La langue française

Hydrométéore

Sommaire

  • Définitions du mot hydrométéore
  • Étymologie de « hydrométéore »
  • Phonétique de « hydrométéore »
  • Citations contenant le mot « hydrométéore »
  • Traductions du mot « hydrométéore »

Définitions du mot hydrométéore

Trésor de la Langue Française informatisé

hydrométéore , subst. masc.« Météore consistant en un ensemble de particules d'eau, liquides ou solides en chute ou en suspension dans l'atmosphère, ou soulevées de la surface du globe par le vent, ou déposées sur des objets au sol ou dans l'atmosphère libre » (Villen. 1974). On utilise tous renseignements possibles, par exemple l'observation des nuages et autres hydrométéores. On peut ainsi arriver à tracer des cartes d'isobares en altitude (Maurain, Météor.,1950, p. 66)
Rem. Élém. formant toujours productif : hydroacoustique, 1967 (supra II B 2); hydrocortisone, 1959 (d'apr. Pt Rob.; cf. aussi Lar. Lang. fr. et supra II C 4); hydrosoluble, 1929 (supra II B 1).

Wiktionnaire

Nom commun

hydrométéore \i.dʁɔ.me.te.ɔʁ\ masculin

  1. Forme sous laquelle se présente l’eau atmosphérique condensée.
    • La pluie, la bruine, la neige, la grêle, le brouillard, le givre, etc. sont des hydrométéores.
    • Lors de leur passage "à travers" l’isotherme 0°C, la fonte des hydrométéores glacés augmente la quantité de pluie. — (Comment la présence d'un lac favorise les précipitations intenses, Techno-Science, 13 mai 2011)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

HYDROMÉTÉORE (i-dro-mé-té-o-r') s. m.
  • Terme de météorologie. Météore produit par l'eau à l'état de vapeur, de liquide ou de glace. On dit aussi météore aqueux.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « hydrométéore »

Mot dérivé de météore avec le préfixe hydro-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Hydro…, et météore.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « hydrométéore »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hydrométéore idrɔmeteɔr

Citations contenant le mot « hydrométéore »

  • La pluie fait partie du cycle de l’eau. Au même titre que la neige ou la grêle, on parle "d’hydrométéores". On la connaît également sous le nom de “précipitations” en vertu du fait qu’elle tombe. La Chaîne Météo, D'où vient la pluie ? - Actualités La Chaîne Météo
  •  à la surface ou au sein de certains hydrométéores ou lithométéores : phénomènes de halo, couronne, gloire, arc-en-ciel, anneau de Bishop et rayons crépusculaires ; , Etrange phénomène dans le ciel : explications - [ Site d'informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes]
  • Pluie, neige ou grêle, les précipitations pourraient bien être gouvernées par les bactéries. C'est ce qu'indiquait une étude de 2013, corroborant d'autres travaux. Les grêlons d'un nuage d'orage abritent une vie bactérienne presque aussi riche qu'une rivière. Les micro-organismes favoriseraient la formation des hydrométéores et donc des précipitations. Futura, Les bactéries rythment la météo et se déversent par milliers au sol
  • La grêle est un hydrométéore qui prend naissance dans les nuages instables de grande extension verticale, comme peuvent l’être le cumulonimbus ou parfois certains gros cumulus. Selon la définition de l’Organisation météorologique mondiale (OMM), on parle de grêle lorsque la bille de glace a un diamètre de 5 millimètres ou plus. Si la dimension est inférieure à cette valeur, on parle de grésil. De petites particules de glace transparente peuvent occasionnellement tomber de nuages dits stables (type stratus) – on parle de granules de glace – mais celles-ci ont un mode de formation bien différent du grésil et de la grêle. Nous n’en parlerons donc pas ici. Sciencepost, Comment se forme la grêle ?
  • La foudre ? Son explication semblait pourtant un secret éventé de longue date… Celle donnée par les météorologues s’appuie sur l’hypothèse d’une cellule orageuse faite de cumulonimbus qui, sous l’effet cumulé des courants d’air internes, du vent et des entrechoquements de cristaux de glace et d’hydrométéores de multiples familles, se chargent en électricité statique dans certaines zones. Lorsque la différence de potentiel électrique entre ces diverses parties de nuage devient importante, survient une décharge : un éclair. Le Monde.fr, La foudre, objet d’étude indomptable
  • Dans le nuage, le mécanisme d'apparition des éclairs est encore débattu ; toutefois, on sait que des collisions entre flocons de neige et cristaux de glace arrachent des électrons, de sorte que toutes ces particules – nommées hydrométéores – se chargent. Or la foudre résulte d'une accumulation de charges électriques sur ces hydrométéores, lesquels sont présents en forte concentration dans certaines parties du nuage. Pourlascience.fr, La foudre ne tombe-t-elle jamais deux fois au même endroit ? | Pour la Science

Traductions du mot « hydrométéore »

Langue Traduction
Anglais hydrometeor
Espagnol hidrometeoro
Italien idrometeore
Allemand hydrometeor
Chinois 水流星
Arabe نيزك مائي
Portugais hidrometeor
Russe гидрометеор
Japonais 水流
Basque hydrometeor
Corse idrometeore
Source : Google Translate API
Partager