɔ̃

Citations contenant le mot « infibulation »

  • Une enquête soutenue par l’ONU en 2014 a estimé que 87% des femmes et des filles soudanaises âgées de 15 à 49 ans ont été soumises à la procédure. La plupart subissent une forme extrême connue sous le nom d’infibulation, qui implique le retrait et le repositionnement des lèvres pour rétrécir l’ouverture vaginale. News 24, Le Soudan ratifie une loi criminalisant les mutilations génitales féminines - News 24
  • Dans le pays majoritairement musulman, cela peut impliquer l'ablation du clitoris et des lèvres et comprend souvent des points de suture pour rétrécir l'ouverture vaginale - un processus connu sous le nom d'infibulation. BBC News Afrique, Ces Soudanaises qui se font "exciser" pour redevenir vierge - BBC News Afrique
  • L’infibulation consiste à coudre entre elles les grandes lèvres de l’appareil génital féminin. Seul un petit trou est laissé afin de permettre l’écoulement des règles et de l’urine. Généralement pratiquée sur des adolescentes pré-pubères, elle a pour but d’empêcher tout rapport sexuel vaginal avant le mariage. Après le mariage ces femmes subissent une désinfibulation afin de leur permettre d’avoir des rapports avec leur mari. Le Tribunal Du Net, Infibulation: coudre les lèvres vaginales des femmes pour les empêcher d'avoir des rapports, cette pratique sidérante dont on parle peu
  • Les MGF sont exactement ce que le terme décrit: une mutilation du sexe des fillettes pratiquée dès la petite enfance et jusqu’à l’âge de 15 ans. Elles sont perpétrées sous plusieurs formes : la clitoridectomie, l’excision (ablation du clitoris et des lèvres vaginales), l’infibulation (rétrécissement de l’entrée du vagin) et l’intégrale, qui englobe la ponction, le percement, l’incision, la scarification et la cautérisation, parfois à l’aide d’acide.  Le Journal de Montréal, Excision: combien de fillettes à risque au Québec? | JDM
  • Le type 3 ou infibulation consiste à couper et repositionner les petites lèvres et les grandes lèvres - les plis extérieurs de la peau qui entourent le vagin. On procède souvent à une couture pour ne laisser qu'un petit espace. BBC News Afrique, "Pourquoi je me suis fait exciser" - BBC News Afrique
  • La question de l’excision au Soudan ne date pas d’hier. La pratique de l’excision la plus douloureuse et malheureusement la plus répandue, dite « infibulation », est illégale dans le Code pénal du Soudan depuis son indépendance en 1957. Depuis 2003, le personnel de santé a l’interdiction de pratiquer les mutilations sexuelles féminines. Finalement, en 2009, un décret a criminalisé toutes formes de mutilations sexuelles chez les femmes. Toute personne reconnue coupable de ces actes encourait une peine de prison de dix ans ou d’une amende, ou les deux. Il y a une semaine, les autorités de transition ont adopté l’amendement d’un article du Code pénal requalifiant ces actes de crime. Désormais, pratiquer l’excision fait encourir une peine de trois ans de prison et d’une amende. Aujourd'hui la Turquie, Le cri de victoire des femmes au Soudan : l’excision interdite par la loi - Aujourd'hui la TurquieAujourd'hui la Turquie
  • Destiné à priver la femme de plaisir sexuel, le rite se pratique dès l'adolescence, généralement avant l'âge de 15 ans, et consiste en l'ablation du clitoris. Cela peut s'accompagner de l'ablation totale ou partielle des petites lèvres, réalisée sans anesthésie, avec une lame. Plus rare, mais présente aussi sur notre sol, l'infibulation. En plus de l'ablation du clitoris, des petites et des grandes lèvres, la vulve est en partie cousue. Cette dernière opération est pratiquée essentiellement dans les sociétés musulmanes, même si l'acte est antérieur à l'islam. Marianne, Enquête sur l'inquiétante poussée de l'excision en France
  • L'OMS estime que 200 millions de femmes, toujours en vie, ont été victimes de mutilations : excision, mais aussi infibulation (suture des lèvres), cautérisation des organes génitaux, "repassage" des seins, etc... En Égypte, où 80 % des filles sont excisées entre 5 et 14 ans, la mutilation est dans la plupart des cas réalisée par des professionnels de santé (médicalisation condamnée par l'OMS). "C'est un acte de torture institutionnalisé, dont ne parle pourtant jamais dans les relations diplomatiques avec ces pays. Si on coupait la quéquette de ces messieurs, nul doute qu'on en ferait tout un plat !", s'insurge Françoise Courtoisier. Pour cette sage-femme impliquée depuis 40 ans dans la lutte contre les mutilations sexuelles, "le fond du problème, c'est qu'avec le clitoris, la femme possède un organe entièrement dédié au plaisir. Une chose que ne possède pas les hommes dont les organes génitaux sont liés à l'appareil urinaire et reproductif. Et ça, ils ne le supportent pas". La chair interdite. Pour Françoise Courtoisier, seule une volonté politique puissante peut parvenir à éradiquer ces pratiques barbares. La preuve ? "Tous les gouvernements africains qui se sont emparés obtiennent des résultats." En France, un plan interministériel a récemment été lancé par Marlène Schiappa. "Mais sur le terrain, pour l'heure, on ne voit rien venir. L'information n'est pas assez diffusée, même auprès du milieu médical. Et les médias n'en parlent pas." LaProvence.com, Santé | Marseille : à la Conception, une équipe veut briser le tabou de l'excision | La Provence
  • Au Somaliland, petit État africain autoproclamé indépendant, les petites filles âgées de 5 à 9 ans subissent régulièrement une "circoncision pharaonique", aussi appelée "infibulation". Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), il s’agit de la pire forme de mutilation génitale. Cette fermeture est réalisée en coupant et en repositionnant les lèvres intérieures, et parfois extérieures, avec ou sans ablation du clitoris.  Franceinfo, Au Somaliland, des milliers de femmes subissent la pire forme de mutilation génitale

Traductions du mot « infibulation »

Langue Traduction
Anglais infibulation
Espagnol infibulación
Italien infibulazione
Allemand infibulation
Chinois 渗透
Arabe الختان
Portugais infibulação
Russe соединение краев раны скобками
Japonais インフィブレーション
Basque infibulation
Corse infibulazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « infibulation »

Source : synonymes de infibulation sur lebonsynonyme.fr

Infibulation

Retour au sommaire ➦

Partager