La langue française

Impunément

Sommaire

  • Définitions du mot impunément
  • Étymologie de « impunément »
  • Phonétique de « impunément »
  • Citations contenant le mot « impunément »
  • Traductions du mot « impunément »
  • Synonymes de « impunément »

Définitions du mot impunément

Trésor de la Langue Française informatisé

IMPUNÉMENT, adv.

A. −
1. Sans être puni, sans encourir de punition, de châtiment. Synon. en toute impunité.Pouvoir impunément commettre qqc.; tuer impunément. Nous ne voulons pas que de prétendus juges, qui se font un jeu de condamner un innocent et d'acquitter un traître, puissent continuer impunément leurs méfaits (Clemenceau, Vers réparation,1899, p. 465).Depuis longtemps, je suis peinée de certaines persécutions impunément exercées (Frapié, Maternelle,1904, p. 85) :
1. Toutes les lois seraient des lettres mortes; le plus fort aurait toujours raison; en vous mettant la main sur la bouche, il pourrait vous voler et vous égorger impunément dans un coin. Aussi la constitution garantit-elle à chacun, comme droits naturels et civils, la liberté de parler, d'écrire, d'imprimer ses pensées et de les répandre par tous les moyens. Erckm.-Chatr., Hist. paysan, t. 1, 1870, p. 411.
2. P. ext.
a) Sans dommage, sans danger (pour soi); sans courir de risque, sans s'exposer à des conséquences fâcheuses. Les paysans russes mangent impunément en beaucoup d'endroits les espèces de champignons vénéneux, les plus dangereuses pour les hommes des pays chauds ou tempérés (Cabanis, Rapp. phys. et mor., t. 2, 1808, p. 199).Je sens que je m'en vais : je suis trop vieux pour subir impunément des émotions aussi cruelles (Flaub., Corresp.,1875, p. 248) :
2. L'homme ne supporte pas impunément le mode d'existence et le travail uniforme et stupide imposé aux ouvriers d'usine, aux employés de bureau, à ceux qui doivent assurer la production en masse. Dans l'immensité des villes modernes, il est isolé et perdu. Carrel, L'Homme,1935, p. 327.
b) [L'idée de conséquence fâcheuse peut être, dans certains contextes, atténuée ou absente] Sans résultat (pour soi); sans en ressentir quelque effet, quelque influence. Edmond n'avait tout de même pas traversé impunément cette atmosphère d'ambition qui constituait le cadre de la vie des Barbentane. (...) Edmond avait appris à apprécier la nature des soifs paternelles (Aragon, Beaux-quart.,1936, p. 200).Ce n'est pas impunément que, toute une vie durant, mon esprit s'est exercé à comprendre l'autre. J'y parviens aujourd'hui si bien, que le « point de vue » où il m'est le plus difficile de me maintenir, c'est le mien propre (Gide, Journal,1941, p. 64).
B. −
1. Vieilli. Sans punir, sans se venger. Ce qui me confond, c'est que la Garde Nationale souffre impunément dans son sein des scélérats de cette espèce, qui déshonorent un habit fait pour être respecté (Marat, Pamphlets, Relation fid. affaires Nancy, 1790, p. 252) :
3. ... par respect pour ceux qui m'ont élu, je ne saurais laisser imprimer impunément que la lâcheté d'esprit et le mauvais goût, les seuls contraires du bon goût et du courage d'esprit seront, pour la société des gens de lettres, le moyen de connaître les vrais principes de l'indépendance et du bon goût. Balzac, Corresp.,1839, p. 696.
2. P. ext., rare. Sans faire courir un risque, un danger; sans entraîner des conséquences fâcheuses. Le peuple romain n'était point tel que ses mœurs se corrompissent impunément (Michelet, Hist. romaine, t. 2, 1831, p. 86).La nature n'est jamais grosse impunément. Les montagnes n'ont jamais accouché d'un rat, ni les orages d'un oiseau, mais de lave et de foudre (Giraudoux, Intermezzo,1933, II, 1, p. 93) :
4. ... le Jura, la Bourgogne, nous envoient des matériaux calcaires d'une résistance considérable, en gros blocs, pouvant être posés impunément en délit... Viollet-Le-Duc, Archit.,1872, p. 53.
Prononc. et Orth. : [ε ̃pynemɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1553 impuniment « sans encourir, subir de punition » (Ronsard, 5elivre des Odes, Elégie à M. Muret, éd. P. Laumonier, t. 5, p. 230, 101); 1554 impunément (Le Caron, La Claire, 95B, d'apr. H. Vaganay ds Rom. Forsch. t. 32, p. 82); 2. 1699 « sans inconvénient, sans risque » (Fénelon, Télémaque, I, éd. A. Cahen, t. 1, p. 8). Pour *impuniement (dér. de impuni, -ie*; suff. -ment2*) devenu impuniment, puis impunéement (cf. 1588, Triomphes de Marie, 326 ro, d'apr. H. Vaganay ds Rom. Forsch., t. 45, p. 143), impunément, plus prob. p. anal. avec les adv. où -ément est mis pour -éement (type assurément*; v. Nyrop t. 3, § 608) − que d'apr. la prononc. scol. [impuné] de l'adv. lat. impune « impunément » (FEW t. 4, p. 611a). Fréq. abs. littér. : 487. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 976, b) 738; xxes. : a) 593, b) 484. Bbg. Vaganay (H.). Notes sur la lang. du 16es. R. Philol. fr. 1933, t. 45, p. 143.

Wiktionnaire

Adverbe

impunément \ɛ̃.py.ne.mɑ̃\

  1. Avec impunité.
    • Craignez, mes Frères, disait-il [saint Pierre], et n’oubliez jamais à quel Dieu vous avez affaire : on ne s’attaque point à lui impunément, et l’on n’échappe point au bras de sa justice et à ses coups. — (Louis Bourdaloue, Exhortation sur le crucifiement et la mort de Jésus-Christ)
    • Écrive qui voudra ; chacun à ce métier
      Peut perdre impunément de l’encre et du papier.
      — (Nicolas Boileau-Despréaux, Satires IX)
    • Huit ans déjà passés, une impie étrangère
      Du sceptre de David usurpe tous les droits,
      Se baigne impunément dans le sang de nos rois,
      Des enfants de son fils détestable homicide,
      Et même contre Dieu lève son bras perfide.
      — (Jean Racine, Athalie I, 1)
    • Sachez, jeune étranger, qu’on ne vient point impunément dans mon empire. — (François de Salignac de La Mothe-Fénelon, Les Aventures de Télémaque, fils d’Ulysse, I, 1699)
    • Il est bien dangereux d’être assez puissant pour commettre impunément l’injustice et pour en espérer même de grands avantages ! — (Charles Rollin, Histoire romaine)
    • Malgré la défiance de ses voisins et la supériorité de leurs forces, il [l’Arabe] échappe à leur poursuite et emporte impunément tout ce qu’il leur a ravi. — (Georges-Louis Leclerc de Buffon, Histoire naturelle : Le Chameau et le Dromadaire)
  2. (Par antiphrase) Sans recevoir punition de choses qui mériteraient récompense.
    • Et je remercierai qui me dit hautement
      Qu’il ne m’est plus permis de vaincre impunément.
      — (Pierre Corneille, Nicomède II, 3)
    • Pensez-vous être saint et juste impunément ? — (Jean Racine, Athalie I, 1)
  3. (Figuré) Sans dommage pour soi ; sans inconvénient.
    • Euphorique n'est pas précisément l’épithète que l'on peut impunément accoler aux personnages houellebecquiens. — (Murielle Lucie Clément, Michel Houellebecq revisité: l'écriture houellebecquienne, éd. L'Harmattan, 2007, page 14)
    • Rien ne se dit impunément devant les enfants. — (Charles Rollin, Traité des Études, t. I, Discours préliminaire)
    • C’est le privilége du vrai génie, et surtout du génie qui ouvre une carrière, de faire impunément de grandes fautes. — (Voltaire, Siècle de Louis XIV, ch. 32)
    • Cette veuve qui maniait si impunément des barres de fer rouge. — (Voltaire, Mœurs, 45)
    • Avez-vous cru que je vous visse impunément ? — (Barthélemy-Christophe Fagan, La Pupille, sc. 19, 1734)
  4. Sans en tirer vengeance.
    • Dans un lâche sommeil crois-tu qu’enseveli, Achille aura pour elle impunément pâli ? — (Jean Racine, Iphigénie VI, 1)
    • Néron impunément ne sera pas jaloux. — (Jean Racine, Britannicus II, 2)
    • Ulysse impunément ne vit pas leur trépas [de ses compagnons]
      Et dans un tel danger il ne s’oublia pas.
      — (Jacques Delille, L’Énéide III)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

IMPUNÉMENT. adv.
Avec impunité. Voler impunément. Commettre impunément des crimes. C'est un homme qu'on n'offense point impunément. Elle ne sera pas impunément légère. Il signifie, par extension, Sans s'exposer à aucun inconvénient, à aucun risque, à aucun danger. Cet homme est d'une santé délicate, il ne saurait faire impunément le moindre excès.

Littré (1872-1877)

IMPUNÉMENT (in-pu-né-man) adv.
  • 1Avec impunité. On ne s'attaque point à lui [Dieu] impunément, et l'on n'échappe point au bras de sa justice, Bourdaloue, Exhort. Crucif. et mort de J. C. t. II, p. 182. Écrive qui voudra ; chacun à ce métier Peut perdre impunément de l'encre et du papier, Boileau, Sat. IX. Une impie étrangère Se baigne impunément dans le sang de nos rois, Racine, Athal. I, 1. On ne vient point impunément dans mon empire, Fénelon, Tél. I. Il est bien dangereux d'être assez puissant pour commettre impunément l'injustice, Rollin, Hist. anc. Œuvres, t. I, p. 536, dans POUGENS. Malgré la défiance de ses voisins et la supériorité de leurs forces, il [le renard] échappe à leur poursuite et emporte impunément tout ce qu'il leur a ravi, Buffon, Quadrup. t. V, p. 16, dans POUGENS.

    Par antiphrase. Sans recevoir punition de choses qui mériteraient récompense. Il ne m'est plus permis de vaincre impunément, Corneille, Nic. II, 3. Pensez-vous être saint et juste impunément ? Racine, Athal. I, 1.

  • 2 Fig. Sans dommage pour soi, sans inconvénient. Rien ne se dit impunément devant les enfants, Rollin, Traité des Ét. t. I, Disc. prélim. p. xxvj, dans POUGENS. C'est le privilége du vrai génie, et surtout du génie qui ouvre une carrière, de faire impunément de grandes fautes, Voltaire, Louis XIV, 32. Cette veuve qui maniait si impunément des barres de fer rouge, Voltaire, Mœurs, 45. Avez-vous cru que je vous visse impunément ? Fagan, Pupille, sc. 19.
  • 3Sans en tirer vengeance. Dans un lâche sommeil crois-tu qu'enseveli, Achille aura pour elle impunément pâli ? Racine, Iphig. VI, 1. Néron impunément ne sera pas jaloux, Racine, Brit. II, 2. Ulysse impunément ne vit pas leur trépas [de ses compagnons], Delille, Én. III.

HISTORIQUE

XVIe s. Impunement icy je diray mon martyre, Am. Jamyn, Poésies, p. 266, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « impunément »

(1554) Corruption singulière[1] de impuniment (1553), dérivé de impuni avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Impunément est une corruption singulière et barbare (abus autorisé de l'usage, dit Chifflet, Gramm. p. 188) de impuniement, qui se disait au XVIe siècle, et qui vient de impuni, avec le suffixe ment ; ital. impunitamente.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « impunément »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
impunément ɛ̃pynemɑ̃

Citations contenant le mot « impunément »

  • Quand on a le droit de se tromper impunément, on est toujours sûr de réussir. De Ernest Renan
  • Les juges et les médecins assassinent impunément. De Proverbe russe
  • On fait souvent du bien pour pouvoir impunément faire du mal. De François de La Rochefoucauld
  • Un pouvoir impunément bravé touche à sa ruine. De Honoré de Balzac / La peau de chagrin
  • Le public ressemble à une femme : on ne le trompe pas impunément. De Darry Cowl
  • L’empreinte d’un homme sur un autre est éternelle, aucun destin n’a traversé le nôtre impunément. De François Mauriac
  • Etre en bonne santé, c'est pouvoir abuser de sa santé impunément. De Michel Tournier / Le Miroir des idées
  • On ne se dérobe pas à l'amour impunément. On est toujours rattrapé, où qu'on se cache. De Denis Bélanger / Rue des petits-dortoirs
  • Le beau est ce qui traverse impunément la sottise des âges. De Jean Rostand / Pages d'un moraliste
  • On ne met pas impunément plusieurs coqs dans une même basse-cour. De Madeleine Ferron / Sur le chemin Craig
  • Louer les princes des vertus qu'ils n'ont pas, c'est leur dire impunément des injures. De François de La Rochefoucauld / Maximes
  • Nous ne pouvons ajouter au langage impunément le mot qui dépasse les mots, le mot Dieu ; dès l'instant où nous le faisons, ce mot se dépassant lui-même détruit vertigineusement ses limites. De Georges Bataille / Madame Edwarda
  • C'est le privilège du vrai génie, et surtout du génie qui ouvre une carrière de faire impunément de grandes fautes. De Voltaire / Le siècle de Louis XIV
  • Le degré de manipulation et d’indécence de la classe politique au pouvoir a réussi le tour de force d’accoucher d’une faillite presque parfaite. Bêtise crasse ou intelligence démoniaque ? Les deux, pour un même résultat. La richesse humaine de ce pays – sa pluralité communautaire – a été confisquée, dévoyée par les chefs de clans qui, tous sans exception, ont œuvré à transformer les différences en divisions, à remplacer l’Etat par la magouille. Pour ce réseau d’ennemis politiques aux intérêts solidaires, il s’est agi d’entretenir les désaccords afin de se couvrir ; d’assurer simultanément leur survie politique et leurs intérêts financiers. Le tout, impunément. Sans l’once d’une inhibition, sans le moindre compte à rendre. En affaiblissant le pouvoir judiciaire pour mieux y échapper. Propriétaires autoproclamés de leurs communautés respectives, ces anciens chefs de guerre ont fait d’une pierre deux coups : ils ont empêché le peuple de s’unir et empêché l’Etat de le servir. Le Monde.fr, « Le naufrage du Liban, c’est bien plus que celui d’un pays »
  • Dans cette jungle où tous les coups sont permis pour surveiller, détourner ou manipuler, la justice européenne a bien fait d’annuler l’accord sur le transfert de données personnelles entre le vieux continent et les États-Unis. Ce texte ambigu, qui datait de 2016, permettait aux grandes entreprises américaines d’importer les fiches de leurs clients européens en contournant les règles en vigueur dans l’Union. Sans cette annulation, toutes les agences dont parlent les feuilletons US à la mode (FBI, CIA, NSA…) auraient pu continuer impunément à fourrer leur vilain nez dans nos profils numériques. Merci aux magistrats de Bruxelles pour ce courageux geste barrière virtuel : mais il faudra beaucoup de temps encore avant de trouver un vaccin vraiment efficace contre le virus de l’espionnite sur internet  , Economie | Virus
  • Aujourd’hui on ne peut pas comprendre qu’on juge un directeur du cabinet du Chef de l’Etat et que Gertler continue impunément à opérer au Congo avec la complicité de ses amis. Il suffit de voir comment Eric Moutet, qui est en même temps l’avocat de Gertler et de Afriland comme s’il s’agissait d’une équipe soudée, a pu malgré la fermeture des frontières et l’absence des trafics aériens se déplacer de Paris à Kinshasa pour seul animer une conférence de presse. Seules des personnes hautement placées ont pu lui obtenir ces passe droits. Actualite.cd, Jean-Claude Mputu: « On ne peut pas comprendre qu’on juge un Dircab du Chef de l’Etat et que Dan Gertler continue impunément à opérer au Congo » | Actualite.cd
  • On tue impunément sur les routes de l'Ardèche - La préfète François Souliman France Bleu, Après l'accident de La Souche, le "coup de gueule" de la préfète contre les comportements irresponsables
  • Un drame pour sa famille, qui s’interroge sur un éventuel lien avec deux coups de feu entendus par les voisins ce même samedi. « On ne tue pas impunément  ! Il y a des lois pour les animaux aussi », s’emporte le père de famille et ancien gendarme dans les colonnes de La Dépêche. Il a déposé plainte jeudi, espérant que le responsable « réponde de ses actes ». , Faits divers : un chien retrouvé mort et criblé de balles en Ariège

Traductions du mot « impunément »

Langue Traduction
Anglais with impunity
Espagnol con impunidad
Italien impunemente
Allemand ungestraft
Chinois 有罪不罚
Arabe مع الإفلات من العقاب
Portugais com impunidade
Russe безнаказанно
Japonais 免責あり
Basque inpunitatearekin
Corse cù a impunità
Source : Google Translate API

Synonymes de « impunément »

Source : synonymes de impunément sur lebonsynonyme.fr
Partager