La langue française

Impacteur

Sommaire

  • Définitions du mot impacteur
  • Étymologie de « impacteur »
  • Phonétique de « impacteur »
  • Citations contenant le mot « impacteur »
  • Traductions du mot « impacteur »
  • Synonymes de « impacteur »

Définitions du mot « impacteur »

Wiktionnaire

Nom commun

impacteur \ɛ̃.pak.tœʁ\ masculin

  1. (Astronautique) Projectile envoyé à grande vitesse sur le sol d’un corps céleste dans le but d’observer les effets de son impact.
    • Propulsé à la vitesse de 10 kilomètres par seconde, l'impacteur Smart a heurté l'astre chevelu d'environ 6 kilomètres de diamètre pour y creuser un cratère d'une cinquantaine de mètres. — (La comète Hartley 2 en vedette !, Futura-Sciences, 10 sept 2010)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « impacteur »

Mot dérivé de impacter avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « impacteur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
impacteur ɛ̃paktœr

Citations contenant le mot « impacteur »

  • Notre Lune est le résultat d'une collision entre un impacteur de la taille de Mars et notre Terre. En utilisant un modèle numérique simulant la solidification de l'océan de magma, qui s'est alors créé sur notre satellite naturel, des chercheurs estiment désormais l'âge de la Lune à 4,425 milliards d'années. C'est 85 millions d'années plus tard qu'ils ne le pensaient jusqu'alors ! Futura, L'âge de la Lune enfin relié à la formation de la Terre
  • S. B. : Cet impacteur, baptisé DART, fait partie d’un programme plus large (1). Il s’agit de faire s’écraser une fusée sur Didymoon, un astéroïde de 170 mètres, jumeau d’un autre plus grand, Didymos (2). Même si l’impact ne dévie Didymoon que de quelques millimètres, au cours du temps, cette différence va prendre de l’ampleur et modifier la trajectoire. La Croix, Peut-on détourner des astéroïdes pour éviter la collision avec la Terre ?
  • En 2022, la Nasa va viser Dimorphos lors de sa mission DART. L’objectif de la mission est de tester l’utilisation d’un impacteur pour dévier un astéroïde qui serait susceptible de heurter la Terre. Dans ce contexte, bien distinguer l’astéroïde principal de sa lune est important : le nouveau nom y contribue. Numerama, « Didymoon » : l'astéroïde que la Nasa veut dévier s'appelle officiellement Dimorphos
  • En effet, la taille du cratère – environ deux mètres de diamètre – suggère que l’impacteur qui en est le responsable ne mesurait probablement que deux centimètres. Ainsi, selon les chercheurs, il est impossible qu’une météorite aussi petite puisse créer une masse fondue d’impact de 52 sur 16 centimètres. Sciencepost, L'étrange substance verdâtre repérée sur la Lune est enfin identifiée
  • En novembre dernier, le conseil ministériel de l'Agence spatiale européenne (ESA) a donné son feu vert au lancement de la mission Hera dont vous êtes le coordinateur scientifique. Pouvez-vous retracer l'historique de ce projet de recherche européen maintes fois reporté ? Patrick Michel1 : L'idée d'un tel projet a germé en 2004 lorsque l'ESA a sollicité un groupe de six scientifiques, dont je faisais partie, pour établir un panel de missions destinées à prendre en considération le risque d'impact d’astéroïdes. Parmi les six propositions envisagées, deux visaient à s'approcher au plus près d'un de ces objets pour en caractériser la structure à l'aide de radars ou de microsatellites. Une autre de ces missions, initialement intitulée Don Quijote, proposait un test de déviation d'astéroïde. À l'époque, celle-ci réunissait un impacteur, baptisé Hidalgo, et un orbiteur dénommé Sancho, chargé de mesurer l'effet de la déviation. Faute de financement, Don Quijote a été mis de côté pendant plusieurs années avant de renaître sous la forme d'une collaboration entre la Nasa et l'ESA, rebaptisée Aida. CNRS Le journal, Comment dévier un astéroïde tueur ? | CNRS Le journal
  • Un impacteur est une personne qui utilise son talent, ses compétences ou ses connaissances pour impacter le monde à plus ou moins grande échelle. Je crois que tout le monde est capable de créer l’impact. Ne serait-ce qu’au travers du travail qu’il mène sur lui-même. Bladi.net, Le Sommet des impacteurs, un rendez-vous à ne pas manquer
  • La Nasa lancera l'été prochain un missile en direction de Didymos. Objectif : tenter de dévier la trajectoire de ce corps céleste et ainsi tester en conditions réelles la technique de l’impacteur cinétique. midilibre.fr, Les Etats-Unis et l'Europe s'allient pour dévier un astéroïde avec un satellite kamikaze - midilibre.fr
  • Il existe de nombreuses études scientifiques axées sur les techniques à adopter dans le cas où un astéroïde géocroiseur se dirigeait vers la Terre. Parmi les options ayant été évoquées, il y a la frappe via un impacteur pour faire dévier la roche de sa trajectoire, la pulvérisation par des armes nucléaires, la traction avec un tracteur à gravité ou le ralentissement par la lumière solaire concentrée. Fredzone, Que devrions-nous faire si un astéroïde géocroiseur se dirigeait vers la Terre ?
  • À l'origine de tout, il y a donc eu un choc spectaculaire entre la Terre primitive et un embryon planétaire de la taille de Mars. Les débris de l'impacteur et une fraction du manteau terrestre ont été projetés en orbite avant de se rassembler pour former la Lune. Ce scénario, dit de l'impact géant, a été établi en 2004 grâce à des simulations numériques réalisées par Robin Canup, de l'université de Boulder (États-Unis). Science-et-vie.com, Comment la Lune est-elle née ? - Science & Vie
  • La MDA (Missile Defense Agency) a émis un appel d’offres le 24 avril pour le développement d’un nouvel impacteur cinétique. L’objectif est de remplacer l’actuel EKV (Exoatmospheric Kill Vehicle) de Raytheon sur la flotte d’intercepteurs antimissiles du programme GMD (Ground-based Midcourse Defense) conçus pour détruire dans l’espace des ogives nucléaires intercontinentales qui menaceraient les États-Unis. L’annonce intervient huit mois après que l’agence a dénoncé son contrat avec Boeing dont l’impacteur RKV (Redesigned Kill Vehicle), sous-traité à Raytheon, a accumulé les retards. Aerospatium, La MDA veut un nouvel impacteur antimissile - Aerospatium
  • Concrètement, c’est la Nasa qui se chargera du lancement du satellite kamikaze (ou « engin de type impacteur » dans le jargon technique) et de son guidage jusqu’à l’impact. Celui-ci devrait intervenir sur le plus petit des deux astéroïdes, et devrait permettre de modifier la gravitation entre Didymos et Didymoon. , Insolite | En 2021, un satellite « kamikaze » va être lancé pour dévier la trajectoire d’un astéroïde
  • Pourquoi c’est important. Un tel scénario évoque des fictions à succès, comme les films Armageddon ou Deep impact. Pourtant, la trajectoire de Didymos ne pose aucun risque de collision avec notre planète! Mais il est suffisamment proche pour qu’on puisse y envoyer un impacteur. L’enjeu est de mener un exercice de défense planétaire inédit, en évaluant notre capacité à détourner efficacement la trajectoire d’un astéroïde, si l’un d’entre eux devait un jour se diriger tout droit vers la Terre. , Pourquoi la Nasa et l'ESA veulent dévier un astéroïde en 2022 - Heidi.news
  • Rappelons que DART est un impacteur cinétique qui sera propulsé par un moteur ionique NEXT de la NASA, fonctionnant à l’énergie solaire. Avec sa masse de 500 kg lancée à 6,6 km/s, DART devrait générer un changement de trajectoire de Didymoon, évalué à 4 mm/s. Si la NASA s’est montrée rassurante depuis le départ sur l’absence totale de danger, une étude publiée dans The Planetary Science Journal le 23 mars 2020 n’est pas aussi confiante. Sciencepost, La NASA pourrait accidentellement créer des pluies de météores artificielles sur Terre !
  • Pourtant, la Terre et la Lune sont intimement liées, en commençant par leurs origines : la Lune s'est formée il y a 4,46 milliards d'années — soit 100 millions d'années après la naissance du Système solaire — à la suite de la collision de la proto-Terre avec un impacteur (objet percutant un astre) de la taille de la planète Mars appelé Théia. "C'est à partir des débris résultant de cette collision que la Lune s'est formée", a expliqué à Business Insider France Alessandro Morbidelli, chercheur CNRS au Laboratoire J-L Lagrange à l'Observatoire de la Côte d'Azur. Business Insider France, Ce que serait la Terre sans la Lune
  • Contrairement à ce que prétend Elon Musk dans son tweet, plusieurs projets sérieux sont d’ores et déjà dans les cartons afin d’éviter l’impact d’un astéroïde. L’utilisation d’un impacteur cinétique (kinetic impactor) est la solution la plus viable. Le principe : envoyer un ou plusieurs engins spatiaux percuter à très grande vitesse l’astéroïde, pour le dévier de sa course. La Nasa a programmé la mission DART (Double Asteroid Redirection Test) pour 2022 : l’objectif sera de tester grandeur nature cette méthode sur Didymos, un double astéroïde potentiellement dangereux. Numerama, L'astéroïde Apophis frôlera la Terre en 2029 : faut-il vraiment craindre ce « Dieu du Chaos » ?
  • Depuis le début des années 1970, un scénario de la naissance de la Lune s’est imposé : notre satellite serait né de la collision de la Terre avec un planétésimal, entre 30 et 100 millions d’années après la formation du Système solaire. Le nuage de débris projetés dans l'espace lors du choc s’est rapidement aggloméré pour former la Lune. Cette hypothèse est convaincante car elle rend compte de nombreuses observations : la dynamique du système Terre-Lune, l’absence d’éléments volatils sur la Lune, la petite taille de son noyau, etc. Cependant, la question de la masse précise de Théia – le nom donné à l’impacteur – reste débattue. James Badro, de l’institut de physique du globe de Paris, et ses collègues ont simulé l’effet de l’impact sur la composition du manteau terrestre pour contraindre les caractéristiques de ce corps. Pourlascience.fr, Le corps qui a donné naissance à la Lune n'était pas plus gros que Mars | Pour la Science
  • La famille des corps errants dans le Système solaire vient de s'agrandir en cet automne 2017 avec la découverte du premier astéroïde interstellaire, c'est-à-dire venant d'une autre étoile. Les plus dangereux viennent de chez nous, par exemple de la Ceinture principale, entre Mars et Jupiter. Les études se sont multipliées pour trouver le moyen d'éviter une collision avec la Terre. Un choc avec un impacteur massif est une solution. Mais comment réaliser le bon impact ? En 2016, des simulations numériques 3D ont commencé à résoudre cette énigme. Futura, La déviation d'un astéroïde menaçant la Terre simulée en 3D
  • La Nasa a donné son feu vert à la construction de Dart, la première mission de démonstration d'une technique de déviation d'astéroïde avec un impacteur cinétique. Celle-ci sera lancée en décembre 2020 à destination de l'astéroïde binaire Didymos. Futura, Mission Dart : la Nasa veut dévier un astéroïde
  • Si l'un de ces astéroïdes venait à entrer en collision avec la Terre, les scientifiques auraient besoin de le savoir au moins cinq ans avant la date de l'impact pour mettre en place un plan de sauvetage. La NASA et l'ESA collaborent actuellement sur le projet AIDA, le premier test de déviation d'astéroïde en utilisant la technique de l'impacteur cinétique. Business Insider France, L'Europe a identifié 878 astéroïdes pour lesquels il existe un risque de collision avec la Terre dans les 100 années à venir
  • Le masque chirurgical est placé entre un générateur d'aérosols pathogènes et une sorte de filtre, appelé impacteur à cascades. Cet impacteur est composé de six étages, correspondant chacun à une taille de particules. ladepeche.fr, Un laboratoire de Saint-Etienne à la pointe des tests sur les masques - ladepeche.fr
  • Pourquoi l’origine de la Lune est-elle toujours au cœur d’un débat scientifique ? D’où la Lune vient-elle ? Quelle est son origine ? Quels sont les divers modèles théoriques pour l’expliquer ? Pourquoi la théorie de l’impacteur Théia est-elle communément admise ? France Culture, Theia-Terre, le choc frontal
  • « Créer un cratère artificiel avec un impacteur et l'observer en détail par la suite est une première tentative mondiale », a déclaré un responsable de la mission lors d'un point de presse. « C'est un grand succès », s'est-il félicité. Sur les images prises par la sonde, « nous pouvons voir un trou énorme plus clairement que prévu », a commenté Masahiko Arakawa, professeur de l'Université de Kobe impliqué dans le projet, ajoutant que les images montraient un cratère de 10 mètres de diamètre. leparisien.fr, La sonde japonaise Hayabusa2 crée un cratère sur un astéroïde, une première - Le Parisien
  • Ils en déduisent que la masse de cet impacteur devait être similaire à celle de Mars. Surtout, ils avancent que les volatils composant en majorité la Lune et le manteau primitif de la Terre ont une « origine commune ». Numerama, L'impact qui aurait créé la Lune aurait aussi favorisé l'apparition de la vie sur Terre
  • Celle dite de "l'impacteur cinétique" sera testée pour la première fois sur un géocroiseur binaire, Didymos (800 m de diamètre) et sa lune Didymoon (170 m), au cours de la mission Dart (Double Asteroid Redirection Test), que la Nasa prévoit pour 2021. C'est Didymoon qui est visée : les 300 kg de la sonde américaine Dart la percuteront à une vitesse de 6,25 km/s. Science-et-vie.com, Pourrait-on éviter qu'un astéroïde percute la Terre ? - Science & Vie
  • Horizontal impacteur arbre    Broyeur à percussion vertical arbre , Impact de COVID-19 sur l’industrie Concasseur 2020: taille du marché mondial, part, tendances émergentes, applications de croissance des entreprises, analyse SWOT par les principaux acteurs clés, demande et recherche prévisionnelle jusqu’en 2026 – JustFamous
  • Un impacteur aurait percuté la Terre selon un angle particulier, accentuant sa vitesse de rotation et provoquant l'éjection d'un épais nuage de matière à l'origine de la formation de notre satellite. Le Figaro.fr, Comment la Terre a été «vaporisée» pour former la Lune
  • Cette masse est probablement liée à la formation du cratère et pourrait bien provenir du noyau métallique d’un ancien impacteur, comme l'indique le coauteur de l’étude Peter James de l’université Baylor. Bien que cet excédent de masse ne soit pas immédiatement visible à la surface, il semblerait qu’il ait tout de même un effet considérable sur le paysage lunaire en le tirant vers le bas pour former une étrange dépression ovoïdale environ 800 m plus basse que le plancher du cratère environnant, une particularité appelée dépression centrale. National Geographic, Une masse mystérieuse détectée sous la face cachée de la Lune
  • La Lune et la Terre sont intimement liées : la Lune s'est formée à la suite de la collision de la proto-Terre (notre planète à son stade initial) avec un impacteur (objet percutant un astre) de la taille de Mars appelé Théia. La majeure partie de la Lune est ainsi composée de matière provenant de notre planète bleue. D'ailleurs, elles ont la même composition isotopique, ce qui équivaut à dire qu'elles partagent la même ADN. En revanche, la date de formation de notre unique satellite naturel reste approximative : les scientifiques ont jusqu'alors estimé que la Lune s'est formée entre 100 et 150 millions d'années après la naissance du Système solaire, formé il y a 4,56 milliards d'années. Business Insider France, On connaît plus précisément l'âge de la Lune
  • Concernant Apophis, s'il devait passer par un trou de serrure dans cinq ans ou plus, les agences spatiales auraient suffisamment de temps pour envoyer deux sondes de reconnaissance, dont une pour mesurer ses dimensions précises et calculer ses principaux paramètres, avant d'envoyer un impacteur dévier sa trajectoire. Si le passage dans un trou de serrure se produit dans les deux à cinq ans, les agences auraient suffisamment de temps pour envoyer une mission le caractériser afin de dimensionner l'impacteur utilisé pour le dévier. Par contre, si Apophis passe à travers son trou de serrure dans un an, il est trop tard. Aucune mission aurait suffisamment de temps pour l'atteindre et le dévier, quelle que soit la technique envisagée.  Futura, Comment détourner Apophis et tous les astéroïdes qui menacent de tomber sur la Terre ?
  • VIDÉO - Une simulation numérique renforce l'hypothèse selon laquelle l'axe de rotation très penché de la planète gazeuse serait le fruit d'une collision cataclysmique avec un très gros impacteur très tôt dans l'histoire du Système solaire. Le Figaro.fr, Uranus, la planète couchée, aurait été renversée par un chauffard cosmique
  • L'objectif de la mission DART est de démontrer la possibilité de dévier un astéroïde en projetant sur lui un impacteur cinétique. C'est l'une des trois solutions possibles pour modifier la trajectoire d'un astre avec le tractage et le recours à une ogive atomique. C'est aussi la technique dont l'étude est la plus avancée et celle qui semble la plus facilement réalisable. Ce type de recherche a un intérêt vital pour l'humanité : la Terre est sous la menace de milliers d'astéroïdes qui croisent régulièrement son orbite. Les plus gros sont recensés et ne la menacent pas dans un futur proche mais le risque d'une collision avec un astéroïde de plus de cinquante mètres de diamètre n'est pas nul. Dans le passé cela s'est déjà produit plusieurs fois, et la dernière a été fatale aux dinosaures. L'idée est donc de développer une véritable défense planétaire pour s'affranchir de ce risque. Sciences et Avenir, L'Europe rejoint, tardivement, la mission de détournement d'un astéroïde par un satellite - Sciences et Avenir
  • Quant au satellite qui suivra la scène, il se séparera de l'impacteur cinétique juste avant l'impact de façon à « observer et mesurer la modification de la rotation ». Ces observations rapprochées fourniront des informations détaillées sur le point d'impact et le succès de la mission. On peut penser que, profitant de ce promontoire exceptionnel, des instruments scientifiques seront utilisés pour renseigner sur la composition des éjectas et du sous-sol mis au jour. Mais, en raison de ses très grandes vitesses de déplacement, à plus de 10 kilomètres par seconde, et de rotation pour suivre la zone d'impact, ce satellite « aura bien du mal à la photographier, la filmer et relayer ses données à destination de la Terre ». Futura, NEO-Shield 2 : protéger la Terre des astéroïdes grâce à un percuteur cinétique
  • L'Europe, qui devait envoyer une sonde pour compléter la mission et étudier finement in situ la déviation induite par l'impacteur, a renoncé à financer le projet dont le coût ne dépassait pourtant pas les 250 millions d'euros... Une mission de remplacement, Hera, plus économique, a été mise sur pied. L'ESA doit décider fin 2019 de la financer ou non. Compte tenu des délais, elle ne pourra pas arriver sur place avant 2026. «C'est suffisant pour accomplir les principaux objectifs initiaux de caractérisation de la cible, du cratère d'impact et de mesure de la déviation», assure Patrick Michel. «Cela permettra aussi de maintenir la coopération internationale ESA-NASA dans un domaine où c'est un enjeu majeur.» Même s'il aurait évidemment été préférable d'arriver sur place en même temps que les Américains, en 2022... Le Figaro.fr, La Maison-Blanche prend très au sérieux la menace des astéroïdes
  • Même si la stratégie de « l'impacteur cinétique » est une notion maîtrisée, la capacité de l'impact à dévier l'astéroïde dépend de plusieurs variables, observe Syal. La composition du corps de la cible, sa solidité et sa structure, la quantité de matière éjectée par l'impact et l'angle suivant lequel arrive la sonde sont autant de facteurs non négligeables. National Geographic, Comment la NASA compte dévier les astéroïdes qui pourraient frapper la Terre | National Geographic
  • Les scientifiques ont imaginé une fusée, appelée HAMMER (Hypervelocity Asteroid Mitigation Mission for Emergency Response), qui servirait de bélier pour détourner l’astéroïde de son chemin vers la Terre. Deux missiles tactiques sont envisagés. HAMMER pourrait être dotée d'un "impacteur de masse" de plus de 8 tonnes si l’astéroïde s'avérait de petite taille. Dans le cas où sa taille serait plus importante, les scientifiques auraient recours à un dispositif nucléaire embarqué, qui ferait exploser la bombe à une certaine distance de l’astéroïde, éclatant une partie de Bennu en mille morceaux. En théorie. Les Inrockuptibles, Un astéroïde géant pourrait frapper la Terre en 2135
  • Le premier test de déviation d'astéroïde en utilisant la technique de l'impacteur cinétique s'appelle AIDA et combine la mission DART de la NASA et la mission Hera de l'ESA. L'agence spatiale américaine va envoyer un projectile artificiel, équipé d'une caméra embarquée et d'un logiciel de navigation autonome sophistiqué, à une vitesse d'environ 6,6 km/s, s'écraser dans la petite lune (160 mètres) de l'astéroïde double Didymos en 2022 afin de perturber sa trajectoire autour de son corps principal. La NASA a obtenu le financement de la mission DART qui sera lancée en 2021 pour atteindre son objectif en 2022. Business Insider France, Et si un astéroïde heurtait la Terre ? Voici ce que les scientifiques ont imaginé pour sauver l'humanité
  • La technique des "impacteurs cinétiques" est actuellement la plus aboutie. Elle sera testé lors de la mission spatiale AIDA, pour Asteroid impact and deflection assessment [soit Évaluation de la déviation d'un astéroïde par impact], menée en collaboration par la Nasa et l'Agence spatiale européenne (ESA). Le but de cette mission est d'envoyer, en 2021, un impacteur sur le plus petit des deux lobes de l'astéroïde binaire Didymos et de mesurer les effets de l'impact.   LExpress.fr, Vaincre un astéroïde: les techniques les plus pointues... Et les plus folles - L'Express
  • Qui peut s’attaquer à un objet menaçant? Plusieurs agences spatiales sont capables de lancer un impacteur, notamment les États-Unis (NASA), l’Europe (ESA) et le Japon (JAXA), et peut-être aussi l’Inde (ISRO) ou la Chine (CNSA). Mais une telle mission se ferait très vraisemblablement au cours d’une large collaboration. , Comment protéger la planète contre les astéroïdes tueurs - Heidi.news
  • Il s’agit avant tout d’une question de taille. En 2013, le météore de 15 à 17 m qui s’est désagrégé au-dessus de la ville russe de Tcheliabinsk a rappelé que le danger représenté par les astéroïdes n’était pas seulement celui d’une extinction globale due à un gros impacteur de 1 km ou plus. À Tcheliabinsk, l’onde de choc a provoqué des dégâts au sol, essentiellement la destruction de nombreuses vitres et même l’effondrement d’un toit. Il en a résulté un millier de blessés. Aujourd’hui, les agences spatiales ne s’occupent pas seulement de dresser la liste des gros impacteurs potentiels (pour les 1 km et au-delà on est à plus de 93 % du potentiel détecté et aucun ne nous menace), mais aussi de détecter de plus petits qui restent éventuellement dangereux, notamment ceux qu’on appelle city-killers. Ces objets autour de la taille des 100 m peuvent potentiellement raser une ville. Une chute dans l’océan ne signifie pas forcément qu’on a évité une catastrophe, car il ne faut pas oublier le tsunami qui peut en résulter (et dont l’importance dépend là aussi de la taille de l’objet). Atlantico.fr, Alertes "aux tueurs de villes" : une étude menée en Antarctique nous apprend le taux réel de météorites qui bombardent la terre | Atlantico.fr
  • On ne saura pas immédiatement si l’impacteur a pu produire le cratère escompté. L’agence spatiale japonaise doit en effet attendre quelques semaines afin de repositionner Hayabusa 2 au-dessus de la zone d’opération, quand l’atmosphère de l’astéroïde sera dégagée des débris en suspension. Ce que l’on sait pour l’instant, c’est que Hayabusa 2 est en bon état. Numerama, La sonde spatiale Hayabusa 2 a tiré son projectile sur l’astéroïde Ryugu
  • Pour parvenir à ces conclusions, Schultz et Crawford ont confronté des images de la région par la sonde Lunar Reconnaissance Orbiter (LRO) à des simulations numériques et des expériences d’impacts hypervéloces en laboratoire. « La masse de cet impacteur devait être d’environ 25 millions de milliards de tonnes », précisent-ils. Ciel & Espace, Un astéroïde de 250 km à l’origine de la mer des Pluies | Ciel & Espace
  • Qui se souvient des premiers succès du programme russe Luna, pionnier absolu du voyage sur la Lune ? Et des périlleuses missions Cosmos et Zond ? Qui se rappelle des atterrisseurs américains Surveyor et du programme Ranger ? Entre Pionner 0 en 1958 et Luna 24 en 1976, l'homme a ainsi tenté plus d'une centaine de fois (retrouvez en fin d'article l'intégralité des missions) d'envoyer sur la Lune des explorateurs, des orbiteurs, des impacteurs ou des atterrisseurs. Et s'est planté une fois sur deux… leparisien.fr, 100 missions pour une obsession : la folle course contre la montre vers la Lune - Le Parisien
  • Percutant son pôle Nord à 20km/s, une protoplanète de glace de deux fois la masse de la Terre n'aurait mis qu'une trentaine d'heure à coucher littéralement la géante sur son orbite ! Puis l'impacteur aurait été totalement déchiqueté et assimilé par Uranus, formant une couche de glace entre son manteau et sa profonde atmosphère. Science-et-vie.com, On sait enfin pourquoi Uranus penche autant - Science & Vie
  • Il est à noter que l’Inde a déjà réussi à « atteindre » la Lune avec Chandrayaan-2, mais il ne s’agissait pas d’un atterrissage conventionnel : le pays avait en effet largué un impacteur, Moon Impactor Probe (MIP), qui au cours de sa chute a filmé la descente et réalisé un certain nombre de mesures. Cette fois, il s’agit de toucher le sol en maîtrisant la descente de l’appareil. Numerama, L'Inde tentera en 2019 d'être le quatrième pays à réussir un alunissage
  • Les images rapprochées de la comète Tempel 1 prises par la sonde Stardust permettent de reconnaître la région où s'est écrasé l'impacteur de Deep Impact en 2005. Mais la trace d'un nouveau cratère ne saute pas aux yeux... Ciel & Espace, Images de la comète Tempel 1 : le cratère de Deep Impact invisible | Ciel & Espace
  • Concrètement, le but de la mission AIDA est de lancer contre un astéroïde un engin spatial qui s'écrasera sur lui pour le dévier de sa trajectoire. C'est la NASA qui est en charge du développement de cet "impacteur", DART. Ce dernier, dont la construction a d'ores et déjà débuté, devrait être lancé durant l'été 2021, pour atteindre sa cible désignée, l'astéroïde Didymos, en septembre 2022, lorsque ce géocroiseur sera à environ 11 millions de kilomètres de notre planète. euronews, Espace : ESA et NASA, main dans la main pour dévier les astéroïdes menaçant la Terre | Euronews
  • Deep Impact : le module de croisière et l'impacteur Futura, Mission Deep Impact, percuter la comète 9P/Tempel-1 | Dossier
  • De nouveaux indices relevés dans un cratère à l'origine d'un immense tsunami suggèrent la présence d'un océan tardif sur Mars il y a trois milliards d'années seulement. L'impacteur a créé un cratère de 120 kilomètres de diamètre dans un océan peu profond localisé dans l'hémisphère nord de la Planète rouge. Futura, Sur Mars, un tsunami géant révèle un ancien océan

Traductions du mot « impacteur »

Langue Traduction
Anglais impactor
Espagnol impactador
Italien urto
Allemand impaktor
Chinois 撞击者
Arabe المصادم
Portugais impactor
Russe импактор
Japonais インパクター
Basque impactor
Corse imparatore
Source : Google Translate API

Synonymes de « impacteur »

Source : synonymes de impacteur sur lebonsynonyme.fr
Partager