La langue française

Indianiste

Sommaire

  • Définitions du mot indianiste
  • Étymologie de « indianiste »
  • Phonétique de « indianiste »
  • Citations contenant le mot « indianiste »
  • Traductions du mot « indianiste »
  • Synonymes de « indianiste »

Définitions du mot « indianiste »

Trésor de la Langue Française informatisé

INDIANISTE, subst. et adj.

A. − [Correspond à indien A] Subst. Celui, celle qui étudie les langues et les civilisations de l'Inde. Un vieux monsieur en cache-nez gris, l'air gelé, − un indianiste, à ce que m'a dit Chesneau : il semblait revenir du Gange par la Bérézina (Goncourt, Journal,1862, p. 1181):
Jérôme Baudoin était musicien de vocation, mais non de carrière. Il était fils du célèbre Amédée Baudoin, indianiste insigne et l'un des patriarches de la philologie moderne. En France, les traditions dynastiques sont très exigeantes et Jérôme, pour honorer son nom, (...) Jérôme avait fréquenté l'École des langues orientales. Il était ainsi devenu ce que, dans le style universitaire, on nomme un arabisant. Duhamel, Suzanne,1941, p. 120.
B. − [Correspond à indien B] Adj. Relatif aux indigènes d'Amérique. Le Mexique, le Pérou, la Bolivie, le Brésil, les quatre pays d'avenir et de vieille civilisation indianiste (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 361).
REM.
Indianisant, subst. masc.,synon. (supra A).Nous avons tant d'argent au prix Volney que nous n'en savons que faire. Pensez à nous et délivrez-nous des indianisants qui me sortent n'importe quoi (Mérimée, Lettres F. Michel,1870, p. 41).
Prononc. et Orth. : [ε ̃djanist]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1814 adj. (Mercure étranger, III, 146 ds Quem. DDL t. 15 : plusieurs des Anglais Indianistes [...] s'occupent eux-mêmes de l'enseignement des langues orientales); 1832 subst. (S. Marin, Hist. de la vie et des ouvrages de M. de Chateaubriand, I, 317, Vimont, ibid. : Il en est de même, suivant les Indianistes, de la littérature samskrite [sic]). Dér. savant de indien*; suff. -iste*. Bbg. Quem. DDL t. 15.

Wiktionnaire

Adjectif

indianiste \ɛ̃.dja.nist\

  1. relatif ou propre à l’étude des langues ou des cultures de l’Inde
  2. relatif ou propre à l’indianisme (implication des Indiens d’Amérique)
    • Le Nicaragua est un exemple intéressant de cette confrontation entre mouvement révolutionnaire et doctrine indianiste, dans la mesure où l’arrivée des sandinistes au pouvoir en 1979 marque le triomphe de l’idéologie modernisatrice et intégrationniste visant à transformer l’Indien en paysan comme les autres. — (« Amérindiens ou Indiens », Encyclopédie Larousse en ligne, <larousse.fr>, consulté le 21 aout 2015)
    • Cette élite indianiste tient un discours analogue à celui de ses homologues du Canada et des États-Unis. — (« Amérique latine – La question indienne », Encyclopædia Universalis, <universalis.fr>, consulté le 21 aout 2015)

Nom commun

indianiste \ɛ̃.dja.nist\ masculin et féminin identiques

  1. spécialiste des langues ou des cultures de l’Inde
  2. partisan de l’indianisme (implication des Indiens d’Amérique)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INDIANISTE. n. des deux genres
. Celui, celle qui s'occupe d'indianisme.

Littré (1872-1877)

INDIANISTE (in-di-a-ni-st') s. m.
  • Celui qui s'occupe de l'étude du sanscrit et de l'histoire de l'Inde.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « indianiste »

(Siècle à préciser) Voir indien et -iste.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « indianiste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
indianiste ɛ̃djanist

Citations contenant le mot « indianiste »

  • Par un passionnant travail de traduction du sanskrit, l’indianiste débarrasse les légendes indiennes de leurs récupérations idéologiques. Un essai précieux. Le Monde.fr, Michel Angot arrache les mythes indiens à la mythologie nationaliste
  • La question de savoir comment se définir en tant que chercheur-se n’est pas anodine et est susceptible de véhiculer un positionnement idéologique et/ou politique. Elle peut aussi simplement exprimer la volonté de mettre en avant la langue étudiée ou l’approche utilisée, bien que de nos jours les chercheurs travaillent souvent sur plusieurs langues et allient les approches. Les termes pour désigner “un-e chercheur-se en études indiennes” ont d’ailleurs variés au cours de l’histoire (orientaliste, sanskritiste, indologue, indianiste) et aujourd’hui encore, un-e chercheur-se peut se définir de diverses manières, en fonction de ce qui est important pour lui ou elle. Inde: Arts & Lettres, Le métier de chercheuse en études indiennes – Inde: Arts & Lettres
  • Depuis 1982, France Azéma se rend chaque année en Inde pour y faire des recherches. Il y a environ deux ans, elle s’est établie à Delhi. Cette anthropologue et sociologue indianiste a développé dès l’enfance une fascination pour l’Inde. C’est ce qui l’a incitée à poursuivre des recherches sur le statut de la femme indienne dans la religion hindoue. Courrier international, Témoignage. “En Inde, j’ai rencontré des femmes qui s’engagent”
  • C’est pour faire revivre cette tournée fantastique et expliquer son impact durable des deux côtés du Rhin, où foisonnent aujourd’hui les indianistes, que ce dernier a demandé à Gino Tognolli, ancien journaliste de L’Est Républicain, de la figer avec lui dans un livre aussi foutraque et fascinant qu’un « magasin général », car on y trouve tout : affiches bigarrées, sublimes portraits ethnographiques d’Edward Curtis, objets dérivés (Buffalo Bill inventa le « merchandising » avant l’heure)… et un abécédaire regorgeant d’anecdotes incroyables et surtout de personnages hors-norme comme Little Annie Oakley qui, le dos tourné à sa cible, munie d’un miroir, coupa la cigarette tenue à la bouche par le kaiser Willem II, ou encore le marquis Folco de Baroncelli, précurseur des droits de l’homme des Sioux, qui accueillit ses amis indiens dans sa manade de Camargue et correspondit jusqu’à sa mort avec le brave Jacob Yeux blancs. , Culture - Loisirs | Lorraine : Buffalo Bill enchanta avec son spectacle géant les publics lorrain et franc-comtois en 1905, faisant naître un courant indianiste dans les grandes plaines de l’Est... et un nouveau livre
  • * Michel Angot est indianiste, védisant, grammairien et philologue. Spécialiste internationalement reconnu du sanskrit, il a enseigné à l'université Paris X-Nanterre puis à l'Inalco. Membre du Centre d'études de l'Inde et de l'Asie du Sud (CEIAS), il est l'auteur de très nombreux travaux d'érudition consacrés à l'Inde, dont L'Inde classique (Belles Lettres, 2002), Histoires des Indes (PUF, 2012) et Culture Guide. L'Inde (PUF Clio, 2012).  LExpress.fr, Michel Angot: "Il n'y a jamais eu l'Inde", mais "des" Indes - L'Express
  • Aujourd'hui le yoga "de consommation courante (...) n'est rien d'autre qu'une gymnastique de bonne santé", résume l'indianiste Tara Michaël. Quiconque "doué de souplesse physique, d'énergie et d'un peu de bagout, peut s'improviser en six mois +professeur de yoga+". Le Point, Le yoga, une discipline indienne devenue patrimoine mondial - Le Point
  • Jean Filliozat est licencié ès-lettres en 1936 avec des certificats d’études indiennes, d’histoire des Religions, d’ethnologie et un diplôme de l’École nationale des langues orientales. Sa première publication d’indianiste, en1931, est un article « Sur la concentration oculaire dans le Yoga ». Il obtient en 1934 un diplôme des Hautes Études avec une thèse où il compare un texte sanskrit avec des parallèles en d’autres langues de l’Inde et en tibétain, en chinois, en cambodgien, et en arabe. Il soutient en 1946 une thèse de doctorat ès-lettres : « La doctrine classique de la médecine indienne ». Dès 1931 il participe aux travaux de la société Asiatique, à partir de 1932 à ceux de la Société d’Histoire de la Médecine et de la société de Linguistique et à partir de 1935 à ceux de l’Institut français d’Anthropologie. Sa vocation profonde pour la recherche scientifique, ses études médicales, son goût pour l’Orient l’ont engagé d’emblée vers l’histoire de la médecine indienne. Mais il ne restera jamais le spécialiste d’une discipline, d’un champ de recherche. , Souvenirs de famille : Jean Filliozat, de l'Académie des inscriptions et belles-lettres

Traductions du mot « indianiste »

Langue Traduction
Anglais indianist
Espagnol indianista
Italien indianista
Allemand indianer
Chinois 印第安人
Arabe هندي
Portugais indianista
Russe индолог
Japonais インド人
Basque indianist
Corse indianu
Source : Google Translate API

Synonymes de « indianiste »

Source : synonymes de indianiste sur lebonsynonyme.fr
Partager